Boletaceae


Boletaceae
Aide à la lecture d'une taxobox Boletaceae
 Boletus edulis
Boletus edulis
Classification
Règne Fungi
Division Basidiomycota
Classe Agaricomycetes
Sous-classe Agaricomycetidae
Ordre Boletales
Sous-ordre Boletineae
Famille
Boletaceae
Chevall., 1826
D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons

Les Boletaceae sont une famille de champignons basidiomycètes de l'ordre des Boletales. Morphologiquement, ils présentent tous des sporophores charnus avec des pores. C'est une famille importante qui était constituée d'une trentaine de genres et de près de 800 espèces[1]. Depuis une dizaine d'année, les analyse ADN modifient et précise le classement Linnéen, et affine le classement phylogénétique. C'est pourquoi le sous-ordre ou clade des Boletinae est semblable à la famille des Boletaceae.

Sommaire

Le genre basique boletus

Dans les boletaceae, le genre Boletus reste considéré comme le genre basique après que tous les autres aient été séparés en fonction des caractéristiques idiosyncrasiques et morphologiques. Il n'est donc pas homogène ou monophylétique et apparait dès lors provisoirement dispersé dans les différents clades. le plus important est celui des edulis sensu lato

Alignement des trois sous-ordres

Les genres des boletaceae énumérés ici sont conçus dans un sens large et classique respectant la morphologie classique: des sporophores charnus avec des pores. Depuis 2011, les inférences phylogénétiques à partir de séquences d'ADN suggèrent l'alignement des trois clades (sous-ordres) des Boletineae, Suillineae et Sclerodermatineae. Tous les genres ne sont pas tous bien connus voire inégalement circonscrit. Certaines associations mycorhiziennes peuvent être confirmées, mais la plupart ne sont que soupçonnées. Les inférences phylogénétiques récentes basées sur des séquences d'ADN suggèrent que certains taxons soient de vrais gasteroïdes (mis à part ceux classés dans les Sclerodermatineae) intégrés ici dans le classement Linnéen: Durianella, Spongiforma, Royoungia, Chamonixia sensu lato[2].

Comestibilité et identification

Les bolets sont généralement identifiables pour avoir une surface comme une éponge sous le chapeau, des tubes au lieu de lames). Ils ont une variété de couleurs comme le rouge, le blanc, le marron et le gris. Beaucoup de bolets comestibles sont soit blanc ou rouge, ceux-ci devant être évités à la cueillette.

Le cèpe de Bordeaux

Le genre Boletus contient de nombreuses espèces qui sont comestibles et savoureuses et plus particulièrement le groupe des Boletus edulis, les cèpes de Bordeaux, y compris Boletus aereus et Boletus pinophilus, bien que beaucoup d'autres sont tout aussi bon, comme Boletus badius. Boletus edulis et ses variétés apparentées ont des certaine importance commerciale en Europe et en Amérique du Nord. Les espèces de Suillus sont considérés par beaucoup de cueilleur comme visqueuse et insipide, cependant, en Russie, ils sont souvent vendus marinés dans le commerce.

Article détaillé : Cèpe de Bordeaux.

Les bolets amers et poivrés

Beaucoup de bolets, quoique non-toxiques, sont néanmoins d'un goût amer, comme boletus calopus, et par conséquent immangeables. Il semble même que la cuisson renforce l'amertume, un seul exemplaire gâchant votre récolte. Il vaut donc mieux les goûter en cas de doute. D'autres espèces sont poivrées (piquante), comme boletus piperatus.

Les bolets toxiques

Quelques bolets sont également hautement toxiques (quoique généralement pas mortel), notamment l'assez remarquable Boletus satanas et variétés. Toutefois, de nombreux cueilleurs de champignons recommandent que les débutants commencent par récolter des bolets, où les confusions mortelles sont beaucoup moins probable qu'en récoltant des champignons à lames.

Description des genres des Boletaceae

Les dernières publications proposent 35 genres dans la famille des Boletaceae. Il faut cependant noter que tout ce qui n'est pas encore morphologiquement et phylogénétiquement défini se trouve dans le genre boletus. D'autres genres n'ont parfois qu'une espèce connue: ils sont dit monophylétique.

Afroboletus

Afroboletus luteolus, Drapeau du Togo Togo

Afroboletus Pegler & Young

Sporophore

Chapeau sec, grossièrement fibrilleux à squameux, noir, souvent avec des restes du voile appendiculé. Hyménium adnexé. Présence d'un voile.

