Bouchons d'oreilles


Bouchons d'oreilles

Protections auditives

Les protections auditives sont des équipements visant à atténuer les effets du bruit ambiant sur l'être humain, limitant ainsi les risques de lésions de l'audition.

Il en existe plusieurs types : les bouchons d'oreilles, les casques antibruit, les protections équipées (standard ou sur mesure), adaptées à l'industrie ou... à la musique, grâce à des filtres étudiés, et enfin les systèmes actifs.

Sommaire

Les bouchons d'oreilles

Bouchons d’oreilles en caoutchouc siliconé pour la protection contre l'eau, la poussière, etc

Un Bouchon d’oreille est un dispositif qui est destiné à être inséré dans le conduit auditif pour protéger l'utilisateur de l’effet nocif du bruit ou de l'intrusion d’eau, de corps étrangers, de poussière ou d’un vent excessif.

Protection contre l’eau

Certains bouchons sont conçus principalement pour éviter la pénétration de l'eau dans le conduit auditif, en particulier pour la natation et les sports nautiques. Elles peuvent être constituées de cire ou de silicone, qui est moulé sur le conduit auditif de l'usager.

Une étude de 2003 publiée dans une revue d’oto-rhino-laryngologie clinique, a constaté qu'une boule de coton imbibée d’un gel d’hydrocarbure était plus efficace pour empêcher la pénétration de l'eau dans l'oreille, plus facile à utiliser et plus confortable qu’un bouchon de cire, un bouchon en mousse.

Comme beaucoup l'ont signalé, notamment Jacques-Yves Cousteau[1], les bouchons d'oreille sont réellement nocifs pour les plongeurs, en particulier les plongeurs en scaphandre autonome. Les plongeurs respirent l'air comprimé ou d'autres mélanges de gaz, à une pression correspondant à la pression de l'eau. Cette pression s’exerce aussi à l'intérieur de l'oreille, mais pas entre le tympan et le bouchon d’oreille, de sorte que la pression derrière le tympan va souvent faire éclater le tympan. Les plongeurs en apnée ont moins de pression à l'intérieur des oreilles, mais la pression atmosphérique s’exerce aussi au niveau du conduit auditif externe.

Protection auditive

Il existe différents types de protection auditive anti bruit: bouchons jetables aussi appelés bouchons anti bruit, casques anti-bruit, bouchons moulés ou protections moulées et autre prothèses auditives sur mesure.

Histoire

La première utilisation de bouchon d'oreilles en cire est mentionnée dans l’ Odyssée, lorsque l'équipage d’Ulysse a utilisé ce procédé pour éviter d'être distrait par le chant des Sirènes.

Les matières utilisées pour la fabrication des bouchons ont été découvertes en 1967, au Conseil national de recherches aux États-Unis, par Ross Gardner et son équipe. Dans le cadre d'un projet sur les joints d'étanchéité, ils ont mis au point une résine avec des propriétés d'absorption d'énergie. Ce matériau E-A-R a été développé ultérieurement et commercialisé sous forme de bouchon d’oreille en mousse à mémoire de forme.

Bouchons d’usage courant

Quelques bouchons en mousse condensée...
...ou en mousse expansée

Ce type de protection auditive est souvent porté par les travailleurs de l'industrie qui travaillent à proximité de machines bruyantes pendant de longues périodes. Bouchons d'oreilles sont classés par un «indices de réduction du bruit» ou IRB (Single Nombre Ratings, ou SNR, dans l'Union européenne), qui donne une information sur le niveau de protection contre le bruit, en décibels, assuré par le dispositif de protection. Cet amortissement acoustique se chiffre habituellement entre 26 et 33 décibels.

La plupart des bouchons d'oreilles sont fabriqués en mousse à mémoire de forme, qui est généralement roulé en forme de cylindre bien comprimé (sans plis) par les doigts et ensuite inséré dans le conduit auditif. Une fois libéré, le bouchon gonfle jusqu'à obturer le conduit, amortissant les vibrations sonores qui atteignent le tympan. D’autres type de bouchons sont simplement insérés dans le conduit auditif sans être d’abord roulés et compressés. Parfois les bouchons d'oreilles sont reliés par un cordon pour les maintenir ensembles lorsqu'ils ne sont pas utilisés. Les autres matériaux utilisés pour les bouchons d'oreilles sont la cire ou le silicone, qui est roulé en boule et soigneusement moulé pour s'adapter sur le conduit auditif externe, offrant un ajustement personnalisé pour l’utilisateur.

