Brethren


Brethren

En anglais, Brethren est un pluriel de brother (frère) rarement usité. Le terme est principalement utilisé dans les cercles chrétiens, soit pour faire référence à un ordre fraternel, soit pour évoquer une des nombreuses dénominations chrétiennes, essentiellement anabaptistes-piétistes, héritières des Frères de Schwarzenau au XVIIIe et des "Plymouth Brethren" du XIXe.

Sommaire

Les groupes de Frères de Schwarzenau

Les communautés de Frères de Schwarzenau (Schwarzenau Brethren) apparaissent vers 1708 à Schwarzenau, en Allemagne, dans le Palatinat. C'est après avoir longuement étudié la Bible que cinq hommes et trois femmes, dont parmi eux Alexander Mack, Peter Becker et John Nass, décident de fonder leur église et se font baptiser dans le fleuve Eder. La communauté se développe et les Frères sont d’abord appelés Dunkers (« plongeurs », en référence à leur pratique du baptême par immersion), ou Frères Baptistes allemands (German Baptist Brethren).

Rebaptisant les adultes et refusant de porter les armes, les Frères sont persécutés par les autorités (voir anabaptisme), et émigrent en Amérique du Nord en trois groupes séparés entre 1719 et 1733. Ils s’établissent à Germantown, en Pennsylvanie, et de là, partent vers le Sud et l’Ouest en compagnie d’autres pionniers.

La Church of Brethren, fondée en Pennsylvanie en 1723, partage cet héritage avec d’autres Églises qui s’en sont séparées en 1883. La Brethren Church, qui est le plus progressiste des trois groupes résultants de cette division (environ 85 000 membres en 2000), a son centre à Ashland dans l’Ohio. En 1939, un groupe dissident s’en est détaché, la Fellowship of Grace Brethren Churches (communément appelée Grace Brethren), qui a son siège à Winona Lake, dans l’Indiana (30 371 fidèles en 1997). La Conservative Grace Brethren Churches. International, constituée dans les années 1990, et la récente Brethren Reformed Church, qui date de 2007, résultent de scissions avec la FGBC.

Le plus conservateur des trois groupes issus de la scission de 1883, la Old German Baptist Church, appelé Old Order, a son siège à Dayton dans l’Ohio et ne rassemble que quelques milliers de fidèles.

La principale tendance, la Church of Brethren, constitue une voie moyenne (conservatrice), et regroupe la majorité des Frères (environ 130 000 membres aux États-Unis en 2000, avec 1 057 églises). Elle possède six établissements d’enseignement secondaire et un séminaire.

L'héritage des Frères de Schwarzenau

Depuis le début du XXe siècle, les Frères ont entrepris des efforts d’évangélisation dans le Monde, et notamment depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale en Amérique, en Europe et en Afrique principalement. Ainsi, la branche nigériane de la Church of Brethren compterait 100 000 membres (en 1995). L’effort missionnaire porte aussi sur l’Europe, où depuis la fin de la guerre, des familles sont revenues dans la région de leurs ancêtres. Ainsi, des communautés se développent en Suisse, en Allemagne et en France, où six Églises ont été établies à Villeurbanne, Mâcon, Chalon-sur-Saône, Montceau-les-Mines, Le Creusot, Dijon, plus une église en implantation à Paris. Elles sont regroupées sous le nom d’Union des Églises évangéliques des Frères. En 1982 s’est déroulée, au château de Saint-Albain (Saône-et-Loire), la première conférence internationale « Charis : Alliance Internationale », rassemblant les représentants des Églises des Frères de par le monde.

Les autres groupements de Frères

Les groupes qui suivent ne sont pas historiquement rattachés aux groupes issus des Frères de Schwarzenau ou des Plymouth Brethren :

  • Anabaptistes-piétistes :
    • La Church of the United Brethren in Christ, et la Brethren in Christ Church (ou appelée River Brethren), doivent leur origine au travail combiné du pasteur réformé Philipp William Otterbein et du mennonite Martin Boehm, qui a commencé dans le comté de Lancaster en Pennsylvanie dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.
    • Les Huttérites, connus officiellement sous le nom de Hutterian Brethren, sont les descendants d’anabaptistes allemands, suisses et tyroliens conduits par Jacob Hutter, qui a été brûlé sur le bûcher en 1536, pour avoir refusé de renoncer à sa foi.
    • Les Mennonite Brethren sont issus des mennonites russes (Russian Mennonites) de 1860. Les Frères suisses (Swiss Brethren, ou anabaptistes de Suisse) sont devenus mennonites après la division Amish de 1693.
    • Les Frères Moraves (Moravian Brethren), connus sous le nom d’United Brethren, d’« Unitas Fratrum » ou de Frères bohémiens, descendent des disciples de Jan Hus, un réformateur tchèque brûlé en 1415 sur le bûcher. Les leaders suivant sont Peter Chelcicky, Jan Blahoslav et Jan Amos Comenius.
    • La Unity of the Brethren trouve aussi ses origines dans l’œuvre de Jan Hus.
    • Les Social Brethren, apparus à Saline County dans l’Illinois en 1867, résultent d’une tentative de régler le problème de l’esclavage.
  • Autres groupes :
    • Les Frères polonais (Polish Brethren), connus aussi sous le nom de Sociniens, sont un groupe antitrinitaire, précurseur des Unitariens.
    • La Church of the Lutheran Brethren n’est ni anabaptiste ou piétiste, mais le résultat à la fin du XIXe siècle d’un réveil spirituel parmi des congrégations luthériennes du haut Midwest américain. Elles ont formé un synode séparé en 1900.
    • Les United Seventh-Day Brethren (Frères unis du 7e jour), est un groupe adventiste.
    • Le Brethren cult a été fondé par Jimmy T. Roberts.

