Bélial


Bélial

Belial est un démon cité dans la Bible et régnant sur l'Orient.

Il tire son nom de l'hébreu signifiant sans utilité, vaurien.

Ce roi de l'Enfer, à l'aspect extérieur séduisant et au maintien gracieux, passe pour "l'esprit le plus dissolu, le plus crapuleux, le plus vicieux". Il fut créé juste après Lucifer et poussa la plupart des anges à la révolte et c'est donc pour cela qu'il aurait été l'un des premiers à être renversé du ciel et à être précipité dans les abîmes infinies.

Salomon aurait réussi à l'emprisonner dans une jarre qu'il aurait enfouie au fond d'un puits. Mais les Babyloniens, lors de leur conquête de Jérusalem, auraient exploré ce puits et, croyant trouver un trésor, brisèrent la jarre, permettant ainsi à Belial de prendre la fuite et de poursuivre ses méfaits.

Il est le dieu de la révolte et l'anarchie, le prince de la Tromperie, le chef des Mauvais Esprits. C'est un autre nom de Satan dans le Nouveau Testament.

Il fut adoré par les habitants de Sodome, c'est pour cela qu'on fit de lui le démon de la sodomie. Pour les chrétiens, Bélial illustrait les cultes de l'Antiquité. Il était représenté conduisant un char de feu. On le comparait également à l'Antéchrist et à la Bête de l'Apocalypse.

Il procurerait dignités et faveurs, ferait vivre les amis en bonne intelligence, donnerait d'habiles serviteurs et secourrait ceux qui se soumettent à lui.

Il incarne la réunion du vice et de la crapulerie sous une apparence séduisante.

Sommaire

Goétie

Bélial est un démon présent dans les croyances de la goétie, science occulte de l'invocation d'entités démoniaques.

Le Lemegeton le mentionne en 68e position de sa liste de démons. Selon l'ouvrage, Bélial est un puissant roi des Enfers, créé juste après Lucifer. Il apparaît sous la forme de deux beaux anges assis dans un chariot de feu. Il apporte honneurs et faveurs, ainsi que d'excellents familiers. Il commande à 50 légions infernales.

La Pseudomonarchia Daemonum le mentionne en 23e position de sa liste de démons et lui attribue des caractéristiques similaires, si ce n'est que sa forme est celle d'un ange unique dans un chariot de feu.

Manuscrits de Qumrân

Belial joue un rôle important dans les manuscrits de Qumrân, particulièrement dans celui de la Règle de la Guerre et celui du Hodayot (1QH). Ils décrivent le combat mythique de la fin des temps entre les puissances de la lumière et celles des ténèbres. Ces puissances sont représentées sur terre par le combat entre le maître de justice et le prêtre du mensonge et dans les cieux par le combat entre les archanges Michel et Belial. Les derniers temps sont décrits comme ceux du "pouvoir de Belial". Mais finalement, le bien va remporter la victoire et Belial sera vaincu.

Jeux vidéo

  • Belial est mentionné dans la série des jeux "Diablo (jeu vidéo)" où il est l'un des quatre «démons mineurs». Il est ainsi dénommé le seigneur du mensonge.
  • Bélial est présent dans Final Fantasy XII (où il est renommé "Bélias") en tant qu'éon de feu, remplaçant ainsi Ifrit dans ce rôle. Il s'y présente sous la forme d'un bélier géant invoquant les flammes et ayant comme attaque ultime "Flammes de l'Enfer".
  • Bélial est aussi l'une des boss du jeu Devil May Cry 4 et se présente sous la forme d'un centaure enflammé à tête de taureaux. Il y est décrit comme le conquérant des flammes de l'enfer.
  • Bélial est présent dans Painkiller: Overdose en tant que héros, fils d'un ange et d'une démone, ennemi du bien et du mal il se fait emprisonner par Satan qui le juge trop puissant.
  • Bélial est présent dans Lands of Lore 2.
  • Bélial est présent dans BloodRayne.
  • Bélial est présent dans Shin Megami Tensei: Devil Survivor.
  • Bélial est le boss final de "Spellforce : Shadow of the Phoenix", et fait corps avec Hokan Ashir, le Nécromancien du cercle.

Bande dessinée asiatique

Dans le manga Angel Sanctuary de Kaori Yuki, le personnage de Bélial est un ange déchu à l'apparence androgyne sous les ordres de Lucifer.