D'autres dispositifs qui assurent une protection auditive comprennent des dispositifs électroniques autour ou dans l'oreille, destinés à annuler les vibration acoustiques d’une détonation et, éventuellement, d’amplifier les sons de la conversation à des niveaux normaux. Bien que riche en fonctionnalités, ces appareils électroniques ont un coût qui atteint plus d'une centaine de fois celui de leurs homologues en mousse.

Du fait de leur efficacité à réduire le niveau d’exposition sonore, les bouchons d'oreilles sont souvent utilisés pour prévenir une perte auditive et des acouphènes (sifflement d’oreilles), chez les salariés exposés au bruit.

Bouchons d’oreille pour musiciens et techniciens du son

Bouchons d’oreille en silicone avec filtre bleu Elacin ER-25 pour les musiciens. Un filtre est retiré du bouchon d’oreille pour montrer sa taille.
Bouchons d’oreille en silicone avec filtre bleu Elacin ER-25 pour les musiciens.

Certains bouchons d'oreilles sont conçus pour atténuer le niveau d’exposition sonore en décibels pour l'utilisateur sans affecter sa perception de la musique. Ils sont couramment utilisés par les musiciens et techniciens tant en studio qu’en concert pour éviter une exposition à un niveau trop élevé, tout en respectant un bon équilibre dans la bande des fréquences perçues.

Bouchons d’oreille de musiciens. Les embouts gris contiennent une ligne de transmission acoustique avec un amortisseur (atténuateur) à l’extrémité tandis que le dôme forme un sceau qui obture la partie externe du conduit auditif. L’orifice de sortie est juste un petit trou à l'extrémité gauche du bouchon.

Les musiciens qui pratiquent des genres musicaux connus pour leur caractère bruyant, surtout le rock, portent souvent des bouchons d'oreilles pour éviter d'endommager leur ouïe et de voir leurs propres performances se dégrader.

Les bouchons pour musiciens sont conçus pour atténuer les sons uniformément sur l'ensemble des fréquences auditives et permettre ainsi aux musiciens de l’orchestre d'entendre clairement les harmoniques aigues, chants, cymbales, et d'autres hautes fréquences, mais à volume réduit. Ces bouchons d'oreilles apportent généralement une atténuation de 20 dB seulement et ne sont pas destinés à la protection contre les niveaux sonores très élevés (> 105 dB).

Bouchons d’oreille pour musiciens, modèle économique en caoutchouc et silicone. Le trou de l’extrémité gauche est le port d'entrée qui s'étend jusqu'à la bride centrale où se produit l'atténuation

Certains bouchons d'oreilles pour musiciens sont faits sur mesure pour la personne qui les utilise. Cela implique de consulter un audiologiste à subir un test d'audition et de prendre les empreintes du conduit auditif pour réaliser les moules qui seront confiés à un fabricant qui livrera alors au client un lot de bouchons moulés sur mesure conditionnés avec différents filtres sous emballage personnalisé et prêts à être insérés.

Les différents filtres offriront des niveaux d'atténuation différents, généralement 9, 15, et 25 dB. Ces types de bouchons d'oreilles fourniront une atténuation globale et un isolement véritable du bruit extérieur, puisqu’ils s’adaptent à chaque personne. Ils offrent également une bien meilleure protection à des niveaux sonores très élevés. Ce type de bouchons est très populaire parmi les ingénieurs du son car ils leur permettent d’écouter leurs enregistrements à niveau sonore élevé en toute sécurité et pendant des périodes prolongées.

