Castres olympique


Castres olympique
Castres olympique
Logo du Castres olympique
Généralités
Fondation 1906
Statut professionnel SASP
Couleurs Bleu et Blanc
Stade(s) Stade Pierre-Antoine
(11 500 places)
Siège 205, avenue du Général-de-Gaulle
81 100 Castres
Championnat actuel Top 14 Orange
Président Drapeau : France Michel Dhomps
Entraîneur Drapeau : France Laurent Labit
Drapeau : France Laurent Travers
Meilleur buteur Drapeau : France Romain Teulet (2200 points)
Site web www.castres-olympique.fr
Palmarès principal
National[1] Championnat de France (3)
Championnat de Pro D2 (1)
Championnat de France Reichel (3)
Coupe de la ligue (1)
Challenge Yves du Manoir (1)
International[1] Bouclier européen (1)
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Troisième
Actualités
Pour la saison en cours, voir :
Top 14 2010-2011
Dernière mise à jour : 14 mai 2011.

Le Castres olympique (ou simplement CO) est un club de rugby à XV français situé à Castres dans le sud-ouest de la France, dans le département du Tarn en région Midi-Pyrénées. L'équipe olympienne participe, depuis 1989, au Championnat de France de Rugby à XV Top 14 Orange

Triple Champion de France de Rugby de 1re division (1949, 1950, 1993), vainqueur de la Coupe de France en 1948 et de la Coupe de la Ligue en 2004 ainsi que Champion d'Europe après avoir remporté le Bouclier Européen en 2003 soulevé au Madejski Stadium de Londres (équivalent de la 2e division de rugby européen).

Le CO est le seul club de rugby du Tarn à avoir participé régulièrement à la Coupe d'Europe, soit 10 fois entre 1996 et 2012, à être en 1re division de 1989 à nos jours, depuis que Pierre Fabre (mécène castrais et fondateur de la multinationale pharmaceutique), devint propriétaire du Castres Olympique. Sous sa direction le CO fut Champion de France de Pro D2 en 1989 et a été Champion de France 1ère Division 1993. Dans le Tarn, le CO a remporté le plus grand nombre de Bouclier de Brennus, c'est-à-dire 3. Seul l'US Carmaux (Fédéral 3 Amateur) remporta le Brennus en 1951. Après le Stade Toulousain en 2011, le Castres Olympique est le dernier club de Midi-Pyrénées à avoir soulevé Bouclier de Brennus en 1993.

Le club occupe le stade Jean Pierre-Antoine situé dans le centre-ville de Castres depuis quasiment le début du XXe siècle. En 1996 puis de nouveau en 2010-2011, la direction du club et le président Michel Dhomps envisagent de rénover ou reconstruire un stade adapté aux exigences du professionnalisme et afin de renforcer l'attractivité du club dans un championnat Top14 de très haut niveau (réception des partenaires, grand écran, parking, sanitaires...) sur le Causse où Pierre Fabre possède du foncier.

Sommaire

Histoire du Castres olympique : de 1906 à nos jours

Pénalité réussie du buteur castrais Anthony Lagardère contre l'US Dax Rugby Landes en 2008

Fondation d'un club de légende dans le Sud du Tarn au début du XXe siècle

Le club fut fondé par des anciens élèves du collège de Castres (aujourd'hui collège Jean Jaurès) amoureux de rugby dans une arrière-salle de la Brasserie de l'Europe, sur la place Nationale (aujourd'hui place Jean-Jaurès) à Castres.

Département du Tarn où se situe la ville de Castres

Bien que déjà existant en tant que section rugby d'un club omnisport dominé par le cyclisme dès 1898, l'année de fondation du club est officiellement 1906 le 20 février, date à laquelle la section rugby devint un club à part entière.

Du Stade Olympique, dans les années 1920-1930, au nouveau Stade Jean Pierre-Antoine, dans les années 2010-2011

Rapidement le Castres olympique va occuper, dans les années 1920, le stade Olympique. Situé en plein cœur du quartier de Bisséous, le stade Olympique devenu stade Jean Pierre Antoine (après le décès du capitaine castrais double champion de France) a été depuis l'après-guerre propriété du Castres olympique. Les guerres mondiales 1914-1918 et 1939-1945 vont porter préjudice à la progression du CO dans l'élite. Effectivement, de nombreux joueurs sont partis à la guerre et furent tués, décimant ainsi l'effectif olympien en pleine progression au sein du rugby français ! Les couleurs du club : bleu et blanc ne sont apparues que tardivement.

En effet, à l'origine les couleurs des maillots de Castres étaient gris et noir. Puis le CO adopta les couleurs bleu et blanc. Toutefois, depuis quelques années, le CO utilisa des maillots aux couleurs bleu marine et blanc abandonnant le bleu ciel (couleur historique du club). En 1989, il est racheté par la Ville qui l'aménage, le rénove. En 1993, année du titre de champion de France du Castres olympique, une tribune de 1 400 places est construite. En 1999, le stade a accueilli un test-match de l'équipe de France, gagné 62-8 contre la Roumanie. Une tribune de 1532 places est ajoutée. Depuis, la capacité d'accueil est passée de 4000 à 7000 places. Un projet de construction d'un nouveau stade fut élaboré en 1996 mais abandonné pour des raisons financières. Toutefois, depuis 2010 et la décision sera prise en septembre 2011, le club réfléchit à la construction d'un nouveau Stade doté de loges, restaurants et où serait regroupé la boutique officielle et les locaux administratifs dans une zone située près du centre d'entrainement du Levézou. Ou alors, la mairie pourrait céder, via un bail emphytéotique, la tribune J.-P. Gabarrou qui serait alors détruite pour être remplacer par une tribune plus grande équipée de loge, restaurant, boutique...

En 2004, le Stade Pierre-Antoine accueillit un Quart-de-finale de Coupe de France de Football entre l'US Albi (national) et le FC Sochaux Montbelliard (Ligue 1). Sochaux remporta ce match. Puis, en juillet 2011, le Toulouse Football Club (Ligue 1) et le Montpellier Hérault Sporting Club (Ligue 1) jouèrent un match amical (2 but de Utaka et Giroud pour Montpellier - 2 pour Pentecôte et Soukouna pour le TFC) en préparation du Championnat de France de Ligue 1 au Stade Pierre-Antoine. En août 2005, la tribune de 1532 places sera déplacée au nord et sera remplacée à partir du mois d'octobre par une tribune de 2000 places. Une nouvelle tribune Sud a été achevée en 2008. La capacité globale d'accueil est désormais de 11 500 places.

Tribune Nord Stade Pierre-Antoine
Offensive d'Edimbourg contre le CO en Coupe d'Europe HCup au Stade Pierre-Antoine en 2008

Histoire du logo du CO de 1989 à 2012

Le logo du Castres olympique est caractérisé par l'enchevêtrement du C et du O. Au début des années 1990, quand le CO ramena le Bouclier de Brennus sur les bords de l'Agout, le logo était simple avec seulement le CO entrelacés de couleurs bleu sur fond blanc. Puis, au début des années 2000, l'écriture Castres olympique fut ajouté sous le logo olympien. Le fond du logo devint gris faisant ressortir les initiales CO toujours de couleur bleu.

Logo du Castres olympique

L'épopée glorieuse du CO du capitaine Jean Pierre-Antoine dans les années 1940 et 1950 : "Les Trois Glorieuses"

Vainqueur de la Coupe de France en 1948 puis double Champion de France en 1949 et 1950 ces 3 titres sont le reflet d'une forte activité industrielle tarnaise et donne au club ses premiers titre nationaux.

Le CO sera également demi-finaliste du championnat en 1956 contre US Dax concluant une période prolifique en titre (2 Brennus et 1 Coupe de France) pour l'équipe du CO emmenée par le capitaine Jean Pierre-Antoine.

Pierre-Antoine, un capitaine double Champion de France de Rugby disparu trop tôt en 1956...

Le capitaine Jean Pierre-Antoine, vainqueur de la Coupe de France 1948 et double Champion de France de rugby 1949 et 1950. Le demi d'ouverture olympien inscrit une transformation en finale du championnat de France contre le Stade montois en 1949 remporté 14 à 3 au Stade des Ponts-Jumeaux à Toulouse. Et également en finale du championnat de France contre le Racing club de France (aujourd'hui devenu Racing Métro 92) en 1950 remporté 11 à 8 au stade des Ponts-Jumeaux à Toulouse. Jean Pierre-Antoine permit aussi au CO d'accéder à la demi-finale du championnat de France contre l'US Dax en 1956.