Stipe sec, squameux, parfois annelés. Spores noires, courtes ellipsoïde, striée longitudinalement, parfois avec des veines intercostales.

Habitat

Apparemment limitée aux zones tropicales d'Afrique, mais une espèce aberrante est connue dans la péninsule de Malaisie.

Mycorhizes avec les légumineuses cisalpines; éventuellement avec les Fagaceae ou diptérocarpacées de Malaisie.

Aureoboletus

Aureooletus thibetanus, Drapeau du Bhoutan Bhoutan

Aureoboletus Pouzar

Sporophore

Cuticule visqueuse ou viscidule à sèche, ridulé blanc.

Hyménium tubulé, jaune vif au début, immuable.

Stipe glabre, parfois superficiellement pruineux, visqueux à sécher.

Sporée brun olive, lisse, fusiforme, inamyloïde.

Habitat

Surtout dans les zones tempérées nord et tropicales nord, peut-être tropiques du sud.

Mycorhizes avec les Pinacées et les Fagacées.

Nombres d'espèces connues: 6

Austroboletus

Austroboletus occidentalis, Drapeau d'Australie Australie

Austroboletus (Corner) C.B. Wolfe

Sporophore

Chapeau visqueux ou sec, tomenteux à subtomenteux, parfois avec des restes appendiculé à la marge. Chair blanche ou jaune, immuable. Hyménium tubulé, adnexé, blanc au début, de couleur chair rosée à rose brunâtre à maturité (rarement jaune), parfois coloration brunâtre légère à brun rosâtre.

Stipe central, pruineux, alvéolé et réticulé, sec ou parfois gluant-visqueux, pas de coloration, mais peut développer des taches in situ en vieillissant; mycélium basal blanc.

Les spores sont rose-vinacé en dépôt, parfois verruqueux, amygdaliforme à fusiforme, inamyloïde ou dextrinoïde. Réactions négatives au KOH & NH4OH.

Habitat

Surtout en Asie, en Australasie, et en Amérique tropicale.

Mycorhizes avec les Pinacées, Fagacées, Myrtacées, Diptérocarpacées, Casuarinacées.

Boletellus

Boletellus mirabilis Drapeau des États-Unis États-Unis

Boletellus Murrill

Sporophore

Chapeau généralement sec, rarement subviscidule, écailleux ou tomenteux, parfois avec des restes appendiculé à la marge. Chair blanche ou jaune, souvent virant au bleu. Hyménium tubulé, adnexé, blanc au début, puis jaunes, présentant souvent une coloration bleue.

Stipe central, habituellement pruineux, rarement avec une réticulum apical, parfois strié, sec, parfois une coloration bleue; mycélium basal blanc, très rarement de couleur jaune ou vert olive. Spores brun olive au dépôt. Stipe strié longitudinalement ou légèrement veiné, alvéolée à l'apex, inamyloïde ou rarement dextrinoïde.

Habitat

Surtout hémisphère Nord, apparemment pas dans l'hémisphère Sud, sauf l'Australie, en Australasie, Amérique centrale, Colombie andine, une espèce au Venezuela, Boletellus fibuliger et d'autres en Guyane.

Mycorhizes avec les Pinacées, Fagacées, Myrtacées, Diptérocarpacées, Casuarinacées, probablement avec la végétation cisalpine.

Boletinellus

Boletinellus Merulioides Drapeau des États-Unis États-Unis

Boletinellus Murrill

Sporophore

Chapeau sec, généralement glabres mais parfois finement tomenteux, une texture douce. Chair jaunâtres pâles, rarement cyanescente. Hyménium tubulé, très décurrentes et avec une orientation radiale boletinoïde, parfois sublamellé, jaune terne, puis cyanescent brunâtre.

Stipe latéral ou excentrique, très rarement près du centre, sec, essentiellement glabre.

Sporée brun olive, spore ovoïde à presque globuleuse, lisse.

Habitat

Non mycorhiziens. L'espèce Boletinellus merulioides est très répandue dans l'est de l'Amérique du Nord, où elle est associée à Fraxinus, mais n'est pas mycorhiziens. Il est au contraire associé à un puceron parasite limitée aux racines du Fraxinus. Il y a un rapport bien documenté sur son apparition à Kyushu, au Japon.