Il existe également un autre type de protecteur auditif pour musiciens, ingénieurs du son et mélomanes, dont le développement a fait l'objet d'un dépôt de brevet fin 2007. Cette nouvelle technologie fonctionne sur le principe d'un correcteur Loudness et filtre le son en tenant compte de la résonance naturelle de l’oreille. Le correcteur Loudness vient compenser les zones de fréquences les moins amplifiées par l’action naturelle de l’oreille, ceci pour une perception extrêmement naturelle et musicale. Ainsi, il atténue plus fortement dans la fréquence de résonance de l’oreille, car elle est plus sensible, et moins fortement sur le reste du spectre, ceci pour compenser naturellement ce que l’oreille a envie d’entendre lorsque le son est atténué. Ainsi, on parle, pour la première fois à propos d'un protecteur auditif, de restitution du son linéaire et non plus d'atténuation linéaire. Le filtre acoustique Earpad® a également la particularité de générer un contenu fréquentiel au-délà du 8000htz jusqu’à 16000htz pour générer un maximum d’harmoniques et un aigu plus naturel. Les améliorations apportées par cette nouvelle technologie sont essentielles et immédiates : sonorité plus agréable et plus musicale, son plus en relief.

Le filtre acoustique Earpad® est adapté sur des prothèse auditives réalisées sur mesure, d'après l'empreinte des conduits auditifs et disponible avec 3 niveaux moyens d'atténuation : -9, -13 et -17 dB. Il existe aussi une version standard réutilisable, adaptable sans prise d'empreintes dont le niveau de protection moyen est de 16 dB.

L'utilisation de ce type de protecteur auditif est également très appréciée dans les situations de bruit quotidiennes (transports en commun, milieux urbains...) car elle apporte une sensation d'apaisement immédiat et diminue nettement le stress et la fatigue de fin de journée sans isoler l'utilisateur de son environnement sonore.

Elle est aussi recommandée pour les individus atteints de troubles auditifs comme les acouphènes ou l'hyperacousie.

Dans les autres activités de loisirs, les motocyclistes et les skieurs peuvent également choisir d'utiliser des bouchons d'oreilles réduisant le niveau des décibels, lié au bruit continu du vent sur la tête ou le casque.

Protection auditive pour les voyages en avion

À l'altitude de croisière, la pression atmosphérique est moindre. Bien que la cabine passager soit pressurisée (généralement 0.8 atm contre 1 atm au niveau de la mer), les passagers peuvent ressentir une gène auditive. Le phénomène est exactement le même que pour la plongée sous-marine, une différence entre la pression dans l'oreille interne et l'extérieur, créant une déformation du tympan, donc une déformation des sons. On constate la même gène dans les ascenseurs rapides des gratte-ciels.

Des bouchons d'oreilles sont disponibles pour protéger les oreilles contre la douleur provoquée par les changements de pression dans les cabines d'avion. Certains dispositifs contiennent un filtre en céramique poreuse qui assure l’égalisation des pressions de l'air atmosphérique entre l’intérieur et l'extérieur des oreilles évitant ainsi la douleur pendant le décollages et l’atterrissage.

La meilleure méthode consiste a avaler sa salive à la montée, et pour la descente : à se pincer le nez et à souffler par le nez pour augmenter la pression interne (manœuvre de Valsalva).

Risques pour la santé

L'utilisation prolongée peut favoriser la formation de bouchons de cérumen dans l’oreille externe, car elle bloque le flux normal du cérumen vers l'extérieur. .[2] Par conséquent, il est nécessaire de nettoyer le conduit auditif et les bouchons d’oreilles entre chaque utilisation en cas d'usage prolongé, par exemple si la personne dort avec des bouchons d'oreilles. Sinon il peut apparaître des acouphènes, une perte d'audition, des douleurs et une infection. [2] Les bouchons d'oreilles sont lavés à l'eau et au savon doux et rincés abondamment à l'eau claire et séchés à l’air ou à l'aide d'un chiffon propre. Les bouchons de cérumen peuvent être évités de plusieurs façons. Tout d’abord le seul mouvement de la mâchoire favorise le processus de nettoyage naturel les oreilles et le fait de parler et d’utiliser le chewing-gum peut être bénéfique. Si cela n’est pas suffisant, la méthode la plus courante pour enlever un bouchon de cérumen est d’injecter de l'eau chaude au moyen d’une seringue (cette méthode est utilisée par 95% des médecins généralistes. [3]). La méthode de la curette est plus fréquemment utilisée par les oto-rhino-laryngologistes lorsque le conduit auditif est partiellement obturé et que le bouchon adhère à la peau du conduit auditif. L’utilisation d’un Coton-tige, en revanche, pourrait au contraire repousser le cérumen plus loin dans le conduit auditif.

