Chambre Des Représentants Du Japon


Chambre Des Représentants Du Japon

Chambre des représentants du Japon

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chambre des représentants.
Vue de l'aile sud du Palais de la Diète du Japon, celle de la Chambre des représentants
Japon

Armoiries du Japon
Cet article fait partie de la série sur la
politique du Japon,
sous-série sur la politique.

Famille impériale

Pouvoir exécutif

Pouvoir législatif

Pouvoir judiciaire

  • Cour suprême

Administration territoriale

Diplomatie

 v ·  · m 

Portail politique - Portail national

La Chambre des représentants (衆議院, Shūgi-in?) est la chambre basse de la Diète du Japon.

Elle détient le pouvoir législatif concurremment avec la Chambre des conseillers, bien que, en cas de désaccord, elle a le dernier mot sur cette dernière si elle confirme son premier choix à la majorité des 2/3 de ses membres pour tout projet ou proposition de loi ou à la majorité simple pour l'adoption du budget ou la ratification d'un traité. En revanche, toute modification de la Constitution du Japon doit être ratifiée par les deux chambres de la Diète. Elle est la seule à pouvoir renverser le Cabinet du Japon en votant une motion de censure. Elle peut être dissoute par l'Empereur du Japon, sur proposition du Premier ministre.

Elle a été créée par la Constitution japonaise de 1889, et constitue alors avec la Chambre des pairs (ancêtre de la Chambre des conseillers) la Diète impériale. La Constitution de 1947 lui donne considérablement plus de pouvoir.

Elle est composée de 480 membres, appelés « Représentants » (衆議員, Shūgi'in?) ou parfois « Députés », élus normalement pour quatre ans au suffrage universel direct selon deux modes de scrutin. Près des 2/3 de l'assemblée, soit 300 représentants, sont élus au scrutin uninominal majoritaire à un tour dans des circonscriptions territoriales découpées dans les 47 préfectures du Japon, les 180 restants étant élus au scrutin proportionnel de listes dans 11 grands « blocs législatifs » correspondant plus ou moins aux régions.

Sommaire

Composition

Nombre de sièges

Le nombre de représentants a beaucoup évolué dans l'histoire parlementaire japonaise :

Le mode de scrutin a lui aussi particulièrement varié selon les époques :

Blocs législatifs Nb de sièges à la proportionnelle Préfectures Nb de circonscriptions
Hokkaidō 8 Hokkaidō 12
Tōhoku 14 Aomori 4
Iwate 4
Miyagi 6
Akita 3
Yamagata 3
Fukushima 5
Nord Kantō 20 Ibaraki 7
Tochigi 5
Gunma 5
Saitama 15
Sud Kantō 22 Chiba 13
Kanagawa 18
Yamanashi 3
Tōkyō 17 Tōkyō 25
Hoku-shin'etsu 11 Niigata 6
Toyama 3
Ishikawa 3
Fukui 3
Nagano 5
Tōkai 21 Gifu 5
Shizuoka 8
Aichi 15
Mie 5
Kinki 29 Shiga 4
Kyōto 6
Ōsaka 19
Hyōgo 12
Nara 4
Wakayama 3
Chūgoku 11 Tottori 2
Shimane 2
Okayama 5
Hiroshima 7
Yamaguchi 4
Shikoku 6 Tokushima 3
Kagawa 3
Ehime 4
Kōchi 3
Kyūshū 21 Fukuoka 11
Saga 3
Nagasaki 4
Kumamoto 5
Ōita 3
Miyazaki 3
Kagoshima 5
Okinawa 4
Total 180 - 300

Composition actuelle

Depuis les élections de 2009, la Chambre des représentants est ainsi composée :