Néanmoins, il décéda à l'âge de 31 ans après un match opposant le Castres Olympique contre Montréjeau le 30 septembre 1956 ... Le capitaine Pierre-Antoine fut blessé à la tête au cours de ce match. Il s'effondra dans les douches après la rencontre et fut conduit à l'hôpital de Purpan à Toulouse. Le 3 octobre 1956, le capitaine emblématique du CO décéda d'une thrombose artérielle. Rappelons que Jean Pierre-Antoine naquit à Gaillac en 1921 et joua notamment à l'UA Gaillac et l'US Albi avant de rejoindre le CO. Il possédait une boucherie à Castres dans la rue Fuziès. Près de 3 000 personnes furent présentes pour les obsèques de Pierre-Antoine. Le stade du CO depuis septembre 1957 est baptisé en son nom : "Stade Jean Pierre-Antoine". Il fait partie intégrante du patrimoine du CO au même titre que Francis Rui, Armand Balent...

Ensuite une longue période de disette sportive s'installe sur les bords de l'Agout entre les années 1970 et 1980 où le CO échoue à de nombreuses reprises en phases finales du championnat de France de rugby de 1re division et finit par descendre en 2e division entre les années 80 et le début des années 90...

Retour du CO dans l'élite du rugby français au début des années 1990

Lorsque le pharmacien castrais Pierre Fabre (le père des laboratoires), en 1988, devint propriétaire du CO, le professionnalisme en est à ses balbutiements. Le CO retrouva l'élite après avoir été Champion de France de 2e division en 1989 contre la Section paloise. Le retour du CO dans l'élite du rugby français coïncide avec l'apport de moyens financiers important apportés par Pierre Fabre. Ce précieux et important mécénat s'avère plus qu'efficace. Le CO fut huitième-finaliste contre le Racing club de France en 1990 (qui remportera le championnat contre Agen) et demi-finaliste du championnat de France en 1992 contre le RC Toulon (qui remportera le championnat contre Biarritz)

La photo ci-dessus représente l'Equipe du Castres Olympique Saison 1991-1992 où le club fut Demi-Finaliste du Championnat de Frande de 1ère Division contre le RC Toulon.On peut voir les joueurs illustres qui remporteront le Bouclier de Brennus l'année suivante en 1993. Il y a le capitaine Rui, les internationaux néo-zélandais Whetton (All Black Champion du Monde 1987) roumain Lungu, espagnol Diaz... ou encore Labit (meilleur buteur du championnat 1993). On peut voir la tribune Jean-Pierre Gabarrou qui était tout neuve est dépourvu de publicité à l'époque. En 2011, la mairie envisage de confier cette tribune afin que le club la reconstruise en la dotant éventuellement de bureau, de loge pour les partenaires.

Pierre-Yves Revol, actuellement président de la Ligue Nationale de Rugby en 2009, fut président du CO entre 1989 et 2009. Le président Jean-Philippe Swiadek fut notamment joueur dans l'équipe castraise championne de France 1993 et finaliste en 1995. Au début de la saison 2010-2011, le président Swiadek, suite à une promotion au sein des laboratoires Pierre Fabre, laissa sa place à Michel Dhomps en 2010 issue également du club. Swiadek pendant ces 2 ans (2008-2010) qualifia le CO en Coupe d'Europe Hcup et pour les quarts-de-finale du Top 14 perdue contre le Stade Toulousain au Stadium en mai 2010.

Joueurs du CO à l'attaque dans le chaudron du Stade Jean Pierre-Antoine


Un Troisième Bouclier de Brennus acquis par l'équipe d'Alain Gaillard lors de la saison 1992-1993

Lors de la saison 1992-1993, l'équipe entraînée par Alain Gaillard et composée de joueurs majeurs tels que le capitaine Francis Rui, Laurent Labit, José Diaz (international espagnol), Laurent Toussaint, Adrian Lungu (international roumain), Alain Hyardet, Jean-Philippe Swiadek, Laurent Toussaint ou encore du All Black Champion du Monde 1987 Gary Whetton (international néo-zélandais) soulèvent le Bouclier de Brennus au Parc des Princes à Paris le 5 juin 1993. Auparavant, en demi-finale, le CO avait vaincu le RC Toulon champion de France en titre 1992 à Lyon (17-16) grâce à une pénalité réussie en fin de match par Laurent Labit. En effet, le CO n'avait plus remporté le Brennus depuis 1950 et décrocha un 3e Bouclier de Brennus de son histoire.

Le CO a battu le FC Grenoble Isère de l'entraineur Jacques Fourroux (14 à 11) grâce à 2 pénalités du meilleur buteur du championnat de France Laurent Labit, à un drop victorieux de Francis Rui et à un essai, contesté par les Grenoblois, du 2ème ligne All Black Gary Whetton. Le match fut âpre et disputé jusqu'au bout.

De nombreuses pénalités et transformations furent ratées par les buteurs des 2 équipes respectives Labit pour le CO et surtout Savy et Vélo pour Grenoble. Malgré la domination territoriale des Grenoblois, leur défaite est dû au carrence au niveau des coups de pied et ils furent confronté au puissant pack castrais et à l'expérience de Francis Rui à l'apogée de sa carrière au CO car il y joué depuis 17 ans. Ce Brennus marque le renouveau du Castres Olympique au début des années 90 qui en l'espace de 4 ans, entre 1989 et 1993, remporta 2 titres de Champion de France (Pro D2 en 1989 et Bouclier de Brennus en 1993) et accéda aux huitièmes-de-finale en 1990 et en demi-finale en 1992. Francis Rui a été nommé meilleur joueur de cette finale.

En capitaine exemplaire Francis Rui alla soulever seul le Bouclier de Brennus après avoir serré la main du président de la République François Mitterrand. Dans la tribune officielle étaient présent aussi Jacques Limouzy secrétaire d'Etat et maire de Castres, Bernard Lapasset président de la LNR, Pierre Fabre propriétaire du CO, Pierre-Yves Revol président du CO, ou encore Michelle Alliot-Marie, Michel Denisot... La finale FC Grenoble Isère -Castres Olympique est disponible sur Youtube.

Il y eut une fête incroyable au retour des joueurs olympiens à Castres d'abord en centre-ville puis au Stade Jean Pierre-Antoine où le Bouclier de Brennus fut présenté aux supporters, aux partenaires officiels et aux élus comme Jacques Limouzy (maire de Castres à cette époque). Le CO fut également, la même année, finaliste de la Coupe de France contre le Stade toulousain (13 à 8) manquant l'occasion de réaliser un doublé historique et de ramener la Coupe de France qui n'avait plus été gagnée depuis 1948.

Francis Rui: un capitaine emblématique et légendaire au grand cœur disparu lui aussi trop tôt

L'illustre demi-d'ouverture et capitaine Francis Rui appelé "Monsieur Drop" originaire de Gimont dans le Gers qui fut champion de France de 2e division 1989, champion de France de 1re division 1993 et également demi-finaliste 1992 et finaliste 1995, finaliste de la Coupe de France 1993, joua au CO entre 1976 et 1996. Rui participa à la 1ère campagne européenne du CO en 1996 en affrontant notamment le Munster à Mazamet car le stade Pierre-Antoine n'était pas homologué au niveau de l'éclairage. Il travaillait aussi dans les laboratoires castrais Pierre Fabre. Après avoir entraîné le Castres olympique avec Alain Gaillard à la fin des années 90, il se consacra à la formation des jeunes au rugby. Il décéda dans un tragique accident de voiture en 2001, au retour d'un entraînement d'une équipe de jeunes à Castelnaudary, plongeant la ville et le club dans un immense deuil. La Tribune présidentielle porte de nos jours son nom en sa mémoire. L'idée de rebaptiser le stade Pierre-Antoine : « Stade Francis Rui » fut un temps évoqué mais cependant ce projet fut abandonné. Ce joueur hors pair fut fidèle au CO pendant 20 ans et refusa de jouer dans des clubs plus grands et plus riches. Sa fidélité fut récompensée par un Brennus. Cela lui coûta une carrière internationale qu'il aurait amplement mérité.

Laurent Labit et Romain Teulet : deux buteurs d'exception dans le Championnat de France dans les années 1990 et 2000

Romain Teulet est actuellement le meilleur buteur en exercice évoluant dans le championnat de France de rugby Top14. Il a inscrit entre 2001 et août 2010 : 2018 points. IL fut meilleur buteur lors de la saison 2009-2010 en Top 14. IL a été avec le CO qualifié en demi-finale de la Coupe d'Europe Hcup en 2002 et pour les quarts-de-finale du Top14 en 2010. Teulet a remporté le Bouclier Européen en 2003 et la Coupe de la Ligue en 2004. IL est originaire de Bergerac. En 2008, il fut opéré suite à une grave blessure au genou.

