Buenos Aires (Province)


Buenos Aires (Province)

Province de Buenos Aires

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Buenos Aires (homonymie).
Province de Buenos Aires
Bandera Buenos Aires.svg
Capitale La Plata
Superficie 307 571 km2
Population 13 827 203 (2001)
Densité 44,95/km2
Gouverneur Felipe Solá
gentilé Bonaerense
Provincia de Buenos Aires (Argentina).png

La province de Buenos Aires est la province la plus grande, la plus riche et la plus peuplée d'Argentine, bien que la ville de Buenos Aires n'en fasse pas partie. La province avait 13 827 203 habitants en 2001. L'agglomération du grand La Plata, sa capitale en avait 729 221.

Sommaire

Géographie

La province de Buenos Aires fait 307 571 km2 et est entourée par les provinces de Río Negro, de La Pampa, de Córdoba, de Santa Fe et de l'Entre Rios.

Le paysage se caractérise en grande partie par la platitude de la pampa, lieu d'élevage et de cultures par excellence. Cependant deux massifs de collines émergent de la plaine : la Sierra de la Ventana (près de Bahía Blanca) et la Sierra de Tandil (Tandil). Le point culminant est le Cerro Tres Picos (1 239 mètres).

Hydrographie

A part le Río Paraná au nord, et les cours inférieurs des ríos Negro et Colorado au sud, la province de Buenos Aires ne possède pas de cours d'eau très importants. Il y a par contre beaucoup d'étangs, de lacs et de lagunes, salées ou non, où vont souvent se perdre les cours d'eau au lit mal dessiné. De ce fait, dans la région de la pampa humide (est et nord-est de la province), ces derniers débordent fréquemment, et divaguent sur la pampa toute plane, causant de sévères inondations.

Le cours d'eau le plus important est le Río Salado qui est long de 700 kilomètres. Étant donné sa responsabilité dans de nombreuses inondations, l'option a été prise de dévier certains de ses affluents et de le canaliser dans son cours inférieur. Un réseau de canaux a ainsi été créé, procurant à ce fleuve et à ses affluents déviés une série de lits artificiels.

Parmi les autres cours d'eau, il faut citer le Río Samborombón et le Río Quequén Grande

La province de Buenos Aires est saupoudrée d'une grande quantité d'étangs, de lacs et de lagunes (le mot laguna en espagnol recouvre l'ensemble des petits lacs peu profonds, qu'ils soient salés ou non). Certaines de ces lagunas sont dues à des failles ou dépressions tectoniques, mais la plupart résultent de l'érosion éolienne de la plaine de la pampa. Près des côtes et de la baie de Samborombón, on trouve des lagunes salées parfois reliées à la mer, qu'en espagnol on appelle albuferas (analogues à la lagune de Venise ou à l'Étang de Thau au Languedoc). C'est le cas de la laguna de Mar Chiquita près de Mar del Plata.

A part ces albuferas, l'immense majorité des étendues d'eau de la province sont pulsatiles, en ce sens que leur dimension est fonction des cycles climatiques humidité-sécheresse. Durant les sécheresses et les hémycycles secs décrits par Florentino Ameghino, ils tendent à se désècher et à se transformer en salines, tandis que pendant les hémicycles humides, ils voient leur étendue se multiplier (comme à la fin du XXe siècle). On considère que le dernier hémicycle humide a débuté en 1973-1974 et devrait se prolonger jusque vers 2022-23 (hémicycle de 50 ans).

Article détaillé : Mar Chiquita.

Climat

Comme toute la Pampa humide le climat de la province est fortement influencé par l'Océan tout proche, avec des étés très chauds et des hivers tempérés. L'humidité est élevée et les précipitations abondantes sont réparties sur toute l'année. Cependant les précipitations baissent lentement vers l'ouest, si bien que les zones occidentales et sud-occidentales sont des régions plus sèches.

Le climat de la province de Buenos Aires est tempéré avec des températures moyennes comprises entre 10°C et 25°C. A la côte, le vent marin rafraîchit les nuits en été, et amène une forte humidité en hiver.