Représentants de la 45e Chambre des représentants du Japon[1]
Affiliation Groupe politique Membres Femmes Pourcentage[2] Président[3]
Centre (majorité) Parti démocrate du Japon et Indépendants 312[4] 40 65 % Tadamasa Kodaira (PDJ)
Parti démocrate du Japon 308[5] 40 64,17 % Tadamasa Kodaira
Nouveau Parti Nippon 1 0 0,21 % Yasuo Tanaka
Nouveau Parti Daichi 1 0 0,21 % Muneo Suzuki
Indépendants 2 0 0,42 % Hiroshi Kawaguchi
Hidesaburō Kawamura
Droite (opposition) Parti libéral démocrate 119[6] 8 24,79 % Yoshinobu Shimamura
Centre-Droit (opposition) Nouveau Kōmeitō 21 3 4,38 % Yoshio Urushibara
Gauche (opposition) Parti communiste japonais 9 1 1,88 % Keiji Kokuta
Centre-gauche (majorité) Parti social-démocrate 7 2 1,46 % Fumihiro Himori
Centre-droit (proche majorité) Votre Parti 5 0 1,04 % Yoshimi Watanabe
Centre-droit (majorité) Nouveau parti du peuple 3 0 0,63 % Masaaki Itokawa
Centre-droit (neutre) Comité pour le Bien-être des Citoyens et la Raison d'état
(Indépendants)
3 0 0,63 % Takeo Hiranuma
Non inscrit 1 0 2,08 % Kishirō Nakamura
Total 480 54 100 % -
Sièges vacants 0 0 0 % -
Chambre du Japon 2009.png

Organisation

Exécutif

Les membres de la Chambre des représentants élisent en leur sein, pour un mandat équivalent à la durée de la législature (soit 4 ans ou moins si la chambre est dissoute), un président et un vice-président, à bulletin secret et éventuellement par deux tours de scrutin. Bien que ces deux officiels de la chambre soient issus d'une formation politique constituée en groupe au sein de l'assemblée, ils siègent, pendant la durée de l'exercice de leur mandat, comme indépendants.

Le président de la Chambre des représentants (衆議院 議長, Shūgi'in gichō?) dirige les séances de la Chambre des représentants ainsi que celles des assemblées communes des deux chambres de la Diète. Il participe à l'établissement de l'ordre du jour et est consulté par le Premier ministre lorsque celui-ci désire convoquer une session extraordinaire du Parlement.

Le vice-président de la Chambre des représentants (衆議院 副議長, Shūgi'in fukugichō?) supplée le président et dirige les séances plénières de l'assemblée en absence de ce dernier.

Jusqu'à la dissolution de la Chambre le 21 juillet 2009, le président de la Chambre des représentants était Yōhei Kōno, représentant pour le 17e district électoral de la préfecture de Kanagawa et membre du Parti libéral démocrate (qu'il a présidé de 1993 à 1995), élu le 19 novembre 2003. Après la victoire de l'opposition aux élection législatives du 30 août 2009, Takahiro Yokomichi, membre du Parti démocrate du Japon et ancien socialiste jusque là vice-président de la Chambre depuis 2005, est élu le 16 septembre 2009 pour le remplacer au perchoir de l'assemblée. Il est député pour le 1er district d'Hōkkaidō.

Son vice-président est Seishirō Etō, membre du PLD et de la faction Machimura (ou Seiwakai), représentant élu à la proportionnelle dans le bloc législatif de Kyūshū (et auparavant, jusqu'en 2009, député pour le 2e district de la préfecture d'Ōita).

Les présidents successifs de la Chambre des représentants depuis 1890 ont été :

