Charles Filiger

Charles Filiger

Charles Filiger est un peintre né en 1863 à Thann en Alsace et décédé en 1928 à Plougastel.

Sommaire

Biographie

Issu d'une famille aisée , son père est fabricant de papier peint à Mulhouse , il suit des études classiques et son père l'inscrit aux Arts décoratifs. Lui veut devenir peintre et se retrouve à Paris vers 1886, fréquente l'atelier de Colarossi, rue de la Grande Chaumière, expose aux indépendants en 1889 et 1890, rencontre probablement Gauguin et pour vivre plus simplement ou pour fuir Paris (peut-être à cause d'une affaire trouble, liée à son homosexualité) il gagne Pont-Aven puis au Pouldu il retrouve Gauguin et Meyer de Haan, Paul Sérusier les rejoint en 1890. Il chante, joue de la mandoline , Gauguin de la guitare.

Tête de jeune breton, de trois quarts à gauche, v. 1896. Aquarelle sur carton, 17,7 × 12,9 cm. Paris, Musée du Louvre.
Ange gardien avec une guirlande, 1892. Gouache sur papier, 71 × 36 cm, Musée des Beaux-arts de Quimper.

À partir de 1890 un riche mécène Antoine de La Rochefoucauld lui verse une rente en échange de la plus belle part de sa production. Le reste est exposé chez Le Barc de Boutteville, chez les Rose-Croix ou chez le Père Tanguy. En septembre 1894, paraît un article élogieux dans le Mercure de France signé Alfred Jarry. Avec le départ de Gauguin, les amis du Pouldu se dispersent, il s'isole, déménage souvent, fuyant sans doute les sarcasmes des paysans sur son homosexualité et vit en retrait du monde. Son mécène lui retire son soutien. Il vit alors ,à partir de 1911 , en pension chez M. et Mme Le Guellec , à l'hôtel du Menhir à Tregunc, ils ont signé un contrat alimentaire avec la sœur de Charles Filiger . Il les suivra à Plougastel en 1915 et vit avec eux dans leur maison du Cleguer jusqu'à sa mort à l'hôpital de BREST où le Docteur Caraes le conduit début janvier 1928, alcoolique et étheromane , il y meurt le 11 janvier 1928.Il est enterré dans le caveau des Le Guellec, à Plougastel.

L'Œuvre peint

Notations chromatiques: Tête d'homme roux, 1915-1928. Aquarelle et mine de plomb, 23.8 × 30.5 cm. Paris, Musée du Louvre.

Il poursuivit une œuvre originale et mystique, sans faire partie du groupe des Nabis, il en partage toutes les caractéristiques et les qualités de l'air du temps qu' ils ont su saisir. Il connut Sérusier et ceux-ci connaissaient son travail. Son travail est comme un feu mystique , en réaction à tout matérialisme , recherchant la spiritualité. Il peignit comme les peintres d'icônes des visages très ovales aux formes épurées, simplifiées, aux grands yeux ouverts à la quête d'un absolu improbable. Enlumineur du Moyen Âge et primitif italien, il peignait en aplats, des figures cernées, hors du temps, par petites taches serrées, et ce bleu profond surtout qui éveille l'âme, le construction y est violente voir ascétique , les lignes sont souples, aériennes et féminines, sans concession à la tradition classique. En 1907 on vit apparaître ses Notations Chromatiques uniques, grand pas vers l'Art abstrait dans un jeu très moderne de figures exacerbées de mysticisme et de lignes géométriques scintillantes. Une œuvre hors de tout temps, lieu ou mouvement : un artiste à la recherche d'un absolu mystique, de feu, de tournoiements[1].

Les œuvres[2]

œuvres diverses

  • Tête d'homme au béret bleu (1892), gouache, 22x16cm, Musée des Beaux-Arts de Pont-Aven.
  • Le génie à la guirlande (1892), 36x71, Musée des Beaux-Arts de Quimper.
  • La chapelle au Christ couronné d'épines (vers 1903-1905), encre noire et rehauts de gouache, 19x27cm, Musée du Louvre (fonds Orsay).
  • Sainte Pleureuse et ange musicien (recto-verso) (entre 1890 et 1892), Gouache et or sur carton gris (recto), Crayon gras bleu (verso), 27x14cm, Musée d'art contemporain de Strasbourg[3].

