Carennac


Carennac

44° 55′ 10″ N 1° 43′ 59″ E / 44.9194444444, 1.73305555556

Carennac
vue générale
vue générale
Administration
Pays France
Région Midi-Pyrénées
Département Lot
Arrondissement Gourdon
Canton Vayrac
Code commune 46058
Code postal 46110
Maire
Mandat en cours
Jeanine Dumas
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Haut-Quercy Dordogne
Démographie
Population 385 hab. (2006)
Densité 20 hab./km²
Géographie
Coordonnées 44° 55′ 10″ Nord
       1° 43′ 59″ Est
/ 44.9194444444, 1.73305555556
Altitudes mini. 110 m — maxi. 340 m
Superficie 19,00 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Carennac est une commune française, située dans le département du Lot et la région Midi-Pyrénées.

Ses habitants sont appelés les Carennacois(es).

Sommaire

Géographie

Carennac est l'un des plus beaux villages de France situé à 50 km au Nord-Est de Gourdon.

Petite commune desservie par la gare de Bétaille, sur la ligne d'Aurillac à Brive, Carennac se trouve au centre d'une région riche en curiosités naturelles et sites historiques d'un grand intérêt: à quelques kilomètres, le gouffre de Padirac et un haut-lieu de pèlerinage : Rocamadour. Baigné par les eaux de la Dordogne, resserré autour d'un prieuré clunisien fondé au XIe siècle, le village a conservé son aspect médiéval et chaque pierre y raconte une histoire.

La station hydrométrique de Carennac pour surveiller la Dordogne est située au pied d'une des piles du pont.

Histoire

Du temps où il se nommait Carendenacus, Carennac était un village médiéval rassemblé autour d'une église dédiée à saint Sernin et dépendant de l'abbaye de Cluny. Sous l'impulsion de cette grande abbaye, la paroisse devint prieuré et entreprit la construction de l'actuelle église Saint-Pierre, édifice roman du XIe siècle. Le château des Doyens, construit au XVIe siècle, abrita de 1681 à 1685 le célèbre François de Salignac de Lamothe, dit Fénelon, futur archevêque de Cambrai, qui choisit cet heureux coin de terre pour écrire Les Aventures de Télémaque.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2014 Jeanine Dumas    
1995 2001 Jacques Garralon    
1989 1995 Evariste Marty    
1983 1989 Louis Barrière    
1977 1983 Jean Cazalas    
1965 1977 Louis Barrière    
1953 ? 1965 Ferdinand Maury    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Au début du XXe siècle, Carennac comptait 835 habitants[1].

Évolution démographique
(Source : INSEE[2])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
366 414 388 376 370 373 385
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Économie

Lieux et monuments

Château des doyens

Le village de Carennac s'est développé à partir du XIe siècle, après la fondation d'un prieuré-doyenné [3],[4] de l'ordre de Cluny. Blotti le long des fortifications du monastère, Carennac conserve bien des aspects du Moyen Âge. Son église Saint-Pierre est un très bel édifice roman doté d'un magnifique tympan du XIIe siècle. Son cloître, rebâti au XVe siècle après la guerre de Cent Ans, abrite dans sa salle capitulaire la fameuse Mise au tombeau, sculpture de la fin du XVe siècle d'une rare perfection.

Au XVIe siècle, la construction du château du Doyen est réalisée avec sa façade en pierre blanche du pays, les fenêtres à meneaux, les lucarnes sculptées. Le château est un des éléments du prieuré-doyen de Carennac, construit au XVIe siècle pour être un logement prestigieux du doyen. Salles et galeries sont organisées sur quatre niveaux autour d'un escalier, large et imposant.

  • L'un des Plus beaux villages de France

Le château des Doyens

Plafond de la salle d'apparat

Le château des Doyens est un quadrilatère de 20 m sur 10, datant du XVIe siècle, il s'agit d'une belle demeure privée, construite en pierre de taille, comprenant, avec les combles, trois étages d'appartements. Un escalier à vis dessert toute la hauteur du bâtiment. Au premier étage se trouve la salle d'apparat, la mieux conservée à l'heure actuelle. Le plafond à poutrelles saillantes du XVIIe siècle est peint de rinceaux, de fleurettes, de paniers et de divers sujets mythologiques. Le château abrite à présent l'Espace patrimoine du pays d'art et d'histoire de la vallée de la Dordogne. Il présente une exposition permanente en accès libre, qui permet de découvrir la richesse naturelle, patrimoniale et architecturale de ce pays labellisé « Pays d'art et d'histoire » par le ministère de la Culture.

Le cloître

Lieu de méditation pour les moines. Il se compose de deux parties d'époques différentes : la partie attenant à l'église romane avec ses baies géminées date du XIIe siècle. Les trois autres galeries furent reconstruites en style gothique flamboyant au XVe siècle. Chaque galerie est ouverte par des baies à remplages. On y trouve la salle capitulaire, où se réunissaient les moines, qui a été remaniée à plusieurs époques, avant de servir de citerne pendant près de deux siècles. Elle a récemment été restaurée et abrite une Mise au tombeau de la fin du XVe siècle, des bas-reliefs du XVe siècle représentant la Passion du Christ, et une série de statues de saint(e)s de facture plus populaire.

