Boston Justice


Boston Justice
Boston Justice
Fichier:Boston Legal titles.jpg
Titre original Boston Legal
Autres titres
francophones
Justice à Boston
(Québec)

Boston legal et Les Maîtres de Boston
(Suisse)

Genre Série judiciaire
Créateur(s) David Edward Kelley
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d’origine ABC
Nombre de saisons 5
Nombre d’épisodes 101[1]
Durée 42 minutes
Diffusion d’origine 26 septembre 2004 – 8 décembre 2008
Séries télévisées

par période / genre / pays
Liste complète

Boston Justice (France et Belgique) ou Justice à Boston (Québec) ou Les Maîtres de Boston[2] (Suisse) (Boston Legal) est une série télévisée américaine créée par David Edward Kelley et diffusée à partir du 3 octobre 2004 sur le réseau ABC. La série s'est achevé le 8 décembre 2008.

La série est diffusée en français en Belgique depuis le 3 juin 2006 sur la RTBF ; en France sur 13ème rue et depuis le 6 juin 2006 sur TF1 ; au Québec depuis le 4 septembre 2006 sur Séries+ et en Suisse depuis le 4 mars 2007 sur TSR1.

Il s'agit d'un spin-off de la série The Practice.

Sommaire

Synopsis

L'immeuble du 500 Boylston Street est censé être le siège du cabinet Crane, Poole & Schmidt.

Alan Shore (James Spader), avocat talentueux et polémique du cabinet Crane, Poole & Schmidt, a un sens de l'éthique et de la morale assez atypique et aime les cas qui semblent perdus d'avance presque autant que les longues plaidoiries. Il s'occupe d'affaires futiles comme d'affaires ayant un enjeu social pour peu qu'elles aient un intérêt à ses yeux, qu'il consiste en un défi juridique ou vise l'agacement des associés de Crane, Poole et Schmidt. Il est le meilleur ami de Denny Crane (William Shatner), un des associés et membre fondateurs du cabinet Crane Poole & Schmidt. Ancienne légende du barreau, il est aussi excentrique qu'obsédé par les femmes. Il reste invaincu au tribunal, avec plus de 6000 affaires gagnées. C'est une caricature de républicain pur et dur, pour la guerre et la peine de mort et surtout pour les armes à feu. Arme à feu dont il n'hésite pas à se servir au grand désespoir des associés principaux.

La série est centrée sur l'amitié entre Denny Crane et Alan Shore, qui créent à eux deux la plupart des ressorts comiques qui ont fait son succès, chaque épisode se terminant par Alan et Denny fumant un cigare et buvant un whisky tout en discutant. Le tout est mâtiné d'histoire d'amour et de drames sans jamais flirter avec le mélodrame. L'humour utilisé peut être primaire (Denny Crane lâchant un pet à un instant inopportun), surréaliste ou extrêmement fin et cynique. De nombreuses références aux autres séries, aux rôles de William Shatner dans Star Trek et des répliques inattendues faisant référence à la condition de personnage de série des acteurs (voir plus bas), comme « Ah vous voilà ! Je vous ai à peine vu dans cet épisode » donnent à la série un charme particulier.

À noter que le personnage d'Alan Shore est apparu dans la dernière saison de The Practice, autre série de David E. Kelley qui traite d'un cabinet d'avocats mais de façon dramatique.

