Char FT-17


Char FT-17

Char Renault FT-17

Pix.gif FT-17 canon Mil Land Vehicle Icon.svg
Renault FT-17
Caractéristiques générales
Équipage 2 (commandant et pilote)
Longueur 4,95 m
Largeur 1,73 m
Hauteur 2,13 m
Masse au combat 6,7 tonnes
Blindage et armement
Blindage 6 à 22 mm
Armement principal canon de 37 mm SA18
Mobilité
Moteur Renault, 4 cyl essence de 4,48 litres
35 ch (26 kW)
Vitesse sur route 8 km/h
Puissance massique 5 ch/tonne
Autonomie 35 km

Le Renault FT-17 est le char français le plus connu de la Première Guerre mondiale. Il en fut produit près de 3 500 exemplaires. Ce char influença énormément l'industrie de l'armement à travers le monde en fixant le type même du char de combat, par l'emploi d'un armement en tourelle. Il est resté en service dans l'armée française jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale, et fut même utilisé, par la suite, par la Wehrmacht, pour des tâches d'occupation et d'entraînement.

Sommaire

Présentation

Pour compléter la gamme des chars Schneider ou Saint-Chamond expérimentés en 1916, le colonel Estienne, organisateur de l'aviation mais aussi père du char de combat français, préconisa un blindé léger.

Char Renault

L'automitrailleuse à chenilles Renault FT-17 fut celui-là. Ce fut un char révolutionnaire. Le FT-17 fut le premier à être équipé d'une tourelle pivotante sur 360°. De telles tourelles devinrent classiques et furent utilisées sur la plupart des chars jusqu'à nos jours.

Les études commencèrent en mai 1916, le prototype fut construit au début de juillet 1917 et on estime que plus de 3 800 exemplaires furent produits, en tous cas, au moins 3 177. Ces tanks possédaient une tourelle initialement arrondie et moulée, plus tard octogonale et rivetée ou plus tard encore, une tourelle ronde rivetée appelée tourelle Berliet. Aux États-Unis furent construits sous licence 950 exemplaires, la plupart après la guerre.

Si le numéro du char FT-17 représente bien l'année 1917 où il fut créé, les lettres FT firent l'objet d'interprétations fantaisistes : Faible Tonnage, Faible Taille voire Franchisseur de Tranchées. Si ces noms représentent de bons moyens mnémotechniques, ils ne collent cependant pas à la réalité qui est plus banale : c'est tout simplement un code chronologique de la production Renault à l'époque. Le modèle précédent était FS et le suivant FU. Ce dernier étant du reste un camion destiné au transport du Renault FT-17.

Très rustique en comparaison des chars des années 1930 qu'il a côtoyés durant la Seconde Guerre mondiale, ce char était manœuvré par un équipage de deux personnes, un chef de char/tireur et un conducteur, le chef de char étant situé debout derrière le conducteur. En raison de l'absence de système de communication interne - et grâce à l'absence de cloison entre le poste de conduite et la tourelle - le chef de char donnait ses ordres au conducteur en appuyant l'un ou l'autre de ses genoux contre son dos pour changer de direction, et en tapant sur son casque pour démarrer ou s'arrêter.

Il se caractérisait aussi par la dureté, voire quasi-absence, de sa suspension. Lors des franchissements, le conducteur devait jouer avec l'embrayage et le frein pour éviter de faire retomber brutalement le char en avant, ce qui aurait risqué de lui entraîner des dommages à la colonne vertébrale. De même, en tout-terrain, il devait être extrêmement prudent à cause de l'étroitesse de la caisse qui, associée à un centre de gravité assez haut, pouvait facilement entraîner un basculement latéral et un retournement.

Engagements

Le char fut très largement employé (aussi par les Américains) pendant la Première Guerre mondiale, à partir du 31 mai 1918. Ce fut le char le mieux conçu de toute la guerre, économique et adapté à la production de masse.

