Bouvron (Meurthe-et-Moselle)


Bouvron (Meurthe-et-Moselle)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouvron.

48° 44′ 32″ N 5° 52′ 51″ E / 48.7422, 5.8808

Bouvron
Armoiries
Administration
Pays France
Région Lorraine
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement de Toul
Canton de Toul-Nord
Code commune 54088
Code postal 54200
Maire
Mandat en cours
Daniel Grojean
2008 - 2014
Intercommunalité Communauté de communes du Toulois
Démographie
Population 194 hab. (1999)
Densité 19 hab./km²
Géographie
Coordonnées 48° 44′ 32″ Nord
       5° 52′ 51″ Est
/ 48.7422, 5.8808
Altitudes mini. 209 m — maxi. 247 m
Superficie 10 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Bouvron est une commune française, située dans le département de Meurthe-et-Moselle et la région Lorraine.

Sommaire

Géographie

Histoire

  • Présence gallo-romaine.
  • Château détruit par le duc de Lorraine Thiébaud Ier de Lorraine en 1215 ou peu avantreconstruit vers le XVe siècle
  • En 1323, Henry de Chérisey et en 1334 Isabelle sa femme reprennent en fief, du comte de Bar Edouard I de Bar, la seigneurie de Bouvron . Ainsi, le comte de Bar, fils de Henri, en considération " des bons et loyals services que son aîné messire « Hanry de Charisey, chevalier, lui ait faict en temps passeis et ferait encore en temps à venir », lui fit don, par lettre scellée de son sceau et datée de l'an de grâce 1323, des terres de Bouveron et de Morville-sur-Seille dont il devint seigneur et ce pour quoi il reconnut devoir six semaines de garde à Mousson [1].

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 2014 Daniel Grojean    
mars 2001 mars 2008 Michel Lelu    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[2])
1962 1968 1975 1982 1990 1999
125 123 107 112 132 194
Nombre retenu à partir de 1968 : population sans doubles comptes

Lieux et monuments

  • Restes du château XIIIe siècle : tour ronde d'angle, tour ronde flanquant la courtine ouest, entrée en plein cintre. Fief du comté de Bar, et de l'évêque de Toul Renaud de Senlis, actuellement englobés dans les bâtiments d'une exploitation agricole.
  • Maison forte XVe siècle
  • Ouvrages militaires faisant partie du camp retranché de Toul.

Nécropole Militaire Allemande d'Andilly

Nécropole Militaire Allemande d'Andilly

Voici le texte qui se trouve affiché à l'entrée de la Nécropole Militaire Allemande d'Andilly:

"Les tombes de soldats sont les grands prédicateurs de la Paix" (Albert Schweitzer, Prix Nobel de la Paix)

Le Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge ou Service d'Entretien des Sépultures Militaires Allemandes a été chargé par le gouvernement allemand d'aménager cette nécropole militaire de regroupement pour les victimes de la Seconde Guerre Mondiale au début des années 60. Ses membres et bienfaiteurs en ont financé l'entretien avec leurs cotisations et dons. Dans le cadre de camps de jeunesse internationaux, des Jeunes gens de toute l'Europe aident toujours à l'entretien, et jettent ainsi les bases d'une compréhension mutuelle.

Au début du mois de septembre 1944, les troupes alliées se pressaient en direction de l'Allemagne. De la Vallée du Rhône jusque sur la crête des Vosges et à la vallée du Rhin, les combats contre les troupes de repli allemandes ont causé des deux côtés des pertes énormes. Les services d'inhumation des Américains ont établi ici pour les leurs, ainsi que pour les soldats allemands, tombés au combat, un cimetière provisoire.

Après la guerre, les Américains ont relevé leurs soldats et les ont inhumés à Saint Avold. Andilly est alors devenu un cimetière militaire allemand où reposaient à l'époque 5000 victimes.

À partir de 1957, le Volksbund a commencé à rechercher et à regrouper à Andilly les corps des soldats allemands tombés dans onze départements. C'est ainsi qu'avec plus de 33000 sépultures, la plus grande nécropole militaire allemande pour la Seconde Guerre Mondiale en France a été créée. Elle a été ouverte au public en 1962.

Les défunts de ce cimetière appellent à la Paix.

Édifice religieux

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Notes et références

  1. T.C. Pont, domaine.
  2. Bouvron sur le site de l'Insee

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bouvron (Meurthe-et-Moselle) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.