  1. 29 novembre 1890 - 25 décembre 1891 : Nobuyuki Nakashima (Parti réformiste constitutionnel)
  2. 2 mai 1892 - 13 décembre 1893 : Tōru Hoshi (Parti libéral constitutionnel)
  3. 13 décembre 1893 - juin 1896 : Masataka Kusumoto (Club uni puis Parti progressiste constitutionnel puis Parti progressiste)
  4. 25 décembre 1896 - 25 décembre 1897 : Kazuo Hatoyama (Parti progressiste)
  5. 19 mai 1898 - 5 décembre 1903 : Kenkichi Kataoka (Parti constitutionnel puis Rikken Seiyūkai)
  6. 5 - 11 décembre 1903 : Hironaka Kōno (Rikken Seiyūkai)
  7. 20 mars 1904 - 7 janvier 1906 : Masahisa Matsuda (Rikken Seiyūkai)
  8. 7 janvier 1906 - 26 mars 1908 : Tei'ichi Sugita (Rikken Seiyūkai)
  9. 25 décembre 1908 - 30 août 1911 : Sumitaka Hazeba (1re fois, Rikken Seiyūkai)
  10. 27 décembre 1911 - 6 mars 1914 : Ikuzō Ōoka (1re fois, Rikken Seiyūkai)
  11. 6 - 15 mars 1914 : Sumitaka Hazeba (2e fois, Rikken Seiyūkai)
  12. 15 mars - 25 décembre 1914 : Saburō Okushige (1re fois, Rikken Seiyūkai)
  13. 20 mai 1915 - 25 janvier 1917 : Saburō Shimada (Rikken Dōshikai puis Kenseikai)
  14. 23 juin 1917 - 26 février 1920 : Ikuzō Ōoka (2e fois, Rikken Seiyūkai)
  15. 29 juin 1920 - février 1923 : Saburō Okushige (2e fois, Rikken Seiyūkai)
  16. février 1923 - 25 mars 1927 : Yoshimi Kasuya (Rikken Seiyūkai)
  17. 4 mai 1927 - 21 janvier 1928 : Shigeru Morita (Kenseikai puis Rikken Minseito)
  18. 23 avril 1928 - mars 1929 : Hajime Motoda (Rikken Seiyūkai)
  19. mars - 19 mai 1929 : Mosuke Kawahara (Rikken Seiyūkai)
  20. 26 décembre 1929 - 21 janvier 1930 : Zenbē Horikiri (Rikken Seiyūkai)
  21. 23 avril 1930 - 1931 : Ikunosuke Fujisawa (Rikken Minseito)
  22. 26 décembre 1931 - 21 janvier 1932 : Keijirō Nakamura (Rikken Minseito)
  23. 20 mars 1932 - 13 décembre 1934 : Kiyoshi Akita (Rikken Seiyūkai)
  24. 26 décembre 1934 - 21 janvier 1936 : Kunimatsu Hamada (Rikken Seiyūkai)
  25. 4 mai 1936 - 21 mars 1937 : Kōjirō Tomita (Rikken Minseito)
  26. 25 juillet 1937 - décembre 1941 : Shōju Oyama (Rikken Minseito puis Taisei Yokusankai)
  27. 26 décembre 1941 - 29 avril 1942 : Kazutami Tago (Taisei Yokusankai)
  28. 27 mai 1942 - 9 juin 1945 : Tadahiko Okada (Yokusan Seijikai puis Tai Nihon Seijikai)
  29. 9 juin - 18 décembre 1945 : Toshio Shimada (Tai Nihon Seijikai puis Parti progressiste du Japon PPJ)
  30. 16 mai - 23 août 1946 : Senzō Higai (Parti libéral)
  31. 24 août 1946 - 31 mars 1947 : Takeshi Yamazaki (Parti libéral)
  1. 21 mai 1947 - 23 décembre 1948 : Komakichi Matsuoka (Parti socialiste du Japon PSJ - Aile droite)