Protection auditive sur mesure

La réduction du niveau sonore en décibels peut être obtenue par des bouchons d'oreilles moulés sur mesure à partir d’une empreinte du conduit auditif. Cette méthode entraîne un coût plus élevé que les bouchons jetables et autre bouchons d'oreilles, toutefois amorti si usage régulier, mais peut réduire l'inconfort généralement rencontré après une utilisation prolongée, ou si le niveau de protection ou d’efficacité est insuffisant.

Exemple de protections auditives sur mesure en silicone Cotral

La protection personnalisée pour diminuer la pression dans les transports aériens est moins fréquente, car elle est moins utilisée que les autres protections auditives, et donc moins demandée.

Intérêts et inconvénients de ce type de protection

Les protections en cire naturelle (souvent appelées « boules Quies », du nom de la marque) doivent être malaxées manuellement avant d'être insérées dans les oreilles. Par conséquent, il faut faire attention à la mise en place.

Il existe des protections adaptées aux musiciens, dotées de "filtres", dont la courbe de réponse est spécialement étudiée. L'idéal reste les protections moulées sur mesure, offrant une atténuation allant, selon le modèle jusqu'à -25 dB.

Les protections en cire ou en mousse sont normalement conseillées pour un usage unique, bien que celles en mousse soient indiquées comme étant lavables.

Les casques

Article détaillé : Casque antibruits.

Les casques à protection physique

Un casque serre tête Husqvarna
Protecteurs auditifs et visière sur un casque de sécurité

Les casques anti-bruit sont des équipements de protection individuelle conçus pour protéger les oreilles. Ils se composent d'un arceau en plastique ou en métal qui s'adapte sur le sommet du crâne, et d’une coque à chaque extrémité, pour couvrir les oreilles. Ils se déclinent en deux grands types:

  • Les casques thermiques , portés en hiver pour garder les oreilles au chaud.
  • Les casques acoustiques , connus également sous le nom de protecteurs auditifs : coquilles doublées de matériaux insonorisants, semblables en apparence aux casques thermiques et qui sont utilisés comme protections auditives. Ceux-ci peuvent être fixés sur un serre tête ou clipsés sur un casque de sécurité, pour une utilisation sur les chantiers du bâtiment. Certains fabricants combinent un casque protecteur avec un casque antibruit, permettant à l'utilisateur d'écouter de la musique, le téléphone ou toute autre source audio et aussi de bénéficier de la protection ou de l'isolement par rapport au bruit ambiant. Les casques acoustiques ont été crées en Italie en 1982.

Les casques à diffusion de bruit anti-bruit

Il existe des écouteurs sonores classiques, se branchant par exemple sur un baladeur, munis d'un circuit électronique qui, avec un micro captant les bruits de l'environnement savent supprimer ces derniers du son, la musique diffusée par ces écouteurs.

Les "bruits" (de conversations, de moteur, de trains) sont généralement bien estompés, mais uniquement lors de l'écoute, car un souffle désagréable est perceptible lorsque le baladeur ne diffuse pas de musique.

L'électronique ne supprime les sons environnants que sur une bande de fréquence déterminée, cela dit des progrès sont faits par les fabricants, et plusieurs modèles assez efficaces existent depuis quelques années (en 2008).

Protections auditives et législation

La directive européenne 2003/10/CE cadre cette question. Elle a été transposée en droit français le 19 juillet 2006[4].

Législation Santé et sécurité au travail : Elle fait référence à de nombreux textes réglementaires.

