Catherine Belkhodja

Catherine Belkhodja

Catherine Belkhodja est une actrice, réalisatrice et éditrice franco-algérienne, née le 15 avril 1955 à Paris. Elle est la mère des actrices et réalisatrices Maïwenn et Isild Le Besco, ainsi que de l'acteur Jowan Le Besco.

Sommaire

Biographie

Née à Paris, d'un père kabyle et d'une mère française, elle accomplit, à Alger, ses études secondaires, écrit ses premières nouvelles et commence à étudier le théâtre, la musique et les Beaux-Arts.

Licenciée de philosophie, elle gagne sa vie tout d'abord dans l'Éducation nationale et multiplie les emplois. Puis son diplôme d'architecte en poche, elle se spécialise en architecture bioclimatique et devient urbaniste à la Préfecture de Paris. Elle poursuit ses recherches en architecture solaire en Belgique, et part en Égypte étudier l'architecture de terre avec Hassan Fathy après l'obtention d'un DEA d'esthétique sous la direction d'Olivier Revault d'Allonnes à la Sorbonne. Elle publie ses premiers articles dans les journaux Le Sauvage et Sans frontières et écrit son premier scénario.

De retour à Paris, elle suit les cours du Conservatoire national supérieur d'art dramatique et décroche ses premiers rôles à la télévision ou au cinéma. Elle devient ensuite reporter à l'agence Gamma et réalise de nombreux sujets pour différentes émissions comme Moi-je, Sexy folies, Mosaïque, Envoyé Spécial, Des racines et des ailes, Faut pas rêver, Océaniques.

Lors d'un reportage, elle se fait remarquer par Philippe Alfonsi qui lui propose alors de présenter le nouveau magazine qu'il est en train de mettre en place avec Maurice Dugowson et lui demande de participer au concept. Catherine Belkhodja suggère alors comme plateau ambulant pour l'émission un taxi qui se déplace de nuit dans Paris. La présentatrice pose des questions à ses invités dans sa voiture dans l'émission Taxi[1], qui reçoit un sept d'or. En 1987, elle réalise un documentaire « Reflet perdu du miroir », diffusé sur FR3[2].

Elle pousse par ailleurs sa fille aînée Maïwenn à devenir actrice, décidée, selon ce que dira plus tard cette dernière, à en faire « une star »[3]. Elles ont par la suite des rapports très difficiles, du fait notamment du désir de sa fille de « couper le cordon »[4],[5]. Maïwenn qualifie sa mère d'« actrice ratée »[5] qui aurait été poussée par la « névrose » à faire de sa fille une vedette[6]; elle déclare en 2011 avoir été maltraitée physiquement par sa mère : « Elle a commencé à me frapper quand mon corps a changé, quand je suis devenue ado. Je sentais énormément de jalousie, elle n'arrivait plus à se positionner comme mère, elle se trouvait en concurrence. Je lui faisais peur. Ma mère dit que j'invente tout pour plaire aux journalistes, que j'ai trouvé mon fonds de commerce. Ma mère, c'est un poison pour moi. Elle me pourrit la vie. Elle épluche toutes mes interviews. Elle me harcèle d'un tsunami de mails et de messages sur mon portable comme quoi je suis mytho. Jamais elle ne se positionne comme la mère d'une victime. Elle ne pense que show-biz, qui a quoi, qui a mieux, qui a moins. Elle a rédigé elle-même ma fiche Wikipedia, sans que je lui demande rien. Sur les forums d'Allo-Ciné, elle laisse d'interminables commentaires sur mes films où elle prend sous pseudo sa propre défense, du style : "Je ne comprends pas que vous assassiniez sa mère, elle n'y est pour rien. D'ailleurs, Maïwenn est contradictoire". Dans mon milieu bobo, de gauche, psycho-Françoise-Dolto, on m'a toujours dit : "Arrête de croire que quand le bourreau demande pardon à sa victime, cela règle en partie le problème" »[7].

En 1995, Catherine Belkhodja participe au projet audiovisuel Silent Movie, monté par le cinéaste Chris Marker. Toujours pour Chris Marker, elle interprète en 1997 le rôle principal du film Level Five.

