CO Roubaix-Tourcoing

CO Roubaix-Tourcoing

CO Roubaix-Tourcoing

Club Olympique de Roubaix-Tourcoing
Logo
Club fondé en 1945
Couleurs blanc et noir
Stade Stade Amédée Prouvost
Siège club disparu
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Domicile
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Extérieur

Le Club Olympique de Roubaix-Tourcoing est un club de football fondé en 1945 fusion de trois grands clubs : le Racing Club de Roubaix , l'Excelsior Athlétic Club de Roubaix et l'Union Sportive de Tourcoing et d'un petit poucet, l'US Roubaix. Ce club qui fut le champion de France surprise de la saison 1946-47 a cessé ses activités en 1970.

A l'occasion de la fusion fondatrice, on tente de préserver la personnalité de chaque club, et les sections professionnelles sont seules concernées par cette fusion qui s'appuie en fait sur le petit club local de l'U.S. Roubaix. Nous sommes en 1945. En 1948, les sections amateurs des deux clubs roubaisiens sont absorbées.

Le club aux couleurs noire et rouge (puis noire et blanche) utilise de 1945 à 1947 les trois stades des clubs « ancêtres » (Amédée-Prouvost de l'Excelsior ; parc Jean-Dubrule du R.C.R. ; stade Charles-Van de Weegaete, ex-stade Albert-Fromentin, de l'U.S.T.), avant de s'installer définitivement au stade Amédée-Prouvost.

Sous la haute direction de Pierre Brun, directeur sportif, le C.O.R.T., qui s'appuie sur les anciens éléments des clubs roubaisiens comme Henri Hiltl, rejoint par Julien Darui, Frutoso, Lucien Leduc, Grava, Staho et l'Autrichien Jérusalem, aligne rapidement les bons résultats. Après la 3e place décrochée en championnat au printemps 1946, la grande saison du C.O.R.T. est celle de 1946-47.

Après un départ en trombe du R.C. Strasbourg qui aligne huit victoires consécutives, les Noir et Rouge roubaisiens occupent la place de leader de la 9e à la 26e journée. Reims revient alors dans la course au titre profitant d'une nette baisse de régime des Nordistes. Le C.O.R.T. remporte toutefois le titre de champion de France en alignant trois victoires consécutives.

A la base de ce couronnement national, on trouve le gardien Darui, véritable chef de la défense, dont les dégagements lointains et précis constituent une arme offensive souvent décisive.

Après la saison 1946-47, les résultats enregistrés sont assez chaotiques malgré une redoutable défense s'articulant autour de Darui, Meuriss et Delepaut. Les entraîneurs se relaient alors au chevet du C.O.R.T. afin de le dynamiser, sans succès. Les supporters roubaisiens, jadis si festifs (record d'affluence à Amédée-Prouvost de 17 993 spectateurs le 20 septembre 1949), se font plus rares. Les chambrées dépassent rarement les 8.000 spectateurs passé le cap des années 50.

Ultime tentative malgré des finances chancelantes, le défenseur international danois Svend Nielssen est acheté 8 MF à l'A.S. Roma. Roubaix quitte alors le ventre mou du classement pour les bas-fonds...

Perdant son mythique gardien Darui qui signe à Montpellier (1953), Jean Muttin laisse également son fauteuil présidentiel à M. Meresse. Roubaix est relégué en Division 2 à l'issue de la saison de la saison 54-55 malgré le remplacement début janvier de Marcel Desrousseaux par Jean Baratte au poste d'entraîneur. L'abandon du statut pro étant même évoqué, le juteux transfert de Delepaut au L.O.S.C. pour près de 5 MF permet la poursuite de l'aventure.

En 1957, l'U.S. Tourcoing quitte le C.O.R.T., qui conserve toutefois son nom... et ses supporters à Tourcoing !

Roubaix connaît un sursaut sans lendemain en accrochant une place en quart de finaliste en Coupe de France en 1958 (défaite 7-4 contre Reims, après avoir éliminé le Stade Français, Rodez et Besançon). Stanis Laczny dit Staho est alors en charge du poste d'entraîneur, très exigeant à Roubaix, après les courts passages de Batmale, Demeillez, Winckelmans, Payne, Darui, Desrousseaux et Baratte.

Lemaître, Lechantre et Maurice Blondel se relaient ensuite au chevet du C.O.R.T. qui abandonne son statut professionnel en 1963 pour des problèmes de trésorerie et repart, à sa demande, en Promotion d'Honneur de la Ligue du Nord. Le R.C. Roubaix reprend son indépendance. Il faut sept ans au C.O.R.T. pour décrocher son premier titre de champion de la Ligue du Nord (Division d'Honneur) en 1970. À l'issue de cette saison 69-70, le C.O.R.T. cesse d'exister (15 juin 1970). Le club repart sous son identité « Excelsior » : Excelsior Athlétic Club de Roubaix.

Palmarès

  • Champion de France de D1 : 1947

Anciens joueurs

Liens externes


  • Portail du football Portail du football
  • Portail du Nord-Pas-de-Calais Portail du Nord-Pas-de-Calais
  • Portail de Lille Métropole Portail de Lille Métropole
Ce document provient de « CO Roubaix-Tourcoing ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article CO Roubaix-Tourcoing de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • CO Roubaix-Tourcoing — Der Club Olympique de Roubaix Tourcoing oder kurz CORT war ein französischer Fußballverein aus Roubaix und Tourcoing, zwei Nachbarstädten im Département Nord, unmittelbar an der Grenze zu Belgien gelegen. Diese beiden bilden zusammen mit Lille,… …   Deutsch Wikipedia

  • CO Roubaix-Tourcoing — Football club infobox clubname = CO Roubaix Tourcoing fullname = Club Olympique de Roubaix Tourcoing nickname = founded = 1945 dissolved = 15 June, 1970 ground = Stade Amédée Prouvost Roubaix France capacity = ? chairman = manager = league =… …   Wikipedia

  • Club Olympique Roubaix-Tourcoing — Pour les articles homonymes, voir Cort (homonymie). Infobox club sportif CO Roubaix Tourcoing …   Wikipédia en Français

  • Roubaix — Roubaix …   Deutsch Wikipedia

  • Tourcoing FC — Club fondé en 1902 …   Wikipédia en Français

  • Roubaix —   [ru bɛ], Industriestadt im Département Nord, Frankreich, am Kanal von Roubaix, an der belgischen Grenze, 97 700 Einwohner; Fachhochschule für Textilkunst, technisches Institut; Musée d art et d industrie. Roubaix ist Teil des Ballungsraums… …   Universal-Lexikon

  • Tourcoing —   [tur kwɛ̃], Industriestadt im Département Nord, Frankreich, 93 800 Einwohner; Textil , Kunst und heimatgeschichtliches Museum, Nationales Studio für zeitgenössische Kunst »Le Fresnoy« (1997; Architekt: B. Tschumi). Tourcoing ist Teil des… …   Universal-Lexikon

  • Tourcoing — 50° 43′ 56″ N 3° 06′ 14″ E / 50.7323, 3.1040 …   Wikipédia en Français

  • Roubaix —  Pour l’article homonyme, voir le compositeur François de Roubaix.  50° 41′ 24″ N 3° 10′ 54″ E …   Wikipédia en Français

  • Tourcoing Football Club — Infobox club sportif US Tourcoing FC Pas de logo ? Importez le logo de ce club. Généralités Nom complet Union Sport Tourcoing Football Clu …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»