Bongo


Bongo
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bongo (homonymie).

Le bongo ou bongó est un instrument de percussion de Cuba qui s'est répandu dans toute la musique latine. C'est une paire de tambours solidaires, à une membrane chacun et dont l'un est plus grand que l'autre. Le percussionniste jouant des bongos s'appelle un bongocero[1].

Sommaire

Facture

Bongo

Il est constitué d'une paire de cylindres ou de troncs en cônes, en bois ou en fibre synthétique, muni chacun d'une seule membrane. Ces fûts de même hauteur (20 cm) ont des diamètres différents (20 et 30 cm environ).

À l'origine, ils étaient appariés au moyen d'une bande de tissu et le percussionniste posait l'ensemble sur sa cuisse pour jouer. Rapidement, cette pièce de textile a été remplacée par un morceau de bois permettant à l'instrumentiste de coincer les tambours entre ses genoux. Dans les premiers temps, les peaux (de veau) étaient chauffées à la flamme pour accorder l'instrument.

Tata Güines précise : « Les congueros, on se réunissait souvent pour parler boulot et pour échanger des idées en vue d'améliorer cette contrainte des bougies. Et puis un jour, à la fin des années 40, les frères Vergarra qui habitaient dans le quartier Reparto Lawton de La Havane ont modernisé la conga et le bongo en ajoutant un système de clés métalliques pour fixer les peaux. »

Cette amélioration a aussi été attribuée à Carlos "Patato" Valdés (Tata Güines conteste) et à Basileo Pozo, expérimentant avec Ulpiano Diaz (respectivement conguero et timbalero de la charanga 'Arcano y sus Maravillas') secondés par un forgeron ; ces essais aboutissent à un système de clés, fixées sur le fût... « En 1944, "El Colorao" fait irruption sur scène, la tumbadora recouverte d'un voile & ne s'affaire nullement pour la chauffer. Au moment où l'orchestre s'apprête à jouer, "El Colorao" dévoile son invention. »[2].

Jeu

Le bongo se place entre les genoux, du musicien assis qui en joue avec les doigts des deux mains. Le plus petit fût (l'aigu) est appelé macho ("mâle" en espagnol, il se place à gauche pour les droitiers. Le plus gros (le grave), placé à droite, est nommé hembra ("femelle"). L'accord se fait à la quarte ou à la quinte.

Dans les orchestres de musique savante occidentale, le bongo est souvent placé sur un stand et joué avec des baguettes[3].

Le bongo est principalement utilisé dans le changüi, le son cubain, le bolero, puis la salsa et la bachata.

La cellule rythmique de base du bongo (dite aussi « patron ») est le martillo (petit marteau), également appelé a caballocheval). Souvent joué en trémolo (redoble), il sonne un peu comme "tiki-taki-tiki-toki"[4].

Le martillo maintient la trame rythmique de croche en accentuant les temps forts sur le macho, le quatrième temps (ou ponche) est marqué sur la hembra et soutient le phrasé du tumbao des congas. Dans un mouvement alternatif droite-gauche, la droite marque les temps et la gauche remplit les espaces, jouant en fait toutes les croches à contretemps, en alternant les positions paume et pointe.

Dans la musique latine (le son et la salsa), le bongosero (avec un "s", cf. Olavo Alèn Rodriguez) joue aussi la cloche (campana ou cencerro) dans les sections improvisées de montunos. Cette cloche arrive le plus souvent au moment ou le chanteur soliste improvise entre les chœurs (coro). L'arrivée des chœurs (coro) indiquent le plus souvent le début de la partie montuno d'un morceau. La cloche est aussi jouée sur les mambo (rifs de cuivres souvent répétés quatre fois) et solo de cuivres, en résumé sur les parties les plus intenses du morceaux. Elle est l'unique instrument de l'orchestre salsa qui souligne le temps et prend ainsi la fonction de métronome. Le joueur de bongos change d'instrument au cours du morceau, il change donc de rôle selon les parties du morceau[5].

La sonorité très aiguë et la rapidité de mouvements inhérente à la petite taille du bongo permettent au percussionniste d'improviser avec volubilité, de tisser une texture rythmique des plus syncopée, sans jamais quitter vraiment le rôle de maintien et de stabilité rythmique du martillo. Ce développement de jeu du martillo se fait autour d'une clef qui s'étend sur une clave au moins et sur laquelle le joueur s'appuie pour faire des phrases d'improvisation. Il est possible de ne plus entendre le martillo dans le son ou la salsa, mais uniquement cette clef.