Distribution

  • James Spader (VF : Pierre-François Pistorio) : Alan Shore
  • William Shatner (VF : Bernard Tiphaine) : Denny Crane
  • Monica Potter (VF : Laurence Sacquet) : Lori Colson (2004-2005): Uniquement présente dans la saison 1, elle occupe cependant une place centrale pendant de nombreux épisodes. On la voit notamment seconder l’associé Poole (sorti prématurément de sa clinique), gérer des cas complexes de « meurtre fantasmé », de double personnalité…Sur un plan personnel, elle est la confidente privilégiée de Brad Chase avec qui elle partage une amitié de longue date, mais se découvre une attirance pour le charisme dont Alan Shore fait preuve et se laisse peu à peu influencer par ses pratiques pas toujours très règlementaires.
  • Rhona Mitra (VF : Barbara Tissier) : Tara Wilson (2004-2005): Découverte dans « The Practice » où elle jouait le rôle de secrétaire, on la retrouve dans « Boston Public » en tant qu’avocate-stagiaire. Elle seconde régulièrement Alan Shore, avec qui elle aura une brève relation lors de la saison 1, avant de rentrer en Angleterre avec un de ces anciens amants (incarné par Rupert Everett) début de la saison 2. Son rôle de faire-valoir nous permet d’explorer les différents aspects de la personnalité d’Alan Shore avec lequel elle entretien des rapports tour à tour de séduction, de répulsion, de profond respect puis d’indifférence.
  • Lake Bell (VF : Julie Dumas) : Sally Heep (2004-2005): Avocate débutante, elle apparait dans les derniers épisodes de « The Practice » où, alors en conflit avec une collègue beaucoup plus expérimentée, on la découvre naïve, trop impulsive, sincère et volontaire. Alan Shore agit alors en mentor en lui indiquant comment forger ses premières armes d’avocate. De retour dans « Boston Legal », c'est alors une avocate à l’esprit de battante, autant pour ses clients que pour ses propres intérêts. Elle quittera cependant le Cabinet à la demande expresse de « Schmidt » qui lui reprochera son manque de maturité et d’instinct de manipulation.
  • Mark Valley (VF : Boris Rehlinger) : Brad Chase (2004-2007) : Personnage principal dans les trois premières saisons, il ressemble physiquement à Ken (de « Barbie ») et fantasme sur de nombreuses femmes, sans oser trop les aborder (dont ses collègues Lori Colson et plus tard Denise Bauer). Avant tout homme de principes, carré voire machiste, il est surtout fidèle aux bonnes pratiques de la loi et, à ce titre, méprise (voire jalouse) l’attitude d’Alan Shore qui semble récolter tous les lauriers. En réalité, il a une attitude très protectrice envers les femmes, respecte son pays, adore son métier et accèdera finalement au poste de partenaire principal du cabinet avant d’établir une situation plus stable d’homme de famille au début de la saison 4.
  • Candice Bergen (VF : Évelyne Séléna) : Shirley Schmidt (2005-2008): Une des seules femmes récurrentes de la série (les personnages sont renouvelés presque à chaque saison), elle est également associée principal du cabinet portant son nom. Aussi âgée (ou presque) que Denny Crane, elle a cependant su conserver beaucoup de charme et fait fantasmer Alan Shore, Denny Crane et d’autres anciens amants de passage (dont l’un est incarné par Tom Sellect en invité spécial). Prenant son rôle d’associée principale très à cœur (« Crane » souffre d’Alzheimer et « Poole » d’instabilité mentale) elle se doit d’assurer la réputation du Cabinet et, à ce titre, se montre stricte et sans pitié lorsqu’il s’agit de décider de la bonne marche de l’entreprise. Elle n’hésite donc pas à renvoyer le personnel (de l’assistante aux avocats les plus prometteurs) ou à imposer ses directives suivant la formule sans appel : « Règle numéro 1, vous êtes à « Crane, Poole & Schmidt. Règle numéro 2 : je suis Schmidt ! ». Malgré cette dureté et les manières dirigistes qui incombent à son poste, elle est la première à « monter au front » pour sauver les cas les plus complexes ou désespéré. Et c’est au tribunal qu’on la découvre capable de compassion (certains cas, tels que la maladie d’Alzheimer, la touchent personnellement), extrêmement charismatique (elle arrive à défendre certaines affaires a priori indéfendables) et impliquée envers ses collègues (elle fait tout pour protéger/maintenir la réputation de son ami Denny Crane).
