Centre hospitalier régional universitaire de Caen


Centre hospitalier régional universitaire de Caen
Centre hospitalier régional universitaire de Caen
Présentation
Coordonnées 49° 12′ 17″ N 0° 21′ 27″ W / 49.20472, -0.357549° 12′ 17″ Nord
       0° 21′ 27″ Ouest
/ 49.20472, -0.3575
  
Pays Drapeau de France France
Ville Caen
Site web www.chu-caen.fr
Organisation
Type Hôpital universitaire
Services
Nombre de lits 1 582

Géolocalisation sur la carte : Caen

(Voir situation sur carte : Caen)
Centre hospitalier régional universitaire de Caen
Centre hospitalier régional universitaire de Caen

Géolocalisation sur la carte : Basse-Normandie

(Voir situation sur carte : Basse-Normandie)
Centre hospitalier régional universitaire de Caen
Centre hospitalier régional universitaire de Caen
Géolocalisation sur la carte : France/Basse-Normandie/Caen
Centre hospitalier régional universitaire de Caen
Centre hospitalier régional universitaire de Caen

Le centre hospitalier régional universitaire de Caen (CHRU de Caen) est un centre hospitalier universitaire et un centre hospitalier régional français. D'une capacité totale de 1 582 lits[1], c'est le principal établissement hospitalier de Caen. Le CHRU de Caen emploie un total de 5 948 salariés, dont 767 en personnel médical.

Sommaire

Établissements

CHU Côte de Nacre

Construit par Henry Bernard dans les années 1970, c'est le plus important établissement du CHRU. Il est d'une capacité de 998 lits (médecine : 487, chirurgie : 552, moyen séjour : 17)[2], a été mis en service en 1975 dans le but d'obvier à l'insuffisance médicale que présentait Caen et sa région à l'époque. Haut de ses 23 étages et de ses 86 m, sa structure monobloc domine la ville de Caen et son agglomération ; en étant situé sur le plateau Nord de Caen, à proximité du boulevard périphérique[3], il est visible de la plage du Havre par temps clair. Orienté vers la médecine et la chirurgie adultes, le CHU est l'accueil traditionnel des urgences médicales bas-normandes, en hospitalisant tous les ans plus de 50 000 patients dont 20 000 dans les services des urgences. Le CHU de Caen est également le siège de la Faculté de Médecine de l'université de Caen Basse-Normandie. Il emploie à lui seul 4 630 personnes, dont 551 en personnel médical. Il dispose d'un plateau technique lourd, à l'échelle de la région, IRM, scanners et laboratoires. Son avenir se tourne vers le regroupement des services : ainsi, un nouveau bâtiment a été construit au pied de la tour à l'automne 2009, accueillant un pôle Femme-Enfant ainsi qu'un service d'hématologie[4]. Le CHU Côte de Nacre est desservi par la ligne A du tramway de Caen.

Déficits et réduction de postes

Le CHU de Caen a le troisième plus gros déficit hospitalier de France, en partie à cause du contenu en amiante de ses structures. La direction a annoncé en juin 2010 la suppression de 200 postes, dont 90 personnels soignants, sur un effectif total de 6 000, et d'autres réductions à venir, non chiffrées[5].

Amiante

Du fait de sa teneur en amiante, le CHU de Caen va être reconstruit. Le coût se situera entre 500 millions et un milliard d'euros, dont une partie sera financée par l'État dans le cadre du plan hôpital 2012, lancé en 2007. Les travaux commenceront d'ici 2010 et le nouvel hôpital devrait ouvrir 8 à 10 ans plus tard (2020)[5].

Les travaux effectués sur le bâtiment actuel amianté ont un surcoût de 30%. En 2009, la direction a estimé le coût de la reconstruction à 700 millions d'euros, et une rénovation du CHU encore plus chère.

CHR Clemenceau

Construit entre 1903 et 1908 pour remplacer l'Hôtel-Dieu de Caen, il est devenu centre hospitalier régional en 1945. Il se situe davantage en centre-ville, près de l'Abbaye aux Dames (locaux du Conseil régional de Basse-Normandie). Inauguré le 26 juillet 1908, sa construction a été demandée par la municipalité caennaise, jugeant à l'époque l'Hôtel-Dieu de Caen « insalubre et peu fonctionnel »[6]. Sa capacité est de 396 lits, dont 138 en gynécologie-obstétrique (le reste dans les services de médecine)[7] ; les spécialités du CHR Clemenceau étant en effet la pédiatrie, la gynécologie-obstétrique et la néonatalogie, auxquelles viennent s'adjoindre la dermatologie, l'hématologie, l'alcoologie, la néphrologie et les traitements de la douleur et du sommeil[8]. Toutefois, les domaines de spécialités de l'Hôpital Clemenceau devraient fortement évoluer dans les années à venir, lorsque le projet médical du CHU Côte de Nacre verra le jour (ouverture d'un pôle Femme-Enfant et d'un service d'hématologie), normalement à l'automne 2009. Le CHR Clemenceau emploie 1 160 salariés, dont 128 en personnel médical[7].