Laurent Labit, actuel entraîneur du CO et passé par Montauban, fut le meilleur buteur du championnat de France saison 1992-1993 avec 303 points. Ce record ne fut jamais égalé à ce jours et est inscrit au Guiness Book. Il fut avec le Castres Olympique Champion de France de 1re division en 1993, finaliste en 1995 et demi-finaliste en 1992. Il joua dans d'autre clubs comme Colomiers ou Béziers. Il est originaire de Revel.

Entraînement d'avant-match des joueurs du Castres Olympique derrière le Kop des Olympiens81 en Tribune Sud fin août 2008

Les All Black du CO de Gary Whetton en 1992 à Chris Masoe en 2008

Le plus célèbre fut Gary Whetton, né le 15 décembre 1959 à Auckland, est un ancien joueur de rugby néo-zélandais, évoluant au poste de deuxième ligne (1,98m, 105kg). Il s'agit de l'unique All Black a avoir été Champion du Monde en 1987 et avoir été dans le championnat de France de 1ère division Champion de France avec le Castres Olympique en 1993. Il souleva le fameux Bouclier de Brennus et joua le Haka autour de ses coéquipiers au Parc des Princes à Paris. Un joueur de légende était né !

Il fait ses débuts avec les Blacks en 1981 contre les Springboks lors du fameux match flour bomb à l'Eden Park d'Auckland, match où un homme avait bombardé de farine le terrain à partir d'un avion pour protester contre la politique d'apartheid de l'Afrique du Sud. En 1983, il participe aux quatre victoires contre les Lions lors de la tournée de ceux-ci en Nouvelle-Zélande. En 1984, il est rejoint chez les Blacks par son frère jumeau Alan Whetton avec qui il constituera la première paire de jumeau à jouer pour les Blacks en test. Lors de la Coupe du monde de rugby 1987, pour la première édition, il participe aux six matchs des Blacks et remportent ainsi la coupe du monde contre les Français. Après être devenu capitaine lors des matchs de semaines lors de la tournée 1988 en Australie, puis vice capitaine de Buck Shelford lors de la tournée 1989 au Pays de Galles et en Irlande, il prend à celui-ci le titre de capitaine; il sera souvent accusé d'avoir participé à une conspiration des blancs d'Auckland pour obtenir ce rôle. Son dernier test, il le jouera contre son équipe des Blacks au début de la saison 1992, jouant pour l'équipe des Wold XV dans le cadre du centenaire du rugby néo-zélandais. Le nouvel entraîneur des Blacks, Laurie Mains, ne lui donnera ensuite plus l'occasion de jouer pour ceux-ci. Finalement, il aura jouer 58 tests avec les Blacks, dont 40 tests consécutifs entre 1986 et le match pour la 3e place de la Coupe du monde de rugby 1991, qui sera son dernier match pour les Blacks. Il aura également joué avec son frère jumeau Alan Whetton et est le deuxième joueur après Colin Meads à atteindre la barre des cinquante sélections. Après sa carrière en Nouvelle-Zélande, il rejoint le Castres olympique avec qui il devient champion de France en 1993 et soulève le Bouclier de Brennus au Parc des Princes. Il fut également demi-finaliste du championnat de France contre le RC Toulon en 1992 et finaliste de la Coupe de France contre le Stade toulousain en 1993.

Le All Black Chris Masoe récupère le ballon contre les Anglais en 2005

Il fut un joueur atypique au début de sa carrière, loin des canons habituels des deuxièmes lignes néo-zélandais (massifs, rugueux, toujours à la mine). Très mobile, toujours en soutien et adroit balle en main, sans autant rechigner aux tâches ingrates dévolues à son poste, il a imposé la figure de l'avant du cinq de devant disponible pour le jeu.

Puis, il y eut Norm Berryman, né le 15 avril 1973 à Wellington, est un ancien joueur de rugby à XV de Nouvelle-Zélande. Il a joué pour l'équipe de Nouvelle-Zélande et évoluait au poste de centre. (1,80 m pour 108 kg).

Il a honoré sa première et seule cape internationale en équipe de Nouvelle-Zélande en 1998 contre l'équipe d'Afrique du Sud. Il a par ailleurs porté le maillot de l'équipe des Māori de Nouvelle-Zélande de rugby à XV en 1999 et 2000 dans un premier temps, puis 2003 lors de son retour en Nouvelle-Zélande après son passage par la France et le Castres olympique.

Ensuite, arriva dans le club bleu et blanc, Kees Meeuws, né le 26 juillet 1974 à Auckland, est un joueur de rugby à XV néo-zélandais qui a joué 45 fois (dont 42 tests matchs) pour les All Blacks de 1998 à 2004. C'est un pilier, de 1,83 m et 121 kg. Kees Meeuws a fait partie de l'équipe de Nouvelle-Zélande des moins de 17 ans en 1991 et des moins de 19 ans en 1993. Il a eu sa première cape avec les All Blacks en 1998 lors des Tri-nations contre Wallabies.

En 1999, il a perdu en finale du Super 12 avec les Otago Highlanders et a joué les matchs du Tri-nations. Il dispute à nouveau les matchs du Tri-nations en 2000, mais pas l’année suivante à cause d’une blessure. En 2002, il fait son retour à la compétition en disputant le Super 12 avec les Auckland Blues. Avec les All Blacks il dispute des matchs contre les équipes de Galles, France et Angleterre. Il a disputé 11 tests matchs en 2003 mais souvent en tant que remplaçant, il rentre en cours de match.

Pour sa dernière saison en 2004, il a disputé comme titulaire les deux tests matchs contre l'Angleterre et les matchs du Tri-nations. Il détient le record d’essais en test match par un pilier : dix, record établi en 2004. Arrivé en France la même année, il a d'abord joué pour Castres olympique, avant de signer pour SU Agen en 2006 puis est revenu au Castres olympique en 2007. En 2008, il signe pour les Llanelli Scarlets qu'il quitte en mai 2009.

Et il y a également Carl Hoeft né le 13 novembre 1974 à Auckland, est un joueur de rugby à XV néo-zélandais qui a joué 31 fois avec les All-Blacks de 1998 à 2003. C’est un pilier, de 1,84 m et 115 kg. Il a débuté au haut niveau avec les scolaires de Nouvelle Zélande (1992), avec Jonah Lomu, Jeff Wilson et Carlos Spencer. Hoeft a joué ensuite avec l’équipe de Nouvelle Zélande des moins de 21ans, avec lui en première ligne : Kees Meeuws et Anton Oliver, avec lesquels il jouera souvent dans l’équipe des Otago Highlanders et les Blacks. Il a fait ses débuts avec les Blacks en juin 1998 à l’occasion d’un match contre l'équipe d'Angleterre. La même année il avait débuté avec la province de Otago. Il a disputé la coupe du monde de rugby 1999 (quatrième).

En 2002, il était en concurrence au poste de pilier avec Joe McDonnell. Il a disputé son dernier test match lors de la petite finale pour la troisième place de coupe du monde de rugby 2003 gagnée contre l'équipe de France en novembre 2003 (troisième de cette coupe du monde). Il a ensuite joué en France avec le Castres olympique. Il aura joué 70 matchs pour la province de Otago et 98 avec les Otago Highlanders.

Enfin, le meilleur marqueur du club du Top 14 saison 2009-2010 est Chris Masoe, né le 1er mai 1979 à Savai'i (Samoa), qui est un joueur de rugby à XV, international néo-zélandais. Il évolue au poste de troisième ligne au sein du Castres olympique depuis le 1er novembre 2008 (1,83 m pour 106 kg). Il a disputé son premier test-match avec les All-Blacks le 5 novembre 2005, contre l'équipe du Pays de Galles et participa à la Coupe du Monde 2007 en France. Capitaine emblématique du CO lors de la saison 2010-2011, sa vision du jeu permit aux Olympiens d'acquérir une grande expérience. Il devint le capitaine et le leader incontesté du CO. Il joua la Coupe d'Europe HCup avec le CO en 2008, 2010, 2011 et joua les quart-de-finale du Top14 Orange contre le Stade Toulousain, en 2010, et contre le Montpellier Hérault Rugby Club, en 2011. Sa puissance perforatrice des lignes adverses fait de Masoe est le meilleurs 3e ligne du Championnat de France Top14 Orange saison 2010-2011 d'après le Midi Olympique devant Picamoles de Toulouse et Lakafia de Biarritz. Il et est l'un des meilleurs All Black qui porta les couleurs du Castres Olympique comme le fut Gary Whetton, Carl Hoeft ou encore Kees Meuws.

