Brigade Franco-allemande


Brigade Franco-allemande

Brigade franco-allemande

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BFA.
Blason de la brigade franco-allemande
Brigade franco-allemande

La brigade franco-allemande (BFA) est une unité militaire binationale (française et allemande), créée le 2 octobre 1989, dont l'état-major est stationné à Müllheim (Pays de Bade, Allemagne) et qui stationne également sur les garnisons de Donaueschingen, Villingen et d'Immendingen. Elle comprend des unités françaises (110e RI, 3e RH), des unités allemandes (292e Jägerbataillon, PzArtBtl295 et PzPiKp550) et des unités mixtes (comme le BCS et la CEM). Elle fait partie du Corps européen. Elle totalise 5 000 hommes dans ses rangs.

La brigade franco-allemande est une grande unité interarmes binationale dont les capacités sont sensiblement identiques à celles des brigades interarmes légères blindées. Elle participe aux efforts de rapprochement franco-allemands tant aux niveaux des hommes, que des équipements ou des règlements.

Elle est stationnée dans les garnisons de Müllheim-Vieux-Brisach, d'Immendingen, et de Donaueschingen-Villingen. Elle est la seule grande unité interarmes placée dès le temps de paix sous commandement opérationnel du Corps européen, dont elle constituera la capacité de réaction initiale.

Les états-majors des deux parties arrêtent, au sein des organismes mixtes de coopération militaire, les décisions relatives à l'emploi, à la planification opérationnelle, à l'entraînement, à l'instruction et aux relations publiques de la brigade.

La première participation de la BFA à une opération extérieure date de 1996 à Sarajevo, au sein de la division multinationale Sud-Est. Son état-major était alors stationné au camp de Rajlovac, sur la commune de Novi Grad.

Des éléments français et allemands de la BFA ont été engagés fin 2002, sous les ordres de l'officier général français commandant la Brigade, au sein de la brigade multinationale Sud-Est de la Sfor en Bosnie-Herzégovine.

Des éléments français et allemands de la BFA ont été engagés du mois d'août 2004 jusqu'au 11 février 2005, au sein de la Kaboul multinational Brigade (KMNB) sous le commandement de l'Eurocorps dans le cadre du 6e mandat de l'ISAF.

Sommaire

Bataillon de commandement et de soutien

Le bataillon de commandement et de soutien est le seul bataillon complètement mixte de la brigade franco-allemande. Il est commandé en alternance et tous les deux ans par un chef de corps allemand ou français.

Mis sur pied à Stetten (D) en 1989, le bataillon de commandement et de soutien, après un stationnement provisoire d'un an sur la base aérienne de Bremgarten (D), a rejoint le 1er juillet 1993 sa garnison définitive de Müllheim (D).

Unité unique au monde, où soldats français et allemands servent quotidiennement côte à côte et remplissent ensemble leur devoir, le BCS remplit les missions incombant à sa vocation logistique au profit des unités françaises et allemandes de la brigade franco-allemande en temps de paix, de crise et de guerre dans les domaines du ravitaillement, du maintien en condition, du transport et du soutien santé.

En temps de paix, le BCS assure les fonctions suivantes :

Soutien logistique partiel d'unités françaises des FFECSA (ravitaillement carburant, réparation de certains armements). Soutien logistique des unités territoriales allemandes WBKW/10. Panzerdivision et Eurocorps + BQG (partie allemande). Soutien administratif et technique de la Compagnie d'état-major (CIEM) et de l'escadron d'éclairage de brigade. Participation aux nombreuses manœuvres nationales et interalliées dans le cadre de la préparation du BCS à sa mission guerre. Actuellement réparti sur deux emprises majeures (Müllheim et Donaueschingen), le bataillon de commandement et de soutien comprend 4 compagnies mixtes, commandées biannuellement par des officiers français ou allemands. Il compte également 3 compagnies nationales.

Historique de la brigade de 1963 à 2000


Emblèmes

L'étendard français du Bataillon de commandement et de soutien est l'étendard du 14e Régiment de commandement et de soutien (RCS) qui se trouvait à Lyon et dont le BCS a hérité des traditions. Il porte dans ses plis les inscriptions « Russie 1812 » et « Grande Guerre 1914-1918 ».

Le drapeau allemand du BCS est celui de la Bundeswehr (avec l'aigle), il porte deux cravates. Sur la première est brodée l'inscription suivante: « D/F Versorgungsbataillon » ainsi que l'insigne de la BFA. L'autre, remise en 2001 par le président du Land, porte l'inscription : « Der Ministerpräsident des Landes Baden Württemberg dem Deutsch-Französischen Versorgungsbataillon »

Voir aussi

Ce document provient de « Brigade franco-allemande ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Brigade Franco-allemande de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Brigade franco-allemande — ● Brigade franco allemande unité du corps européen composée, pour la France, d un régiment blindé et d un régiment mécanisé …   Encyclopédie Universelle

  • Brigade franco-allemande — 47° 48′ 59″ N 7° 37′ 16″ E / 47.8163, 7.62119 …   Wikipédia en Français

  • Bataillon De Commandement Et De Soutien De La Brigade Franco-allemande — Le Bataillon de commandement et de soutien (BCS) de la Brigade franco allemande est stationné à Mulheim en Allemagne. Il est l un des derniers représentants des Forces françaises en Allemagne. Il est l hériter du 14e RCS. Le bataillon de… …   Wikipédia en Français

  • Bataillon de commandement et de soutien de la brigade franco-allemande — Le Bataillon de commandement et de soutien (BCS) de la Brigade franco allemande est stationné à Mulheim en Allemagne. Il est l un des derniers représentants des Forces françaises en Allemagne. Il est l hériter du 14e RCS. Le bataillon de… …   Wikipédia en Français

  • Bataillon de commandement et de soutien de la Brigade franco-allemande — Le Bataillon de commandement et de soutien (BCS) de la Brigade franco allemande est stationné à Mulheim en Allemagne. Il est l un des derniers représentants des Forces françaises en Allemagne. Il est l hériter du 14e RCS. Le bataillon de… …   Wikipédia en Français

  • Amitié franco-allemande — L amitié franco allemande est une notion des relations diplomatiques franco allemandes née des suites de la Seconde Guerre mondiale, troisième conflit en moins d un siècle entre la France et l Allemagne. Pour éviter une nouvelle guerre et mettre… …   Wikipédia en Français

  • Amitie franco-allemande — Amitié franco allemande L amitié franco allemande est une notion des relations diplomatiques franco allemandes née des suites de la Seconde Guerre mondiale, troisième conflit en moins d un siècle entre la France et l Allemagne. Pour éviter une… …   Wikipédia en Français

  • Amitié Franco-allemande — L amitié franco allemande est une notion des relations diplomatiques franco allemandes née des suites de la Seconde Guerre mondiale, troisième conflit en moins d un siècle entre la France et l Allemagne. Pour éviter une nouvelle guerre, des… …   Wikipédia en Français

  • Réconciliation franco-allemande — Amitié franco allemande L amitié franco allemande est une notion des relations diplomatiques franco allemandes née des suites de la Seconde Guerre mondiale, troisième conflit en moins d un siècle entre la France et l Allemagne. Pour éviter une… …   Wikipédia en Français

  • brigade — [ brigad ] n. f. • v. 1650; « troupe » 1360; it. brigata 1 ♦ Anciennt Unité composée de deux régiments (jusqu en 1914, pour l infanterie et 1940, pour la cavalerie); auj. Unité tactique à l intérieur de la division. La division compte… …   Encyclopédie Universelle