La clef et l'improvisation servent d'illustration et « répondent » en « contre-chant » au thème exposé par le chanteur. Cette manière de jouer propre au son et à la salsa rappellent fortement la clef d'improvisation et les phrases du tambours aigu dans la rumba appelé quinto. Le bongo se nomme aussi « requinto », il occupe donc la même fonction que le quinto dans la rumba, cela met en évidence un des nombreux liens entre la rumba, le son et la salsa.

du martillo à la clef : tiki-taki-tiki-toTA-..ki-tiki-..TA-..ki-kiTO-TOki-tiki-toTA-..ki-tiki-..TA-..ki-etc... (les .. =un silence d'une croche; les majuscules = appuyer les coups plus fort; les TA sur le macho et les TO sur la hembra) voir Johnny "Dandy" Rodriguez qui commence martillo pour passer sur la clef et ensuite improviser dans le cadre de la clef : http://fr.youtube.com/watch?v=8r0A3mllzUc

Les variations et improvisations du bongo sont appelées repiques.

Le changuï utilise un autre rythme que le "martillo" et l'improvisation se fait dans un "esprit" différent et propre au changuï.

Parmi les bongoseros célèbres, citons Roberto Roena, Ray Romero, Johnny "Dandy" Rodriguez, Manny Oquendo, Antony Carrillo, ainsi que le physicien Richard Feynman.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Bongo DK : contrôleur de jeu vidéo de Nintendo ayant l'apparence de bongos

Liens externes

Notes

  1. http://www.ritmacuba.com/instrumentsCuba.html
  2. Patrick Dalmace, "Montunocubano", 27.10.01
  3. Steve Reich, Drumming
  4. www.musicbis.com
  5. Sources :
    * http://www.laurent-lamy.fr/
    * exemple : http://fr.youtube.com/watch?v=9d9ZqoxSuOo&feature=related

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bongo de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bongo — bongo …   Dictionnaire des rimes

  • Bongo — bezeichnet: Bongos, kubanische Trommeln Bongo (Antilope), eine Waldantilopenart Bongo (Volk), ein afrikanisches Volk Bongo (Sprache), eine afrikanische Sprache Bongo (Marke), ein amerikanisches Modelabel Bongo (Software), ein OpenSource… …   Deutsch Wikipedia

  • Bongo — Bongo(s) may refer to:In nature: *Bongo (antelope), a species of forest antelope from AfricaIn geography: *Bongo Country, the name of several places in AfricaIn entertainment: *Bongo drum, a percussion instrument made up of two small drums… …   Wikipedia

  • Bongo — сервер электронной почты и календарей, основанный на открытых стандартах. Bongo может обслуживать до 250 тыс. почтовых ящиков и до 50 тыс. одновременно подключённых пользователей. Позиционируется как система для использ …   Википедия

  • bongo — ● bongo nom masculin (espagnol bongó) Instrument de musique latino américain constitué de deux petits tambours à une peau, juxtaposés. bongo (Albert Bernard, puis Omar) (né en 1935) homme politique gabonais. En 1967, il succéda comme président de …   Encyclopédie Universelle

  • bongó — ‘Instrumento musical caribeño de percusión’. Su plural es bongós (→ plural, 1b): «Se afinaban tambores posiblemente tumbadoras y bongós » (CInfante Habana [Cuba 1986]). Es voz aguda, por lo que, con este sentido, no se considera válida la forma… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • Bongó — Saltar a navegación, búsqueda Bongós Los bongós (singular: bongó) son, a decir de Fernando Ortiz el etnógrafo e historiador cubano “la más valiosa síntesis en la evolución de los tambores gemelos lograda por la música afrocubana”. Su origen se… …   Wikipedia Español

  • Bongo — Bon go (b[o^][ng] g[=o]), n.; pl. {bongos} or {bongo}. one of a pair of attached small drums, each tuned to a different pitch, played by striking with the hands. [PJC] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • bongo — Bon go (b[o^][ng] g[=o]), n.; pl. {bongos} or {bongo}. one of a pair of attached small drums, each tuned to a different pitch, played by striking with the hands. [PJC] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • bongó — sustantivo masculino 1. Área: música Instrumento musical de percusión parecido al tambor, formado por un tubo hueco cubierto en un extremo por una piel tensa: El bongó se toca con las manos …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • bongo — ► NOUN (pl. bongos or bongoes) ▪ each of a pair of small drums, held between the knees and played with the fingers. ORIGIN Latin American Spanish bongó …   English terms dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.