Bébel


Bébel

Jean-Paul Belmondo

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Belmondo.
Jean-Paul Belmondo
Nom de naissance Jean-Paul Belmondo
Surnom Bébel
Naissance 9 avril 1933 (76 ans)
Neuilly-sur-Seine (France)
Nationalité(s) France Française
Profession(s) Acteur
Film(s) notable(s) À bout de souffle
Léon Morin, prêtre
Un singe en hiver
Le Doulos
Cent mille dollars au soleil
L'Homme de Rio
Pierrot le fou
Le Cerveau
Borsalino
Le Magnifique
Peur sur la ville
L'Incorrigible
Flic ou voyou
Le Corps de mon ennemi
Le Guignolo
Le Professionnel
L'As des as
Joyeuses Pâques
Itinéraire d'un enfant gâté
L'Inconnu dans la maison
1 chance sur 2
Conjoint(e) Elodie Constantin (1953-1965)
Ursula Andress (1966-1972)
Laura Antonelli (1972-1980)
Natty Tardivel (1989-2008)
Enfant(s) Paul Belmondo (automobilisme)
Distinction(s) 1989 César du meilleur acteur

Jean-Paul Belmondo (né le 9 avril 1933 à Neuilly-sur-Seine) est un comédien français de cinéma et de théâtre. Alternant le genre populaire et les films d'auteurs, il est devenu en quelques années une des plus grandes vedettes du cinéma français, champion incontesté du box-office au même titre que Louis de Funès et Alain Delon à la même époque. En quarante ans de carrière, il a attiré dans les salles près de 130 millions de spectateurs.

Il a tourné sous la direction de grands réalisateurs français, tels Henri Verneuil, Jean-Luc Godard, Claude Chabrol, Claude Sautet, Jean-Pierre Melville, Georges Lautner ou encore Gérard Oury et quelques réalisateurs internationaux comme Vittorio De Sica ou John Huston. Beaucoup de ses films sont devenus des classiques du cinéma français, comme Le Magnifique, Le Professionnel, Borsalino, À bout de souffle, Pierrot le fou, Le Cerveau ou L'As des as.

Quasiment retiré du cinéma suite à des problèmes de santé, il est toutefois revenu en 2009 dans Un homme et son chien.

Son père, Paul Belmondo, d'origine piémontaise par son père et sicilienne par sa mère, est un sculpteur réputé, et sa mère artiste-peintre. Son frère, Alain, est directeur de théâtre et producteur de cinéma, et sa sœur, Muriel, danseuse. Quant à son fils, Paul, il est coureur automobile et possède une écurie de voitures de course.

Sommaire

Biographie

Indiscipliné et peu enclin aux études, Jean-Paul Belmondo se passionne très jeune pour la boxe, le football. À l'âge de seize ans, il est atteint d'une primo-infection de la tuberculose, ses parents l'expédient alors en Auvergne. C'est à cette époque, dans le calme et l'air vivifiant, que le jeune homme décide de devenir comédien. De retour d'Auvergne, il suit les cours de Raymond Girard. Il débute au théâtre en 1950 en interprétant La Belle au Bois Dormant dans les hôpitaux de la ville de Paris. Pendant six mois, Raymond Girard va l'aider à préparer le concours du Conservatoire d'art dramatique, où, reçu en 1951, Jean-Paul Belmondo devient l'élève de Pierre Dux. Il y reste quatre ans et y rencontre Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle, Pierre Vernier et Michel Beaune. Il en est renvoyé à cause de son comportement [réf. nécessaire].

En 1953, il fait ses vrais débuts sur les planches dans deux pièces au Théâtre de l'Atelier, Médée de Jean Anouilh et Zamore de Georges Neveux dans des mises en scène d'André Barsacq.

Le 4 décembre 1953, il épouse une danseuse, Élodie Constantin, avec qui il aura trois enfants : Patricia (1958 décédée dans un incendie en 1994), Florence (1960) et Paul (1963). Jean-Paul Belmondo et Élodie divorcent en 1966.

