Cathedrale Saint-Apollinaire de Valence


Cathedrale Saint-Apollinaire de Valence

Cathédrale Saint-Apollinaire de Valence

Cathédrale Saint-Apollinaire de Valence
Vue générale de l'édifice
Vue générale de l'édifice

Latitude
Longitude
44° 55′ 54″ Nord
       4° 53′ 22″ Est
/ 44.93167, 4.88944
 
Pays France France
Région Rhône-Alpes
Département Drôme
Ville Valence
Culte Catholique romain
Type Cathédrale
Rattaché à diocèse de Valence
Début de la construction XIe siècle

La Cathédrale Saint-Apollinaire est le plus ancien monument de la ville de Valence. C'est l'évêque Gontard (1063-1099) qui impulse la construction de cet édifice. Elle a été consacrée le 5 août 1095 sous le triple nom de saints Cyprien, Corneille et Apollinaire par le pape Urbain II qui se rendait en croisade en Terre Sainte. On peut toujours voir la pierre de dédicace dans le mur sud de la cathédrale. En 1281, la foudre touche le clocher qui sera remplacé par une flèche en charpente recouverte d'ardoises. Au XVème siècle, une nouvelle chapelle est édifiée à la place de l'abside du transept sud (c'est l'actuelle sacristie. Détruite lors des guerres de religion, elle est reconstruite au XVIIe siècle et son clocher, qui menaçait ruine après avoir été foudroyé, est remplacé au XIXe siècle. L'architecture de cette cathédrale l'apparente à d'autres monuments d'Auvergne et du Velay, notamment les décors en pierres polychromes. Elle possède un déambulatoire, permettant le passage des pèlerins et confirmant son rôle d'église étape sur le chemin vers Saint-Jacques-de-Compostelle.

Elle a été incendiée à deux reprises, en 1562 et 1567, et refaite à l'identique.

Elle est classée monument historique depuis 1862.

Les remplois de la cathédrale

Le clocher
La cathédrale Saint-Apollinaire de Valence, vue de la Place des Ormeaux

Plusieurs blocs de pierre de la cathédrale Saint-Apollinaire sont des remplois de constructions gallo-romaines de la cité de Valentia.

On peut encore voir aujourd'hui un des 22 milliaires de la via Agrippa dans le déambulatoire du chœur (2ème pilier de droite). Daté de 274 ou 275 apr. J.-C., il serait le IIIème mille ou IVème mille et porte l'inscription suivante :

IMP(ERATOR) CAESAR L(UCIUS) DOMIT[IUS]

AURELIANU[S] P(IUS) [F(ELIX)] INV[I]CT[US]

[AU]G(USTUS) P(ONTIFEX) MA(XIMUS) GER[MANIC(US) MAX(IMUS)]

[GO]THIC(US) MA[X(IMUS) CARPIC(US) MAX(IMUS)] ?

[PAR]THIC(US) MA[X(IMUS) TRIB(UNICIA) POT(ESTATE) VI CO(N)S(UL)] ?

[III] P(ATER) P(ATRIA) PROCO(N)[S(UL) PACATOR ET RES]

[TITUT]OR ORB(IS) [REFECIT ET]

[R]ESTITUIT […]

MILIA [PASSUUM]

I[I] II ?

Traduction : L'empereur César Lucius Domitien Aurélien, pieux, heureux, invicinble, auguste, souverain pontife, Germanique très grand, Gothique très grand, Carpique très grand, Parthique très grand, revêtu de la puissance tribunicienne pour la ... fois, consul ... fois, père de la patrie, proconsul, restituteur et pacificateur de l'univers, a réparé la route. 3 (ou 4 ?) milles (de Valence).

Notes et références

  • Philippe Ravit, Le paysage valentinois, de la fondation de la colonie de Valentia (Valence) au IIIe siècle apr. J.-C., Lyon 3, 2007, 202 p. (mémoire)

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de l’architecture chrétienne Portail de l’architecture chrétienne
  • Portail de la Drôme Portail de la Drôme
Ce document provient de « Cath%C3%A9drale Saint-Apollinaire de Valence ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cathedrale Saint-Apollinaire de Valence de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.