Carthagene (Espagne)


Carthagene (Espagne)

Carthagène (Espagne)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carthagène.
Carthagène
Théâtre romain de CarthagèneThéâtre romain de Carthagène
Drapeau Blason
Drapeau Blason
Carte
Données générales
Toponyme local - Cartagena (es)
Statut Municipio
Pays Espagne Espagne
Communauté autonome Murcie Murcie
Province Murcie Murcie
Comarque Campo de Cartagena
District judic. Carthagène
Code postal 30200 à 30399
Gentilé - Cartagenero/a (es)
Données géographiques
Latitude
Longitude
37° 36′ 00″ Nord
       0° 59′ 00″ Ouest
/ 37.6, -0.983333
Superficie 558,3 km²
Altitude moy. 10 m
Distance(s) Carthagène est à 450 km de Madrid.
Population (INE)
 - total :
 - densité :
 - année :

211 286 hab.
365 29 hab./km²
2007
Bordée par la Mer Méditerranée
Politique
Maire
 - nom
Pilar Barreiro Alvarez
 - parti PP
 - mandat 2007-2011
Site web [1]
Culture
Saint patron Virgen de la Caridad (Vierge de la Charité), Virgen del Rosell et San Ginés de la Jara

La commune de Carthagène (en espagnol Cartagena) est située dans la Région de Murcie, au sud-est de l'Espagne, et compte 211 286 habitants (2007), ce qui en fait la 20ème commune la plus peuplée d'Espagne, la sixième parmi celles qui ne sont pas capitales de province. La comarque de Campos de Cartagena comprend également les municipalités de Torre Pacheco, Fuente Álamo de Murcia, Mazarrón, San Pedro del Pinatar, San Javier, Los Alcázares y La Unión. Carthagène est la capitale législative de la communauté autonome de Murcie, siège de son assemblée régionale.

Sommaire

Géographie

Les Champs de Cartagena et le Mar Menor, vue par satellite

Commune très étendue (558,3 km² soit cinq fois la superficie de Paris intra-muros), son centre historique est situé sur cinq collines : Molinete, Monte Sacro, Monte de San José, Despeñaperros et Monte de la Concepción, ce qui lui valut le nom de Petite Rome dans l'Antiquité (Rome ayant sept collines).

Carthagène est située sur un grand plan incliné en direction NW-SE, limité au nord et nord-est par les chaînes pré-littorales de Carrascoy et au sud et sud-ouest par les chaînes littorales jusqu'au Cap de Palos. Le substrat géologique est constitué de calcaires et de matériaux métamorphiques comme l'ardoise, le marbre.

La ville s'ouvre sur la Mer Méditerranée par une large baie délimitée par les Monts de San Julián et Galeras

Occupation du territoire

Les 558,30 km² de son territoire se répartissent en plusieurs localités et noyaux de population, le centre étant lui-même divisé en quartiers (barrios) : centre historique; San Antonio Abad, El Plan, La Magdalena, Canteras, Santa Lucía, San Félix, El Hondón, Alumbres, Escombreras.

Les autres localités du territoire (regroupées par diputaciones) sont : Rincón de San Ginés, El Algar, La Palma, Pozo Estrecho, El Albujón, La Aljorra, Perín, Beal, Miranda, Lentiscar, Los Puertos de Santa Bárbara, Campo Nubla et Los Médicos.

Demographie

Evolution démographique de Carthagène, 1900-2005

D'après l'INE, Carthagène comptait, au 1er janvier 2007, 217 286 habitants, (182 021 dans la ville-centre et 39 840 dans les autres localités), dont 12,75 % de nationalité étrangère.[1]

L'aire urbaine inclut La Unión, Fuente Álamo de Murcia, San Javier, Torre Pacheco, San Pedro del Pinatar soit une population totale de 332 035 habitants.

Evolution démographique de Carthagène[2][3]
1857 1877 1887 1900 1910 1920 1930 1940
Population 59.618 75.908 84.171 99.871 102.542 96.891 102.518 113.468
1950 1960 1970 1981 1991 1996 2000 2007
Population 113.160 123.630 146.904 172.751 173.061 170.483 183.799 207.286










Climat

Le climat est chaud et semi-aride, défini comme étant subtropical méditerranéen. Le caractère maritime modère les températures, mais les précipitations dépassent rarement les 300 mm annuels.

La température moyenne annuelle est de 20°C, le mois le plus froid étant celui de février avec 12 °C ; le mois le plus chaud, août, avec 28 °C en moyenne.

Histoire

Hispanie suite à la division provinciale de Dioclétien
Hispanie byzantine

La ville fut fondée autour de -227 par le général carthaginois Hasdrubal sous le nom de Qart Hadasht (nouvelle ville), sur l'ancienne ville de Mastia.

Qart Hadasht devint la principale ville du royaume carthaginois d'Hannibal en Espagne. Sa célèbre expédition en Italie, au début de la Deuxième guerre punique, parti de cette ville, en -218.

