But de la 100 eme minute


But de la 100 eme minute

But de la 100e minute

Le but de la 100e[1] minute (ou 101e, selon les sources[2]) est le nom donné à un but marqué par l'anglais Geoffrey Hurst, en finale de la coupe du monde de football 1966 contre l'Allemagne de l'Ouest. De par sa dramatique (un but en prolongation de finale de la coupe du monde donnant la victoire à l'Angleterre) et par l'impossibilité absolue, aujourd'hui encore de démontrer ou d'infirmer sa validité il est considéré comme le but le plus contesté de l'histoire du football[3].

Sommaire

Le contexte

Lors de la finale de la Coupe du monde de football 1966 à Wembley, l'Angleterre affronte l'Allemagne. Les 95 000 spectateurs attendent un duel à distance entre les Allemands Beckenbauer et Seeler et les Anglais Moore et Bobby Charlton. C'est pourtant Hurst, l'avant-centre de West Ham United qui va être le héros de la rencontre. Il égalise de la tête (1-1, à la 18e minute) alors que les allemands avaient ouvert tôt la marque. Le score de 2-2 à l'issue du temps règlementaire envoie les deux équipes en prolongations.

C'est alors qu'arrive cette 100e minute du match : Allan Ball fait une passe pour Hurst qui élimine un défenseur allemand. Hurst frappe puissamment en déséquilibre. Ainsi la balle monte en l'air et frappe le dessous de la barre transversale (ronde). Puis elle retombe sur la ligne, ou presque, ressort du but et est renvoyée en corner par un défenseur allemand.

Toute la question est de savoir si la balle est retombée sur la ligne, ou juste derrière. Effectivement, le règlement stipule que la balle doit avoir franchi la ligne de tout son diamètre pour que le but soit accordé. L'arbitre suisse hésite et demande à son juge de touche qui indique que le but serait valide.

Aujourd'hui encore, la validité de ce but est remise en cause par certains, mais la décision de l'arbitre (qui aurait été discutée de toute façon) ne peut être remise en cause.

Hurst marquera même un troisième but (4-2, 120e), devenant le seul joueur à réaliser un triplé en finale de coupe du monde. Mais il est important de noter que ce but n'a toutefois été qu'une conséquence directe du troisième: toute la défense allemande était montée à l'ultime minute de jeu pour tenter d'égaliser et Hurst avait pu contre-attaquer en n'ayant que le gardien à battre. Il n'enlève donc rien à la polémique crée par le but de la 100e minute.

But ou pas but ?

Pour Hurst lui-même, il ne fait aucun doute que le but était valable. La meilleure preuve selon lui réside dans le fait que son coéquipier Roger Hunt placé au plus près de l'action ait levé les bras quelques dixièmes de secondes après la frappe sans chercher réellement à pousser la balle dans le but…

Aucun ralenti, aucune image vidéo à l'époque n'a pu prouver la validité du but.

En 1995 29 ans après les faits, les ingénieurs de l'université d'Oxford, Ian Reid et Andrew Zisserman, dans une étude commandée par le Sunday Times, menèrent l'enquête (à l'aide de diverses simulations informatiques) et conclurent à une erreur de l'arbitre suisse. Pour eux en effet, le but n'était pas valable de 7,6 cm.

Mais le débat ne sera peut-être jamais clos, puisque trois ans plus tard, un producteur israélien de logiciels a estimé, également à l'aide d'ordinateurs, que le ballon avait bel et bien entièrement franchi la ligne.

Déclaration des joueurs

Si le doute résiste, c'est aussi grâce aux déclarations des allemands et anglais.

Goeffrey Hurst : « Je n'ai pas vraiment vu s'il y avait but, mais j'ai senti que le ballon était dedans »[4].

L'Allemand Helmut Haller : « Je n'étais qu'à huit mètres quand le ballon est arrivé à Hurst. Je vous jure, il n'est pas entré. »[4].

Le gardien Hans Tilkowski, interrogé en juillet 2000 par France Football à l'occasion de son 65e anniversaire : « Je n'ai aucune envie de répéter pour la énième fois que le ballon n'avait pas franchi la ligne de but. »[4].

Notes et références

  1. (fr) « But imaginaire au pays du football», sur Linternaute.com.
  2. (fr) « Coupe du Monde 1966 », sur coupe-du-monde.pl, 20 janvier 2006.
  3. (en) Andrew Benson, « World's worst refereeing decisions », sur BBC News, 5 janvier 2005.
  4. a , b  et c (fr) « L'angleterre arrache "sa" World Cup », dans supplément France Football, mardi 7 octobre 2003, p. 35.

Lien externe


  • Portail du football Portail du football
Ce document provient de « But de la 100e minute ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article But de la 100 eme minute de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • But de la 100 ème minute — But de la 100e minute Le but de la 100e[1] minute (ou 101e, selon les sources[2]) est le nom donné à un but marqué par l anglais Geoffrey Hurst, en finale de la coupe du monde de football 1966 contre l Allemagne de l Ouest. De par sa dramatique… …   Wikipédia en Français

  • But de la 100 éme minute — But de la 100e minute Le but de la 100e[1] minute (ou 101e, selon les sources[2]) est le nom donné à un but marqué par l anglais Geoffrey Hurst, en finale de la coupe du monde de football 1966 contre l Allemagne de l Ouest. De par sa dramatique… …   Wikipédia en Français

  • Luca Toni — Situation actuelle …   Wikipédia en Français

  • FC Toulouse — Toulouse Football Club Pour les articles homonymes, voir Toulouse (homonymie). Toulouse FC …   Wikipédia en Français

  • Toulouse FC — Toulouse Football Club Pour les articles homonymes, voir Toulouse (homonymie). Toulouse FC …   Wikipédia en Français

  • Téfécé — Toulouse Football Club Pour les articles homonymes, voir Toulouse (homonymie). Toulouse FC …   Wikipédia en Français

  • US Toulouse — Toulouse Football Club Pour les articles homonymes, voir Toulouse (homonymie). Toulouse FC …   Wikipédia en Français

  • Parachutiste — Parachutisme Parachutiste Le parachutisme naît le 22 octobre 1797, lors du saut de Garnerin au dessus du parc Monceau à Paris d une montgolfière. Il est depuis devenu un sport. Un saut consiste à se larguer d un aéronef …   Wikipédia en Français

  • Parachutistes — Parachutisme Parachutiste Le parachutisme naît le 22 octobre 1797, lors du saut de Garnerin au dessus du parc Monceau à Paris d une montgolfière. Il est depuis devenu un sport. Un saut consiste à se larguer d un aéronef …   Wikipédia en Français

  • Saut en parachute — Parachutisme Parachutiste Le parachutisme naît le 22 octobre 1797, lors du saut de Garnerin au dessus du parc Monceau à Paris d une montgolfière. Il est depuis devenu un sport. Un saut consiste à se larguer d un aéronef …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.