La législation relative à la prévention du bruit en milieu de travail repose sur la directive européenne 86/188/CE, qui recommande de réduire le niveau équivalent de bruit à moins de 90 dB(A), ainsi que sur les articles R232-8 et suivants du Code du travail (décret 88-405 du 21 avril 1988)qui indique les dispositions à prendre en fonction des seuils atteints:

Le décret 2006-892 du 19 juillet 2006 modifie les prescriptions minimales en matière de protection des travailleurs contre les risques pour leur santé et leur sécurité résultant ou susceptibles de résulter d'une exposition au bruit, notamment le risque pour l'ouïe. La réglementation française comporte des seuils d’actions, déterminés par

  • les niveaux d’exposition quotidienne au bruit (80 et 85 dB(A) ou
  • par les niveaux de crête (135 et 137 dB(C)).

Tout dépassement de ces seuils rend obligatoire une action de l'employeur pour réduire le risque, dont en dernier recours par l'usage de PICB, si des actions de réduction techniques ou organisationnelles (encoffrement des machines, insonorisation des locaux…). n'ont pas suffit à garantir que le travailleur est sous le seuil légal [5] d'exposition

Références

  1. The Silent World (New York:1953, Harper, pp. 5-6)
  2. a  et b Columbia University - Ear plugs
  3. Sharp, J.F., Wilson, J.A., Ross, L., Barr-Hamilton, R.M., « Ear wax removal: A survey of current practice », dans Br.Med.J., vol. 301, no 6763, 1990, p. 1251-1253 
  4. journal officiel du décret 2006-892
  5. Ex : Code Français du travail, article R. 4434

Voir aussi

Bibliographie

  • Étude bibliographique de l'INRS "Affaiblissement acoustique in situ des protecteurs individuels contre le bruit"

Lien externe

  • Portail de la médecine Portail de la médecine
Ce document provient de « Protections auditives ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bouchons d'oreilles de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bouchons d'oreille — Protections auditives Les protections auditives sont des équipements visant à atténuer les effets du bruit ambiant sur l être humain, limitant ainsi les risques de lésions de l audition. Il en existe plusieurs types : les bouchons d oreilles …   Wikipédia en Français

  • PICB — Protections auditives Les protections auditives sont des équipements visant à atténuer les effets du bruit ambiant sur l être humain, limitant ainsi les risques de lésions de l audition. Il en existe plusieurs types : les bouchons d oreilles …   Wikipédia en Français

  • Protecteurs individuels contre le bruit — Protections auditives Les protections auditives sont des équipements visant à atténuer les effets du bruit ambiant sur l être humain, limitant ainsi les risques de lésions de l audition. Il en existe plusieurs types : les bouchons d oreilles …   Wikipédia en Français

  • Protections auditives — Les protections auditives sont des équipements visant à atténuer les effets du bruit ambiant sur l être humain, limitant ainsi les risques de lésions de l audition. Il en existe plusieurs types : les bouchons d oreilles, les casques… …   Wikipédia en Français

  • Équipement de protection individuelle — Pour les articles homonymes, voir EPI et Protection individuelle. Panneau près d une antenne relais GSM Un équipement de protection individuelle (EPI) est une protection concernant un individu contre un r …   Wikipédia en Français

  • FELIN — Félin (arme) Exemple d un fantassin équipé de FELIN Félin (FELIN, Fantassin à Equipement et Liaisons INtégrées) est le nom donné à un équipement destiné au fantassin français du XXIe siècle. Ce projet est développé par la société …   Wikipédia en Français

  • Felin (arme) — Félin (arme) Exemple d un fantassin équipé de FELIN Félin (FELIN, Fantassin à Equipement et Liaisons INtégrées) est le nom donné à un équipement destiné au fantassin français du XXIe siècle. Ce projet est développé par la société …   Wikipédia en Français

  • Félin (arme) — Exemple d un fantassin équipé de FELIN Félin (FELIN, Fantassin à Equipement et Liaisons INtégrées) est le nom donné à un équipement destiné au fantassin français du XXIe siècle. Ce projet est développé par la société …   Wikipédia en Français

  • Surdité par traumatisme sonore — La Perte auditive due au bruit (NIHL) est une affection de plus en plus répandue qui résulte de l exposition à des traumatismes sonores de forte intensité, surtout pendant une longue période de temps. Sommaire 1 Description 2 Mécanisme et Causes… …   Wikipédia en Français

  • Heavy Metal (musique) — Pour les articles homonymes, voir Heavy metal. Heavy metal Origines stylistiques Blues rock …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.