Il débute sa carrière cinématographique dans un petit rôle : Sois belle et tais-toi (1958). 1960 est l'année qui lui fait connaître son premier grand rôle dans À bout de souffle de Jean-Luc Godard : il devient alors une figure marquante de la Nouvelle Vague. Il joue également aux côtés de Lino Ventura dans Classe tous risques de Claude Sautet. Il connaît un grand succès populaire avec L'Homme de Rio (1964), aux côtés de Françoise Dorléac (sœur de Catherine Deneuve), puis joue aux côtés d'Anna Karina dans Pierrot le fou (1965), œuvre mythique de Jean-Luc Godard.

En 1987, près de 30 ans après avoir quitté les planches, il remonte sur une scène de théâtre pour le plus grand bonheur du public dans Kean.

Fin novembre 1999, Jean-Paul Belmondo est hospitalisé à Brest à l’hôpital de La Cavale blanche, après avoir fait un malaise pendant une représentation théâtrale de "Frederick ou le Boulevard du Crime". Le 8 août 2001, âgé de 68 ans, il est héliporté d'urgence à l'hôpital Falconaja de Bastia en Corse à la suite d'un accident vasculaire cérébral. Il s'y trouvait en vacances, chez son ami Guy Bedos à Lumio, près de Calvi. Bien que son état soit jugé sérieux, il est transféré dans la soirée vers un hôpital parisien, Saint-Joseph.

Le 29 décembre 2002, Jean-Paul Belmondo épouse à Paris sa compagne Natty à la mairie du 6e arrondissement. Natty Tardivel est une ancienne coco-girl de Stéphane Collaro qu'il a rencontrée en 1989 et qui partage sa vie depuis 13 ans. Michel Drucker est l'un des témoins de ce mariage. Parmi les invités, on peut citer : Claude Lelouch, Francis Huster, Bernard-Henri Lévy, Robert Hossein, Jean Rochefort, Jean-Claude Brialy et Jean-Pierre Marielle. Le 13 août 2003, à 70 ans, Jean-Paul Belmondo est père pour la quatrième fois d'une petite fille, Stella.

En avril 2007, il est promu Commandeur de la Légion d'honneur.

Il a retrouvé en 2008, après sept ans d'absence, les plateaux de cinéma sous la direction de Francis Huster pour une nouvelle version de Umberto D. de Vittorio De Sica : Un homme et son chien.

En 2008, il se sépare de sa femme Natty et il vivrait depuis auprès de Barbara Gandolfi, ancienne candidate de télé-réalité (Île de la tentation belge), qui lui aurait "emprunté" 200 000 € — une enquête se déroule actuellement en Belgique.

Synthèse de la carrière artistique

Cinéma

  • 1997 :
    • La puce à l'oreille de Yves Di Tullio : Yves Di Tullio

Livres

    • Belmondo, l'incorrigible de Bertrand Tessier. Éditions Flammarion, collection Pop culture, 2009

Télévision

  • 1959 : Les Trois Mousquetaires réalisé par Claude Barma est un téléfilm (dramatique selon les termes de l'époque). Cette adaptation pour la TV a été conçue d'après la pièce de théâtre d'Alexandre Dumas et non pas d'après le roman.
  • Distribution :
  • Jean Duplan : M. de La Porte,
  • Bernard Cara : Webster,
  • Henri Piégay : Cahusac,
  • Jean-Claude Arnaud : secrétaire,
  • Jean-Daniel Ehrmann : secrétaire,
  • Bernard Musson : greffier,
  • Mario Pilar : exempt,
  • Bruno Balp : aubergiste,
  • Jean Barrez : homme en noir,
  • Pierre Réal : sentinelle,
  • Georges Aubert : huissier,
  • René Alone : bourreau,
  • Geneviève Bray : religieuse.

