Caroline Colchen Carré de Malberg

Caroline Colchen Carré de Malberg
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colchen.
Caroline Colchen Carré de Malberg

Caroline Barbe Colchen Carré de Malberg (8 avril 1829, Metz † 28 janvier 1891, Lorry-lès-Metz) est la fondatrice avec l’abbé Henri Chaumont[1], en 1872, de la société des filles de saint François de Sales[2] et de la branche laïque, l’Association de saint François de Sales.

Sommaire

Biographie

Une jeune Messine

Hôtel de Burtaigne (état actuel)
Vitrail représentant saint François de Sales (Fin XIXè)

Caroline Barbe Carré de Malberg est issue d' une ancienne famille Lorraine dont plusieurs membres occupèrent des charges importantes au XVIIe siècle. Jean-Victor Colchen (1751-1830), premier Préfet de Moselle qui s'installe en l'an VIII (1799/1800) à la préfecture de Metz et son frère Claude Nicolas Colchen (1755-1833), député de la Moselle, sont les cousins germains de Jean-Pierre Lubin Colchen, arrière-grand-père de Caroline.

Fille de François Dominique Victor Colchen et de Élisabeth-Charlotte Simon, elle est née à Metz,le 8 avril 1829 et baptisée à l’église Saint-Martin de Metz, le 11 avril suivant[3].

Son père était digne chrétien, ce qui lui valut d’être nommé Président de la Conférence de Saint-Vincent-de-Paul et du Patronage des Jeunes Apprentis.

Caroline passa son enfance à Metz sur les bords de la Seille à l’hôtel de Burtaigne propriété de famille située ([place des Charrons]].

Éduquée jusqu’en 1846 au couvent de la Visitation de la rue Mazelle, proche du domicile de ses parents, la jeune Caroline Colchen avait une grande dévotion pour saint François de Sales et correspondait avec M. Gegou, Supérieur de la Visitation, vicaire Général du nouvel évêque de Metz Mgr Dupont des Loges.

Le 1er mai 1849, à peine âgée de 20 ans, Caroline épouse à Metz son cousin germain, le capitaine Paul Carré, un officier de carrière, autoritaire et non pratiquant. Celui-ci lui promet de s’amender à la naissance de leur premier enfant. Bien que le nourrisson soit mort à la naissance, Paul, en bon officier, tint parole.

Le couple aura quatre enfants dont trois mourront en bas âge; leur seul enfant survivant mourra accidentellement à l'âge de 29 ans :

  • Eugénie (11 mars 1852 - 14 mars 1852),
  • Léon (3 juin 1859 - 31 mars 1863, peut-être à Lorry-les-Metz).
  • Marie-Thérèse (19 août 1864 - 17 avril 1868).

Afin d’aider à la carrière de son fils Paul qui promettait d'être brillante, son mari devenu colonel décida d’habiter Paris.

En vertu du décret du 23 juin 1875, reprit le nom de « de Malberg », abandonné à la Révolution.

Malheureusement, la carrière de leur fils sera abrégée par une chute de cheval fatale peu avant son trentième anniversaire.

Entre-temps, la défaite de 1870 et le Traité de Francfort ont donné Metz et sa région au nouvel Empire Allemand.

Vie dévote à Paris

À Paris, la familmle s'installe près de la Basilique Sainte-Clotilde, elle a pour confesseur l'abbé Henri Chaumont, un des vicaires de la paroisse. Celui-ci, qui s'inquiète de l'évolution de la société et du peu de place que tiennent les femmes dans l'Eglise, lui propose L'introduction à la vie dévote de François de Sales pour guider les âmes de bonne volonté vers Dieu.

La guerre de 1870 interrompt les pieuses réunions et Caroline s'éloigne de Paris prête d'être assiégée. La guerre achevée, elle revint dans la capitale.

Luchon : Débuts d'une vocation

Partie à Luchon, au chevet de son frère, le Révérend-Père Colchen de l'Ordre des Frères Prêcheurs, elle jette avec deux amies, les bases du mouvement des Filles de St François-de-Sales, constamment canalisée par l'abbé Chaumont comme l'avait été en son temps Jeanne de Chantal par François de Sales.

"Vive Jésus à tous nos dépens"

En 1872, l'abbé Chaumont propose à Caroline de fonder une société de laïques destinée à pratiquer la Charité de manière respectueuse et discrète.

L'œuvre démarre dans une mansarde du 6ème arrondissement de Paris proche de l'Église Saint-Sulpice, rue Cassette. En hommage à la fondatrice de la Visitation, Caroline y prend le nom de Sœur Jeanne de Chantal (1572-1641) et adopte pour devise : "Vive Jésus à tous nos dépens".

Cette Société propose un double but : la sanctification personnelle de ses membres et l'apostolat. Les femmes s'investissent dans le soulagement de la misère avec la discrétion la plus absolue. Des maisons de catéchistes missionnaires seront même fondées en Asie et en Afrique sous le patronage de Marie Immaculée dogme défini en 1854 par le pape Pie IX.

En 1876, Caroline incite son confesseur à fonder une congrégation de prêtres : "Les prêtres de saint François de Sales".