Après la guerre il fut exporté dans de nombreux pays (Finlande, Estonie, Lituanie, Pologne, Roumanie, Yougoslavie, Tchécoslovaquie, Suisse, Espagne, Belgique, les Pays-Bas, Brésil, République de Chine, Japon, et Iran) et construit sous licence aux États-Unis. Ainsi les chars FT-17 furent utilisés par la plupart des pays possédant une force blindée, en tant que char principal. Ils prirent part à de nombreux conflits ultérieurs tels que la guerre civile russe, la guerre polono-soviétique, la guerre civile chinoise, la guerre civile espagnole. L'Italie produisait un char presque identique, le FIAT 3000. Les chars FT-17 furent aussi utilisés au début de la Seconde Guerre mondiale, entre autres par la France et la Pologne, bien qu'ils fussent complètement obsolètes. Il en existait encore 2 850 au 1er septembre 1939, dans l'armée française, et la Wehrmacht en récupéra 1 704 exemplaires à l'armistice de 1940. L'armée d'occupation l'utilisera encore pour des opérations de maintien de l'ordre pendant le soulèvement de Paris en août 1944.

Variantes

Renault FT-17 au Musée de l'Armée à Bruxelles
  • FT-17 femelle avec une mitrailleuse Hotchkiss Mle 1914 8 mm (4 800coups) - environ 3/5 des chars produits.
  • FT-17 mâle avec un canon court de 37 mm Puteaux SA-18 - environ 1/3 des chars produits. Fabriqué entre 1918 et 1919, il est également connu comme FT-18 et vendu sous ce nom à l'exportation.
  • FT 75BS - canon auto-tracté avec un 75 mm pétoir Blockhaus Schneider - au moins 39 chars.
  • TSF - char de commandement équipé d'une radio, pas d'armement, 3 hommes d'équipage, au moins 188 produits.
  • FT-17 avec une mitrailleuse Reibel Châtellerault MAC31 de 7,5 mm - 1 580 modifiés avant la Seconde Guerre mondiale à partir de 1931.
  • Six Ton Tank Model 1917 - Copie produite aux États-Unis. Utilisé par les US Marines Corps et le Canada.
  • Fiat 3000 : copie italienne utilisée dans les années 1920.
Renault FT-17, aux Invalides
Constructeur : commandements en construction 11 novembre 1918: Renault 1850 exemplaires, Berliet 800, Somua 600, Delauney-Belleville 280
probablement 3 694 exemplaires
Période de production : 1917 à 1918
Rotation : 360°
Élévation : + 35° à - 20°
Consommation : 30 l au 100 km
Largeur chenilles : 0,34 m
Garde au sol : 0,43 m
Obstacle vertical : 0,60 m
Pente : 10°
Passage à gué : 0,70 m
Franchissement : 1,35 m

Voir aussi

Commons-logo.svg


  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Char Renault FT-17 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Char FT-17 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • char — char …   Dictionnaire des rimes

  • Char B1 — Type Heavy tank Place of origin  France Service history …   Wikipedia

  • Char G1 — Renault Char G1R mock up in its second phase, as a 30 tonne tank Type Tank Place of origin …   Wikipedia

  • Char D2 — Type Medium tank Place of origin …   Wikipedia

  • Char D1 — Type Tank Place of origin …   Wikipedia

  • Char IS-3 — Char lourd IS 3 Char lourd IS 3 Un …   Wikipédia en Français

  • Char JS-3 — Char lourd IS 3 Char lourd IS 3 Un …   Wikipédia en Français

  • char — (char ; dans char à bancs l s ni le c ne se lient jamais : un char à ban élégant ; au pluriel l s ne se lie pas : des chars à bancs, dites : des char àban) s. m. 1°   Sorte de voiture dont les anciens se servaient dans les jeux, les triomphes,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Char B1 — bis en Stonne (Ardennes) Tipo tanque pesado País de origen …   Wikipedia Español

  • Char M1 — Abrams Pour les articles homonymes, voir M1 et Abrams. Char M1 Abrams …   Wikipédia en Français