Breville-sur-Mer


Breville-sur-Mer

Bréville-sur-Mer

Bréville-sur-Mer
Administration
Pays France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Coutances
Canton Bréhal
Code Insee abr. 50081
Code postal 50290
Maire
Mandat en cours
Rémi Levavasseur
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes des Delles
Démographie
Population 812 hab. (2006)
Densité 118 hab./km²
Géographie
Coordonnées 48° 51′ 54″ Nord
       1° 33′ 19″ Ouest
/ 48.865, -1.55527777778
Altitudes mini. 0 m — maxi. 69 m
Superficie 6,86 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Bréville-sur-Mer est une commune française, située dans le département de la Manche et la région Basse-Normandie. La référence à la mer a été ajoutée en 1957. Bréville-sur-Mer a reçu le label de "Village Patrimoine du Pays de la Baie".

Sommaire

Géographie

Histoire

Le nom de Bréville ou Brévilla apparaît dans les documents historiques dès 1056.

Lors d'une invasion normande, au Xe siècle, un chef normand aurait été le premier propriétaire du sol : Brae villa signifiant la propriété de Brae ou de Brée. De même Bréhal aurait la même origine : Brae aula signifiant le domaine de Brée. Le hameau des Delles, situé sur la hauteur, au nord-est de l'église, tirerait son nom du norois del qui signifie pièce de terre distribuée et que l'on retrouve dans les trois langues scandinaves modernes.

En 1022, Richard II, duc de Normandie, octroya la baronnie de Saint-Pair à l'abbaye du Mont-Saint-Michel. La paroisse de Bréville faisait alors partie de cette vaste concession. On retrouve d'ailleurs, en 1154, le nom de Renaud de Bréville figurant sur la liste des vassaux devant rendre hommage à Robert de Thorigny, abbé du Mont-Saint-Michel. En 1302, Guillaume de Bréville est en désaccord avec l'abbaye du Mont-Saint-Michel au sujet du droit de patronage (nomination du curé). Son descendant, Jehan de Bréville devient alors "patronus ecclesiae de Brevilla" avec ou sans le soutien de l'Evêque de Coutances.

Puis, c'est la guerre de Cent Ans. Jehan de la Mare, en qualité de "seigneur temporel de Bréville", contresigne la copie de la concession sur le sable, la tangue et les marais côtiers aux habitants de Bréville et des paroisses voisines.

Au XVIe siècle, les de Bréville semblent disparaître et la seigneurie de Bréville passe entre les mains de Jean de Juvigny, seigneur de Saint-Nicolas-des-Bois (près de Brécey). Ses descendants en possederont la sieurie pendant plus de 200 ans.

Au XVIIe siècle, Pierre de Juvigny outrepasse ses droits en décidant de s'approprier 10 vergers de mielles et de marais. Mais de temps immémorial, les dunes, landes et marais de la baronnie de Saint-Pair appartiennent aux sieurs abbés du Mont-Saint-Michel. Qui plus est, en 1238, le frère Richard de l'Abbaye avait concédé le pâturage des marais aux riverains à perpétuité. Cette décision déclencha la colère des paysans brévillais amputés de leur droit de pâture pour leurs moutons et bestiaux. Fort heureusement, la justice du Roy, après un long procès, donna raison aux paysans.

En 1785, Jean-Julien Ganne, seigneur de Beaucoudray, achète la seigneurie de Bréville et son manoir qu'il revend aussitôt à Paul-Bernard de Mary de Longueville. En deux ans, les Brévillais connaîtront trois seigneurs successifs... pour bientôt n'en reconnaître aucun.

Tous ces seigneurs possédaient comme demeure le Manoir de Bréville, situé à proximité du Château du Vau Tertreux, sur les hauteurs de Bréville et dominant la mer.

Plus près de nous, Bréville fut, dans les années 1950, en bord de mer, champ de manœuvre pour les troupes cantonnées à la pointe du Roc de Granville, avec notamment son champ de tir utilisé par la troisième demi-brigade de chasseurs à pied, devenue 21e BCP (bataillon de chasseurs à pied) formant les jeunes chasseurs pour la guerre d'Algérie.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
 ???  ??? Adrien Dumesnil Adelée[1] - -
 ???  ??? Emile-Jean Lecoupé[2] - -
 ? mars 2001 Claude Giacco - -
mars 2001 2008 Monique Regnault SE -
mars 2008 actuel Rémy Levavasseur SE Agriculteur
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[3])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004
285 332 480 570 530 611 766
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Lieux et monuments

La fontaine Saint-Hélier

Au sein des dunes de Bréville se situe un champ de courses (6 réunions par an) et un golf de réputation nationale. Dans les années 1950, les troupes en garnison au quartier du Roc, à Granville (21e bataillon de chasseurs à pied) s'entraînaient sur un champ de tir dans les dunes, dans le cadre de leur formation avant leur départ en Algérie.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Notes et références

  1. (fr) Annuaire du Département de la Manche, 12° Année 1840, p 224
  2. (fr) Annuaire du Département de la Manche, 33° Année 1861, p 237
  3. Bréville-sur-Mer sur le site de l'Insee

Liens externes


  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de la Normandie Portail de la Normandie
Ce document provient de « Br%C3%A9ville-sur-Mer ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Breville-sur-Mer de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bréville-sur-Mer — Saltar a navegación, búsqueda Bréville sur Mer País …   Wikipedia Español

  • Bréville-sur-Mer — is a village and commune in the Manche département of north western France.ee also*Communes of the Manche department …   Wikipedia

  • Bréville-sur-Mer — 48° 51′ 54″ N 1° 33′ 19″ W / 48.865, 1.55527777778 …   Wikipédia en Français

  • Montmartin-sur-Mer — Montmartin sur Mer …   Wikipedia

  • Néville-sur-Mer — Néville sur Mer …   Wikipedia

  • Coudeville-sur-Mer — Coudeville sur Mer …   Wikipedia

  • Muneville-sur-Mer — Muneville sur Mer …   Wikipedia

  • Maupertus-sur-Mer — Maupertus sur Mer …   Wikipedia

  • Bricqueville-sur-Mer — 48° 54′ 51″ N 1° 31′ 15″ W / 48.9141666667, 1.52083333333 …   Wikipédia en Français

  • Coudeville-sur-Mer — 48° 52′ 55″ N 1° 31′ 33″ W / 48.8819444444, 1.52583333333 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.