  • Christian Clemenson (VF : Jean-François Aupied) : Jerry Espenson (2005-2008): Il apparait dès la saison deux, sporadiquement d’abord, puis dans de nombreux épisodes de la saison trois (en tant qu’avocat de la partie adverse), et enfin crédité aux génériques des saisons quatre et cinq, où il devient un des personnages principaux. Ses principales caractéristiques sont ses « tics » (mains posées sur les genoux en position debout, bruits buccaux et onomatopées diverses) qui ne sont en fait qu’une manifestation d’une maladie rare dont il se soigne grâce à une thérapie comprenant la prise de médicaments et surtout le recours à une cigarette en bois. Accessoire lui permettant de (re)prendre confiance, il se montre alors extrêmement décontracté et sûr de lui, se permettant même parfois des plaisanteries déplacées en plein tribunal. Il reste certainement l’un des personnages les plus attachants et ayant le plus évolué au cours des saisons.
  • Julie Bowen (VF : Gaëlle Savary) : Denise Bauer-Chase (2005-2008): Présente durant les saisons 2 et 3, ses premiers « cas » chez « Crane, Poole & Schmidt » la montrent très dirigiste envers ses assistants et distante envers ses collègues. En fait, elle est en pleine procédure de divorce et cherche un sens à sa vie. Carriériste, elle de temps pour approfondir la moindre relation et « enchaine » pendant un temps les aventures, avec un faux policier au début, avant de succomber aux charmes d’un de ses clients atteint d’un cancer incurable. Flirtant par instant avec Alan Shore, puis avec un autre associé, c’est finalement en compagnie de Brad Chase qu’elle trouvera l’aventure « sans lendemain » la plus stable. Elle quittera le Cabinet à la fin de la saison 3 pour devenir mère au foyer (à noter cependant une apparition dans un épisode de la saison 4 confirmant son statut d’avocate-femme au foyer épanouie).
  • René Auberjonois (VF : Bernard Woringer) : Paul Lewiston (2005-2008)
  • Justin Mentell (VF : Emmanuel Garijo) : Garrett Wells (2005-2006)
  • Ryan Michelle Bathe (VF : Annie Milon) : Sara Holt (2005-2006)
  • Constance Zimmer (VF : Barbara Delsol) : Claire Simms (2006-2007)
  • Craig Bierko (VF : Jean-Philippe Puymartin) : Jeffrey Coho (2006-2007)
  • Jane Lynch (VF : Anne Jolivet) : Joanna Monroe (2006-2008)
  • Gary Anthony Williams (VF : Guillaume Orsat) : Clarence Bell (2007-2008): A l’instar de Jerry Espenson, ce personnage est atypique par les problèmes de « double personnalité » dont il semble souffrir. Il apparait en début de saison trois dans la peau d’une « femme » à laquelle on refuse le droit d’entrée aux toilettes des dames. On découvre cependant que, loin d’être schizophrène, Clarisse (la femme) est la partie « extravertie » que Clarence (sa vraie identité) n’ose exprimer. Suite à cette « affaire » qu’il finit par gagner, on le retrouve dans quelques épisodes en « Oprah Winfrey » avant d’apparaitre au générique en milieu de saison trois.
  • John Larroquette (VF : Philippe Ogouz) : Carl Sack (2007-2008)
  • Tara Summers (VF : Stéphanie Lafforgue) : Katie Lloyd (2007-2008): Avocate débutante (nous la rencontrons au début de la saison quatre, au sortir de son cursus de droit), elle partage le bureau de Jerry Espenson. Au départ agissant comme son mentor, ils deviennent rapidement amis et elle agit souvent comme son bras droit : là où Jerry passerait pour « bizarre » auprès du tribunal, elle est l’atout « séduction » grâce à son sens de l’écoute, son ouverture d’esprit, son côté posé et sa féminité. Bien que ses premiers cas la mettent rudement à l’épreuve, elle endosse volontiers son rôle de conseillère et fait preuve de compassion envers ses clients et collègues.
  • Saffron Burrows (VF : Marie Zidi) : Lorraine Weller (2007-2008)
  • Taraji P. Henson (VF : Mélody Dubos) : Whitney Rome (2007-2008)

