Catherine Clement


Catherine Clement

Catherine Clément

Catherine Clément, philosophe et écrivaine, est née le 10 février 1939 à Boulogne-Billancourt.

Sommaire

Parcours

Née dans une famille mi-catholique, mi-juive, Catherine Clément passe une grande partie de son enfance sur les bords de la Loire avec sa grand-mère chrétienne, ce qu'elle raconte dans Maison mère (éditions Nil, 2006). La guerre l’a privée de ses grands-parents juifs, dénoncés, déportés et morts à Auschwitz en mai 1944.

Elle intègre l'École normale supérieure de jeunes filles (ENSJF) en 1959, école dite de Sèvres, mais installée boulevard Jourdan à Paris. Agrégée de philosophie à l’âge de 22 ans, la sévrienne devient ensuite l’assistante de Vladimir Jankélévitch à la Sorbonne à 24 ans : au grade d'assistante, qui n'existe plus, les jeunes enseignants dirigeaient les travaux pratiques.

Sa rencontre avec Claude Lévi-Strauss, qui l’invite à décrypter un mythe africain devant son séminaire en 1962, l’influence de manière décisive. Elle lui consacre d’ailleurs son premier essai, publié en 1970, et l'un de ses derniers, le Que sais-je ? sur Claude Lévi-Strauss, paru en 2002.

A partir de 1959, elle suit le séminaire de Jacques Lacan, d'abord à l'hôpital Sainte-Anne, puis à l'École Normale Supérieure et à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et ce jusqu'à la fin. Membre de l'École freudienne à titre "profane", elle n'a jamais été psychanalyste.

Détachée au CNRS, elle prépare une thèse sur Le Paradis perdu, qu'elle termine, mais que l'état de santé de Vladimir Jankélévitch, à la fin de sa vie, ne lui permet pas de soutenir. Parallèlement, elle participe entre autres à des documentaires de télévision à l'ORTF, aux côtés de Josée Dayan et Charles Brabant. En 1976, après 12 ans d'enseignement supérieur, elle demande un congé, horrifiée des conditions de travail dans les amphithéâtres. Fin 1976, elle entre au quotidien Le Matin de Paris comme chef de rubrique culture, chargée d'éditer les articles sur les livres, les expositions, le théâtre, la musique, à l'exception du cinéma ; elle est elle-même chargée de la critique des essais. Elle réalise par ailleurs de grandes interviews, notamment le dernier entretien avec Jean-Paul Sartre, un entretien avec Claude Lévi-Strauss sur ses expériences japonaises, et le premier entretien de François Mitterrand au Matin de Paris.

En 1982, elle est nommée au ministère des Relations extérieures, à la tête de l'AFAA, chargée de la diffusion et de l'accueil de la culture française à l'étranger. Elle séjourne cinq années en Inde aux côtés de l'ambassadeur André Lewin, puis cinq ans en Autriche, et enfin trois ans au Sénégal (1996-1999).

A l'époque, quand elle part en Inde, elle a déjà publié cinq romans et huit essais. L'Inde lui inspire ses plus grands succès, Pour l'amour de l'Inde (Flammarion, 1993) et Le Voyage de Théo (Seuil, 1998), et ce pays ne cesse d'inspirer son travail. Elle est aujourd'hui par ailleurs membre du Forum franco-indien, organisme bilatéral officiel.

Depuis 2002, elle prépare et dirige l'Université populaire du quai Branly, qui se déroule dans le théâtre Claude Lévi-Strauss, au sein même du musée du quai Branly.

Catherine Clément est commandeur de l'Ordre national du Mérite et commandeur de la Légion d'honneur. Elle est la sœur de Jérôme Clément, également auteur, et vice-président d’Arte.

Bibliographie

Romans

  • Bildoungue ou la vie de Freud, Christian Bourgois, 1978
  • La Sultane, Grasset, 1981
  • Le Maure de Venise, Grasset, 1983
  • Bleu Panique, Grasset, 1986
  • Adrienne Lecouvreur ou le cœur transporté, Robert Laffont, 1991, (réédition J'ai lu n°3957)
  • La Señora, Calmann-Lévy (réédition LGF-Livre de Poche n°8717)
  • Pour l'amour de l'Inde, Flammarion, J’ai Lu, 1993
  • La valse inachevée, Calmann-Lévy, 1994 (réédition Le Livre de Poche n°13942)
  • La Putain du diable, Flammarion, 1996 (rééditon J'ai Lu n°4839)
  • Le Roman du Taj Mahal, Noésis, 1997
  • Les Dames de l'agave, Flammarion, 1998
  • Le Voyage de Théo, Seuil, 1998 (Points Seuil n°P680)
  • Martin et Hannah, Calmann-Lévy, 1999 (réédition Le Livre de poche n°14798)
  • Afrique esclave, Noésis, 1999
  • Jésus au bûcher, Seuil, 2000
  • Cherche-midi, Stock, 2000 (réédition Le Livre de poche n°30048)
  • Les Mille Romans de Bénarès, Noésis, 2000
  • Le Sang du monde, Seuil, 2004, suite du Voyage de Théo
  • Les derniers jours de la déesse, Stock, 2006
  • La Princesse Mendiante, Panama, 2007 (sur la vie de Mirabai)

