Charles Fassou Sagno


Charles Fassou Sagno

Charles Niankoye Fassou Sagno (né le 4 novembre 1945 à Kindia, Guinée) est un homme politique guinéen. D'ethnie guerzé (ou kpelle), il est originaire de Loula en région forestière.

Titulaire d'un diplôme d'Economie et Finances et Docteur en Econométrie de l'Université Dauphine Paris IX, il y enseigne un an avant de rentrer en Guinée.

Après une longue carrière dans la haute administration guinéenne, en tant que Directeur national du Plan[1],[2], il s'engage en politique et entre dans le gouvernement de Lansana Conté de 1997 à 2004[3].

De 1997 à 2000, il est ministre de l'Energie et de l'Hydraulique[4], porte-feuille important en Guinée, "Château d'eau" de la sous-région[5],[6]. Lors du remaniement de 2000[7], il est maintenu dans le gouvernement suivant, et obtient cette fois le poste stratégique de ministre du Plan[8], jusqu'en 2004. Son écartement du pouvoir serait lié à un pressing du cercle fermé du Président Conté, qui garde toujours un oeil sur les nominations des non-issus du "clan" Conté.

Membre du Parti de l'unité et du progrès (PUP), il est consultant économique pour des ONG internationales[9] et entreprises américaines[10] implantées en Guinée. Il est pressenti pour les postes vacants fin 2008 d'ambassadeurs en Belgique, au Canada ou aux États-Unis.

Marié, Fassou Sagno est le père de cinq enfants.

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Charles Fassou Sagno de Wikipédia en français (auteurs)