Autres personnages

Les juges

Apparitions ponctuelles

Épisodes

Le quatrième mur

Dans plusieurs épisodes, les comédiens suppriment le quatrième mur, faisant ainsi directement référence à leur condition de personnage de série télévisée.

Saison 1

Saison 2

  • Episode 2x13 - Négligence sur le net : A la fin de l'épisode, Alan rejoint Denny sur le balcon et dit "Ah vous voilà! Je vous ai à peine vu dans cet épisode.". Ce à quoi ce dernier lui répond: "Mmmh. Et ça m'a attristé.".
  • Episode 2x17 - Le divorce de la mariée  : Au début de l'épisode, Denny trompe sa nouvelle femme, qui aussitôt engage un cabinet d'avocats pour poursuivre Denny. Lors d'une première entrevue, Shirley se présente, accompagnée de Denny, Paul, Brad et de trois autres personnes. L'avocat de la partie adverse dit alors : "Bonjour tout le monde. Shirley. J'ai été trop modeste, moi je n'ai amené que deux figurants."
  • Episode 2x20 : Denny parle à Ivan à la fin de la journée après avoir appris sa relation avec Shirley : "Tous deux nous sommes des meneurs, les vedettes de notre propre feuilleton ; seulement il ne peut pas y avoir qu'une seule élue de notre cœur. Bien sûr, parfois à la fin d'un épisode, la vedette a l'air d'être casée avec quelqu'un mais l'épisode suivant il l'a remplacée par une autre. C'est une façon de créer un suspense permanent."
  • Episode 2x23 : Alan rencontre Gélina dans les couloirs du palais de justice. Cette dernière dit alors : "Que le temps passe, la dernière fois que nous nous sommes vus..." Alan la coupe et dit : "Je crois que c'était dans le dernier épisode de la 1ère saison, vous êtes partie faire du cinéma, ensuite nous avons repris le tournage et ..." Gélina reprend : "on se retrouve encore en fin de saison."
  • Episode 2x25 : A la fin de l'épisode, Alan rejoint Denny sur le balcon et dit "Moi je vous parie que cette chère Marlène est encore meilleure dos au mur". Ce à quoi ce dernier lui répond: "Vivement le prochain épisode"
  • Episode 2x27 D'une rive à l'autre : vers la fin de l'épisode, Shirley croise Denny qui revient d'une visite de le filiale Crane, Poole et Schmidt à Los Angeles, ils commencent à discuter puis Denny dit; Shirley, c'est le dernier épisode de la saison..." et Shirley lui répond: " Denny, je n'ai pas l'intention de t'embrasser..."

Saison 3

  • Episode 3x02 : Clarisse, Clarence et les autres : Dans le prologue, on voit les deux nouveaux associés arriver. Denny entre à son tour et l'un des deux associés dit: "Nous sommes les nouveaux". Denny répond: "Ça m'étonnerait, on vous aurait vu dès le premier épisode de la troisième saison". Quelques secondes de dialogue plus tard, Denny dit: "Crane, bienvenue dans Boston Justice". Ensuite, la fille se plaint que Denny lui pelote les fesses, et Denny répond: "C'est comme ça que tout le monde se salue dans ce cabinet". Il se tourne ensuite vers la caméra et dit "Envoyez le générique" et celui-ci démarre.
  • Episode 3x19 : Denny et Alan sont comme d'habitude sur leur balcon à la fin de l'épisode, et Denny dit : "il faut toujours que tu aies le dernier mot". Alan reprend alors : "Fin de l'épisode Denny" et celui-ci se termine.
  • Episode 3x22 : Jerry rencontre Shirley et lui dit qu'il a une chanson dans la tête. Shirley lui demande de la chanter, Jerry chante et lance le générique.
  • Episode 3x24 : À la sortie d'une audience, Denny parle au journaliste et dit : "Denny Crane, autrefois j'ai été capitaine d'un vaisseau spatial, j'ai de multiples talents." Il fait référence à son rôle dans Star Trek.