Le CO et la quête d'un nouveau Bouclier de Brennus entre 1995 et les années 2000

Raphael Ibanez capitaine du XV de France et du Castres Olympique demi-finaliste 2001 contre le Stade Toulousain

En finale du Championnat de France 1995, au Parc des Princes, les deux derniers Champions de France (Castres en 1993/Toulouse en 1994) s'affrontèrent dans un derby au sommet de l'élite du rugby français devenu professionnel en cette année 1995. Le Castres Olympique affronta le Stade Toulousain et fut vaincu 31 à 16. Le CO était toujours mené par le grand Francis Rui, Frédéric Séguier, Guy Jeannard, Colin Gaston, Laurent Labit, Christophe Urios... Le CO menait 16 à 6 à la mi-temps de la finale. Toutefois, le manque de profondeur de banc pénalisa les bleus et blancs perdant l'occasion de soulever et de ramener à Castres dans le sud du Tarn un 4e Bouclier de Brennus. Malgré cette défaite, le CO se qualifia automatiquement pour la première édition de la Coupe d'Europe Heineken. A la fin des années 90, le CO va échouer à plusieurs reprises en quart de finale du championnat de France de 1ère division en 1998 contre Perpignan, 1999 contre Clermont et 2000 contre Colomiers. Lors de la saison 2003-2004, le CO joua les Play-Offs dans le championnat de France Top 16 et manqua de peu la qualification pour jouer la demi-finale. En effet le CS Bourgoin-Jallieu avait une meilleur différence de points marqués (plus 10 points contre plus 4 points pour le CO). L'équipe du CO d'Ibanez, Towsend, Lassissi, Sarraméa, Berryman, Teulet ou encore Albouy (...) fut également demi-finaliste du championnat de France en 2001 contre le Stade toulousain au Stadium (à l'origine les 2 équipes devaient s'affronter sur terrain neutre ce qui ne fut pas le cas). Le CO s'était qualifié en battant, en quart-de-finale, l'US Colomiers emmené par Skrela et Galthié au stade Pierre-Antoine. A droite, l'extérieur de l'enceinte du Stadium de Toulouse où le CO joua en championnat de France une demi-finale en 2001 et un quart-de-finale en 2010 contre le Stade toulousain.

Le grand entraineur Alain Gaillard prit sa retraite en 2009 après avoir servi le CO pendant de nombreuses années et surtout remporté le Bouclier de Brennus en 1993. Il qualifia le CO pour la Coupe d'Europe Hcup grâce à la 5e place acquise dans la poule unique du championnat de France Top 14 échouant de peu aux portes des demi-finales lors de la saison 2007-2008.

Castres olympique en Top 14 en 2008 au stade Pierre-Antoine.

Le renouveau du Castres Olympique emmené par le duo magique Laurent Travers et Laurent Labit au début des années 2010

Saison 2009-2010, le CO entraîné par Laurent Travers et Laurent Labit fut durant 11 journées de championnat de France Top 14 Orange leader devant les autres grosses écuries que sont Perpignan, Toulouse, Clermont... D'ailleurs le CO avec l'USAP ont été champion d'automne 2009. La victoire 30 à 10 contre le Stade toulousain, en novembre 2009, au Stade Pierre-Antoine (4 essais furent inscrits par Chris Masoe, Cameron Mc Intyre, Thomas Sanchou), la victoire 44 à 10, début janvier 2010, contre le Sporting Club Albigeois au Stade Pierre-Antoine (6 essais furent inscrit par Iosefa Tekori, Chris Masoe, Marc Andreu, Cameron Mc Intyre) et enfin la victoire 34 à 12, fin janvier 2010, contre le Stade français Paris au Stade Pierre-Antoine (2 essais dont un de Chris Masoe) constituent des matchs références. Dans le cadre du derby du Tarn, depuis les multiples montées du Sporting Club Albigeois en Top 14 Orange, le CO a vaincu 4 fois de manière successives le SC Albi (dont 2 fois à l'extérieur avec le point de bonus offensif au Stadium d'Albi et 2 fois à Pierre-Antoine avec le point de bonus offensif). Le CO se qualifia pour les quart-de-finale du Top 14 saison 2009-2010 contre le Stade toulousain au Stadium Municipal à Toulouse à l'issue de la première phase de la poule unique du Top 14. Le CO fut vaincu 35-12 en raison du manque d'expérience du collectif olympien et un entame de match trop faible pour pouvoir rivaliser face aux expérimentés rouge et noir. Néanmoins, près de 10 000 supporters du CO se déplacèrent pour soutenir l'équipe bleu et blanc de Castres.

Romain Teulet (alias Robocop) : le meilleur buteur de l'histoire du Championnat de France de 1ère division

En Top 14, saison 2010-2011,au stade de la Méditerranée de Béziers, le CO accueillit le Stade Toulousain le 21 août 2010. Castres a battu Toulouse 22 à 16 grâce notamment à un essai du All Black Chris Masoe. Il y eut 17 000 spectateurs présents pour ce match et le CO par ailleurs connut la plus grosse affluence pour un match à "domicile". Le CO a battu ensuite le Racing Métro 31 à 25, l'USAP 23 à 13, le Stade Français 34 à 12 (3 essais de Forestier, Andreu et Teulet), le Montpellier Héraullt Rugby Club 43 à 29 (5 essais de Andreu, Forestier, Audrin) et le Champion de France Clermont Auvergne 23 à 19 (essai de Masoe et Audrin). Les Castrais ont battu à l'extérieur le CA Brive Corrèze 20 à 12 (2 essais de Andreu et Audrin), le CS Bourgoin Jallieu, l'USAP 10 à 29 (4 essais dont 2 d'Andreu, 1 de Tekori et de Teulet) et décrochèrent le match nul au Biarritz Olympique Pays-Basque. En HCup, les Castrais ont battu Cardiff et Edimbourg à Pierre-Antoine. Pour la première depuis le début des années 90, le CO lors de la saison 2010-2011 resta invaincu à domicile (13 matchs Top14 = 13 victoires), finit 3ème du classement général (1er étant le Stade Toulousain et le 2ème le Racing Métro 92) et il se qualifie pour la 2e année consécutive en quart-de-finale du Championnat de France Top14 Orange à domicile au Stade Pierre-Antoine contre le Montpellier HRC. Pour souvenir, la dernière fois que le CO accueillit un 1/4 de finale, c'était contre l'US Colomiers en 2001 et le Castres Olympique l'avait remporté 32 à 27 contre les Columérins emmenés déjà, mais sur le terrain, par un certain Fabien Galthié... Pour la deuxième année consécutive, le CO échoue de peu à la qualification pour les demi-finales du Top14.

Saison 2011-2012, après avoir remporté le Challenge Armand Vaquerin en battant les London Harlequins et Nothampton Saints, le CO s'incline à l'USAP, mais écrase le Stade Français Paris 35 - 10 au Stade Pierre-Antoine (4 essais dont 2 d'Andreu, 1 du capitaine Masoe et de Nicolas) et obtint le point de bonus offensif. Ensuite, les Castrais battent le Biarritz Olympique Pays Basque 23 - 18, à Aguiléra, grâce à un essai de la recrue Talès. Le CO enchaina sur une 3ème victoire consécutive en battant 30 à 11 les Agenais grâce aux essais de Masoe, Andreu et Lakafia. Les Olympiens furent 2ème du classement général du Top14. Après un poignant hommage des supporters et de tout le club du CO à Francis Rui, ancien capitaine Champion de France 1993, décédé il y a dix ans, le 20 septembre 2001, les Castrais ont battu difficilement le CA Brive Corrèze Limousin 30 à 24. Les Castrais enchainèrent une 5ème victoire d'affilé en battant Lyon au Stade de Gerland 18 à 16. Dans le derby de Midi-Pyrénées, entre le leader le Stade Toulousain et le dauphin le Castres Olympique, les Sud-Tarnais s'imposèrent 24 à 3 au Stade Pierre-Antoine grâce à une solide conquête et défense. Le CO devint leader du Top14 et assura la suprématie entre les deux clubs phare de la région !