  2. 11 février 1949 - 10 mars 1951 : Kijūrō Shidehara (Parti démocrate-libéral PDL puis Parti libéral)
  3. 13 mars 1951 - 1er août 1952 : Jōji Hayashi (Parti libéral)
  4. 26 août 1952 - 14 mars 1953 : Banboku Ōno (Parti libéral)
  5. 18 mai 1953 - 10 décembre 1954 : Yasujirō Tsutsumi (Parti réformateur puis Parti démocrate)
  6. 11 décembre 1954 - 24 janvier 1955 : Tō Matsunaga (Parti démocrate)
  7. 18 mars 1955 - 25 avril 1958 : Shūji Masutani (Parti libéral puis Parti libéral-démocrate PLD - Faction Ikeda)
  8. 11 juin - 13 décembre 1958 : Nirō Hoshijima (PLD - Faction Kichi)
  9. 13 décembre 1958 - 1er février 1960 : Ryōgorō Katō (PLD - Faction Ishii)
  10. 1er février 1960 - 23 octobre 1963 : Ichirō Kiyose (PLD - Faction Miki)
  11. 7 décembre 1963 - 20 décembre 1965 : Naka Bunada (1re fois, PLD - Faction Ōno)
  12. 20 décembre 1965 - 3 décembre 1966 : Kikuichirō Yamaguchi (PLD - ex-Faction Kōno)
  13. 3 - 27 décembre 1966 : Kentarō Ayabe (PLD - Faction Fujiyama ex-Kichi)
  14. 15 février 1967 - 16 juillet 1969 : Mitsujirō Ishii (PLD - Faction Ishii)
  15. 16 juillet - 2 décembre 1969 : Takechiyo Matsuda (PLD - ex-Faction Mori)
  16. 14 janvier 1970 - 13 novembre 1972 : Naka Bunada (2e fois, PLD - Faction Bunada ex-Ōno)
  17. 22 décembre 1972 - 29 mai 1973 : Umekichi Nakamura (PLD - Faction Nakasone)
  18. 29 mai 1973 - 9 décembre 1976 : Shigesaburō Maeo (PLD - Faction Ōhira ex-Ikeda)
  19. 24 décembre 1976 - 1er février 1979 : Shigeru Hori (PLD - Faction Fukuda)
  20. 1er février 1979 - 19 mai 1980 : Hirokichi Nadao (PLD - Sans faction)
  21. 17 juillet 1980 - 28 novembre 1983 : Hajime Fukuda (PLD - ex-Faction Funada ex-Ōno)
  22. 26 décembre 1983 - 24 janvier 1985 : Kenji Fukunaga (PLD - Faction Suzuki ex-Ōhira ex-Ikeda)
  23. 24 janvier 1985 - 2 juin 1986 : Michita Sakata (PLD - Sans faction)
  24. 22 juillet 1986 - 2 juin 1989 : Kenzaburō Hara (PLD - Faction Nakasone)
  25. 2 juin 1989 - 24 janvier 1990 : Hajime Tamura (PLD - Faction Takeshita)
  26. 27 février 1990 - 18 juin 1993 : Yoshio Sakurauchi (PLD - Faction Watanabe ex-Nakasone)
  27. 6 août 1993 - 27 septembre 1996 : Takako Doi (PSJ puis Parti social-démocrate PSD)
  28. 7 novembre 1996 - 2 juin 2000 : Sōichirō Itō (PLD - ex-Faction Kōmoto ex-Miki)
  29. 4 juillet 2000 - 10 octobre 2003 : Tamisuke Watanuki (PLD - Faction Hashimoto ex-Takeshita)
  30. 19 novembre 2003 - 21 juillet 2009 : Yōhei Kōno (PLD - Faction Kōno puis Asō)
  31. 16 septembre 2009 - en fonction : Takahiro Yokomichi (Parti démocrate du Japon PDJ - Yokomichi ex-PSD)

