Charles De L'Écluse


Charles De L'Écluse

Charles de L'Écluse

Charles de L'Écluse

Jules Charles de L'Écluse (ou de L'Escluse), Carolus Clusius sous sa forme latine, né le 19 février 1526 à Arras et mort le 4 avril 1609 à Leyde, est un médecin et un botaniste français réfugié[1] en Flandre (Belgique), l'un des plus fameux du XVIe siècle. Il est le créateur de l'un des premiers jardins botaniques d'Europe à Leyde, et peut être considéré comme le premier mycologue au monde et le fondateur de l'horticulture. Il est également le premier à fournir des descriptions réellement scientifiques des végétaux.

Sommaire

Biographie

Il entame ses études de droit à Gand puis à l'université de Louvain. En 1548, il part pour Marbourg, avant d'aller à Wittenburg suivre l'enseignement de Melanchthon en 1549. Sur les conseils de celui-ci, il abandonne le droit pour l'étude de la médecine et de la botanique. En 1551, il étudie la botanique à Montpellier sous la direction du célèbre médecin Guillaume Rondelet (1507-1566), qui l'héberge chez lui durant trois ans, en qualité de secrétaire.

Nymphaea lutea major, illustration extraite de Rariorum Plantarum Historia (1601).

En 1557, il traduit en français l'herbier de Rembert Dodoens (1517-1585) : Histoire des plantes.

Ses études achevées, Charles de L'Écluse occupe des fonctions variées. En 1573, l'empereur Maximilien II (1527-1576) le nomme médecin de cour et responsable du jardin impérial. Grâce à cette protection, il peut voyager dans toute l'Europe, rassemble de nombreuses observations et réunit de nombreux spécimens de végétaux, certains venus de contrées lointaines comme la tulipe (qu'il introduit aux Pays-Bas) et la pomme de terre. À la mort de son protecteur, il doit quitter Vienne après y avoir passé quatorze années.

En 1576, de L'Écluse fait paraître une flore d'Espagne (Rariorum aliquot stirpium per Hispanias observatarum historia) suivi en 1583 de la description des plantes d'Autriche et des régions voisines (Rariorum aliquot stirpium, per Pannoniam, Austriam, & vicinas quasdam provincias observatarum historia).

En 1587, il fonde le jardin botanique (hortus botanicus), différent du jardin médicinal (hortus medicus), à l'université de Leyde. Il y cultive des plantes rares venant d'Europe du sud, d'Espagne, du Portugal, de Hongrie. À cette même université, il obtient le poste de professeur de botanique (1593) qu'il occupera jusqu'à sa mort.

De L'Écluse publie un important traité de botanique et de mycologie, Rariorum plantarum historia : Fungorum in Pannoniis observatorum brevia historia (1601), illustré par plus de mille gravures et où il tente de regrouper les espèces par affinités. Ses observations sont remarquablement précises. Il est, sans doute, le premier botaniste à établir des diagnoses véritablement scientifiques. Il décrit, pour la première fois de nombreuses espèces comme le marronnier (qu'il introduit en Hollande), le jasmin et l'aralia. Cet ouvrage constitue en outre la première grande monographie mycologique et la première flore régionale de champignons. Clusius y donne la description de 105 espèces de champignons de Hongrie, dont 45 comestibles.

En 1605, il fait paraître Exoticorum libri decem où il souhaite décrire toutes les espèces exotiques, animales ou végétales, qu'il peut obtenir. Vivant à Leyde, il occupe une place de choix pour obtenir, des vaisseaux qui arrivent aux Pays-Bas, des spécimens. Son livre décrit de nombreuses espèces nouvelles : le casoar (du genre Casuarius), le manchot de Magellan (Spheniscus magellanicus), le perroquet maillé (Deroptyus accipitrinus), le lori noira (Lorius garrulus), l'ibis rouge (Eudocimus ruber) et bien d'autres. Il décrit aussi le grand pingouin (Pinguinus impennis) dont il reçoit, en 1604, un spécimen avec d'autres espèces, d'Henrik Højer qui explore les îles Féroé.

Éponymie

Le botaniste Charles Plumier (1646-1704) lui a dédié le genre Clusia de la famille des Clusiaceae.