Le CO et les rivalités avec d'autres clubs de la région Midi-Pyrénées et du département du Tarn

Les principaux rivaux dans l'histoire du CO sont le Stade toulousain, le SC Albi, le SC Mazamet. Depuis 1989 et la montée du CO en 1ère division, les Castrais furent vaincus par les Toulousains en finale en 1995, en demi-finale en 2001 et en quart-de-finale en 2010. Il faut ajouter la défaite en finale de la Coupe de France en 1993. Toutefois, le Stade bénéficie d'une puissance financière considérable et de l'industrie aéronautique, d'universités... Depuis 2010, il n'y a plus que deux clubs en Midi-Pyrénées en Top 14 et en Hcup c'est-à-dire Castres et Toulouse. Peu de joueurs sont passés directement du Stade au CO (ex. : Thomas Castagnède en 1998, Eric Artiguste, Ugo Mola en 1999, Nicolas Spanghero, Yann Delaigue en 2005, Pierre-Gilles Lakafia et Rémy Lamerat en 2011). Rares sont ceux qui sont passé du CO au Stade Toulousain (ex. : Carl Hoeft en 2011). Cette rivalité entre Castres et Toulouse est historique, économique, sportive et territoriale.

Si le SC Albi a battu à deux reprises le CO en 2006, les Olympiens ont vaincu à 4 fois dont la dernière victoire en 2010 était : 44-10 au stade Pierre-Antoine. Le faible nombre de rencontres entre ces clubs tarnais est dû aux fréquentes descentes d'Albi en Pro D2. Du côté de Castres, Boulogne et Lapeyre avaient rejoint Albi. Seul Sanchou effectua le trajet inverse. Le club du SC Mazamet était un grand rival dans les années 50 et 60. Mais le club mazamétain végète depuis une vingtaine d'années en Fédérale (3e division).

Les rivalités sont moindres entre le CO et Montauban, Colomiers ou encore Tarbes car ces clubs évoluent soit en Pro D2 ou en Fédérale. Ceci peut s'expliquer par l'instabilité de ces clubs qui ont fréquemment fait l'ascenseur entre la 1re et la 2e division. Du côté de Montauban, des joueurs comme Rolland, Diarra, Caballero, Roumieu, Audrin et les entraîneurs Labit et Travers rejoignirent le CO.

Le Castres olympique contre les Catalans de l'USAP en 2009 au stade Pierre-Antoine

Le CO et la Coupe d'Europe Heineken et Challenge Cup

Lors de la Coupe d'Europe Hcup,saison 2001-2002, après sa victoire en quart-de-finale, contre ASM Clermont Auvergne au stade Pierre-Antoine de Castres, le CO décroche sa meilleure performance en accèdant aux 1/2 finales face au Munster emmené par de nombreux internationaux irlandais tels que Stringer, O'Gara, Wallace... au Stade de la Méditerranée à Béziers (voir enceinte de ce stade ci-dessous)

Stade de la Méditerranée de Béziers où le CO délocalisa des matchs de Top 14 et de Hcup saison 2010-2011

Le CO, pour des raisons financières, organisa un match de Coupe d'Europe Hcup contre la Province irlandaise du Munster, saison 2011-2012, au mois de novembre, au stade Ernest Wallon à Toulouse. En effet, les infrastructures, les loges, les 18 000 places disponibles vont permettre au club d'augmenter ses revenus et d'accueillir davantage de supporters castrais sachant que le match sera retransmis en direct sur France 2.

Les Olympiens participèrent de manière régulière à la Coupe d'Europe Hcup en 1996, 2002, 2004, 2005, 2006, 2009 et 2010. Et ils affrontèrent les meilleures équipes européennes comme le Leinster, Munster, Sale, Northampton, Cardiff, London Wasp, Edimbourg, Newport, Trévise...

En 2003, le C.O remporte le Bouclier européen sur le score de 40-12 face à l'équipe galloise de Caerphilly à Londres.

Ensuite, le CO a perdu 2 finales du Challenge Européen en 1997 contre le CS Bourgoin puis en 2000 contre la Section paloise.

Le Castres olympique reste à ce jour le seul club de rugby du Tarn à avoir participé à la Coupe d'Europe Hcup et à avoir remporté un titre européen en 2003.

Le succès du centre de formation et les infrastructures olympiennes

L'équipe des Reichels du Castres olympique a été Champion de France en 2003, 2008 et 2009. Les Reichels avaient perdu contre le Stade toulousain lors de la finale en 1995. En 2010, les reichels olympiens s'inclinèrent en demi-finale contre l'USA Perpignan. José Diaz, champion de France 1993 et demi-finaliste de la Coupe d'Europe HCup en 2002, mena les Reichels du CO au double titre de champion de France 2008 et 2009 accompagné de Jean-Marc FOUCRAS, lui aussi ancien joueur du castres olympique. Certains des Reichels intégrèrent l'équipe première du CO. José Diaz entraîne l'équipe des Espoirs depuis 2009.

Préparation physique d'avant-match par le staff technique olympien

Puis le stade Pierre-Antoine fut modernisé, 2 tribunes couvertes Nord et Sud furent construites ainsi que des nouveaux guichets. Le projet de construction d'un nouveau stade fut abandonné pour des raisons financières. La municipalité va aménager d'ici 2010 et 2011 une salle de presse et salle d'entraînement au stade Pierre-Antoine. Il existe un centre d'entraînement du Levézou ultra-moderne où les joueurs du CO s'entraînent avec salles de musculation, salle vidéo, salles de kinésithérapeute, restaurant, plusieurs terrains de rugby... L'intendance est assurée par Adrian Lungu et sa femme. Lungu, international roumain, fut également joueur au CO dans les années 1990 et fut Champion de France en 1993. De grands joueurs ont évolué ou évoluent sous les couleurs olympiennes et en équipe de France comme Lionel Nallet (capitaine du XV de France), Raphaël Ibanez (capitaine du XV de France), Thomas Castagnède, Gérard Cholley, Richard Dourthe, Ugo Mola, Yann Delaigue, David Attoub, Pascal Papé, Sébastien Tillous-Borde, Luc Ducalcon ou encore Marc Andreu ...

Associations de supporters

Il existe aujourd'hui 4 associations de supporters très actives qui organisent des déplacements supporters, animation des matchs, infrastructure (buvettes, sandwichs, frites).

- Amicale des Supporters Président d'association Michel Ouchet

L'amicale a pour but l'organisation festive autour d'une manifestation sportive. Elle est animée par des bénévoles amoureux de l'Ovalie. C'est la mise en oeuvre, d'une infrastructure qui précède chaque match à domicile ou en déplacement. Six points de vente de sandwichs, boissons, sont opérationnels jusqu'après la troisième mi-temps. L’amicale des supporters organise des déplacements en bus pour tous les matchs à l’extérieur.

- Puissance Castres (Tribune Nord) Président d'association Julien Joligard. Création en 2005

- Olympiens 81 (Tribune Sud) Président d'association Éric Solomiac. Création 23 mai 2008.

- Forza Olimpico 93 (Tribune Gabarrou Sud) Président d'association Patrick Roudière. Création 5 juin 2011.

Cette nouvelle association est chargé de contribuer à populariser l'image du CO, entretenir des blogs, des sites dédiés au CO...

Il y a une mascottes au CO : Olympix.

Equipementier Officiel du Club depuis 1990 et la montée du CO dans l'élite du rugby français

Dans les années 1990, Adidas était l'équipement officiel au moment du sacre de Champion de France en 1993. L'année suivante, le CO changea d'équipementier pour signer avec Pumas. Au début des années 2000, quand Castres atteignit les demi-finales du Top 16 et de la Hcup, le club était équipé par KooGa Rugby. Depuis 2004, le CO portait des maillot signés par l'entreprise Canterbury. Depuis 2010, Castres a pour partenaire l'équipementier français Oztyle. Les couleurs officielles du club sont le bleu et le blanc. Pour la Coupe d'Europe Hcup, saison 2010-2011, la troisième couleur choisie est le jaune doré. Parfois, le club utilisa pour son troisième jeu de maillot le rouge.

Puissant pack castrais face à la mélée catalane en 2008

Le Castres olympique et les sélections nationales de rugby

Beaucoup de rugbymen qui jouèrent au Castres olympique portèrent également les couleurs de leurs sélections nationales. Le CO eut même deux capitaines en équipe de France (Raphaël Ibañez en 2000-2001 et Lionel Nallet en 2008-2009), un capitaine en équipe de Namibie (Kees Lensing en 2006). L'un des plus célèbres fut le All Black Gary Whetton (premier joueur champion du monde avec la Nouvelle-Zélande en 1987 et vainqueur du bouclier de Brennus avec le Castres olympique en 1993). En mai 2011, Laurent Travers et Laurent Labit entraînèrent la sélection des Barbarians français dans le cadre d'une tournée en Amérique du Sud où ils affrontèrent l'équipe d'Argentine. Près de 6 joueurs furent intégrés dans les Barbarians comme Romain Teulet, Romain Cabannes, Yoan Audrin, Matthias Rolland...

