Bougrès


Bougrès

Bougret et Charolles

Bougret et Charolles sont un duo de personnages emblématiques de la série de bande dessinée française Rubrique-à-brac créée par Gotlib.

La trame de chaque épisode est invariante : le commissaire Bougret, assisté de son fidèle Charolles, mène une enquête sur un fond absurde. Les suspects sont toujours Aristidès Othon Frédéric Wilfrid, et Blondeaux Georges Jacques Babylas, ce dernier finissant toujours par être accusé coupable (à raison, mais sur des indices tirés par les cheveux).

Sommaire

Personnages

  • Le commissaire Bougret a toujours réponse à tout, il est le mentor de son assistant. C'est lui qui déniche les indices aussi invisibles au yeux du lecteur que ridicules, hilarants et pourtant justes, n'ayant souvent aucun rapport avec les indices trouvés sur les lieux du crime (désignant pourtant ostensiblement le coupable).
  • Charolles est maladroit mais obéissant et admiratif des compétences du commissaire (« chapeau patron ! »). Il aime flirter avec la secrétaire, mais leur petit jeu s'arrête toujours brutalement dès que le « patron » Bougret débarque.
  • Aristidès Othon Frédéric Wilfrid donne une impression de personnage froid et sombre, qui aurait tous les traits du méchant dans une bande dessinée classique, pourtant il est innocent. Il est souvent dépeint comme un étranger.
  • Blondeaux Georges Jacques Babylas est toujours coopératif lors de l'enquête, il joue l'innocent. Pourtant, c'est lui qui finit par être accusé coupable, et avoue par l'expression « damned je suis fait ! ».

Histoire de la série

Il existe une théorie selon laquelle les noms des deux personnages s'inspireraient de ceux des deux héros successifs de la série télévisée Les Cinq Dernières Minutes : le commissaire Bourrel (incarné par Raymond Souplex) et le commissaire Cabrol (incarné par Jacques Debary). On peut affirmer que c'est au Cabrol de Jacques Debary que Charolles doit son expression fétiche : « bon sang mais c'est bien sûr ! ».

Dans le documentaire consacré à Gotlib réalisé par Jean-Loup Martin, l'auteur révèle la raison de ces caricatures tendant vers la private joke : les enquêtes de Bougret et Charolles, avant d'être une bande dessinée publiée dans Pilote puis dans la Rubrique-à-brac, furent créées dans le cadre du Feu de Camp du Dimanche Matin, émission radiophonique mettant en scène les auteurs du même magazine. Ainsi, à chaque épisode, le commissaire était interprété par Gébé, son adjoint par Gotlib, l'éternel coupable par Goscinny, et le suspect innocent par Fred.

Naturellement, Gotlib a conservé la référence à ses camarades en transposant le feuilleton radiophonique sous forme de bande dessinée :

  • l'apparence physique de Bougret est inspirée de celle du dessinateur Gébé,
  • Charolles est une caricature de Gotlib lui-même,
  • Aristidès Othon Frédéric Wilfrid, caricature de Fred, un autre dessinateur de bandes dessinées,
  • et Blondeaux Georges Jacques Babylas, caricature de Goscinny (bien que Blondeaux Georges soit le vrai nom de Gébé).

De nombreuses variantes existent, mentionnons Sherlock Bougres tout en franglais (« aille demande qu'à vous croire, beut canne iou prouve it ? ») ou encore la première enquête de nos héros, encore au cours préparatoire (« en routte vaire de nouvailes zavanttures ! »).

Depuis, l'assistant de Bougret, Charolles, a vécu de nouvelles aventures sous le crayon de Maëster (avec l'assentiment de Gotlib). Devenu le Commissaire Charolles (toujours sous l'apparence de Gotlib) et désormais accompagné de l'inspecteur Piggs (une caricature de Maëster lui-même), ses enquêtes ont été publiées dans les pages de Fluide Glacial, puis réunies dans l'album Meurtres Fatals paru en novembre 1997.

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de la bande dessinée Portail de la bande dessinée
Ce document provient de « Bougret et Charolles ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bougrès de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bougre — bougre, bougresse [ bugr, bugrɛs ] n. • 1450; Bogre « Bulgare » 1172; bas lat. Bulgarus 1 ♦ Fam. Drôle, gaillard. « Trois bougres rigolent en sifflant du picolo » (Duhamel). La bougresse lui en a fait voir. ♢ Par ext. N. m. Individu. ⇒ type. «… …   Encyclopédie Universelle

  • bougre — (bou gr ) s. m. 1°   Nom de certains hérétiques que l on assimilait aux albigeois. 2°   Celui qui se livre à la débauche contre nature : dénomination venue de ce que les haines populaires accusaient les hérétiques de désordres infâmes. 3°   Terme …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Anne Decis — Anne Décis Données clés Naissance 8 février 1975 (1975 02 08) (36 ans) Paris Nationalité Française …   Wikipédia en Français

  • Olivier Sillig — Olivier Sillig, né le 18 mai 1951 à Lausanne, est un psychologue, informaticien, artiste peintre, cinéaste et écrivain vaudois. Sommaire 1 Biographie 2 Publications 3 Cinéma …   Wikipédia en Français

  • MÔN — Dans l’histoire des civilisations de l’Asie du Sud Est occidentale, la culture môn a joué un rôle important, parfois occulté, et qui peu à peu révèle son ampleur. Les Môn, en effet, ont diffusé là des traits culturels venus de l’Inde (langues… …   Encyclopédie Universelle

  • bistro — bistrot ou bistro [ bistro ] n. m. • 1892, 1882 bistrô; cette date écarte l hypothèse d une adapt. du russe byistro « vite », qui n aurait pu se faire qu en 1814 1815; p. ê. rapport avec bistouille ♦ Fam. 1 ♦ Vieilli Marchand de vin tenant café.… …   Encyclopédie Universelle

  • bistrot — ou bistro [ bistro ] n. m. • 1892, 1882 bistrô; cette date écarte l hypothèse d une adapt. du russe byistro « vite », qui n aurait pu se faire qu en 1814 1815; p. ê. rapport avec bistouille ♦ Fam. 1 ♦ Vieilli Marchand de vin tenant café. « les… …   Encyclopédie Universelle

  • figure — [ figyr ] n. f. • Xe; lat. figura « forme » I ♦ 1 ♦ Vx Forme extérieure d un corps. ⇒ aspect. Des outils « dont il ne connaît ni l usage, ni le nom, ni la figure » (La Bruyère). ♢ Mod. N avoir plus figure humaine : être si mal en point que la… …   Encyclopédie Universelle

  • figuré — figure [ figyr ] n. f. • Xe; lat. figura « forme » I ♦ 1 ♦ Vx Forme extérieure d un corps. ⇒ aspect. Des outils « dont il ne connaît ni l usage, ni le nom, ni la figure » (La Bruyère). ♢ Mod. N avoir plus figure humaine : être si mal …   Encyclopédie Universelle

  • bougresse — ● bougresse nom féminin Populaire. Femme méchante, maligne. bougre, bougresse [bugʀ, bugʀɛs] n. ÉTYM. 1450; v. 1260, « sodomite »; 1172, bogre « hérétique »; du bas lat. bulgarus « bulgare » (→ Bulgare), d a …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.