Cairon


Cairon

49° 14′ 28″ N 0° 26′ 56″ W / 49.2411111111, -0.448888888889

Cairon
Administration
Pays France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Creully
Code commune 14123
Code postal 14610
Maire
Mandat en cours
Claude Yver
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes entre Thue et Mue
Démographie
Population 1 571 hab. (2008)
Densité 266 hab./km²
Géographie
Coordonnées 49° 14′ 28″ Nord
       0° 26′ 56″ Ouest
/ 49.2411111111, -0.448888888889
Altitudes mini. 28 m — maxi. 72 m
Superficie 5,91 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Cairon est une commune française, située dans le département du Calvados et la région Basse-Normandie, peuplée de 1 571 habitants[1].

Sommaire

Géographie

La commune de Cairon se situe en Basse-Normandie, dans le Calvados, à 5 km au nord-ouest de Caen. La rivière la Mue traverse le village.

Histoire

Héraldique

Armes de Cairon

Les armes de la commune de Cairon se blasonnent ainsi :
De gueules à trois coquilles d’or[2]

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 en cours Claude Yver    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Insee[3])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008
409 480 664 809 1 098 1 585 1 571
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Lieux et monuments

  • Le château de Cairon date du XVIIIe siècle, il accueillit le Général de Gaulle. Son colombier du XVIe siècle est inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques (IMSH) depuis 1933.
  • Le dolmen de la Pierre Tourneresse inscrit aux Monuments historiques[4] est un monument mégalithique implanté sur une terrasse surplombant la petite vallée du Vey. Selon la légende, la pierre aurait le pouvoir de tourner sur elle même. Le nom de la commune pourrait venir de là, karn signifie pierre en celtique. Des fouilles ont été réalisées par Cyril Marcigny et Emmanuel Ghesquière de 1996 à 1999 des restes humains ont été retrouvés dans la chambre funéraire[5]. Aujourd'hui le dolmen est restauré et ouvert au public.
  • Église fortifiée du XIIIe siècle (IMSH, 1927), située sur une hauteur, elle fut un point stratégique durant la guerre de Cent Ans.
la Pierre Tourneresse

Fête et tradition

Le village de Cairon est le point de convergence du "Rassemblement de la Pointe".

Fête traditionnelle (ayant connue un fort regain de popularité au début des années 2000), le "Rassemblement de la Pointe" n'est pas forcément annuel, et n'a pas de date fixe. En effet, cette tradition se déroule le premier jour de fortes neiges de l'année.

Ce rassemblement consiste à rallier Cairon (et plus particulièrement la place de la Mairie) à pied. Le rassemblement permet aux festivaliers de profiter des paysages pittoresques et de l'air pur des environs en période de neige (il n'est en effet pas rare de croiser renards ou chevreuils gambadant sur la plaine blanche). Chacun choisit le chemin qu'il veut, selon d'où il réside. Cependant, pour rallier Cairon, le trajet traditionnellement le plus emprunté est celui en provenance de Buron-Saint-Contest.

La tradition veut que chaque marcheur arrive à Cairon avec une pointe (aiguille, bois taillé, manches de parapluie...), préparée à l'avance ou trouvée sur le chemin.

Personnalités liées à la commune

  • Nicolas Perrotte (de Cairon ; vers 1450)[6] :
La famille de Cairon remonte à Nicolas Perrotte, qui combattit sous les ordres du connétable Arthur de Bretagne, comte de Richemont, pour expulser les Anglais de la Normandie, et qui commandait à la bataille de Formigny (14 avril 1450) une compagnie d’hommes armés levée à ses frais. Il fut anobli par le roi Charles VII (ainsi qu’un Jean Laurence, individu qu’on retrouve dans « le livre de raison »), en raison de ses services, le 3 février 1454 ou en février 1455 (Lettres de noblesse délivrées à Mehun-sur-Yèvre, Cher). « L’histoire de Charles VII » par G. Gaston du Fresne de Beaucourt le confirme dans le Tome VI, page 373 : « anoblis pour services rendus à la réduction de la Normandie ».
Des lettres patentes du roi Louis XI, datées de La Guerche (Touraine), le 5 août 1472, autorisèrent les membres de cette famille à prendre le nom de Cairon. Famille maintenue en noblesse par Roissy en 1599, et par Chamillard en 1667.
Marié à très noble damoiselle Guillemette d’Estampes, fille de Robert seigneur d’Audrieu.
  • Nicolas (I) Perrotte de Cairon (vers 1470) :
A pris le nom de Cairon au lieu de celui de Perrotte, par lettres-patentes du 5 août 1472, vérifiées aux assises d’Évrecy. Demeurait à Saint-Vigor-des-Mézerets, sergenterie de Saint-Jean-le-Blanc, élection de Vire. A continué les services militaires de son père. Porte : « de gueules, à trois coquilles d’argent, 2 et 1 » (similitude avec le blason de la commune).
  • Nicolas (II) (Perrotte) de Cairon (vers 1600) :
Fils de feu noble homme Guillaume, sieur de Bretteville-l'Orgueilleuse et de noble damoiselle Jeanne de La Mariouze. Figure dans plusieurs documents jusqu’en 1631, mort avant 1634. Marié à Isabeau du Boissel (ou Boussel), dont sont issues deux filles :
- Anne qui épousé à Bretteville les 16-25 juin 1641, Jean-Jacques Le Coustellier, écuyer, sieur de Beaumont
- Isabeau.