Le général romain Scipion l'Africain prit Carthagène en -209. Sous le nom de Cartago Nova, la ville devint une des cités romaines les plus importantes de la Péninsule Ibérique. La ville fut d'abord intégrée à la province tarraconaise. Polybe et Tite Live tirèrent de cet épisode un récit, intitulé La continence de Scipion.

En -44, Cartago Nova fut la troisième ville hispanique à être élevée au rang de colonie, après Tarraco et Corduba, sous le nom de Colonia Vrbs Iulia Nova Cartago (C. V. I. N. C.). Auguste la dota alors d'un forum et d'un théatre monumental. Sous Tibère, la cité devint le siège d'un conventus, juridiction administrative.

En 298, Dioclétien divisa la province tarragonaise en trois, constituant la province romaine carthaginoise, nommée Carthaginensis.

En 425, les Vandales mettent à sac la cité.

Suite à la chute de l'Empire romain et de ses structures ; puis à l'installation de royaumes germaniques en Hispanie, Justinien reconquît la ville en 550. Elle devint alors capitale de la Province de Spania de l'Empire byzantin sous le nom Carthago Spartaria.

Mais en 622 les Wisigoths de Suintila prirent la ville et, selon Saint Isidore de Séville, la détruisirent, entraînant une profonde décadence. Cependant, la ville conserva son évêque puisque Munulo, titulaire de la cathèdre, signe en 675 un des actes du concile de Tolède.

Sous la domination arabe, Carthagène se développa à nouveau et fut fortifiée.

Attribuée à la Castille par le traité de Cazola, au détriment de l'Aragon, la ville fut reconquise en 1245. Transmise à l'Aragon en 1296 suite à la sentence arbitrale de Torrellas, elle échoit définitivement à la Castille en 1305 au traité d'Elche.

L'arrivée des Bourbons, au début du XVIIIe siècle entraîna un développement historique de la ville ; elle fut désignée capitale du département militaire de Méditerranée. De nombreux ouvrages défensifs (remparts) et portuaires furent construits, ainsi que l'Hôpital de la Marine.

Le XIXe siècle fut surtout marqué par la Révolution cantonale qui commença le 12 juillet 1873. La ville se souleva contre le gouvernement. de la Première République espagnole. La ville résista jusqu'en janvier 1874, quand les troupes du général López Domínguez reprirent la ville.

Durant la guerre d'Espagne de 1936-1939, Carthagène fut l'unique base navale à rester sous le contrôle de la République, et la dernière ville à tomber aux mains des forces franquistes, le 31 mars 1939.

Après plusieurs décennies d'apathie suite à la stagnation des activités portuaires, Carthagène croît fortement depuis le milieu des années 1990, notamment grâce au tourisme.

Economie

Transports

Réseau routier

Carthagène est desservie par les routes et autoroutes suivantes :

  • A-30 (Autoroute de Murcie), qui la relie à Murcie et Madrid via Albacete
  • AP-7 (Autoroute de la Méditerranée) qui conduit à Vera, au sud.
  • RM-2 MU-602, voie rapide d’intérêt local vers Fuente Alamo et Alhama de Murcie
  • MU-312, voie rapide locale vers la Mar Menor

Réseau ferré

La ville compte une gare ainsi que le terminus d’un chemin de fer à voie étroite qui la relie au littoral à Los Nietos.

Aéroport

La ville est desservie par l’Aéroport de Murcie-San Javier

Administration

Le conseil municipal compte 27 conseillers (consejales) élus pour quatre ans. Cinq maires se sont succédé depuis 1979 et les premières élections sous le régime de la démocratie : trois du PSOE, un du Parti Cantonal et un du PP.

Maires depuis 1979
Legislature Nom Parti
1979-1983 Enrique Escudero de Castro PSOE
1983-1987 Juan Martínez Simón PSOE
1987-1991 Antonio Vallejo Alberola Partido Cantonal
1991-1995 José Antonio Alonso Conesa PSOE
1995-1999 Pilar Barreiro Alvarez PP
1999-2003 Pilar Barreiro Alvarez PP
2003-2007 Pilar Barreiro Alvarez PP
2007-2011 Pilar Barreiro Alvarez PP



Edifices et lieux

Carthagène, de par sa longue histoire, a accumulé un important patrimoine, depuis le IIIe siècle av. J.-C. à aujourd’hui.

Archéologie

Les sites les plus importants sont :

  • la Muraille Punique (construction défensive réalisée au IIIe siècle av. J.-C.)
  • le Théâtre Romain de Carthagène (construit à la fin du Ier siècle av. J.-C.)
  • l'Amphithéâtre Romain (actuellement en fouilles)
  • l'Augusteum (temple dédié à l'empereur Auguste)
  • la Casa de la Fortuna (une domus)
  • la Nécropole du Bas-Empire Romain
  • la Torre Ciega (monument funéraire romain)
  • le Forum et les Thermes (actuellement en fouilles)
  • le Decumano (une partie de la route principale romaine)

Fortifications

Le statut de port militaire a entraîné la fortification de la ville. Plusieurs forts et batteries des XVIIIe siècle et XIXe siècle entourent la ville.