Saison 4

  • Episode 4x16 : Dans la séquence d'introduction de l'épisode qui précède le générique, Jerry dit à Kathy : "Voilà, durant la grève, je suis tombé amoureux." Et Kathy répond : "Quelle grève ?" En fait, il s'agit de la grève des scénaristes de 2007 - 2008, qui a du reste eu pour conséquence de ramener la durée de cette saison 4 à 20 épisodes.

Saison 5

  • Episode 5x02 - Prison modèle : lors de la scène finale sur la terrasse, Denny et Alan évoquent le fait que la cinquième saison est la dernière. Denny ajoute que pourtant ils n'ont pas essayé tous les créneaux horaires.
  • Episode 5x05 - La mauvaise graine : au début de l'épisode, quand un client demande tour à tour à être reçu par Poole, puis par Crane, et est enfin reçu par Schmidt, Alan fait remarquer que le client aurait pu s'adresser à lui, qui est le héros de la série.
  • Episode 5x06 - Le ranch : Alan se dispute avec un homme dont Denny tente de "séduire" la femme, un des personnages présent prends alors la parole, et dit à Alan : "Vous n'avez fait qu'ennuyer tout le monde." à quoi Alan lui rétorque: "Vous vous êtes un figurant, on vous a rien demandé."
  • Episode 5x07 - L'associé : Dans cet épisode, Jerry passe un entretien pour devenir associé du cabinet. Denny fait une entrée fracassante et clame que Jerry doit être associé, autrement il quitte le cabinet, emportant avec lui son nom, son cachet et ses clients. L'un des membres du conseil d'administration évoque alors la possibilité de se débarrasser de Denny. C'est alors que Jerry sort sa cigarette en bois et prend la parole: "Si Denny s'en va, je m'en vais" Le membre du conseil qui suggère le renvoi de Denny répond: "Cette réaction vous honore Mr. Espenson, mais vous n'êtes pas vraiment en position pour lancer des ultimatums." Jerry répond alors: "C'est pas un ultimatum, c'est un fait. S'il se barre, moi aussi, Alan Shore suivra, et peut âtre même Carl. Qui sait, on fera peut être une série dérivée, on a déjà des propositions, parce qu'apparemment vous ne voulez plus voir nos têtes, exactement comme la chaine.".
  • Episode 5x09 : Carl et Denny sont en entretien avec une cliente et Denny dit :"Allons Carl c'est notre dernière saison".

Le fond et la forme

  • Générique: le nom des protagonistes vient de tous les côtés, les présente sous des angles différents, toujours dans des postures improbables (mimiques, tenues et positions décalées) et la « musique » se limite à un rythme cadencé dont les seules « paroles » sont l'onomatopée (« oh ooh ».
  • Episodes: contrairement à « Ally Mc Beal » où la grande majorité des épisodes étaient indépendants (pouvant être vus dans n’importe quel ordre) et « The Practice » où un même « cas » se développait pendant près d’une saison, « Boston Legal » fait se succéder des épisodes totalement décalés, légers, parfois à la limite de l’humour balourd (histoires de petites culottes, de problèmes sexuels ou organiques de tous genres) et des épisodes plus sérieux où il s’agit de meurtres (prémédités, légitime défense, accidents), d’euthanasie, de dons d’organes, d’amour filial (parfois déplacé), de maladie dégénératives ou encore d’erreurs de jugement. Il est d’ailleurs à noter que David E. Kelley, bien que restant le principal scénariste de la série, cède de temps en temps la place à d’autres, comme pour se laisser le temps de finaliser des épisodes plus complexes.
  • David & Bill:Bill d’Elia endosse souvent le rôle de réalisateur (« Director » aux Etats-Unis) et opère en tant que producteur exécutif de presque toutes les séries crées par David E. Kelley depuis « Ally Mc Beal ».
  • Les décors: Boston Legal se déroule principalement en décors intérieurs. Le cabinet est ainsi constitué des bureaux des collaborateurs principaux, d’une salle de conférence, d’un coin pause-café, de couloirs interminables et du balcon de Denny Crane. La salle de tribunal est le théâtre de la majorité des scènes de dispute entre avocats et juges. La prison: les personnages s’y rendent régulièrement afin de s’entretenir avec un prévenu…ou un collègue ayant tenu des propos trop virulents envers un juge.