Boletochaete

Boletochaete bicolor, Ohio, USA

Boletochaete Singer

Sporophore

Chapeau velour, de couleur bai. Tubes gris.

Stipe brunâtre, presque lisse. Chair blanche, immuable.

Sporée brun cannelle, les spores ovoïdes, lisses, inamyloïde. Mal étudié et peu connu.

Habitat

Trois espèces connues des régions paléotropique: Afrique, Asie du Sud-Est: Chine Guandung, Malaisie .

La mycorhize n'est pas déterminée avec certitude, éventuellement avec la végétation cisalpine et les Diptérocarpacées).

Boletus / Xerocomus

Boletus Dupainii

Boletus Dill. ex Fr. y compris le genre Xerocomus jusqu'à ce qu'il soit suffisamment caractérisé.

Sporophore

Le genre Boletus restant le genre de base après que tous les autres aient été séparés en fonction des caractéristiques idiosyncrasiques. Il ne peut donc être homogène ou monophylétique. Il est donc dispersé dans les différents clades.

Chapeau sec mais subviscidule, glabre, tomenteux à fibrilleux. Chair blanche à jaune, coloration bleue ou inchangeante. Hyménium adnexé à adnée voire subdécurent, de blanc à jaune à jaune verdâtre, coloration du bleu au bleu-vert ou ne change pas avec les pores concolore, parfois rouge à brun rouge.

Stipe sec, rarement visqueux, glabres à subpruineux, réticulée ou parfois alvéolé, avec un mycélium basal diversement colorés.

Sporée brun olive. Spores lisses, fusiforme. Pince connexions absents.

Habitat

Zones tempérées et tropicales.

Mycorhizes avec les Pinacées, Fagacées, Bétulacées, Dipterocarpacae, Myrtacées, Casuarinacées, les végétations cisalpines.

Buchwaldoboletus

Buchwaldoboletus lignicola

Buchwaldoboletus Friesa, Danem. (1969), ex Phlebopus (Heim) Singer

Sporophore

Forme bolétoïde

Habitat

Europe et Amérique du Nord

4 espèces

  • Buchwaldoboletus hemichrysus (Berk. & M.A. Curtis) Pilát
  • Buchwaldoboletus lignicola (Kallenb.) Pilát
  • Buchwaldoboletus spectabilis (Watling)
  • Buchwaldoboletus sulphureus Watling & N.M. Greg.

Bothia

Bothia castanella, Bronx, NY

Bothia Halling, Baroni & Binder

Sporophore

Chapeau sec, grossièrement tomenteux à fibrilleux, agrégats subtomenteux, fibrilleux et apprimés. Chair à texture douce, blanchâtre, non cyanescente. Hyménium décurrent, peu profonds, de manière visible boletinoïde, souvent avec des pores composés, brun pâle avec des taches brun foncé.

Stipe sec, central ou excentré, brun pâle, des taches brun-foncé, souvent réticulée à l'apex, mycélium basal blanc.

Sporée jaune brun. Spores ellipsoïdes à ovoïdes longs, lisses, inamyloïde.

Habitat

Côte Est de l'Amérique du Nord. Mycorhizes avec les Fagaceae et Quercus.

Chalciporus

Chalciporus piperatus

Chalciporus Bataille

Sporophore

Chapeau sec ou subviscidule, glabre. Chair jaune pâle ou blanc, ou rarement rosé pâle, coloration bleu chez certains spécimens. Hyménium adnés à subdécurent, rouge mat, brun cannelle, carmin à rose saumon, pas de coloration ou rarement bleue.

Stipe sec, pruineux à glabres, avec mycélium basal jaune brillants.

Sporée brune. Spores fusiformes courts ou ellipsoïdes, lisses.

Habitat

Régions Nord-tempérées et pantropicales.

Mycorhizes avec les Pinaceae et les Fagaceae.

Fistulinella

Le genre Fistulina species

Fistulinella Henn. (1901)

Sporophore

Chapeau sec ou viscidule, glabre, fibrilleux ou tomenteux, souvent scrobiculé. Chair blanche, immuable, texture douce.

Stipe sec ou visqueux, glabres ou pruineux, fin, fuisiforme

Sporée rose brunâtre. Spores lisses, fusiforme.

Habitat

Est Amérique du Nord, Mexique, Caraïbes, Brésil, Afrique, Australie, Nouvelle-Zélande, au Japon, en Indonésie.