notations chromatiques

  • Notations chromatiques : tête de la vierge, aquarelle, 28x23cm, Musée du Louvre (fonds Orsay).
  • Notations chromatiques : tête de femme, aquarelle et sanguine, Musée du Louvre (fonds Orsay).
  • Notations chromatiques : Marcelle I, aquarelle et rehauts de gouache, 20x16cm, Musée du Louvre[4].
  • Notations chromatiques : Marcelle II, aquarelle et rehauts de gouache,19,8x19,9cm, Musée du Louvre (fonds Orsay).
  • Notations chromatiques : tête d'homme roux, aquarelle et mine de plomb, 23x30cm, Musée du Louvre (fonds Orsay).
  • Notations chromatiques, aquarelle, 23x27, Musée du Louvre (fonds Orsay) (inv. n° RF39557).
  • Notations chromatiques, aquarelle, 23x29, Musée du Louvre (fonds Orsay) (inv. n° RF39556).
  • Notations chromatiques (inachevée), aquarelle et mine de plombe, 29x23, Musée du Louvre[5].
  • Notations chromatiques : tête d'homme, aquarelle, 23x29, Musée du Louvre, (inv. n° RF39555)[6].

œuvres non datées

  • La montagne noire de Thann (non daté), encre noire et rehauts de gouache, 23x16cm, Musée du Louvre (fonds Orsay).
  • Bretonne (non daté), aquarelle, Musée du Louvre.
  • Une Sainte (non daté), estampe en couleur, Musée des Beaux-Arts de Rennes.
  • Tête de jeune breton, de trois quarts à gauche, (vers 1896), 17x12cm, Musée du Louvre (fonds Orsay).
  • Madone au voile étoilé, mine de plomb et gouache, 23x22cm, Musée du Louvre (inv. n° RF 39561)[7].

Tourisme

Sources

  1. La Peinture des Nabis par Claude Jeancolas FVW Edition
  2. Les œuvres citées ci-dessous sont toutes issues de la Base RMN Photos, sauf mention contraire.
  3. Fiche de la Base Joconde
  4. Fiche de la Base Joconde
  5. Fiche de la Base Joconde
  6. Fiche de la Base Joconde
  7. Fiche de la Base Joconde
  8. http://museedupouldu.clohars-carnoet.fr/

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Charles Filiger de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Jan Verkade — est un peintre néerlandais né en 1868 à Zaandam et mort en 1946, moine à Beuron en Allemagne. Sommaire 1 Biographie 2 Son œuvre 3 Une carrière marquée par le voyage …   Wikipédia en Français

  • Historia del desnudo artístico — David (1501 1504), de Miguel Ángel, Galería de la Academia de Florencia. La evolución histórica del desnudo artístico ha corrido en paralelo a la historia del arte en general, salvo pequeñas particularidades derivadas de la distinta aceptación de …   Wikipedia Español

  • Pont-Aven school — Group of young painters who espoused a style known as Synthetism and united under the tutelage of Paul Gauguin at Pont Aven, Brittany, France, in the late 1880s and early 1890s. The artists included Émile Bernard, Charles Laval, Maxime Maufra,… …   Universalium

  • Musée des Beaux-Arts de Pont-Aven — Pour les articles homonymes, voir Musée des beaux arts. Musée des Beaux Arts de Pont Aven Informations géographiques Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Musée des beaux-arts de Pont-Aven — Pour les articles homonymes, voir Musée des beaux arts. Musée des beaux arts de Pont Aven Informations géographiques Pays …   Wikipédia en Français

  • Pont-Aven School — choice of subject matter.BackgroundPont Aven is a commune of the Finistère département , in Brittany, France, some distance from inland from where the River Aven meets the Atlantic Ocean. From the 1850s painters began to frequent Pont Aven,… …   Wikipedia

  • Escuela de Pont-Aven — Saltar a navegación, búsqueda La visión tras el sermón (Jacob luchando contra el ángel), obra de Paul Gauguin, 1888, óleo sobre tela, 72 x 91 cm, Galería Nacional de Escocia, Edimburgo Escuela de Pont Aven (Francés: École de Pont Aven) e …   Wikipedia Español

  • Филиже, Шарль — Шарль Филиже фр. Charles Filiger Дата рождения: 28 ноября 1863(1863 11 28) Место рождения …   Википедия

  • PONT-AVEN (ÉCOLE DE) — PONT AVEN ÉCOLE DE En mai 1886, à Paris, eut lieu la huitième et dernière exposition des impressionnistes: douze années s’étaient écoulées depuis leur première manifestation chez Nadar. Au sein du groupe, des divisions s’étaient opérées. Les uns …   Encyclopédie Universelle

  • Academie Colarossi — Académie Colarossi L Académie Colarossi est une école artistique de Paris, fondée par le sculpteur italien Filippo Colarossi. Située d abord sur l île de la Cité, elle est transplantée dans les années 1870 au 10 rue de la Grande Chaumière, dans… …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»