Elle collabore également à L'Autre Journal et La Légende du siècle et co-fonde le périodique Marco Polo magazine, journal spécialisé sur l'Asie. Elle fonde la maison d'édition Karédas et en devient la directrice artistique[8].

Catherine Belkhodja est par ailleurs la fondatrice du Grand Concours International de haïku Marco-Polo. Ce concours, créé en 2005, prime chaque année les meilleurs auteurs de haïku, en provenance de dix pays. Elle a fondé l'association Belleville Galaxie, très impliquée dans l'animation culturelle de quartier et l'organisation d'évènements culturels internationaux. (Festivals, concours, spectacles ou performances diverses)

Famille

Catherine Belkhodja a cinq enfants :

Actrice

Longs métrages

Courts métrages

  • 1976 : L'Étourdie de Annie Bertini
  • 1980 : Fragments du discours amoureux de Denis Lazerme
  • 1984 : Le Compte-rendu de Benoît Peeters
  • 1985 : Procès de l'oeuf de Catherine Belkhodja
  • 1989 : Clip New Order de Chris Marker
  • 1990 : Yoyo de Catherine Belkhodja Musique: Gabriel Yared
  • 1991 : Cinéma de Catherine Belkhodja Musique: Gabriel Yared
  • 1991 : Place des Vosges avec Isild Le Besco
  • 1993 : Parfaitement imparfaite de et avec Catherine Belkhodja

Télévision

Théâtre

  • 1980 : La maison de Bernarda de Lorca. Théâtre de la Villette. Mise en scène Youssef Hamid
  • 1982 : Phèdre. de Racine, Théâtre de l'Atopie, mise en scène Norbet Heinbûrger
  • 1983 : Le Cid, de Corneille, mise en scène par Catherine Belkhodja
  • 1984 : The Merchant of Venice, mise en scène par Peter Holthorne
  • 1985 : Twelfth Night, de Shakespeare, mise en scène par Peter Holthorne
  • 1986 : The two Gentelmen of Verona de Shakespeare, mise en scène par Peter Holthorne
  • 1986 : Le voleur d'autobus. Théâtre Yerma Youssef Hamid

Éditrice

Karedas éditions :

Publications

Ouvrages personnels

  • Roches noires, 2009, Karedas Éditions

Ouvrages collectifs

  • Haïdjins francophones, Karedas, collection Kaiseki, Paris, 2007
  • Regards de femmes, AFH, à paraître, Lyon, 2008.
  • Dix vues du haiku, AFH, Paris 2007 ISBN 2-9522178-1-5
  • La rumeur du coffre à jouets, éditions L'Iroli (ISBN 978-2-916616-09-4)
  • La lune dans les cheveux, éditions L'Iroli
  • Une rencontre en voyage, éditions L'Iroli

En revue

  • Forcer à quitter (tanka), Haïkaï, Canada, juin 2006
  • Roches noires (juinku), Haïkaï, Canada, décembre 2006
  • L’araignée de fer, Carquois n°18, Canada, juin 2006
  • Les félins attaquent les ombres (hankasen avec Diane Descôteaux), Haïkaï,

Canada, août 2006

  • Rêve d’octobre en juillet (kasen avec Diane Descôteaux), Haïkaï, Canada, oc-

Octobre 2006

  • Siv vitam hominum (kasen avec Diane Descôteaux), Haïkaï, Canada, déc 06
  • Talon d’Achille (avec Diane Descôteaux), Haïkaï, Canada, avril 2007
  • Poumon cru (jusanbutsu avec Pascale Baud), Haïkaï, Canada, octobre 2006
  • Mélodie en sous-sol (jusanbutsu avec Pascale Baud), Haïkaï, Canada, déc 06
  • Haïkus allemands, traductions et commentaires, Gong n°12, Juillet 2006
  • Petite leçon de haïku, Psychologies Magazine, Paris, janvier 2007
  • Un mini recueil à relier soi-même (Conception), Marco Polo magazine n°12, nov 06
  • Écho d’Asie, revue de presse haïku, Marco Polo magazine n°12.,