Les précipitations annuelles varient entre 500 mm à l'ouest et 1 000 mm sur la côte. Étant donnée l'extrême platitude de certaines régions (nord-est de la province, les bassins du Río Samborombón et du Río Salado), les fortes pluies y causent souvent des inondations.

La province est parfois traversée par le vent d'ouest appelé Pampero. Citons deux autres vents particuliers: Le Sudestada venu du sud produit des tempêtes et des chutes de température, et, plus connu, le vent de tempête Santa Rosa[1], qui a lieu chaque année le 30 août.

Villes principales

Partidos du Grand Buenos Aires situés sur le territoire de la province de Buenos Aires. Situation de l'agglomération du grand La Plata (en rouge)

Les principales agglomérations de la province (recensement argentin du 18 novembre 2001) sont les suivantes :

Rang Agglomération Nbre d'habitants
1. Grand Buenos Aires 12.168.380
2. Grand La Plata 729.221
3. Mar del Plata-Batán 626.436
4. Bahía Blanca-General Daniel Cerri 310.602
5. Tandil 101.010
6. Junín 82.427
7. Necochea-Quequén 79.983
8. Luján 67.266
9. Punta Alta 60.892

Tourisme et curiosités

Beaucoup d'étrangers peu informés conçoivent la province comme une vaste plaine, sans arbres, sans élévations aucune, en bref morne et monotone. En vérité, il n'en est rien. Il est vrai qu'une partie de la région (la pampa deprimada par exemple) est extrêmement plane. Cependant le territoire de la province est constellé de paysages superbes, avec des lacs et d'innombrables lagunes, où la vie fourmille et particulièrement les très nombreux oiseaux. Une partie de la province est couverte par delta du Río Paraná, riche réservoir de vie aquatique tant végétale qu'animale. Elle recèle en outre un joyau, son vaste littoral, avenant et plein de curiosités à visiter. Il y a aussi des chaines de montagnes, de faible altitude il est vrai, mais couvertes de forêts et de bois et où naissent des cours d'eau limpides entrecoupés de superbes cascades. Tout cela fait que la province et surtout ses régions littorales sont très prisées par des millions de touristes, tant étrangers que nationaux.

Il faut avant tout signaler les zones protégées :

La ville de Mar del Plata, en pleine "Zona Costera"
Division politique de la province de Buenos Aires et sa capitale La Plata (point rouge)

La province comporte quantités de superbes lagunes. Citons :

La province compte aussi une énorme variété de plages et stations balnéaires de renom.

  • La ville de Mar del Plata, la perle de l'Atlantique est la plus connue.
  • Mar del Plata se trouve au centre d'un corridor touristique côtier, comprenant d'autres centres balnéaires et plages. Celles-ci sont du nord au sud, San Clemente del Tuyú, Las Toninas, Santa Teresita, Mar del Tuyú, Costa del Este, Aguas Verdes, Lucila del Mar, San Bernardo del Tuyú, Mar de Ajó, Pinamar, Ostende, Cariló, Valeria del Mar, Villa Gesell, Mar Chiquita, Santa Clara del Mar, Mar del Plata, Los Acantilados, plage et station Chapadmalal, Miramar, Quequén et Necochea.

Il y a aussi des sierras ou massifs montagneux, le sous-sol de la province faisant en fait partie du très vieux socle brésilien, partie de l'antique Gondwana fractionné il y a quelques cent soixante millions d'années.

  • Sierra de la Ventana
  • Sierra de Tandil

Citons aussi quelques monuments nationaux.

Administration

Subdivisions

La province est divisée en 134 arrondissements ou "partidos"

Voir aussi

Article connexe

Liens externes

34° 36′ 36″ N 58° 22′ 11″ E / 34.61004, 58.369675 : vue satellite de Buenos Aires

  • Portail de l’Argentine Portail de l’Argentine

Ce document provient de « Province de Buenos Aires ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Buenos Aires (Province) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.