Articles connexes

Liens externes

Sites des Églises américaines se réclamant de l'héritage des Frères de Schwarzenau

Sites des Églises en France

Page consacrée à l'UEEF sur le site de référencement des Églises évangéliques françaises [1]

Références

  • The Brethren, Roman écrit par l'écrivain américain John Grisham et publié en 2000
  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Brethren » (voir la liste des auteurs)
  • Brethren Encyclopedia, Vol. I-III, Donald F. Durnbaugh, editor
  • Brethren Encyclopedia, Vol. IV, Donald F. Durnbaugh and Dale V. Ulrich, editors, Carl Bowman, contributing editor
  • Gathering Unto His Name, by Norman Crawford (on Plymouth Brethren)
  • Encyclopedia of American Religions, J. Gordon Melton, editor
  • Handbook of Denominations in the United States, by Frank S. Mead, Samuel S. Hill, and Craig D. Atwood
  • Mennonite Encyclopedia, Cornelius J. Dyck, Dennis D. Martin, et al., editors
  • Profiles in Belief: the Religious Bodies in the United States and Canada, by Arthur Carl Piepkorn
  • Religious Congregations & Membership in the United States (2000), Glenmary Research Center
  • Daniel S. Larangé, La Parole de Dieu en Bohême et Moravie. La tradition de la prédication dans l’Unité des Frères de Jan Hus à Jan Amos Comenius, Paris, L’Harmattan, 2008 (Spiritualité & Religions)



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Brethren de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • brethren — index affinity (family ties), blood, kindred, society Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • Brethren — Breth ren, n.; pl. of {Brother}. [1913 Webster] Note: This form of the plural is used, for the most part, in solemn address, and in speaking of religious sects or fraternities, or their members. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • brethren — alternative plural of BROTHER (Cf. brother) (q.v.); predominant c.1200 1600s, but surviving only in religious usage …   Etymology dictionary

  • brethren — archaic plural of BROTHER(Cf. ↑brotherly). ► PLURAL NOUN ▪ fellow Christians or members of a male religious order …   English terms dictionary

  • brethren — [breth′rən; , breth′ərn] pl.n. [ME bretheren, pl.: see BROTHER] brothers: now chiefly in religious use …   English World dictionary

  • Brethren — The Brethren are a number of Protestant Christian religious bodies using the word brethren in their names. In some cases these similarities of name reflect roots in the same early Brethren groups, and in others the adoption of Brethren as part of …   Wikipedia

  • Brethren — Die Bezeichnung Brethren (deutsch Brüder, Geschwister) bzw. Brethren Church tragen im englischen Sprachraum mehrere protestantische Kirchen und Glaubensgemeinschaften im Namen. Aus der Namensähnlichkeit kann nicht auf gemeinsame historische… …   Deutsch Wikipedia

  • brethren — /bredh rin/, n.pl. 1. fellow members. 2. Archaic. brothers. Syn. 1, 2. See brother. * * * ▪ religious organization       group of Protestant (Protestantism) churches that trace their origin to Schwarzenau, Hesse, where in 1708 a group of seven… …   Universalium

  • Brethren —    Within the Protestant movement, several distinct groups have at different times assumed the name Brethren; the name implied the closeness and intimacy they saw as a feature of their fellowship and also allowed them to distinguish themselves… …   Encyclopedia of Protestantism

  • Brethren — Brother Broth er (br[u^][th] [ e]r), n.; pl. {Brothers} (br[u^][th] [ e]rz) or {Brethren} (br[e^][th] r[e^]n). See {Brethren}. [OE. brother, AS. br[=o][eth]or; akin to OS. brothar, D. broeder, OHG. pruodar, G. bruder, Icel. br[=o][eth]ir, Sw. &… …   The Collaborative International Dictionary of English