Le démon Bélial est aussi présent dans le manhwa Priest de l'auteur Hyung Min-Woo. Il est l'incarnation de la sorcellerie de Bellachia. Il est la forme démoniaque du personnage Vessiel, corrompu par Témosare (alias le Diable, qui a fait de Bélial son premier disciple). Bélial a emprisonné le pouvoir de ce dernier dans le Domes Forata en échange de son corps. Par la suite, il prend possession de la moitié d'âme d'Ivan Isaak (un jeune prêtre expert en langues anciennes ; grâce à son savoir et ses recherches, Ivan a permis d'ouvrir le Domes Forata dans lequel étaient emprisonnées depuis 800 ans le corps de Témosare réincarné et l'esprit de Vessiel) et en fait l'instrument de sa vengeance contre Témosare (et de fait, contre les 11 autres disciples de Témosare que Vessiel a lui a même choisis !!). C'est un être rempli de colère et de haine contre Témosare, Dieu et les hommes. Il désire se venger de Témosare qui lui a fait perdre sa foi et de Dieu qui n'est pas venu à son secours à ce moment-là. Quant aux hommes, ils sont pour lui des instruments potentiels de vengeance (tel Ivan). Tout au long de la saga, il est présent aux côtés d'Ivan afin de le guider dans leur quête respective de vengeance. Il tente à chaque fois de le pervertir en faisait augmenter sa colère. Il souhaiterait avoir possession complète de son âme, mais Ivan refuse de se soumettre totalement. Ainsi, Bélial ou Vessiel n'a qu'une emprise partielle sur ce dernier.

Il est également décrit dans le 24ème épisode de kaze no stygma (studio gonzo) comme le plus haut rang des démons dans le monde infernal, donc comme un sorte de classe plutôt qu'un individu unique.

c'est aussi un des perssonage du manga RAVE ils fait partie des oration seis

Voir aussi

  • La figure de Bélial est également reprise dans la saga MP3 Reflets d'Acide qui en fait le père du héros Wrandrall. Cette saga étant uniquement audio et aucune précision n'étant donnée sur son apparence, on ignore comment il est, mais sa voix est grave et effrayante, et il se montre cruel et orgueuilleux. Son palefroi se nomme Grandada[1]
  • Dans le jeu de rôle humoristique In Nomine Satanis/Magna Veritas, il est présenté comme le démon du feu et des incendies.
  • Belial est aussi une figurine de l'Armée Dark Angel du célèbre jeu Warhammer 40,000.
  • Lord Belial est un groupe de Black Metal/Death Metal Suèdois.
  • Grand Belial's Key est un groupe de Black Metal Américain.
  • Portail des religions et croyances Portail des religions et croyances
  • Portail des créatures et animaux légendaires Portail des créatures et animaux légendaires
  • Portail Israël antique et Juifs dans l’Antiquité Portail Israël antique et Juifs dans l’Antiquité
  1. www.synopsite.com

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bélial de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Belial — Bélial Belial est un démon régnant sur l Orient. Il tire son nom de l hébreu signifiant sans utilité, vaurien. Ce roi de l Enfer, à l aspect extérieur séduisant et au maintien gracieux, passe pour l esprit le plus dissolu, le plus crapuleux, le… …   Wikipédia en Français

  • Belial — Saltar a navegación, búsqueda Belial y algunos seguidores Jacobo de Teramo Belial (del hebreo beli•yá•, inútil, de belí, no, y ya• ál, ser provechoso), también llamado Belhor, Baalial, Beliar, Beliall, Beliel, es un demonio que aparece en el… …   Wikipedia Español

  • Belial — • Found frequently as a personal name in the Vulgate and various English translations of the Bible, is commonly used as a synonym of Satan, or the personification of evil Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Belial     Belial …   Catholic encyclopedia

  • BELIAL — (Heb. בְּלִיַּעַל; lit. worthlessness ). In the Bible a common noun characterizing persons who behave in a dissolute manner, give false testimony, or hatch infamous plots. It is used in apposition to such words as son (Deut. 13:14; I Sam. 2:12),… …   Encyclopedia of Judaism

  • BELIAL — Nonnulli volentes hoc nomen hominem inutilem significare, derivant a absque et profuit. Alii contendentes eôdem Daemonem intelligi, derivant a absque et altissmo. Aquila vertit Apostatam. Sane B. Paulus Satanam Belial vocat. 2 Corinth. c. 6. v.… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Belial — Be li*al, n. [Heb. beli ya al; beli without + ya al profit.] An evil spirit; a wicked and unprincipled person; the personification of evil. [1913 Webster] What concord hath Christ with Belia ? 2 Cor. vi. 15. [1913 Webster] {A son} (or man) {of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Belial — Belial, betyder slethed, fordærvelse; sammensætninger som Belials mænd eller sønner betyder ifølge hebraisk sprogbrug fordærvede, uværdige personer . I den jødiske litteratur f.Kr. opfattedes belial, også i formen Beliar, som et egennavn, der… …   Danske encyklopædi

  • Belĭal — (v. hebr.), 1) im. A. T. das Schädliche, Verderbliche, Böse., Schlechte; 2) im N. T. Bezeichnung des Teufels …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Belĭal — (Belijaal, hebr., »Nichtsnutzigkeit, Bosheit«), in der spätern jüdischen und christlichen Literatur soviel wie Sakan im Sinn: »der Verderber« …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Belial — Belĭal (hebr., »Nichtswürdigkeit«, »Verderben«), der Teufel …   Kleines Konversations-Lexikon