Borromini


Borromini

Francesco Borromini

Francesco Borromini
Portrait de Borromini Jeune (anonyme)
Portrait de Borromini Jeune (anonyme)
Nom de naissance Francesco Castelli
Naissance 25 septembre 1599
Bissone, Suisse
Décès 3 aout 1667
Rome
Activité(s) architecte
Maître Carlo Maderno
Mouvement artistique baroque
Influencé par Gian Lorenzo Bernini

Francesco BorrominiFrancesco Castelli le 25 septembre 1599, surnommé aussi Bissone (Bissone, dans le canton du Tessin, en Suisse) et mort à Rome le 3 aout 1667, est un architecte de style baroque et le rival du Bernin.

Sommaire

Biographie

Fils du maçon Giovanni Domenico Castelli, Borromini commence lui-même sa carrière comme maçon et part très vite à Milan pour apprendre et exercer son activité. En 1619, il part à Rome où il change son nom (de Castelli à Borromini) et travaille pour un lointain parent, Carlo Maderno, sur la basilique Saint-Pierre comme sculpteur d'ornements. Puis, il entre comme dessinateur dans l'atelier de Maderno. À la mort de celui-ci en 1629, Borromini continue d'exercer les mêmes fonctions de dessinateur auprès de Gian Lorenzo Bernini  ; il se joint à son groupe et participe à la réalisation du palais Barberini de Maderne.

En 1634, Borromini réalise sa première œuvre personnelle, la reconstruction de l'église San Carlo Borromeo (certains auteurs pensent que c'est à ce moment-là qu'il a changé son nom).

Pour l'église Sant'Agnese in Agone, qui se trouve sur la Piazza Navona à Rome, il transforme les plans originaux de Girolamo Rainaldi et de son fils Carlo qui prévoyaient l'entrée principale sur la via dell'Anima. La façade a été élargie pour inclure des pans du palais voisin Pamphilj, gagnant ainsi de l'espace pour les deux clochers (les deux tours ont une horloge, comme à Saint-Pierre, l'une pour le temps romain, l'autre pour le tempo ultramontano, l'heure européenne).

Borromini perd cependant son projet avant qu'il n'ait eu le temps de l'achever. La mort du pape Innocent X met fin à son projet, le nouveau pape Alexandre VII et le prince Camillo Pamphilj rappelant Rainaldi. Ce dernier cependant ne changea pas trop les plans de Borromini et l'église est considérée comme étant l'expression des concepts propres à Borromini. En fait, ces concepts ont été considérés comme une solution à la vaine recherche du Bernin pour la façade de Saint-Pierre.

Lors de l'été 1667, Borromini, souffrant de troubles nerveux et de dépression, se suicide après avoir achevé la chapelle Falconieri (la chapelle principale) de l'église San Giovanni dei Fiorentini, où il a été enterré.

Oppositions entre Bernini et Borromini

Le principal point de contradiction entre Borromini et Bernini est leur interprétation des possibilités et limites de l'imagination.


Pour Bernini :

  • Son imagination tend à embrasser toutes les formes du réel et du possible.


Pour Borromini :

  • Son imagination s’affranchit de toute expérience de la nature. Elle ne cherche jamais à imiter le vrai, elle cherche à s’exprimer en formes utopiques d’un point de vue naturaliste ou statiques, mais réalisables par le biais d’une fabuleuse virtuosité technique.

Œuvres

Parmi les principales réalisations de Borromini, on peut noter :

Édifices religieux
Édifices civils

Bibliographie

Ouvrages
  • Giulio Carlo Argan, Borromini, Verona 1952.
  • Anthony Blunt, Borromini, London, 1979
  • Anthony Blunt, Vita e opere di Borromini, Laterza, Roma-Bari 1983.
  • R. Bosel, C.L. Frommel, (a cura di), Borromini e l’universo barroco, Milano, Electa, 2000.
  • A. Bruschi, Borromini: manierismo spaziale oltre il barocco, Dedalo, Bari 1978.
  • Paolo Portoghesi, Borromini nella cultura europea, Laterza, 1982.
  • Paolo Portoghesi, Francesco Borromini, Elemond-Electa, Milano 1990.
Articles
  • Anthony Blunt, « Roman Baroque Architecture : Borromini », The Burlington Magazine 113, London, 1971
  • Paolo Portoghesi, An Unknown Portrait of Borromini, The Burlington Magazine CIX n. 777, London, 1967
  • Rudolf Wittkower, « F. Borromini : personalità e destino », Studi sul Borromini, 1967

Hommages

Billet de banque suisse à l'effigie de Borromini
  • Francesco Borromini figurait sur les billets de banque de 100 francs suisses dans les années 1980.

Source partielle

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
  • Portail de la Suisse Portail de la Suisse
Ce document provient de « Francesco Borromini ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Borromini de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • BORROMINI — «Lombard», actif sous les trois papes de la «Rome baroque», Urbain VIII Barberini (1624 1644), Innocent X Pamphili (1644 1655) et Alexandre VII Chigi (1655 1667), Borromoni est l’exact contemporain de Bernin. Dénoncée par son grand rival dans les …   Encyclopédie Universelle

  • Borromini — Borromini,   Francesco, eigentlich F. Castẹlli, italienischer Baumeister, * Bissone (Tessin) 25. 9. 1599, ✝ (Selbstmord) Rom 2. 8. 1667; begann 1615 bei C. Maderno und G. L. Bernini, dessen Gegenspieler er später wurde, und bildete seinen… …   Universal-Lexikon

  • Borromīni — Borromīni, Francesco, geb. 1599 in Bissone, Bildhauer u. Architekt, war nach C. Maderno s Tode unter Bernini s Leitung am Bau der Peterskirche in Rom beschäftigt, baute mehrere Kirchen für den Papst u. genoß bei seinen Zeitgenossen großen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Borromĭni — Borromĭni, Francesco, ital. Architekt, geb. 1599 in Bissone bei Mailand, wurde Schüler Carlo Madernas in Rom, nach dessen Tode er anfangs unter Berninis Leitung Baumeister an der Peterskirche ward. Er endete in einem Anfall von Hypochondrie aus… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Borromini — Borromīni, Francesco, ital. Baumeister und Bildhauer, geb. 1599 zu Bissone, gest. 1667 zu Rom, neben Bernini Hauptvertreter des Barockstils in Italien …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Borromini — Borromini, Francesco …   Enciclopedia Universal

  • Borromini — (izg. boromȋni), Francesco (1599 1667) DEFINICIJA talijanski graditelj, glavni tvorac baroknog arhitektonskog stila, priznanje stekao izgradnjom crkve S. Carlo alle Quattro Fontane u Rimu …   Hrvatski jezični portal

  • Borromini — [bō̂΄rō̂ mē′nē] Francesco [frän ches′kō̂] (born Francesco Castelli) 1599 1667; It. architect …   English World dictionary

  • Borromini — Francesco Borromini, anonymes Jugendportrait Grabplatte in San Giovanni dei Fiorentini Francesco Borromini (eigentlich Francesco Castelli; * 25. September …   Deutsch Wikipedia

  • Borromini — /bawr euh mee nee, bor /; It. /bawrdd rddaw mee nee/, n. Francesco /fran ches koh/; It. /frddahn ches kaw/, 1599 1667, Italian architect and sculptor. * * * …   Universalium