Commentaires

En conclusion Boston Justice contient de multiples acteurs issus de la science fiction et notamment des séries Star Trek.

  • On note aussi un attachement du créateur de la série, David E. Kelley, pour certains de ses acteurs :
    • Leslie Jordan, qui joue le personnage de Bernard dans la série, a également joué le rôle d'un professeur de physique dans Boston Public, ainsi que celui d'un prêtre dans Ally McBeal.
    • Jeri Ryan, qui tient le rôle du juge Courtney Reese, a également joué le rôle du professeur et conseiller d'orientation Ronnie Cooke dans Boston Public.
    • Anthony Heald, qui tient le rôle du juge Harvey Cooper, interprète le rôle de l'adjoint du proviseur Scott Guber dans Boston Public.

Notes et références

  1. 'Boston Legal,' the long goodbye, article de David Hinckley, New York Daily News
  2. En Suisse, la série est diffusée sous le titre original Boston Legal, mais il semble que le titre Les Maîtres de Boston soit parfois utilisé, comme ce fut le cas dans certains épisodes de la saison 2 diffusé sur TSR1.

Voir aussi

Liens externes

  • Portail des séries télévisées américaines Portail des séries télévisées américaines

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Boston Justice de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Boston justice — Titre original Boston Legal Autres titres francophones Justice à Boston  Québec Genre Série judiciaire Créateur(s) David Edward Kelley Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • Liste des épisodes de Boston Justice — Cet article présente la liste des épisodes de la série télévisée Boston Justice (titre français et belge), également connue sous le nom Justice à Boston (titre québécois) ou Les Maîtres de Boston (titre suisse). La cinquième saison est la… …   Wikipédia en Français

  • Boston Legal — Boston Justice Boston Justice Titre original Boston Legal Autres titres francophones Justice à Boston  Québec Genre Série judiciaire Créateur(s) David Edward Kelley Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • Boston, Massachusetts — Boston Pour les articles homonymes, voir Boston (homonymie). Boston …   Wikipédia en Français

  • Boston (Massachusetts) — Boston Pour les articles homonymes, voir Boston (homonymie). Boston …   Wikipédia en Français

  • Boston — Pour les articles homonymes, voir Boston (homonymie). 42° 21′ 28″ N 71° 03′ 42″ W …   Wikipédia en Français

  • Justice (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. La Justice est un concept ou une institution, pouvant disposer de son propre Ministère de la Justice. de ce sens découlent les concepts anciens de haute… …   Wikipédia en Français

  • Boston College Law School — Boston College Law School, known colloquially as BC Law, is one of the six professional graduate schools at Boston College. Located approximately convert|1.5|mi|km from the main Boston College campus in Chestnut Hill, Boston College Law School is …   Wikipedia

  • Boston Brahmin — Boston Brahmins are wealthy Yankee families characterized by a highly discreet and inconspicuous life style. Based in and around Boston, they form an integral part of the historic core of the East Coast establishment. They are associated with the …   Wikipedia

  • Boston Blackie — is a fictional character who has been on both sides of the law. As originally created by author Jack Boyle (born before 1880; died circa 1928), he was a safecracker, a hardened criminal who had served time in a California prison. Prowling the… …   Wikipedia


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.