Sélections européennes

- Équipe de France (année de sélection): Gérard Cholley (1977), Raphaël Ibañez (2001) Yann Delaigue (2005), Pascal Papé (2006), Lionel Nallet (2006-2008), Sébastien Tillous-Borde (2009-2010), Marc Andreu (2010), Luc Ducalcon (2010-2011)

- Équipe d'Écosse : Gregor Townsend (2000-2003), Glenn Metcalfe (2004), Gordon Ross (2006), Max Evans (2007).

- Équipe d'Irlande : Justin Fitzpatrick (1999)

- Équipe d'Italie : Pablo Canavosio (2007) Ramiro Pez (2006)

- Équipe d'Espagne : José Díaz (1991-1995)

- Équipe de Russie : Kiril Koulemine (2009-2010)

- Équipe de Géorgie : Akvsenti Giorgadze (2008-2010)

- Équipe de Roumanie : Adrian Lungu (1990-1995)

Sélections américaines

- Équipe d'Argentine : Rafael Carballo (2008), Mario Ledesma (2005-2006), Ignacio Fernández Lobbe (2000-2002)

- Équipe d'Uruguay : Rodrigo Capo Ortega (2002-2011)

- Équipe des États-Unis : Salesi Sika (2010)

Sélections africaines

- Équipe de Namibie : Kees Lensing (2007-2008)

- Équipe du Gabon : Gambo Adamou (2008-2010)

Sélections du Pacifique

- Équipe des Fidji : Eremodo Tuni (2005), Seremaia Bai (2011)

- Équipe des Samoa : Laloa Milford (2004-2005), Iosefa Tekori (2006-2011)

- Équipe de Nouvelle-Zélande : Gary Whetton (1992-1993), Norm Berryman (1997), Kees Meeuws (2006), Carl Hoeft (2005), Chris Masoe (2005-2007), Saimone Taumoepeau (2005)

Puissance financière des Laboratoires pharmaceutiques Pierre Fabre : mécène du Castres olympique depuis 1989

Après avoir développé à partir de 1947 la substance active veinotonique du Ruscus aculeatus (petit houx, plante abondante dans la région castraise), Pierre Fabre fonde son laboratoire en 1961. Ayant fait fortune dans ce secteur industriel, il devient la personne la plus riche de Midi-Pyrénées en faisant travailler environ 9 000 salariés. Fidèle à sa région, la plupart de ses usines sont situées dans cette ville ou aux alentours. Il est également propriétaire d'une source à Avène depuis les années 1970. C'est maintenant une station thermale reconnue et appréciée. Célibataire et sans héritier en descendance directe, la question de sa succession ne cesse de revenir. Détenant toujours 23% du capital de son groupe, Pierre Fabre a légué 65% du capital du groupe à une fondation reconnue d'utilité publique en 2008. Il continue néanmoins de contacter directement ses collaborateurs et débarque sans prévenir dans sa Twingo bleue sur l'un ou l'autre des sites du groupe « pour prendre le pouls de l'entreprise »[1].

Un groupe pharmaceutique français, les Laboratoires Pierre Fabre ont été créés en 1961 par Pierre Fabre, un pharmacien castrais. Les Laboratoires Pierre Fabre ont développé un savoir-faire particulier dans le domaine du médical, de la santé, du bien-être et au travers de leur participation à des actions de prévention, de santé publique et d'éducation. Particulièrement présent dans les domaines de la santé à la beauté, le groupe a bâti son expertise sur son expérience de la pharmacie d’officine. Le groupe compte 10 000 collaborateurs dont plus de 4 000 dans le sud-ouest de la France (2 600 dans le Tarn). Il est présent dans 130 pays et réalise 49% de son chiffre d’affaires à l’international. En 2008, il a réalisé un chiffre d’affaires de 1,75 milliard d’euros qui se répartit de la façon suivante : 47% en dermocosmétique, 32% dans le médicament et 20% en santé familiale (le reste correspondant à des activités périphériques). Le 29 août 2008, Pierre Fabre a annoncé avoir fait don de 65 % des parts de son entreprise à la Fondation Pierre Fabre, 6 % revenant aux salariés, et a nommé Jean-Pierre Garnier, ancien président de GlaxoSmithKline, 2ème groupe pharmaceutique mondial, à la direction générale et la présidence du directoire de Pierre Fabre SA. Pierre Fabre assure la présidence du conseil de surveillance de Pierre Fabre SA. Le 1er septembre 2010, Olivier Bohuon remplace Jean-Pierre Garnier avant d'être remplacé 2 mois plus tard par Jacques Fabre. Les Laboratoires Pierre Fabre sont signataires du Pacte PME. Pierre Fabre a été élevé en 2009 à la dignité de grand-croix de la Légion d'honneur par le Président de la République Nicolas Sarkozy à l'Élysée. Pierre Fabre est également propriétaire, à titre personnel, d’un secteur presse et éditions : Sud Communication, qui détient les éditions Privat. Il vient d’acquérir Valeurs actuelles, La Vie française et Le Spectacle du Monde. Actionnaire majoritaire des Éditions du Jubilé. Il est aussi propriétaire depuis 2001 de l’agence de photographies Sipa Press. Il a également créé en 1999 une fondation pour défendre les enfants du tiers monde contre les trafiquants de faux médicaments (la Fondation Pierre-Fabre), reconnue d’utilité publique.

Chiffre d’affaires : 1,8 milliard d'euros (2009)

Effectif : 10000 salariés

Siège social : Castres (Tarn sud)

Dates clés :

1961 : Création

1965 : Acquisition des laboratoires Klorane

1969 : Acquisition des laboratoires Ducray

1970 : Création des filiales espagnole, allemande et italienne

1989 : Lancement de Navelbine et de l’Eau Thermale d’Avène

2006 : Pierre Fabre partenaire du Cancéropôle de Toulouse

2008 : Pierre Fabre cède 65% de son entreprise à sa fondation et nomme Jean-Pierre Garnier à la direction générale du groupe

Palmarès

  • Championnat de France Bouclier de Brennus :
    • Champion (3) : 1993, 1950 et 1949
    • Finaliste (1) : 1995 (contre Stade toulousain)
    • Demi-Finaliste (3) : 2001 (contre Stade toulousain), 1992 (contre RC Toulon) et 1956 (contre US Dax)
    • Quart-Finaliste (6) : 2011 (contre Montpellier HRC), 2010 (contre Stade toulousain), 2000 (contre US Colomiers), 1999 (contre ASM Clermont Auvergne), 1998 (contre USA Perpignan), et 1952 (contre le Stade Montois)
    • Huitième-Finaliste (2) : 1990 (contre Racing-Métro 92), et 1959 (contre le Stade Montois)




  • Coupe de France "Yves du Manoir"
    • Vainqueur Coupe de France 1948
    • Finaliste 1993 (contre Stade toulousain)


  • Coupe de la Ligue "Challenge Sud Radio"
    • Vainqueur Coupe de la Ligue 2004[2]


  • "Challenge Armand Vaquerin"
    • Vainqueur Challenge Armand Vaquerin 2011


Coupe d'Europe

  • Vainqueur Bouclier Européen 2003
    • Finaliste du Challenge européen 1997 (contre CS Bourgoin-Jallieu) et 2000 (contre Section paloise)
    • Quart-Finaliste du Challenge européen 2007 (contre Falcons Newcastle)
    • Demi-Finaliste de la Heineken cup 2002 (contre Province Munster)

Poule 4 de la Coupe d'Europe Hcup 2001-2002

Les équipes
Équipe Pays
Harlequins Angleterre Angleterre
Castres olympique Drapeau de France France
Bridgend RFC Pays de Galles Pays de Galles
Munster Irlande Irlande