Voir aussi

Notes et références

Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[7].
  1. Population municipale 2008 (site de l'Insee)
  2. Image des armoiries de Cairon, sur www.newgaso.fr. Consulté le 3 mai 2010.
  3. Insee : historique des populations par commune depuis le recensement de 1962
  4. Mégalithe nommé La Pierre Tourneresse, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  5. Emmanuel Ghesquière et Cyril Marcigny, 2000 – Fouille et restauration d’un mégalithe voué à la destruction à Cairon « La Pierre Tourneresse », Archéopages, n° 1, juin 2000, p. 4-9
  6. Voir « Notes extraites de trois livres de raison de 1473 à 1550 – Comptes d’une famille de gentilshommes campagnards normands » par M. L’Abbé Aubert (comptes courants des Perrotte de Cairon sur cette période). Après la conquête de la Normandie par Henri V roi d’Angleterre, un Thomas Linford a eu les terres « que furent à Nicolas Perotte ». Il est plausible que ce Nicolas, ou son fils du même nom, soit celui présent à la bataille de Formigny qui conclut la reconquête de la Normandie par les Français au terme de la guerre de Cent Ans. (in Mémoires de la société des antiquaires de Normandie -1865 (volume 23) – citant diverses sources).
  7. Cairon sur le site de l'Institut géographique national (archive Wikiwix)

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cairon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cairon — Saltar a navegación, búsqueda Cairon País …   Wikipedia Español

  • Cairon — Le nom est présent dans le Calvados, mais on le rencontre aussi dans le Massif Central (Cantal, Corrèze). En terre occitane, le nom désigne une pierre de taille ou une brique, c est sans doute le surnom d un carrier ou d un briquetier,… …   Noms de famille

  • Cairon — is a commune in the Calvados département in the Basse Normandie region of France. Its postal code is 14610. The INSEE code is 14123 …   Wikipedia

  • cairon — ● cairon nom masculin Sorte de moellon tendre …   Encyclopédie Universelle

  • Cairon — Original name in latin Cairon Name in other language Cairon State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 49.24017 latitude 0.45046 altitude 37 Population 1674 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • cairon — (ké ron) s. m. Sorte de pierre servant à former les bords de la chaudière des savonniers. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE CAIRON. Ajoutez : 2°   Pierre molle qui sert à bâtir, et que l on peut acheter toute taillée en petits cubes. ÉTYMOLOGIE… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • cairon — queiron, cairau, queiroun, queirau m. pierre de taille cubique ou parallélépipédique; petit carré; petit quartier; encoignure; parpaing; aggloméré …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • Pierre Tourneresse (Cairon) — Dolmen de la Pierre Tourneresse La Pierre Tourneresse Présentation Type Dolmen Période néolithique ( 4000 av. J. C.) …   Wikipédia en Français

  • Inhalt und Interpretation der unendlichen Geschichte — Dies ist eine ausführliche Inhaltsangabe mit Interpretation des Romans Die unendliche Geschichte von Michael Ende. Das Werk ist ein zugleich märchenhafter, phantastischer und romantischer Bildungsroman[1] und gehört inzwischen zu den neuen… …   Deutsch Wikipedia

  • Liste des monuments historiques du Calvados (A-L) — Cette liste regroupe une partie des monuments historiques du Calvados. Sommaire 1 Liste 2 Annexes 2.1 Liens internes 2.2 Liens externes …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.