Des fragments de la muraille édifiée par Charles III entre 1766 et 1786 sont toujours visibles.

Parmi les autres édifices militaires, l’ancien château de la ville, le Château de la Concepción, l’Arsenal, l’ancien hôpital de la Marine, l’ancienne école de marine, la Capitainerie générale et l’ancien Parque de artillería.

Autres édifices remarquables

Gran Hotel. Víctor Beltrí, 1916

Le centre ville de Carthagène a été classé ensemble historico-artistique, en particulier l’ensemble d’immeubles bourgeois du XIXe siècle et du début du XXe siècle ; parmi eux, la Casa Pedreño (1872), la Casa Cervantes (1900), le Palacio de Aguirre (1900), le Palais du consistoire (1907), la Casa Zapata (1909), le Grand Hôtel (1916), la Casa Llagostera (1916), œuvres d’architectes comme Tomás Rico, Carlos Mancha ou Víctor Beltrí.

Le casino occupe un bâtiment du XVIIIe siècle, l’ancien palais du Marquis de Casatilly.

Le patrimoine religieux est dominé par la Cathédrale Santa María la Vieja, partiellement détruite lors de la Guerre d’Espagne, mais également l’église Santa María de Gracia, du XVIIIe siècle et l’église de la Charité (1893), de style néoclassique, hôte de la patronne de la ville, la Vierge de la Charité (Virgen de la Caridad).

Musées

Auguste en Pontifex Maximus. Musée du théâtre romain
  • Musée archéologique municipal
  • Musée d'archéologie subaquatique (ARQUA)
  • Musée du théatre romain de Carthagène
  • Musée naval
  • Musée militaire, qui partage avec les archives municipales le parc de l’Artillerie
  • Musée Carmen Conde – Antonio Oliver
  • Musée ethnographique du Campo de Carthagène

Monuments

Le sous-marin de Peral en 2007.
  • Sous-marin Peral. Près du port, le premier sous-marin torpilleur électrique du monde, construit par le carthaginois Isaac Peral en 1888, est exposé.

Sports

La ville compte également des clubs de basket-ball, de volley-ball, de handball, aucun n’évoluant en première division.

Le stade Estadio Cartagonova constitue le principal équipement sportif de la ville. Il peut accueillir 14 712 spectateurs.

Fêtes

  • Semaine sainte de Carthagène, déclarée ‘’Intérêt touristique international’’
  • Carthagineses y Romanos, commémoration de la fondation de la ville par les Carthaginois, de la seconde guerre punique et de la prise de la ville par les romains), déclaré Intérêt touristique national
  • Carnaval
  • Festival La Mar de Músicas, établi en 1995
  • Festival international de Jazz (novembre)
  • Festival de cinéma (novembre)

Personnalités liées à Carthagène

Notes et références

Bibliographie

  • (es) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Cartagena (España) ».
  • (es) Martínez Adreu, M. Manual de Historia de Cartagena, Ayuntamiento de Cartagena, 1996.
  • (es) Soler Cantó, J. La Historia de Cartagena. 2ª ed. Murcia, 1999.

Voir aussi

Commons-logo.svg

Liens externes

Ce document provient de « Carthag%C3%A8ne (Espagne) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Carthagene (Espagne) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Carthagène (Espagne) — Pour les articles homonymes, voir Carthagène. Carthagène Théâtre romain de Carthagène …   Wikipédia en Français

  • Carthagene (Colombie) — Carthagène des Indes Pour les articles homonymes, voir Carthagène. 10°24′41″N 75°32′6″O / …   Wikipédia en Français

  • Carthagène-des-Indes — Pour les articles homonymes, voir Carthagène. 10°24′41″N 75°32′6″O / …   Wikipédia en Français

  • Carthagène (Colombie) — Carthagène des Indes Pour les articles homonymes, voir Carthagène. 10°24′41″N 75°32′6″O / …   Wikipédia en Français

  • Espagne-Pologne en football — Confrontations entre l équipe d Espagne de football et l équipe de Pologne de football : Date Lieu Match Score Compétition 28 juin 1959 Chorzów …   Wikipédia en Français

  • Carthagène des Indes — Pour les articles homonymes, voir Carthagène. 10° 24′ 41″ N 75° 32′ 06″ W …   Wikipédia en Français

  • Carthagene — Carthagène Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Carthagène peut se traduire en Nouvelle Nouvelle Ville, selon sa composition du latin Carthago Nova signifiant Nouvelle Carthage, Carthage… …   Wikipédia en Français

  • ESPAGNE - De l’unité politique à la guerre civile — Il est deux façons de suivre le déroulement de l’histoire de l’Espagne depuis le XVIe siècle: de l’extérieur ou de l’intérieur. Si l’on se place à l’extérieur, ce pays apparaît mêlé étroitement à la grande politique européenne jusqu’au début du… …   Encyclopédie Universelle

  • Espagne Des Lumières — Histoire de l Espagne Préhistoire de l Ibérie Celtibères …   Wikipédia en Français

  • Espagne des Lumieres — Espagne des Lumières Histoire de l Espagne Préhistoire de l Ibérie Celtibères …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.