Paris, novembre 2006

  • Haïku : dans l'air du temps, Marco Polo magazine n°13, Paris, septembre 2007
  • Les cahiers de poésie 6, Luxembourg, 2006 - ISBN 2-916090-68-1
  • Les cahiers de poésie 7, Luxembourg, 2006 - ISBN 2-916090-71-1
  • Revue Alter texto, Nouvelle-Calédonie, avril 2006 - (ISSN 1763-3222)
  • Revue du tanka francophone N°4 Montréal 2008 - Un peu d'ici ISSN
  • Revue du tanka francophone N°5 Montréal 2008 - JE-HAIKU " haiku oulipien" ISSN
  • 5,7,5 Bruxelles 2010 haibun
  • Gong, avril 2011 (haiku)
  • Brèves, mai 2011 (nouvelles)

Notes et références

  1. France 3
  2. Isild Le Besco
  3. Interview biographie de Maïwenn Le Besco, émission Tout le monde en parle, 29 septembre 2001
  4. Les confidences de Maïwenn Le Besco, Marie Claire, 5 février 2009
  5. a et b Maïwenn : indémasquable, Le Nouvel Observateur, 29 janvier 2009
  6. Maïwenn : l'enfance de l'art, Télécinéobs, supplément du Nouvel observateur, 30 juillet 2011
  7. "Polisse" : Maïwenn contre les pédophiles, Le Nouvel observateur, 19 octobre 2011
  8. Tout le monde s'arrache Diane Descôteaux, L'Express (Canada), 29 octobre 2008
  • Catherine Belkhodja, « Voyage au pays de la papaye verte », dans Marco Polo magazine, no 7, décembre 2004 

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Catherine Belkhodja de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Catherine Belkhodja — (* 15. April 1955 in Paris) ist eine französische Schauspielerin und Regisseurin algerisch kabylischer Abstammung. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Auszug weiterer Tätigkeiten 3 …   Deutsch Wikipedia

  • Catherine Belkhodja — Saltar a navegación, búsqueda Catherine Belkhodja es una artista francesa por parte de madre y argelina (cabileña) por su padre. Contenido 1 Biografía 1.1 Un curso ecléctico 1.2 Una vida familia creativa y estimulante …   Wikipedia Español

  • Catherine Belkhodja — Infobox actor bgcolour = name = Catherine Belkhodja imagesize = caption = birthname = birthdate = birth date and age|1955|04|15 location = Paris, France deathdate = deathplace = occupation = Artist, Actress, Film Director spouse = awards =… …   Wikipedia

  • Belkhodja — ist der Name folgender Personen: Catherine Belkhodja (* 1955), französische Schauspielerin und Regisseurin Slim Belkhodja (* 1962), tunesischer Schachspieler Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort b …   Deutsch Wikipedia

  • Catherine (Vorname) — Catherine (französisch Cathérine) ist ein französischer und englischer weiblicher, im Französischen auch männlicher Vorname. Herkunft und Bedeutung Als weiblicher Name ist Catherine die französische Entsprechung zu deutsch Katharina –… …   Deutsch Wikipedia

  • Silent Movie — est une installation vidéo multimédia et multi écrans réalisée par le cinéaste français Chris Marker en 1995. Commandée par le Wexner Art Center for the Arts de Université de l État de l Ohio, elle se compose, pour l essentiel, de cinq moniteurs… …   Wikipédia en Français

  • Chris Marker — Chris Marker; eigentlich Christian François Bouche Villeneuve (* 29. Juli 1921 in Neuilly sur Seine, Île de France) ist ein französischer Schriftsteller, Fotograf und Dokumentarfilmer. Seine bekanntesten Filme sind der aus Fotos montierte Film La …   Deutsch Wikipedia

  • Isild Le Besco — (* 22. November 1982 in Paris) ist eine französische Filmschauspielerin, Drehbuchautorin und Filmregisseurin. Ihre Mutter, die französische Schauspielerin, Architektin und Autorin Catherine Belkhodja, ist algerisch …   Deutsch Wikipedia

  • Isild Le Besco — Pour les articles homonymes, voir Le Besco. Isild Le Besco Isild Le Besco …   Wikipédia en Français

  • Isild Le Besco — (born in 1982 in Paris, France) is the daughter of actress Catherine Belkhodja. She is of mixed Breton, Vietnamese, French and Algerian Berber descent. [ [http://www.nytimes.com/2005/04/24/movies/24camh.html? r=1 oref=slogin The New York Times >… …   Wikipedia


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»