Canadian Space Agency


Canadian Space Agency

Agence spatiale canadienne

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ASC et CSA (homonymie).
CanadianSpaceAgencylogo.png

Logo de l'agence spatiale canadienne
Nom officiel Agence spatiale canadienne / Canadian Space Agency
Siège social Centre spatial John H. Chapman, Saint-Hubert (Québec)
Création 1er mars 1989
Directeur général Steve MacLean

L'Agence spatiale canadienne (ASC) ou en anglais Canadian Space Agency (CSA), est le service gouvernemental responsable du programme spatiale canadien. Elle a été fondée le 1er mars 1989 par la Loi sur l'Agence spatiale canadienne, qui a été ratifiée en décembre 1990.

Sommaire

Composition et statut

L'ASC a un statut semblable à celui d'un ministère fédéral et est placée sous l'autorité du ministère de l'Industrie. Depuis le 2 septembre 2008 son président est Steve MacLean, qui a succédé à Guy Bujold qui a assuré l'intérim suite au départ de Marc Garneau en 2006 [1].

Le siège de l'ASC est situé au Centre spatial John H. Chapman, à Saint-Hubert dans la province du Québec. Elle dispose également de locaux à Ottawa dans le Laboratoire David Florida (qui est principalement un centre technique) et de bureaux de liaisons à Washington, DC, à Paris en France, à Cap Canaveral en Floride et à Houston au Texas.

C'est une agence relativement modeste en taille (en comparaison des autres agences spatiales occidentales), qui ne compte que 635 employés ainsi que 170 employés contractuels. Environ 90 % des employés travaillent dans le Centre spatial John H. Chapman.

Politique

Contrairement aux autres grandes agences spatiales telles que la NASA, l'Agence spatiale européenne (ESA) ou l'Agence spatiale fédérale russe (FKA), l'ASC n'a pas pour objectif de développer un programme spatial plus ou moins indépendant pour avoir un accès à l'espace. Elle préfère s'associer aux autres, principalement à la NASA et à l'ESA, et ainsi collaborer à moindre frais aux grands projets spatiaux, telle que la Station spatiale internationale (ISS) ou le Télescope spatial James Webb (successeur du Télescope spatial Hubble).

L'Agence spatiale canadienne consacre ses ressources et ses activités à l'exécution de quatre programmes clés [2] :

  • Observation de la Terre
  • Exploration et sciences spatiales
  • Télécommunications par satellite
  • Sensibilisation à l'espace et éducation.

Satellites

Pour l'observation de la Terre, l'ASC utilise plusieurs satellites :

  • RADARSAT-1 : lancé en novembre 1995 et toujours en activité. C'est le premier satellite commercial canadien d'observation de la Terre. Équipé d'un puissant radar à synthèse d'ouverture, il peut acquérir des images de la Terre de jour comme de nuit, quelles que soient les conditions météorologiques, au couvert nuageux ou à la présence de fumée et de brouillard.
  • RADARSAT-2 : lancé le 4 décembre 2007, c'est une version améliorée de RADARSAT-1

De plus, pour la recherche :

  • SCISAT : lancé le 12 août 2003, le satellite est destiné à aider les chercheurs canadiens et internationaux à étudier le problème de la couche d'ozone, en particulier la partie au-dessus du Canada et de l'Arctique

Collaboration avec les autres agences spatiales

Avec la Station Spatiale Internationale

Dextre, la "main" du Canadarm2 (NASA).

Avec la NASA

Le Canada et les États-Unis collaborent dans de nombreux domaines de la recherche. Ensemble, ils ont mené à terme de nombreux projets :

  • CloudSat : lancé le 28 avril 2006, c'est un satellite d'observation de la Terre visant à étudier les nuages
  • Terra : en orbite depuis 1999, ce satellite comprend plusieurs outils de mesure et d'observations de l'environnement terrestre
  • UARS : en orbite de 1991 à 2005, ce satellite de conception américaine comprenait divers outils de mesures, dont le module canadien WINDII, pour les vents de haute atmosphère

Avec l'ESA

  • ENVISAT : satellite européen qui complète le travail des deux précédents. Le Canada a participé à sa conception.