Commissions

La Chambre des représentants, comme la chambre des conseillers, comporte un certains nombres de commissions qui organisent le travail parlementaire. Elles sont de deux types : permanentes et spéciales, à quoi s'ajoutent deux conseils délibératifs.

Commissions permanentes

Leur existence est, comme leur nom l'indique, permanente : il s'agit de l'ensemble des commissions sectorielles ordinaires qui discutent des projets et propositions de loi avant de les présenter devant l'assemblée. Le champ de compétence de chacune d'entre elles correspond plus ou moins à un secteur ministériel du Cabinet. Elles sont au nombre de 17 (entre parenthèses sont mentionnés les présidents de ces commissions et leur appartenance politique) :

  • Commission du Cabinet (Keishū Tanaka, PDJ).
  • Commission des Affaires intérieures et des Communications (Shōichi Kondō, PDJ).
  • Commission des Affaires judiciaires (Makoto Taki, PDJ).
  • Commission des Affaires étrangères (Muneo Suzuki, NPD).
  • Commission des Affaires financières (Kōichirō Genba, PDJ).
  • Commission de l'Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et des Technologies (Makiko Tanaka, PDJ).
  • Commission de la Santé, du Travail et du Bien-être (Osamu Fujimura, PDJ).
  • Commission de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche (Nobutaka Tsutsui, PDJ).
  • Commission de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie (Shōzō Asuma, PDJ).
  • Commission du Territoire, des Infrastructures et des Transports (Hiroshi Kawauchi, PDJ).
  • Commission de l'Environnement (Shinji Tarudoko, PDJ).
  • Commission de la Sécurité (Jun Azumi, PDJ).
  • Commission des Politiques nationales fondamentales (Akihiro Oohata, PDJ).
  • Commission du Budget (Michihiko Kano, PDJ).
  • Commission de l'Audit et du Contrôle de l'Administration (Masahiro Imamura, PLD).
  • Commission des Règles et de l'Administration (Takeaki Matsumoto, PDJ).
  • Commission de la Discipline (Takeo Kawamura, PLD).

Commissions spéciales

Créées de manières extraordinaires, et n'ayant pas vocation à être permanentes, ces commissions s'occupent du suivi de dossiers particuliers. Elles sont actuellement au nombre de 7 (entre parenthèses sont mentionnés les présidents de ces commissions et leur appartenance politique) :

  • Commission des Désastres (Fumihiko Igarashi, PDJ).
  • Commission de l'Éthique politique et du Système électoral (Seishū Makino, PDJ).
  • Commission des Problèmes d'Okinawa et du Nord (Kōichi Yamamoto, PLD).
  • Commission de l'Enfance et de la Jeunesse (Yasuko Ikenobō, Kōmeitō).
  • Commission des Mesures anti-piraterie, de la Prévention du Terrorisme international, de la Coopération et de l'Aide du Japon (Katsuyuki Ishida, PDJ).
  • Commission de la Question des Enlèvements nord-coréens et des Affaires associées (Kōriki Jōjima, PDJ).
  • Commission des Affaires des Consommateurs et des questions associées (Yoshinori Suematsu, PDJ)

Conseils délibératifs

Créés, comme les commissions spéciales, de manière extraordinaires ou pour une durée limitée, elles réfléchissent aux solutions à apporter à un certain nombre de problèmes. Il en existe actuellement 2 (entre parenthèses sont mentionnés les présidents de ces conseils et leur appartenance politique) :

  • Conseil délibératif sur la Constitution (-).
  • Conseil délibératif sur l'Éthique politique (Kansei Nakano, PDJ).

Installations

Salle des séances

La salle des séances de la Chambre des représentants

Les représentants siègent au premier étage de l'aile sud (ou gauche) du Palais de la Diète au 1-7-1 Nagata-chō, Chiyoda-ku, Tōkyō-to.

Surplombé d'un plafond de verre ornant le toit du palais, cette salle consiste en un hémicycle de 480 sièges, à quoi s'ajoutent, au sommet de la tribune qui leur fait face, le siège du président de la chambre avec à ses côtés celui du secrétaire général, ainsi que, de part et d'autres, 58 autres sièges réservés aux membres du Cabinet et au personnel administratif de l'assemblée. Elle rappelle, dans son organisation et son décor, la salle des séances de la Chambre des conseillers (où représentants et conseillers siègent ensemble pour assister au discours de politique générale du Premier ministre, en présence de l'Empereur, ou pour écouter l'allocution d'un chef d'État étranger). Les seules différences proviennent du fait que l'emplacement réservé à l'empereur venu assister aux séances ne se trouve pas dans le dos du bureau du président de la Chambre sous un dais, mais surélevé sur un balcon au-dessus du perchoir[7].

Salles des commissions et bureau présidentiel

Il existe 5 salles de réunion des commissions de la Chambre des représentants au 2e et dernier étage de l'aile nord du Palais de la Diète. Les 8 autres salles réservées aux commissions sont situées dans un bâtiment annexe, voisin du Palais dans la prolongation de l'aile sud.

Le bureau du président, adossé à une salle de réception réservée à ce dernier lorsqu'il rencontre des personnalités et notamment les chefs d'État étrangers, ainsi que le bureau du vice-président sont quant-à-eux situées directement derrière la salle des séances, au 1er étage.