Lui ont également été dédiées les espèces suivantes : Gentiana clusii, Primula clusiana, Potentilla clusiana, Rubus clusii, Paeonia clusii, Achillea clusiana, Doronicum clusii, Tulipa clusiana.

Annexes

Liens externes

Notes et références

  1. Protestant, il a dû fuir la France et les persécutions.

Orientation bibliographique

  • (en) Florike Egmond, Paul Gerardus Hoftijzer et Robert Paul Willem Visser (dir.) (2007). Carolus Clusius : towards a cultural history of a Renaissance naturalist, Koninklijke Nederlandse Akademie van Wetenschappen (Amsterdam) : vi + 349 p. + 12 pl. (ISBN 90-6984-506-7)


Clus. est l’abréviation botanique officielle de Charles de L'Écluse.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI
  • Portail de l’histoire de la zoologie et de la botanique Portail de l’histoire de la zoologie et de la botanique
  • Portail de la Renaissance Portail de la Renaissance
  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de la mycologie Portail de la mycologie
  • Portail de l’ornithologie Portail de l’ornithologie
Ce document provient de « Charles de L%27%C3%89cluse ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Charles De L'Écluse de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Charles de l'Ecluse — Charles de l’Écluse Charles de l’Écluse (lat. Carolus Clusius) (* 18. Februar 1526 in Arras, damals Flandern; † 4. April 1609 in Leiden, Niederlande) war ein niederländischer Gelehrter, Arzt und Botaniker. Kurz wird er auch …   Deutsch Wikipedia

  • Charles de l'Écluse — Charles de l’Écluse Charles de l’Écluse (lat. Carolus Clusius) (* 18. Februar 1526 in Arras, damals Flandern; † 4. April 1609 in Leiden, Niederlande) war ein niederländischer Gelehrter, Arzt und Botaniker. Kurz wird er auch …   Deutsch Wikipedia

  • Charles de L'Écluse — Jules Charles de L Écluse (ou de L Escluse), Carolus Clusius sous sa forme latine, né le 19 février 1526 à Arras (possession espagnole à l époque) et mort le 4 avril 1609 à Leyde, est un m …   Wikipédia en Français

  • Charles de L'Ecluse — Charles de L Écluse Charles de L Écluse Jules Charles de L Écluse (ou de L Escluse), Carolus Clusius sous sa forme latine, né le 19 février 1526 à Arras et mort le 4 avril 1609 à Le …   Wikipédia en Français

  • Charles de l'Ecluse — Charles de L Écluse Charles de L Écluse Jules Charles de L Écluse (ou de L Escluse), Carolus Clusius sous sa forme latine, né le 19 février 1526 à Arras et mort le 4 avril 1609 à Le …   Wikipédia en Français

  • Charles de l'Écluse — Jules Charles de L Écluse (ou de L Escluse), Carolus Clusius sous sa forme latine, né le 19 février 1526 à Arras et mort le 4 avril 1609 à Le …   Wikipédia en Français

  • Charles de l'écluse — Jules Charles de L Écluse (ou de L Escluse), Carolus Clusius sous sa forme latine, né le 19 février 1526 à Arras et mort le 4 avril 1609 à Le …   Wikipédia en Français

  • Charles de l’Écluse — (lat. Carolus Clusius) (* 18. Februar 1526 in Arras, damals Flandern; † 4. April 1609 in Leiden, Niederlande) war ein niederländischer Gelehrter, Arzt und Bot …   Deutsch Wikipedia

  • Charles de l'Écluse — Charles de l Écluse, L Escluse, or Carolus Clusius (Arras, February 19, 1526–Leiden April 4,1609), seigneur de Watènes, was the Flemish doctor and pioneering botanist, perhaps the most influential of all 16th century scientific horticulturists.He …   Wikipedia

  • Charles de L'Ecluse — Charles de L Ecluse, L Escluse, ó Carolus Clusius (Arras, 19 de febrero, 1526 Leiden 4 de abril,1609), seigneur de Watènes, fue médico y botánico pionero Flamenco, quizá el científico y horticultor más influyente del …   Enciclopedia Universal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.