Cebil


Cebil

Yopo

Comment lire une taxobox
Anadenanthera peregrina
 Anadenanthera peregrina
Anadenanthera peregrina
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Fabales
Famille Fabaceae
Sous-famille Mimosoideae
Genre Anadenanthera
Nom binominal
Anadenanthera peregrina
(L.) Speg., 1923
Classification phylogénétique
Ordre Fabales
Famille Fabaceae
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Le yopo (Anadenanthera peregrina ou Piptadenia peregrina) est un arbre originaire d'Amérique du Sud.
Les fruits sont des gousses contenant des graines entrant dans la composition de poudres traditionnelles hallucinogènes qualifiées d'enthéogènes.

La poudre hallucinogène préparée à partir des graines s'appelle aussi yopo. La fabrication de cette poudre s'effectue également à partir d'autres espèces d'Anadenanthera.

Sommaire

Description

C'est un arbre de taille moyenne à l'écorce sombre et épaisse, dont les feuilles ressemblent à celles des acacias.

Répartition

Il pousse dans les plaines de Llanos, dans le bassin de l'Orénoque en Colombie et au Venezuela, dans les forêts de l'ancienne Guyane britannique et au Brésil dans les prairies de la région du Rio Branco ainsi que dans le bassin inférieur du Madeira.[1]

Le yopo comme poudre à priser

La poudre est connue sous différents noms en fonction des régions et des groupes ethniques, voire de sa composition : yopa, yupa, cojoba, cohoba, kohobba, niopo, nopo. Yopo est généralement utilisé pour Anadenanthera peregrina et cebil, vilca ou huillca pour Anadenanthera colubrina et Anadenanthera colubrina var. cebil.

Sa préparation varie d'un groupe ethnique à l'autre, elle est surtout utilisée chez les Otomaques.

Ainsi, selon P.J. Gumilla dans son ouvrage El orinoco ilustrado paru en 1741, la poudre s'obtient en broyant les cosses, puis en les mélangeant avec des coquilles - d'escargot notamment - jetées dans le feu afin d'être réduites à l'état de Chaux, le tout étant ensuite réduit en fine poudre.[1]

Selon Alexander Humboldt, les cosses sont cassées et mises à macérer dans de l'eau où elles fermentent. Quand les graines sont attendries et noires, elles sont pilées en petites boulettes qui sont mélangées avec de la farine de manioc et la chaux des coquilles d'escargot. Le tout étant de nouveau réduit en fine poudre.[1]

D'autres modes de préparation existent, où la poudre s'obtient à partir des graines grillées, pétries avec de la farine et du calcaire, transformées en galettes qui sont ensuite réduites en poudre.[2]

La poudre se prise et, selon la tradition, il est même courant qu'elle soit insufflée par un tiers.[2]

Dans certaines ethnies, les graines sont broyées puis fumées.

Pharmacologie

Les graines contiennent environ 1% d'alcaloïdes à noyau chimique de type indole, du groupe des tryptamines dont la diméthyltryptamine (DMT), la bufoténine et la méthoxy-N,N-diméthyltryptamine.[2]

À faibles doses, le yopo est psychostimulant et peut parfois être consommé quotidiennement. À doses plus fortes, c'est un hallucinogène considéré comme enthéogène.[2]

Historique

La première publication en référence à une poudre préparée à partir de Anadenanthera peregrina date de 1511 dans la compilation consacrée au Nouveau Monde de Petrus Martyr où il la décrit comme « une herbe toxique si puissante que ceux qui en prennent en perdent conscience ».

L'utilisation du yopo est signalée dès le XVe siècle sous le nom de cohoba aux Antilles où elle est alors confondue avec du tabac à priser jusqu'au début du XXe siècle.[2] La première description de l'utilisation du yopo vient de l'explorateur allemand Alexander von Humboldt en 1801.[2]

Il est probable que le yopo était déjà utilisé par des tribus d'Amérique du Sud entre 400 et 100 ans av. J.-C.

Note

  1. a , b  et c Richard Evans Schultes, Un panorama des hallucinogènes du nouveau monde, Édition L'esprit frappeur, 2000 (ISBN 2-84405-098-0) 
  2. a , b , c , d , e  et f Denis Richard, Jean-Louis Senon, Marc Valleur, Dictionnaire des drogues et des dépendances, Larousse, 2004 (ISBN 2-03-505431-1) 

Voir aussi

Références

[1] Usage de la drogue dans l'antiquité (en)

  • Portail de la botanique Portail de la botanique
  • Portail de la pharmacie Portail de la pharmacie
Ce document provient de « Yopo ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cebil de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cebil — (Arg.; Anadenanthera macrocarpa) m. Árbol leguminoso de América del Sur, cuya corteza es curtiente por su alto contenido en taninos. ⇒ *Planta. * * * cebil. m. Árbol leguminoso que vive en el Río de la Plata. Es alto y corpulento, su madera se… …   Enciclopedia Universal

  • cebil — m. Árbol leguminoso que vive en el Río de la Plata. Es alto y corpulento, su madera se emplea en las construcciones, sus hojas las come el ganado en años de escasez, y su corteza, que contiene mucho tanino, es un curtiente enérgico …   Diccionario de la lengua española

  • cebil — ce·bil …   English syllables

  • cebil — səˈbēl noun ( s) Etymology: American Spanish : the So. American tree that yields angico gum …   Useful english dictionary

  • Anadenanthera colubrina var. cebil — Taxobox name = Anadenanthera colubrina var. cebil regnum = Plantae divisio = Magnoliophyta classis = Magnoliopsida ordo = Fabales familia = Fabaceae subfamilia = Mimosoideae genus = Anadenanthera species = A. colubrina trinomial = Anadenanthera… …   Wikipedia

  • Anadenanthera colubrina —   Cebil: Anadenanthera colubrina …   Wikipedia Español

  • planta — (Del lat. planta.) ► sustantivo femenino 1 ANATOMÍA Parte inferior del pie, con que se pisa y sobre la que se sostiene el cuerpo. 2 BOTÁNICA Cualquier vegetal o ser orgánico que crece y vive sin mudar de lugar. 3 División de un edificio… …   Enciclopedia Universal

  • Anadenanthera colubrina — Scientific classification Kingdom: Plantae (unranked) …   Wikipedia

  • Anadenanthera — Anadenanthera …   Wikipédia en Français

  • Yungas méridionales — Forêt de brouillard dans la yunga, en province argentine de Salta Les Yungas sont un ensemble de régions d Amérique du Sud situées sur le rebord oriental de la cordillère des Andes entre l Équateur et l Argentine, situées entre 500 et… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.