Bureaux des Représentants

Bâtiment n°1 des bureaux des Représentants

Chaque élu de la Chambre dispose d'un bureau situé dans un des deux bâtiments spécialement réservé à cet effet, situé à côté du bâtiment de bureaux des membres de la Chambre des conseillers, derrière le Palais de la Diète, en face de son aile sud. Leurs adresses exactes sont le 2-2-1 (bâtiment 1) et le 2-1-2 (bâtiment 2) Nagata-chō, Chiyoda-ku, Tōkyō-to. Ils sont reliés au Palais par des passages souterrains passant en dessous de la route séparant la rangée des bâtiments de bureaux des parlementaires et le Palais.

Résidence officielle du président de la Chambre des représentants

Résidence officielle du président de la Chambre des représentants

Le président de la Chambre des représentants dispose d'une résidence officielle appartenant à l'État, voisine de celle du président de la Chambre des conseillers au nord-ouest du Palais de la Diète et au bord de la route 246. Son adresse officielle est le 2-18-1 Nagata-chō, Chiyoda-ku, Tōkyō-to.

Références

  1. (en) Poids des groupes politiques à la Chambre des représentants sur son site officiel en anglais
  2. arrondi aux centièmes
  3. Le président des groupes ici indiqués sont en réalité les présidents des Comités des Affaires de la Diète des différentes partis, ou alors, uniques élus du parti
  4. Officiellement 311, le président de la Chambre ne siégeant par tradition dans aucun groupe politique.
  5. Officiellement 307, président de la Chambre ne siégeant par tradition dans aucun groupe politique.
  6. Officiellement 118, le vice-président de la Chambre ne siégeant par tradition dans aucun groupe politique.
  7. [pdf](en)Présentation en image des salles allouées à la Chambre des représentants

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

  • Portail du Japon Portail du Japon
  • Portail de la politique Portail de la politique
Ce document provient de « Chambre des repr%C3%A9sentants du Japon ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chambre Des Représentants Du Japon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chambre des representants du Japon — Chambre des représentants du Japon Pour les articles homonymes, voir Chambre des représentants. Vue de l aile sud du Pala …   Wikipédia en Français

  • Chambre des représentants du japon — Pour les articles homonymes, voir Chambre des représentants. Vue de l aile sud du Pala …   Wikipédia en Français

  • Chambre des représentants du Japon — 35°40′30.6″N 139°44′41.8″E / 35.675167, 139.744944 …   Wikipédia en Français

  • Président de la Chambre des représentants du Japon — Au Japon, le président de la Chambre des représentants (衆議院 議長, Shūgi in gichō?) est la personnalité qui préside la chambre basse de la Diète. Le président actuel est Takahiro Yokomichi, membre du Parti démocrate du Japon et ancien socialiste,… …   Wikipédia en Français

  • Chambre des pairs du Japon — Pour les articles homonymes, voir Chambre des pairs (homonymie). La Chambre des pairs (貴族院, Kizoku in?) était la chambre haute de la Diète impériale, le parlement …   Wikipédia en Français

  • Chambre des conseillers du Japon — Chambre des conseillers (Japon) Pour les articles homonymes, voir Chambre des conseillers. Vue de l aile nord du Palais de la Diète du Japon, celle de la Chambre …   Wikipédia en Français

  • Chambre Des Representants — Chambre des représentants Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Chambre. Une Chambre des représentants est le nom donné officiellement, dans certains pays ou… …   Wikipédia en Français

  • Chambre Des Représentants — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Chambre. Une Chambre des représentants est le nom donné officiellement, dans certains pays ou régions, à une assemblée… …   Wikipédia en Français

  • Chambre des Representants — Chambre des représentants Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Chambre. Une Chambre des représentants est le nom donné officiellement, dans certains pays ou… …   Wikipédia en Français

  • Chambre des Représentants — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Chambre. Une Chambre des représentants est le nom donné officiellement, dans certains pays ou régions, à une assemblée… …   Wikipédia en Français