Classement
Équipe Pts MJ V N D EM EE PM PE DP
Castres olympique France 10 6 5 0 1 19 12 179 125 +54
Munster Irlande 10 6 5 0 1 17 6 172 87 +85
Harlequins Angleterre 4 6 2 0 4 14 20 119 187 -68
Bridgend RFC Pays de Galles 0 6 0 0 6 11 23 116 187 -71
Résultats des matchs
Date Lieu Équipe Score Équipe
29 septembre Thomond Park, Limerick Irlande Munster 28 - 23 Castres olympique
29 septembre Brewery Field, Bridgend Pays de Galles Bridgend RFC 24 - 30 Harlequins
6 octobre Twickenham Stoop, Londres Angleterre Harlequins 8 - 24 Munster
6 octobre Pierre-Antoine, Castres France Castres olympique 35 - 23 Bridgend RFC
26 octobre Brewery Field, Bridgend Pays de Galles Bridgend RFC 12 - 16 Munster
28 octobre Twickenham Stoop, Londres Angleterre Harlequins 17 - 39 Castres olympique
3 novembre Thomond Park, Limerick Irlande Munster 40 - 6 Bridgend RFC
3 novembre Pierre-Antoine, Castres France Castres olympique 24 - 18 Harlequins
5 janvier Thomond Park, Limerick Irlande Munster 51 - 17 Harlequins
5 janvier Brewery Field, Bridgend Pays de Galles Bridgend RFC 26 - 37 Castres olympique
12 janvier Pierre-Antoine, Castres France Castres olympique 21 - 13 Munster
12 janvier Twickenham Stoop, Londres Angleterre Harlequins 29 - 25 Bridgend RFC

Demi-finales de la Coupe d'Europe Hcup 2001-2002

Date Lieu Équipe Score Équipe
27 avril Stade de la Méditerranée, Béziers France Castres olympique France 17 - 25 Munster Irlande
28 avril City Ground, Nottingham Angleterre Leicester Tigers Angleterre 13 - 12 Llanelli RFC Pays de Galles


Les Finales du CO

On accède à l'article qui traite d'une saison particulière en cliquant sur le score de la finale.

Championnat de France de 1ère Division

Date de la finale Vainqueur Finaliste Score Lieu de la finale Spectateurs
22 mai 1949 Castres olympique Stade montois 14-3[3] Stade des Ponts Jumeaux, Toulouse 23.000
16 avril 1950 Castres olympique Racing club de France 11-8 Stade des Ponts Jumeaux, Toulouse 25.000
5 juin 1993 Castres olympique FC Grenoble 14-11 Parc des Princes, Paris 48.000
6 mai 1995 Stade toulousain Castres olympique 31-16 Parc des Princes, Paris 48.615

Coupe de France "Yves du Manoir"

Date Vainqueur Finaliste Score Lieu de la finale Spectateurs
30 mai 1948 Castres olympique FC Lourdes 6-0 Parc Lescure, Bordeaux 27 500
30 juin 1993 Stade toulousain Castres olympique 13-8 stade Armandie, Agen

Coupe de la Ligue "Challenge Sud Radio"

Date Vainqueur Finaliste Score Lieu de la finale Spectateurs
15 novembre 2004 Castres olympique CS Bourgoin-Jallieu 27-26 Parc des sports et de l'amitié, Narbonne 15 000

Bouclier Européen "Parker Pen Shield"

Date de la finale Vainqueur Finaliste Score Lieu de la finale Spectateurs
25 mai 2003 Castres olympique Drapeau : France Caerphilly RFC Drapeau : Pays de Galles 40-12 Londres 3 500

Challenge Européen "Amlin"[4]

Date de la finale Vainqueur Finaliste Score Lieu de la finale Spectateurs
26 janvier 1997 CS Bourgoin-Jallieu Drapeau de France France Castres olympique Drapeau de France France 18-9 Stade de la Méditerranée, Béziers 10.000
27 mai 2000 Section paloise Drapeau de France France Castres olympique Drapeau de France France 34-21 Stade des Sept Deniers, Toulouse 6.000

Le CO et ses statistiques en Championnat de France de 1ère division

Depuis l’après-guerre, soit la saison 1946/1947, le CO enregistre :

  • 500 victoires dont 105 à l’extérieur,
  • 450 défaites dont 92 à domicile,
  • 77 nuls dont 51 à l’extérieur.

Outre Clermont Auvergne avec 1017 matchs, l’USA Perpignan avec 1 020 matchs et le Stade toulousain avec 1 032 matchs, le CO est aujourd’hui le 4ème club français à compter plus de 1 000 matchs en 1ère division du Championnat de France de Rugby. Le club olympien sud-tarnais est donc un des 4 clubs avec une des histoires les plus riches.

Le CO est aussi le seul club avec Toulouse et Perpignan à être resté dans les 15 premiers clubs français depuis 1992.

Romain Teulet est un buteur hors-normes et indispensable au CO, meilleur réalisateur de la saison régulière du Top 14, saison 2009-2010, avec 251 points, devançant Jonny Wilkinson et Brock James. Il est surnommé Robocop en raison de sa gestuelle et sa prise de pas si particulière dans l'exercice du tir au but. C'est le meilleur buteur en activité dans le championnat de France avec plus de 2 300 points à son compteur.

Joueurs emblématiques

  • Francis Rui (champion de France 1993, vice-champion de France 1995 et finaliste de la Coupe de France 1993)
  • Laurent Toussaint (champion de France 1993, vice-champion de France 1995 et finaliste de la Coupe de France 1993)
  • Alain Carminati (champion de France 1993 et finaliste de la Coupe de France 1993)
  • Gary Whetton (champion de France 1993 et finaliste de la Coupe de France 1993)
  • Jean-Philippe Swiadek (champion de France 1993, vice-champion de France 1995 et finaliste de la Coupe de France 1993, Président du CO de 2008 à 2010 et par ailleurs plus jeune Président de club du TOP 14 Orange)
  • Christophe Lucquiaud (champion de France 1993, vice-champion de France 1995 et finaliste de la Coupe de France 1993)
  • Christophe Urios (champion de France 1993, vice-champion de France 1995 et finaliste de la Coupe de France 1993)
  • Laurent Labit (champion de France 1993, vice-champion de France 1995 et finaliste de la Coupe de France 1993, meilleur buteur du championnat avec 303 points[5])
  • José Díaz (champion de France 1993, vice-champion de France 1995, finaliste de la Coupe de France 1993 et demi-finaliste de la H-Cup 2002)
  • Frédéric Séguier (vice-champion de France 1995 (capitaine) et du Challenge européen 1997 (capitaine))
  • Colin Gaston (vice-champion de France 1995)
  • Alexandre Albouy (vainqueur de la Coupe de la Ligue 2004 et du Bouclier européen 2003)
  • Mauricio Reggiardo (vainqueur de la Coupe de la Ligue 2004 et du Bouclier européen 2003)
  • Lionel Nallet (vainqueur de la Coupe de la Ligue 2004 et du Bouclier européen 2003)
  • Nicolas Spanghero (vainqueur de la Coupe de la Ligue 2004 et du Bouclier européen 2003)
  • Romain Teulet (vainqueur de la Coupe de la Ligue 2004 et du Bouclier européen 2003)
  • Romain Froment (vainqueur de la Coupe de la Ligue 2004 et du Bouclier européen 2003)
  • Rodrigo Capo Ortega (vainqueur de la Coupe de la Ligue 2004 et du Bouclier européen 2003)
  • Armand Balent (double champion de France 1949 et 1950, vainqueur de la Coupe de France 1948)
  • Jean Pierre-Antoine (double champion de France 1949 et 1950, vainqueur de la Coupe de France 1948)
  • Maurice Siman (double champion de France 1949 et 1950, vainqueur de la Coupe de France 1948)
  • Jean Matheu-Cambas (double champion de France 1949 et 1950, vainqueur de la Coupe de France 1948)
  • Gregor Townsend (demi-finaliste du Championnat de France 2001 et de la H-Cup 2002)

Et aussi : Jean-Baptiste Bédère, Thomas Castaignède, Gérard Cholley, Jeremy Davidson, Richard Dourthe, Jean-François Gourragne, Ismaël Lassissi, Ignacio Fernández Lobbe, Mario Ledesma, Pablo Canavosio, Xavier Sadourny, David Roumieu, Jean-Baptiste Peyras-Loustalet, Patrick Tabacco, Éric Artiguste, Guillaume Taussac, Iosefa Tekori, Yann Delaigue, Chris Masoe, Kees Meeuws, Thierry Lacroix, Ugo Mola, Pascal Papé, David Bory, Gordon Ross, Kevin Senio, Norm Berryman, Frank Bunce, Brad Fleming, Justin Fitzpatrick, Mark Denney, Paul Volley, Eremodo Tuni, Jean-Marie Bisaro, Glenn Metcalfe, Stéphane de Besombes, Laloa Milford, Jack Deen, Benjamin Lhande, Anthony Lagardère, Lionel Mazars, Georges Amen, Phil Christophers, Mathieu Bourret, Darron Nell, Salesi Sika, Yoan Audrin...