Centre Esquirol

Le Centre Esquirol est le service de psychiatrie adulte du CHU Côte de Nacre, il est donc situé sur le même site que ce dernier. Inauguré en 1978 et rénové en 2006, sa capacité est de 75 lits. Il assure annuellement plus de 4 400 hospitalisations et plus de 17 000 de consultations externes[9].

Centre pour Personnes Âgées

Entre 1972 à 1984, l'hospice Saint-Louis, qui occupait depuis le début du XXe siècle les locaux de l'abbaye aux Dames, est transféré dans l'ancien couvent de la Charité, construit dans les années 1950 à la Guérinière. Il prend alors officiellement le nom de Centre pour Personnes Âgées. Réservé aux personnes âgées dépendantes, il est constitué d'une Unité de Soins de Longue Durée (USLD), de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) et d'une Maison de Retraite. Sa capacité est de 270 lits répartis sur les trois services, et emploie 190 personnes[10].

Formation et recherche

La Faculté de médecine, située au pied du CHRU (campus 5), dépend de l'Université de Caen Basse-Normandie.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. CHU de Caen, « CHRU de Caen : les chiffres-clés ». Consulté le 30 août 2008
  2. CHU de Caen, « L'hôpital Côte de Nacre : Quelques chiffres ». Consulté le 30 août 2008
  3. CHU de Caen, « L'hôpital Côte de Nacre : Présentation ». Consulté le 30 août 2008
  4. CHU de Caen, « L'hôpital Côte de Nacre : les projets ». Consulté le 30 août 2008
  5. a et b Amiante: le CHU de Caen reconstruit, AFP, 27 septembre 2010
  6. CHU de Caen, « L'hôpital Clemenceau : Présentation ». Consulté le 30 août 2008
  7. a et b CHU de Caen, « L'hôpital Clemenceau : Quelques chiffres ». Consulté le 30 août 2008
  8. CHU de Caen, « L'hôpital Clemenceau : Les services ». Consulté le 30 août 2008
  9. CHU de Caen, « Le centre Esquirol ». Consulté le 30 août 2008
  10. CHU de Caen, « La Résidence pour Personnes Âgées ». Consulté le 30 août 2008

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Centre hospitalier régional universitaire de Caen de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Centre hospitalier universitaire de Caen — Centre hospitalier régional universitaire de Caen Le centre hospitalier régional universitaire de Caen (CHRU de Caen) est un centre hospitalier universitaire et un centre hospitalier régional français. D une capacité totale de 1 582 lits[1] …   Wikipédia en Français

  • Centre hospitalier de Lisieux — Centre hospitalier Robert Bisson Présentation Coordonnées 49° 09′ 00″ N …   Wikipédia en Français

  • Centre Hospitalier Universitaire — Pour les articles homonymes, voir CHU. Un centre hospitalier universitaire (CHU) est un hôpital lié à une université, soit que l hôpital soit un service de l université, soit que l hôpital soit une entité distincte liée à l université par une… …   Wikipédia en Français

  • Centre hospitalier universitaire en France — En France, les centres hospitaliers universitaires (CHU) sont des centres hospitaliers régionaux, établissements publics de santé, ayant passé une convention avec une unité de formation et de recherche (UFR) médicale au sein d une université, ou… …   Wikipédia en Français

  • Caen-la-Mer — Caen 49°10′59″N 0°22′10″O / 49.18306, 0.36944 …   Wikipédia en Français

  • Caen — Cet article possède un paronyme, voir : CAEN.  Pour l’article homophone, voir Camp …   Wikipédia en Français

  • Centre Régional De Lutte Contre Le Cancer — Les Centres régionaux de lutte contre le cancer (CRLCC) sont des établissements de santé privés à but non lucratif et de caractère hospitalo universitaire participant au service public hospitalier. Ils ont été érigés le 1er octobre 1945 par une… …   Wikipédia en Français

  • Centre Régional de Lutte Contre le Cancer — Les Centres régionaux de lutte contre le cancer (CRLCC) sont des établissements de santé privés à but non lucratif et de caractère hospitalo universitaire participant au service public hospitalier. Ils ont été érigés le 1er octobre 1945 par une… …   Wikipédia en Français

  • Centre regional de lutte contre le cancer — Centre régional de lutte contre le cancer Les Centres régionaux de lutte contre le cancer (CRLCC) sont des établissements de santé privés à but non lucratif et de caractère hospitalo universitaire participant au service public hospitalier. Ils… …   Wikipédia en Français

  • Centre régional de lutte contre le Cancer — Les Centres régionaux de lutte contre le cancer (CRLCC) sont des établissements de santé privés à but non lucratif et de caractère hospitalo universitaire participant au service public hospitalier. Ils ont été érigés le 1er octobre 1945 par une… …   Wikipédia en Français