Documentaires

  • 1990 : Ne m'oubliez pas : Hommage à Bernard Blier - documentaire - de Mathias Ledoux - Lui-même, témoignages
  • 1996 : Belmondo, le magnifique "documentaire" de Patrick Chammings : apparition
  • 2001 : Gabin, gueule d'amour - documentaire - de Michel Viotte - Lui-même, témoignages

Images d'archives

Théâtre

Résultats au box-office

Film Année Box-office français
À bout de souffle 1959 2 082 000 entrées
Classe tous risques 1960 1 725 000 entrées
La Paysanne aux pieds nus (La Ciociara) 1961 2 024 000 entrées
Une femme est une femme 1961 549 000 entrées
Léon Morin, prêtre 1963 1 703 000 entrées
Un nommé La Rocca 1963 1 193 000 entrées
Cartouche 1962 3 606 656 entrées
Un singe en hiver 1962 2 124 000 entrées
Le Doulos 1962 1 475 591 entrées
L'Aîné des Ferchaux 1963 1 484 000 entrées
Peau de banane 1963 1 903 000 entrées
L'Homme de Rio 1964 4 800 626 entrées
Cent mille dollars au soleil 1964 3 441 000 entrées
Week-end à Zuydcoote 1964 3 154 140 entrées
Par un beau matin d'été 1965 1 506 000 entrées
Pierrot le fou 1965 1 310 580 entrées
Les Tribulations d'un chinois en Chine 1965 2 701 000 entrées
Tendre Voyou 1966 1 970 023 entrées
Paris brûle-t-il ? 1966 4 946 000 entrées
Le Voleur 1966 1 225 555 entrées
Ho ! 1968 1 774 000 entrées
Le Cerveau 1969 5 547 000 entrées
La Sirène du Mississippi 1969 1 221 000 entrées
Un homme qui me plaît 1969 1 351 000 entrées
Borsalino 1970 4 710 000 entrées
Les Mariés de l'an II 1971 2 822 567 entrées
Le Casse 1971 4 458 000 entrées
Docteur Popaul 1972 2 065 000 entrées
La Scoumoune 1972 1 966 000 entrées
L'Héritier 1972 2 030 000 entrées
Le Magnifique 1973 2 895 000 entrées
Stavisky 1973 1 016 000 entrées
Peur sur la ville 1975 3 948 000 entrées
L'Incorrigible 1975 2 572 000 entrées
L'Alpagueur 1976 1 533 183 entrées
Le Corps de mon ennemi 1976 1 771 161 entrées
L'Animal 1977 3 157 789 entrées
Flic ou voyou 1978 3 950 691 entrées
Le Guignolo 1978 2 849 000 entrées
Le Professionnel 1980 5 243 511 entrées
L'As des as 1982 5 452 000 entrées
Le Marginal 1983 4 949 000 entrées
Joyeuses Pâques 1984 3 428 000 entrées
Les Morfalous 1984 3 612 000 entrées
Hold-up 1985 2 323 387 entrées
Le Solitaire 1987 918 000 entrées
Itinéraire d'un enfant gâté 1988 3 254 000 entrées
L'Inconnu dans la maison 1992 413 794 entrées
Les Misérables 1994 1 000 000 entrées
Désiré 1995 134 000 entrées
1 chance sur 2 1997 1 056 000 entrées
Peut-être 1999 652 000 entrées
Amazone 2000 78 000 entrées
Un homme et son chien 2008 202 264 entrées
Total - 129 279 518 entrées

Récompenses

Anecdotes

  • Jean-Michel Charlier et Jean Giraud (alors élève de Joseph Gillain, dit Jijé) se sont inspirés du jeune acteur pour créer le personnage de Blueberry en 1963.
  • Il a toujours tourné ses propres cascades.
  • Il est membre de l'Académie des sports.
  • Il a toujours dit vouloir traverser la Manche à la nage.
  • Buichi Terasawa, fan de l'acteur, s'en est inspiré pour créer son personnage Cobra.
  • Ce n'est pas l'unique référence à l'acteur dans la culture nippone car la famille Belmont dont sont issus tous les héros de la série de jeux Castlevania s'appelait Belmondo avant la traduction occidentale.
  • Jean Gabin, avec qui il a tourné plusieurs films, dont le fameux Un singe en hiver, lui disait : "Môme, t'es mes vingt ans !"
  • Sa maison de Production, Cerito Films, a été appelée ainsi en hommage à sa grand-mère sicilienne.