L'église Saint-Pierre

Tympan de l'églie Saint-Pierre

Construction romane de la fin du XIe siècle augmentée au milieu du XIIe d'un porche orné d'un superbe tympan sculpté. Ce tympan repose latéralement sur un faisceau de quatre colonnes faisant office de trumeau. Il offre aux regards une vision symbolique de la fin des temps. Occupant toute la hauteur du tympan, le Christ en majesté tenant le Livre et bénissant, est assis sur un trône richement orné. Les symboles des quatre évangélistes l'entourent tandis que les apôtres, répartis sur deux registres, contemplent la vision céleste. L'église comprend trois nefs séparées par d'épais piliers, plus une rangée de chapelles sur le côté nord. Elle possède une trentaine de chapiteaux sculptés d'entrelacs et de palmettes. Un clocher roman, carré, s'élève au-dessus de la croisée du transept. Un Dit des trois morts et des trois vifs, représentation murale montrant trois jeunes gentilshommes interpelés dans un cimetière par trois morts, qui leur rappellent la brièveté de la vie et l'importance du salut de leur âme

La Mise au tombeau

Cette Mise au tombeau date de la fin du XVe siècle. Elle est impressionnante par la douloureuse expression des personnages, grandeur naturelle, au centre desquels se trouve la Vierge Marie qui pleure, soutenue par saint Jean, Marie, épouse de Cléophas, Marie-Salomé et Marie-Madeleine. Le Christ, dont le visage est empreint de douceur, est étendu sur une table de pierre. Le linceul est soutenu par Joseph d'Arimathie, à droite, et Nicodème, à gauche, les deux disciples qui détachèrent de la Croix le corps du Christ et l'ensevelirent.

Autres

Tour d'escalier

Le village de Carennac conserve de nombreuses maisons du XVe et XVIe siècles. On peut également remarquer une tour d'escalier du XVIe siècle, située non loin d'un pont sur le Méderic, face à l'île de la Calypso.

Personnalités liées à la commune

Vie pratique

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

  1. Le Lot partie Centres d'excursions p.245 - Armand Viré - Réédition de l'ouvrage de 1907 - ISBN 2-7455-0049-X
  2. Carennac sur le site de l'Insee
  3. Anne-Marie Pêcheur - Le prieuré-doyenné de Carennac- pp.171-190, dans Congrès archéologique de France. 147e session. Quercy. 1989 - Société Française d'Archéologie - Paris - 1993
  4. Marguerite Vidal, Jean Maury, Jean Porcher - Quercy roman - pp.235-247 - Éditions Zodiaque (collection "la nuit des temps n°10) - La Pierre-qui-Vire - 3e édition - 1979 ISBN 978-2-7369-0143-1

Bibliographie

  • André Malmartel. Dédé de Carennac : autobiographie. Editions JPB. 1996. (125 pages)
  • André Malmartel. Dédé l'anticonformiste : un pourfendeur des idées reçues. Feel. 2001. ((236 pages)

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Carennac de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Carennac — Carennac …   Deutsch Wikipedia

  • Carennac — Saltar a navegación, búsqueda Carennac Escudo …   Wikipedia Español

  • Carennac — French commune nomcommune=Carennac View of Carennac région=Midi Pyrénées département=Lot arrondissement= Gourdon canton=Vayrac insee=46058 cp=46110 maire=Jeanine Dumas mandat=2001 2008 intercomm=Communauté de communes du Pays du Haut Quercy… …   Wikipedia

  • St-Pierre de Carennac — St. Pierre Carennac, von SO, mit Wehranlagen Die Prioratskirche Saint Pierre in Carennac, einer französischen Gemeinde im Département Lot der Region Midi Pyrénées, wurde im 11./12. Jahrhundert durch die Benediktiner errichtet. Die Kirche ist ein… …   Deutsch Wikipedia

  • Liste des monuments historiques du Lot — Cet article recense les monuments historiques du Lot, en France. Pour les monuments historiques de la commune de Cahors, voir la liste des monuments historiques de Cahors Pour les monuments historiques de la commune de Figeac, voir la liste des… …   Wikipédia en Français

  • Georges-Émile Lebacq — Georges Émile Lebacq, Autoportrait, 1914 Nom de naissance Georges Emile Louis Lebacq …   Wikipédia en Français

  • Georges Emile Lebacq — Georges Émile Lebacq Georges Émile Lebacq Georges Émile Lebacq, Autoportrait, 1914 Naissance 26 septembre 1876 Jemappes Décès …   Wikipédia en Français

  • Georges Emile Lebacq — Infobox Artist name = Georges Emile Lebacq imagesize = 300px caption = Georges Emile Lebacq and his young daughter Geneviève in 1930 birthname = Georges Emile Lebacq birthdate = birth date|1876|09|26|df=y location = Jemappes, Belgium deathdate =… …   Wikipedia

  • Armand Vire — Armand Viré Pour les articles homonymes, voir Viré (homonymie). Armand Viré Naissance 28 janvier 1869 Lorrez le Bocage Préaux (France) Décès 15  …   Wikipédia en Français

  • Armand Viré — Pour les articles homonymes, voir Viré (homonymie). Armand Viré Naissance 28 janvier 1869 Lorrez le Bocage Préaux (Seine et Marne) Décès 15  …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.