Essais

  • Lévi-Strauss ou la Structure et le malheur, Seghers, 1re édition en 1970, 2e édition en 1974,

dernière édition entièrement remaniée Le Livre de poche, « Biblio essais », en 1985

  • Le Pouvoir des mots, Mame, « Repères sciences humaines », 1974
  • Miroirs du sujet, 10/18, série « Esthétiques », 1975
  • Les fils de Freud sont fatigués, Grasset, « Figures », 1978
  • L’Opéra ou la Défaite des femmes, Grasset, « Figures », 1979
  • Vies et légendes de Jacques Lacan, Grasset, « Figures », 1981, et Le Livre de poche, « Biblio essais », 1983
  • Rêver chacun pour l’autre essai sur la politique culturelle, Fayard, 1982
  • Le Goût du miel, Grasset, « Figures », 1987
  • Gandhi ou l’Athlète de la liberté, Gallimard, « Découvertes », 1989, 2e édition, 1990
  • La Syncope, philosophie du ravissement, Grasset, « Figures », 1990
  • La Pègre, la peste et les dieux, chroniques du Festival d’Avignon, Éditions théâtrales, 1991
  • Sissi, l’impératrice anarchiste, Gallimard, « Découvertes », 1992
  • Sollers, la fronde, Julliard, 1995
  • Les Révolutions de l’inconscient : histoire et géographie des maladies de l’âme, La Martinière, 2001
  • "Le Divan et le Grigri" + Tobie Nathan, Odile Jacob, 1998
  • Claude Lévi-Strauss, PUF, « Que sais-je ? », 2003
  • La Nuit et l’été : rapport sur la culture à la télévision, Seuil/La Documentation française, 2003
  • Pour Sigmund Freud, Mengès, 2005
  • Maison mère, NIL, 2006
  • Qu’est-ce qu’un peuple premier ?, Panama, « Cyclo », 2006
  • Mémoire, Stock, 2009

Contributions à des revues

  • Articles de critique littéraire et philosophique pour Le Matin de Paris
  • Membre du comité de rédaction de la revue littéraire L'Arc, responsable entre autres des numéros consacrés à Hegel, Deleuze, Lacan, Jankélévitch et Derrida
  • Membre du comité de rédaction de La Nouvelle Critique, revue des intellectuels communistes, disparue dans les années 2000
  • Membre du comité de rédaction de la revue Opéra International
  • Responsable de nombreux numéros du Magazine Littéraire

Autres

  • Portail de la philosophie Portail de la philosophie
  • Portail de la littérature Portail de la littérature
  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
Ce document provient de « Catherine Cl%C3%A9ment ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Catherine Clement de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Catherine Clément — (* 1939 in Boulogne Billancourt) ist eine französische Schriftstellerin, Feministin, Philosophin und Psychologin. Clément entstammt einer katholisch jüdischen Familie. Sie studierte Philosophie und Psychologie an der Sorbonne, an der sie 14 Jahre …   Deutsch Wikipedia

  • Catherine Clément — Pour les articles homonymes, voir Clément. Catherine Clément, philosophe et écrivaine, est née le 10 février 1939 à Boulogne Billancourt. Sommaire 1 Parcours 2 …   Wikipédia en Français

  • Clément — Clement oder Clément ist die französische Form des Vornamens Clemens und Familienname folgender Personen: Adolphe Clément (1855–1928), französischer Ingenieur, Erfinder und Industrieller Albéric Clément ( 1165–1191), französischer Marschall… …   Deutsch Wikipedia

  • Clement — oder Clément ist die französische Form des Vornamens Clemens und Familienname folgender Personen: Adolphe Clément (1855–1928), französischer Ingenieur, Erfinder und Industrieller Albéric Clément ( 1165–1191), französischer Marschall Albert… …   Deutsch Wikipedia

  • Catherine (Vorname) — Catherine (französisch Cathérine) ist ein französischer und englischer weiblicher, im Französischen auch männlicher Vorname. Herkunft und Bedeutung Als weiblicher Name ist Catherine die französische Entsprechung zu deutsch Katharina –… …   Deutsch Wikipedia

  • Clément — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Clément est un nom propre ou un adjectif qui peut désigner : Sommaire 1 Adjectif 2 Prénom …   Wikipédia en Français

  • Catherine de' Medici — Catherine de Medici, attributed to François Clouet, c. 1555 Queen consort of France Reign 31 March 1547 – 10 July 1559 …   Wikipedia

  • Clement VII —     Pope Clement VII     † Catholic Encyclopedia ► Pope Clement VII     (GIULIO DE’ MEDICI).     Born 1478; died 25 September, 1534. Giulio de Medici was born a few months after the death of his father, Giuliano, who was slain at Florence in the… …   Catholic encyclopedia

  • Clement XIV —     Pope Clement XIV     † Catholic Encyclopedia ► Pope Clement XIV     (LORENZO–or GIOVANNI VINCENZO ANTONIO–GANGANELLI).     Born at Sant’ Arcangelo, near Rimini, 31 October, 1705; died at Rome, 22 September, 1774.     At the death of Clement… …   Catholic encyclopedia

  • Catherine de' Medici — • Born 13 April, 1519; died 5 January, 1589; she was the daughter of Lorenzo de Medici (II), Duke of Urbino, and Madeleine de la Tour d Auvergne who, by her mother, Catherine of Bourbon, was related to the royal house of France Catholic… …   Catholic encyclopedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.