Charles De Wailly

Charles De Wailly
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wailly (homonymie).
Charles De Wailly : Projet de transformation du Panthéon de Paris en temple républicain.

Charles De Wailly[1], né le 9 novembre 1730 à Paris et mort le 2 novembre 1798 à Paris, est un architecte français.

L'un des principaux artisans du « style à l'Antique » ou architecture néoclassique, De Wailly avait une prédilection pour la figure parfaite, le cercle.

Sommaire

Biographie

Il commence sa formation en suivant les cours de Jean-Laurent Legeay, en compagnie d'autres architectes en devenir : Étienne-Louis Boullée, Marie-Joseph Peyre ou Pierre-Louis Moreau-Desproux[2]. Il fut ensuite l'élève avec ces mêmes camarades de l'École des Arts de Jacques François Blondel en 1749, où il rencontra William Chambers et, plus tard, Giovanni Niccolo Servandoni.

Après avoir obtenu, en 1752, le grand prix de Rome d'architecture, il séjourna à l'Académie de France à Rome pendant trois ans jusqu'en 1755, partageant sa pension avec son ami Pierre-Louis Moreau-Desproux. Tous deux participèrent aux fouilles des thermes de Dioclétien. À Rome, De Wailly se lia d'amitié avec le sculpteur Augustin Pajou qui devait sculpter son buste et celui de sa femme et pour qui il construira une maison mitoyenne à la sienne.

En 1767, De Wailly fut reçu membre de la première classe de l'Académie royale d'architecture et, en 1771, de l'Académie royale de peinture et de sculpture. Catherine II de Russie lui offrit la place de président de l'Académie d'architecture de Saint-Pétersbourg, qu'il refusa.

En 1772, il fut nommé architecte du château de Fontainebleau, conjointement avec Marie-Joseph Peyre. L'année suivante, il fut autorisé à faire un long séjour à Gênes pour redécorer le palais Spinola. Il devait revenir à plusieurs reprises travailler en Italie. Il en importait des marbres antiques qu'il revendait à ses riches clients[3].

Remarqué par le marquis de Marigny, frère de Mme de Pompadour et directeur général des Bâtiments, Arts et Manufactures du Roi, De Wailly travailla dans le parc de son château de Menars et parvint à obtenir, grâce à son appui, la commande d'un nouveau théâtre pour la Comédie-Française. En 1779, De Wailly et Peyre construisirent ainsi leur œuvre la plus célèbre, le théâtre de l'Odéon à Paris (V. infra).

De Wailly donna également un projet pour l'Opéra comique.

En 1795, il fut élu à l'Académie des Beaux-Arts - 3e section (architecture), fauteuil V.

À sa mort, Jean-François Chalgrin lui succéda. Il devint conservateur du musée des tableaux en 1795 et fut envoyé en Hollande et en Belgique pour y choisir des œuvres d'art après l'annexion de ces pays.

Il épousa Adélaïde Flore Belleville qui, après sa mort, se remaria en 1800 avec le chimiste Antoine François de Fourcroy. Il était le frère du lexicographe Noël-François De Wailly (1724-1801).

Réalisations

Maison 57 rue La Boétie, Paris, 1776.

En France

  • De Wailly avait donné un plan d'ensemble pour la construction du quartier autour du nouveau théâtre, lotissement typique des embellissements urbains du XVIIIe siècle. Les immeubles ne furent toutefois réalisés que longtemps après l'achèvement du théâtre, vers 1794.
  • Projet d'embellissement de la ville de Paris (1789) : Il s'agit du premier plan de réaménagement d'ensemble de la capitale, avec percement de nouvelles voies, réunion des îles de la Cité et Saint-Louis, rectification du cours de la Seine, etc. [2]

En Belgique

Théâtre du château de Seneffe, 1779.
Théâtre du château de Seneffe, 1779.
  • Vaux-Hall (aujourd'hui : Cercle Royal Gaulois), Bruxelles (1782).

En Allemagne

  • Réorganisation du centre de la ville de Cassel.

En Italie

En Russie

Références

Liens internes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • D. Rabreau et M. Mosser, Charles De Wailly (1730-1798), peintre-architecte dans l'Europe des Lumières, Paris, Caisse Nationale des Monuments Historiques et des Sites, 1979.

Notes

  1. Le « De » dans le nom « De Wailly » n'est pas une particule, mais trouve son origine dans l'article défini flamand der. Il convient donc de dire De Wailly et non Wailly et de le ranger en conséquence dans l'ordre alphabétique.
  2. J.-M. Pérouse de Montclos, Étienne-Louis Boullée, éd. Flammarion, 1994, p. 21
  3. Il fournit par exemple au prince de Condé une Vénus pudique pour y faire pendant à la Vénus callipyge qu'il a placée dans sa nouvelle salle à manger de l'hôtel de Lassay (Michel Gallet, Les architectes parisiens du XVIIIe siècle, p. 61).
  4. Fils de Marc-Pierre de Voyer de Paulmy d'Argenson (1696-1764). Selon certains auteurs le commanditaire aurait été le marquis d'Argenson, Marc-René de Voyer de Paulmy d'Argenson (1722-1787).
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme Portail de l’architecture et de l’urbanisme

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Charles De Wailly de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Charles De Wailly — Charles De Wailly: Project for transformation of the Panthéon, Paris into a temple to the republic. Charles De Wailly[1] (French pronunciation: [ʃaʁl də vaji]) (November 9, 1730 – November 2, 1798) was a French architect and urbanist, and… …   Wikipedia

  • Charles De Wailly — Charles De Wailly: Proyecto de transformación del Pantéon de París en templo republicano. Charles De Wailly[1] (París, 9 de noviembre de 1730 París, 2 de noviembre de 1798), fue un …   Wikipedia Español

  • Charles de Wailly — Pour les articles homonymes, voir Wailly (homonymie). Charles De Wailly : Projet de transformation du Panthéon de Paris en temple républicain …   Wikipédia en Français

  • Charles Norry — Portrait de Norry par Dutertre Présentation Naissance 30 septembre 1756 Conflans Charenton, France …   Wikipédia en Français

  • Charles Percier — Portrait de Charles Percier (école française XIXe siècle) Présentation Naissance 22 août 1764 …   Wikipédia en Français

  • Charles Claude Flahaut De La Billarderie — Pour les articles homonymes, voir Flahaut. Le comte d Angiviller. Portrait par Jean Baptiste Greuze, vers 1 …   Wikipédia en Français

  • Charles claude flahaut de la billarderie — Pour les articles homonymes, voir Flahaut. Le comte d Angiviller. Portrait par Jean Baptiste Greuze, vers 1 …   Wikipédia en Français

  • Wailly (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Noël François De Wailly (1724 1801), grammairien français Charles De Wailly (1730 1798), architecte français, frère de Noël François Étienne… …   Wikipédia en Français

  • Charles Claude Flahaut de La Billarderie — Pour les articles homonymes, voir Flahaut. Le comte d Angiviller. Portrait par Jean Baptiste Greuze, vers 1763. New York, Metropolitan Museum of Art …   Wikipédia en Français

  • Wailly-beaucamp — Pour les articles homonymes, voir Wailly (homonymie). Wailly Beaucamp …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»