Carmenta


Carmenta
Carmenta, De mulieribus claris, BnF.

Carmenta ou Carmentis est une divinité romaine, et également prophétesse d'Arcadie. Elle eut de Mercure un fils, Évandre avec lequel elle passa en Italie, où Faunus, roi du Latium, les accueillit favorablement.

Tradition romaine

C'est à Rome qu'elle reçut le nom de Carmenta. Auparavant, elle s'appelait Nicostraté, Thémis ou Tissandra. Par ce nouveau nom, issu de Carmen (chant magique), Rome reconnaissait ses dons prophétiques. Ce fut elle qui prédit à Hercule son glorieux destin.

Elle fut peut-être une déesse des Eaux, et il est certain qu'elle fut une déesse protectrice des femmes en couches; les femmes romaines lui rendaient un culte.

Carmenta était accompagnée de deux Camènes : Antevorta (ou Anteverta, ou Prorsa, ou Porrima), la "fée du passé", et Postvorta (ou Postverta, ou Postuorta, ou Postuerta, et on trouve aussi s au lieu de t), la "fée de l'avenir".

Après sa mort à l'âge de 110 ans, elle fut admise parmi les dieux Indigètes de Rome.

On la représente sous les traits d'une jeune fille dont les cheveux, qui frisent naturellement, retombent par anneaux sur les épaules ; elle porte une couronne de fèves, et près d'elle se trouve une harpe, symbole de son caractère prophétique. Un flamine mineur lui était attaché, et sa fête, les Carmentalia, avait lieu les 11 et 15 janvier.

Cette fête aurait été instituée par le Sénat, au IIIe siècle av. J.‑C., pour commémorer la lutte victorieuse des femmes romaines qui refusèrent d'avoir des enfants tant que le Sénat n'aurait pas instauré leur droit de voyager en voiture, droit qu'on leur avait récemment retiré.

Elle donna son nom à l'une des portes de Rome, la porte Carmentale, près du Capitole.

Bibliographie

  • Pierre Commelin, Mythologie grecque et romaine [détail des éditions] [lire en ligne].
  • L. Tels de Jong, Sur quelques divinités romaines de la naissance et de la prophétie, Delft, 1959.
  • Robert Harari et Gilles Lambert, Dictionnaire de la mythologie grecque et latine, Grand livre du mois, 2000.
  • Pierre Grimal, Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine, 15e éd., tirage de 2005, Paris, P.U.F., art. Carmenta, pp. 79-80.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Carmenta de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Carmenta — Saltar a navegación, búsqueda La inscripción Duenos, datada en el siglo VI a. C., muestra las más antiguas formas conocidas del alfabeto del latín antiguo …   Wikipedia Español

  • Carmenta — as Nicostrata For the genus of Lepidoptera, see Carmenta (moth) In ancient Roman religion and myth, Carmenta was a goddess of childbirth and prophecy, associated with technological innovation as well as the protection of mothers and children, and …   Wikipedia

  • Carmenta — Nicostrata (Fantasieporträt aus Promptuarii Iconum Insigniorum, 1553) Carmenta (auch Carmentis) war bei den Römern die Göttin der Weissagung und der Geburt. Carmenta war auch unter dem Namen Nicostrata (griechisch Νικοστράτε Nikostrate)… …   Deutsch Wikipedia

  • Carmenta — CARMENTA, æ. 1 §. Namen. Diese vermeynte Göttinn hieß auch Carmentis, Virgil. Aen. VIII. v. 336. und hat solchen Namen, er werde ausgesprochen, wie er wolle, nach einigen, von Carmen, weil sie als eine Wahrsagerinn ihre Prophezeihungen in Versen… …   Gründliches mythologisches Lexikon

  • Carmenta — (Carmentis), arkadische Nymphe, Mutter Euanders, mit dem sie nach Italien wanderte, wo sie den Palatinischen Berg bewohnte u. als weissagende Gottheit verehrt wurde. Ihr zu Ehren war die Carmentalis porta (s.u. Rom [a. Geogr.]) benannt, wo sie… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Carmenta — (Carmentis), römische Göttin der Weissagung und der Geburt, ursprünglich wohl Quellnymphe, der das von den Frauen 11. und 15. Jan. gefeierte Fest der Carmentalia gewidmet war. In der Nähe der nach ihr genannten Porta Carmentalis befand sich ihr… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Carmenta — oder Carmentis, bei den alten Römern eine weissagende und heilende Göttin, welche am Fuße des kapitolinischen Berges einen Tempel und am carmentalischen Thore Altäre hatte. Ihr war das Fest der Carmentalia gewidmet, 11. und 15. Januar,… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Carmenta — Carmẹnta,   Carmẹntis, römischer Mythos: wahrscheinlich eine altrömische Geburtsgöttin, die am Fuß des Kapitols in der Nähe des nach ihr benannten Tores (Porta Carmentalis) ein Heiligtum besaß. Ihr Fest, die »Carmentalia«, wurde im Januar von… …   Universal-Lexikon

  • Carmenta Farra — Ensemble de Carmenta Farra, constitué de trois « dômes en crêpe » au centre d Eistla Regio, avec le cratère Margarita[1] …   Wikipédia en Français

  • Carmenta (Begriffsklärung) — Carmenta ist: Carmenta, eine römische Göttin der Geburt und der Weissagung Carmenta (Gattung), eine Gattung der Glasflügler Carmenta (Software), eine GIS Software Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wo …   Deutsch Wikipedia


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.