Effectif 2011-2012

Nom Poste Naissance Nationalité sportive Sélections
(points marqués)
Dernier club Arrivée au club
(année)
Marc-Antoine Rallier Talonneur 02/12/1988 Drapeau de France France - Formé au club -
Mathieu Bonello Talonneur 23/09/1982 Drapeau de France France - Drapeau : France UA Gaillac 2007
Brice Mach Talonneur 02/04/1986 Drapeau de France France - Drapeau : France SU Agen 2011
Yannick Forestier Pilier 03/01/1982 Drapeau de France France - Drapeau : France US Colomiers 2004
Luc Ducalcon Pilier 02/01/1984 Drapeau de France France 10 (0) Drapeau : France RC Narbonne 2007
Michael Coetzee Pilier 06/12/1979 Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud - Drapeau : France Racing Métro 92 2009
Anton Peikrishvili Pilier 18/09/1987 Drapeau de Géorgie Géorgie 8 (0) Drapeau : France SU Agen 2010
Saimone Taumoepeau Pilier 21/12/1979 Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 3 (5) Drapeau : France RC Toulon 2011
Karena Wihongi Pilier 29/09/1979 Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande - Drapeau : Angleterre Sale Sharks 2011
Rossouw Kruger Pilier 03/05/1989 Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud - Drapeau : Afrique du Sud Boland Kavaliers 2011
Rodrigo Capo Ortega Deuxième ligne 08/12/1980 Drapeau d'Uruguay Uruguay 32 (25) Drapeau : France SO Millau 2002
Iosefa Tekori Deuxième ligne 17/12/1983 Drapeau des Samoa Samoa 20 (15) Drapeau : Nouvelle-Zélande Auckland Rugby Union 2007
Kirill Koulemine Deuxième ligne 13/10/1980 Drapeau de Russie Russie 14 (5) Drapeau : France SU Agen 2008
Matthias Rolland Deuxième ligne 02/07/1979 Drapeau de France France - Drapeau : France US Montauban 2009
Scott Murray Deuxième ligne 15/01/1976 Drapeau d'Écosse Écosse 87 (15) Drapeau : France US Montauban 2010
Steve Malonga Troisième ligne 01/04/1985 Drapeau de France France - Drapeau : France Biarritz olympique 2008
Chris Masoe Troisième ligne 01/05/1979 Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 20 (15) Drapeau : Nouvelle-Zélande Hurricanes 2008
Yannick Caballero Troisième ligne 03/04/1983 Drapeau de France France 1 (0) Drapeau : France US Montauban 2009
Ibrahim Diarra Troisième ligne 25/05/1983 Drapeau de France France 1 (0) Drapeau : France US Montauban 2009
Jannie Bornman Troisième ligne 28/07/1980 Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud - Drapeau : France US Dax 2010
Thomas Sanchou Demi de mêlée 23/11/1981 Drapeau de France France - Drapeau : France SC Albi 2008
Alexandre Albouy Demi de mêlée 26/05/1979 Drapeau de France France 1 (0) Drapeau : France Stade français 2009
Thierry Lacrampe Demi de mêlée 23/02/1988 Drapeau de France France - Drapeau : France Tarbes Pyrénées rugby 2011
Rory Kockott Demi de mêlée 25/06/1986 Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud - Drapeau : Afrique du Sud Lions 2011
Pierre Bernard Demi d'ouverture 31/01/1989 Drapeau de France France - Drapeau : France Aviron bayonnais 2010
Rémy Talès Demi d'ouverture 02/05/1984 Drapeau de France France - Drapeau : France Stade rochelais 2011
Pierre-Emmanuel Garcia 3/4 centre 05/05/1983 Drapeau d'Espagne Espagne - Drapeau : France ASM Clermont Auvergne 2009
Romain Cabannes 3/4 centre 02/12/1984 Drapeau de France France - Drapeau : France Biarritz olympique 2009
Seremaia Baï 3/4 centre 04/01/1979 Drapeau de Fidji Fidji 43 (223) Drapeau : France ASM Clermont Auvergne 2010
Max Evans 3/4 centre 28/09/1983 Drapeau d'Écosse Écosse 24 (15) Drapeau : Écosse Glasgow Warriors 2011
Rémi Lamerat 3/4 centre 14/01/1990 Drapeau de France France - Drapeau : France Stade toulousain 2011
Paul Bonnefond 3/4 aile 13/09/1988 Drapeau de France France - Formé au club -
Marc Andreu 3/4 aile 27/12/1985 Drapeau de France France 6 (10) Drapeau : France RC Toulon 2009
Mathieu Nicolas 3/4 aile 11/02/1987 Drapeau de France France - Drapeau : France CS Bourgoin-Jallieu 2009
Vincent Inigo 3/4 aile 10/02/1983 Drapeau de France France - Drapeau : France Aviron bayonnais 2010
Romain Martial 3/4 aile 13/11/1984 Drapeau de France France - Drapeau : France RC Narbonne 2010
Pierre-Gilles Lakafia 3/4 aile 12/03/1987 Drapeau de France France - Drapeau : France Stade toulousain 2011
Romain Teulet Arrière 05/02/1978 Drapeau de France France - Drapeau : France US Bergerac 2001
Florian Denos Arrière 20/05/1985 Drapeau de France France - Drapeau : France CS Bourgoin-Jallieu 2009

Entraîneurs

Actuels

Laurent Travers et Laurent Labit (2009-...)

Anciens entraîneurs

  • Alain Gaillard (2007-2009)
  • Laurent Seigne et Ugo Mola (2005-2007)
  • Christian Gajan et Christophe Urios (2002-2005)
  • Alain Gaillard et Francis Rui (1999-2001)
  • Frédéric Séguier (1995)
  • Alain Gaillard et Jacques Cauquil (1989-1993)
  • Henri Pistre (1934-1940)

Présidents

Actuel

Michel Dhomps (2010-...)

Anciens présidents

  • Jean-Philippe Swiadek (2008-2010)
  • Pierre-Yves Revol (1989-2008)
  • Georges Beauville (1983-1988)
  • Jean-Pierre Gabarrou (1983-1988)
  • Jean Matheu (1980-1983)
  • Robert Larroque (1964-1980)
  • Roger Gabarrou (1960-1964)
  • Robert Bousquet (1959-1960)
  • Roger Gabarrou (1942-1958)
  • Henri Delmas (1939-1942)

Notes et références

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Le Challenge Sud Radio de la saison 2002-2003 a eu lieu en automne 2003 alors que la Coupe de la Ligue de la saison précédente avait eu lieu au printemps 2003.
  3. Une première finale avait été jouée le 15 mai 1949 au Stade des Ponts Jumeaux à Toulouse et s'était soldé par un 3-3 AP.
  4. Le Challenge européen portait le nom de Bouclier européen de 1997 à 2002, compétition différente du Bouclier européen jouée de 2002 à 2005.
  5. un record du monde entré dans le Guiness Book 1993

Annexes

Bibliographie

  • 100 ans de Castres olympique (1906-2006), de Karim Benaouda, éd. Privat, 2006
  • Principal contributeur de la page Wikipédia du Castres Olympique : Roudière Patrick (Président de l'association Forza Olimpico 93, et abonné au CO depuis 2004)

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Castres olympique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Castres Olympique — Voller Name Castres Olympique Gegründet 1898 Stadion Stade Pierre Antoine …   Deutsch Wikipedia

  • Castres Olympique — Généralités Date de fondation …   Wikipédia en Français

  • Castres Olympique — Saltar a navegación, búsqueda Castres Olympique Nombre completo Castres Olympique Fundación 1898 Estadio Stade Pierre Antoine (19,600 personas)(11,500 personas) …   Wikipedia Español

  • Castres Olympique — Rugby team teamname = Castres Olympique fullname = Castres Olympique location = Castres, France country founded = 1898 ground = Stade Pierre Antoine capacity = 11500 president = Pierre Yves Revol coach = Mark McCall and Jeremy Davidson league =… …   Wikipedia

  • Castres-en-Albigeois — Castres Pour les articles homonymes, voir Castres (homonymie). Castres La cathédrale de Castres …   Wikipédia en Français

  • Castres (Tarn) — Castres Pour les articles homonymes, voir Castres (homonymie). Castres La cathédrale de Castres …   Wikipédia en Français

  • Castres (Tarn) — Castres …   Deutsch Wikipedia

  • Castres — Pour les articles homonymes, voir Castres (homonymie). 43° 36′ 00″ N 2° 15′ 00″ E …   Wikipédia en Français

  • Biarritz Olympique — Pays basque Pour les articles homonymes, voir BO. Biarritz olympique …   Wikipédia en Français

  • Biarritz Olympique Pays Basque — Pour les articles homonymes, voir BO. Biarritz olympique …   Wikipédia en Français