Avec la Suède, la Finlande et la France

En outre, l'ASC collabore avec les agences spatiales suédoise, finlandaise et française sur le projet Odin [3] (du nom du dieu de la mythologie nordique). Cette mission a pour but d'étudier l'atmosphère terrestre les objets astronomiques (étoiles, comètes, etc). L'ASC a fabriqué le spectrographe OSIRIS, optique et imageur dans l'infrarouge. C'est cette mission qui en 2002 a démontré que l'appauvrissement de l'ozone était en perte de vitesse [4].

Références

  1. Une nouvelle mission pour MacLean, 2 septembre 2008, Radio-Canada. Mis en ligne le 2 septembre 2008, consulté le 31 janvier 2009
  2. (fr) L'ASC en bref, 6 juillet 2007, Agence spatiale canadienne. Mis en ligne le 6 juillet 2007, consulté le 10 juillet 2008
  3. (fr) De l'astronomie à l'aéronomie, mars 2007, Centre national d'études spatiales. Consulté le 10 juillet 2008
  4. (fr) OSIRIS à l'avant-garde des études sur la couche d'ozone, 14 mars 2007, Agence spatiale canadienne. Mis en ligne le 14 mars 2007, consulté le 10 juillet 2008

Lien externe

  • Portail de l’astronautique Portail de l’astronautique
  • Portail du Canada Portail du Canada
  • Portail de Montréal Portail de Montréal
Ce document provient de « Agence spatiale canadienne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Canadian Space Agency de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Canadian Space Agency — CSA Staatliche Ebene Bundesbehörde Rechtsform Government of Canada Gründung 14. Dezember 1989 Hauptsitz John H. Chapman Space Centre, Longueuil Kanada …   Deutsch Wikipedia

  • Canadian Space Agency — Infobox Government agency agency name = Canadian Space Agency nativename = l Agence spatiale canadienne nativename a = nativename r = logo width = 230px logo caption = seal width = 150px seal caption = formed = December 14, 1989 jurisdiction =… …   Wikipedia

  • European Space Agency — Infobox Space agency width = 263px name = European Space Agency Agence spatiale européenne Europäische Weltraumorganisation Agencia Espacial Europea Agenzia Spaziale Europea owner = Collapsible list|title=17 European… …   Wikipedia

  • List of projects of the European Space Agency — Entire list of projects of the European Space Agency:Current projects already launched* Artemis mdash; Europe s most advanced telecommunication satellite. * Corot mdash; a space telescope for detecting rocky exoplanets larger than Earth. Launched …   Wikipedia

  • Canadian Geospace Monitoring — (CGSM) is a Canadian space science program that was initiated in 2005. CGSM is funded primarily by the Canadian Space Agency, and is comprised of networks of imagers, meridian scanning photometers, riometers, magnetometers, digital ionosondes,… …   Wikipedia

  • Space Jurisdiction — Space jurisdiction, a field addressing what countries can enforce various laws in space, is becoming more important every day as the private sector begins to enter the field of space tourism. According to the Agreement Governing the Activities of …   Wikipedia

  • space exploration — Investigation of the universe beyond Earth s atmosphere by means of manned and unmanned spacecraft. Study of the use of rockets for spaceflight began early in the 20th century. Germany s research on rocket propulsion in the 1930s led to… …   Universalium

  • Canadian Security Intelligence Service — CSIS redirects here. For other uses, see CSIS (disambiguation). Canadian Security Intelligence Service Agency overview Formed …   Wikipedia

  • Canadian government scientific research organizations — Expenditures by federal and provincial organizations on scientific research and development accounted for about 10% of all such spending in Canada in 2006. These organizations are active in natural and social science research, engineering… …   Wikipedia

  • Space weather — is the concept of changing environmental conditions in outer space. It is distinct from the concept of weather within a planetary atmosphere, and deals with phenomena involving ambient plasma, magnetic fields, radiation and other matter in space… …   Wikipedia