Notes et références

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

  • Portail du cinéma français Portail du cinéma français
  • Portail du théâtre Portail du théâtre
Ce document provient de « Jean-Paul Belmondo ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bébel de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • BEBEL (A.) — BEBEL AUGUST (1840 1913) Fils d’un sous officier prussien, orphelin de bonne heure, August Bebel est formé au métier de tourneur. Il entreprend un tour d’Allemagne en 1858. Il s’établit par la suite à Leipzig en 1861 où il adhère à la Société… …   Encyclopédie Universelle

  • Bebel — ist ein Vorname Bebel Gilberto (* 1966), brasilianische Sängerin ein Familienname August Bebel (1840–1913), deutscher sozialdemokratischer Politiker Balthasar Bebel (auch: Boeblius, Bebelius; 1632 1686), deutscher lutherischer Theologe Heinrich… …   Deutsch Wikipedia

  • Bebel — Bebel, de son vrai nom Belkhéir Djénane est un prestidigitateur français de renom qui pratique essentiellement l art du close up, né le 4 novembre 1963. Il vit à Paris et exerce sa profession de magicien depuis 1982. On peut d ailleurs le voir se …   Wikipédia en Français

  • Bebel — Bebel,   1) August, Politiker, * Deutz (heute zu Köln) 22. 2. 1840, ✝ Passugg (bei Chur) 13. 8. 1913; Drechslermeister, schloss sich 1861 in Leipzig der Arbeiterbewegung an. 1865 wurde er Vorsitzender des Leipziger Arbeiterbildungsvereins, 1867… …   Universal-Lexikon

  • Bebel — (izg. bébel), August (1840 1913) DEFINICIJA njemački političar, socijalist, suosnivač i dugogodišnji vođa Socijaldemokratske partije …   Hrvatski jezični portal

  • Bebel — Bebel, Heinrich, geb. um 1472 zu Justingen in Schwaben, studirte Jurisprudenz, wurde 1497 Prof. eloquentiae zu Tübingen u. st. um 1516. Er schrieb mehrere kleine grammatische Werke, herausgegeben zusammen Tüb. 1500 u.ö., auch Gedichte, darunter… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Bebel — Bebel, 1) Heinrich, Humanist, geb. 1472 zu Ingstetten im württemberg. Donaukreis, gest. 1518 in Tübingen, Sohn eines armen Bauern, studierte in Krakau, dann in Basel die Rechtswissenschaft und Humaniora und ward 1497 Professor der Poesie und… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Bebel — Bebel, Aug., einer der Führer der sozialdemokrat. Partei in Deutschland, geb. 22. Febr. 1840 in Köln, Drechslermeister (seit 1864) in Leipzig, seit 1861 in der Arbeiterbewegung tätig, 1865 Vorsitzender des Leipziger Arbeiterbildungsvereins, 1867… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Bebel [2] — Bebel, Heinr., Humanist, geb. 1472 zu Ingstetten bei Justingen (Schwaben), seit 1497 Prof. an der Universität zu Tübingen, 1501 zum Dichter gekrönt, gest. nach 1518. Sein berühmtestes Werk: »Facetiae« (Anekdoten und witzige Aussprüche; zuerst… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Bebel — (August) (1840 1913) homme politique allemand, l un des dirigeants de la IIe Internationale …   Encyclopédie Universelle

  • Bebel — [bā′bəl] (Ferdinand) August [ou goost′] 1840 1913; Ger. socialist leader & writer …   English World dictionary