Rouen : approfondissement de l'oeuvre

Une mutation du colonel Carré de Malberg l'éloigna à Rouen d'où elle continua pendant cinq années à diriger l'œuvre.

Lorry-lès-Metz : la maison-mère

Foyer Carré de Malberg, ancienne maison de Caroline Carré de Malberg.
Chapelle du Foyer où est inhumée Caroline Carré de %Malberg.

En 1888, il faut un local plus grand. L'ancienne maison de campagne de Lorry-lès-Metz, près de Metz en Lorraine annexée en tiendra lieu.

En 1889, Caroline incite le père Chaumont à fonder une brache religieuse en complément de la la branche laïque.

La maison deviendra le Foyer Carré de Malberg.

C'est là que Caroline s'éteindra le 28 janvier 1891 à 10 h du matin après une longue et douloureuse maladie.

Elle est d'abord inhumée dans le caveau familial du Cimetière de l'Est (Metz).





Le 5 août 1899, son corps est transféré dans la chapelle qui est dans la cour d'entrée de la maison de maître à Lorry-lès-Metz.

Les statuts de la congrégation sont approuvés par le pape Pie X en 1911.

Déclarée Vénérable, un procès en béatification de Caroline Carré de Malberg est en cours depuis janvier 2009.

Notes

  1. biographie en ligne
  2. Site
  3. sources : opuscule édité en 1897, Vie de Madame Carré de Malberg (Caroline-Barbe Colchen) Fondatrice des Filles de Saint-François de Sales, Taffin-Lefort imprimeur, éditeur à Lille.

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Caroline Colchen Carré de Malberg de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Caroline Colchen Carre de Malberg — Caroline Colchen Carré de Malberg La vénérable Caroline Barbe Colchen Carré de Malberg (8 avril 1829, Metz † 28 janvier 1891, Lorry lès Metz) est la fondatrice avec l’abbé Henri Chaumont[1], en 1872, de la société des filles de saint François de… …   Wikipédia en Français

  • Caroline Colchen Carré De Malberg — La vénérable Caroline Barbe Colchen Carré de Malberg (8 avril 1829, Metz † 28 janvier 1891, Lorry lès Metz) est la fondatrice avec l’abbé Henri Chaumont[1], en 1872, de la société des filles de saint François de Sales[2] et de la branche laïque,… …   Wikipédia en Français

  • Caroline colchen carré de malberg — La vénérable Caroline Barbe Colchen Carré de Malberg (8 avril 1829, Metz † 28 janvier 1891, Lorry lès Metz) est la fondatrice avec l’abbé Henri Chaumont[1], en 1872, de la société des filles de saint François de Sales[2] et de la branche laïque,… …   Wikipédia en Français

  • Caroline Barbara Carré de Malberg — Caroline Carrè de Malberg (1829 1891) Caroline Barbara Carré de Malberg, geborene Colchen (* 8. April 1829 in Metz; † 28. Januar 1891 in Metz), französische Katholikin, gründete 1872 zusammen mit Henri Chaumont die Töchter des hl. Franz von Sales …   Deutsch Wikipedia

  • Carré de Malberg — Raymond Carré de Malberg Raymond Carré de Malberg (1861 1935) est un juriste positiviste. Il est né le 1er novembre 1861 à Strasbourg. Il obtient l agrégation de droit en 1890 puis enseigna à Caen, Nancy et enfin à Strasbourg, neveu de la… …   Wikipédia en Français

  • Caroline Carre de Malberg — Caroline Carrè de Malberg (1829 1891) Caroline Barbara Carré de Malberg, geborene Colchen (* 8. April 1829 in Metz; † 28. Januar 1891 in Metz), französische Katholikin, gründete 1872 zusammen mit Henri Chaumont die Töchter des hl. Franz von Sales …   Deutsch Wikipedia

  • Caroline Carré de Malberg — Caroline Carrè de Malberg (1829 1891) Caroline Barbara Carré de Malberg, geborene Colchen (* 8. April 1829 in Metz; † 28. Januar 1891 in Metz), französische Katholikin, gründete 1872 zusammen mit Henri Chaumont die Töchter des hl. Franz von Sales …   Deutsch Wikipedia

  • Raymond Carre de Malberg — Raymond Carré de Malberg Raymond Carré de Malberg (1861 1935) est un juriste positiviste. Il est né le 1er novembre 1861 à Strasbourg. Il obtient l agrégation de droit en 1890 puis enseigna à Caen, Nancy et enfin à Strasbourg, neveu de la… …   Wikipédia en Français

  • Raymond Carré De Malberg — (1861 1935) est un juriste positiviste. Il est né le 1er novembre 1861 à Strasbourg. Il obtient l agrégation de droit en 1890 puis enseigna à Caen, Nancy et enfin à Strasbourg, neveu de la Vénérable Caroline Colchen Carré de Malberg.… …   Wikipédia en Français

  • Raymond carré de malberg — (1861 1935) est un juriste positiviste. Il est né le 1er novembre 1861 à Strasbourg. Il obtient l agrégation de droit en 1890 puis enseigna à Caen, Nancy et enfin à Strasbourg, neveu de la Vénérable Caroline Colchen Carré de Malberg.… …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»