Mycorhizes possible dans certaines espèces avec des Fagaceae, Nothofagaceae, Légumineuses, Sapotaceae, Myrtacées; douteusement présentes dans d'autres.

Gastroboletus

Gastroboletus turbinatus

Gastroboletus Lohwag

Sporophore

Ce genre circonscrit des taxons qui ont perdu la capacité de la force de décharge des spores. Basé sur des inférences phylogénétiques de séquences d'ADN, c'est un genre polyphylétique précisé par certains alignements de clades des genres épigés comme Boletus, ce compris Xerocomus, Leccinum, et Suillus.

Habitat

La majorité des espèces ont été décrites en Amérique du Nord, une en provenance d'Afrique, une en provenance du Chili, et deux provenant de Chine.

Gymnogaster

Gymnogaster boletoides, Drapeau d'Australie Australie

Gymnogaster J.W. Cribb

Sporophore

Chapeau déprimé, sec, brun foncé à brun rougeâtre à orangé brun, finement subtomenteux. Chair jaune, immédiatement cyanescente. Hyménium jaune irrégulier, légèrement subdécurrent, blanchâtre avec quelques taches rouge brunâtre jeune, puis grisâtre à olive, immédiatement cyanescent.

Stipe central, effilée vers le bas, sec, jaune foncé à jaune orangé au sommet, rouge à rouge profond à la base, subpruineux, immédiatement cyanescent, avec intérieur jaune, immédiatement cyanescent, devenant creux.

Habitat

Une espèce monogénique connue: Gymnogaster boletoides du Sud-Est du Queensland, Australie.

Probablement mycorhiziens avec des Myrtacées .

Gyrodon

Gyrodon lividus

Gyrodon Opatowsky

Sporophore

Chapeau glabre ou rarement subsquameux, sec. Chair du jaune pâle à blanchâtre. Hyménium décurrentes, avec des tubes et des pores allongés radialement, de coloration bleue.

Stipe central excentrique, souvent courbé et court. Sporée brun olive à brun.

Spores lisses, court-ellipsoïde phaseoliforme.

Habitat

Cosmopolite.

Mycorhizes avec Alnus; parfois apparemment pas (du moins dans Gyrodon exiguus et peut-être d'autres).

Gyroporus

Gyroporus castaneus

Gyroporus Quélet

Sporophore

Chapeau sec, glabre à fibreux subsquameux. Chair blanche jaune pâle, colorée en bleu chez certaines espèces. Hyméniul adné, jaune pâle, blanc, puis, avec des pores coloré bleus chez certaines espèces.

Stipe sec, glabre ou fibreux, subfurfuracé, creux ou pleins.

Sporée jaune. Spores lisses, ellipsoïde.

Habitat

Zone Nord-tempérées et pantropicale; absent dans l'hémisphère sud, mais occasionnellement en Australie.

Mycorrhize avec Pinaceae, Fagaceae, Myrtaceae, Casuarinaceae(?).

Heimioporus

Heimioporus betula

Heimioporus Horak (Heimiella =)

Sporophore

Chapeau sec, rarement subviscidule, subtomenteux, subvelutineux, même superficiellement. Rarement alvéolé ou rarement cérébriforme. Chair de blanche à jaune, pas de taches ou de cyanescence erratique sur les tubes. Hyménium adnexé, jaune, présente parfois une coloration bleue.

Stipe sec, pruineux à réticulé, rarement avec des crêtes sublacerées, mycélium basal blanc. Sporée brun olive.

Spores alvéolée-réticulée à réticulée.

Habitat

Asie orientale, Asie du Sud. Australie, au Mexique, au Belize et au Costa Rica.

Mycorhizes avec les Fagaceae, Diptérocarpacées, Myrtacées, Casuarinacées.

Leccinellum

Leccinum lepidum

Leccinellum Bresinsky & Binder

Sporophore

Accepte la plupart des taxons dont l'hyménophore est jaunes anciennement placés dans la section Luteoscabrum du genre Leccinum. Cela inclut Leccinum albellum des Etats-Unis et plusieurs taxons européens (par exemple, Leccinum nigrescens, Leccinum carpini, Leccinum corsicum, Leccinum crocipodium, Leccinum griseum, Leccinum lepidum, & Leccinum luteoscabrum.

Habitat

Apparemment limitée à l'hémisphère nord, Europe, Amérique du Nord-Est, Est de Asie, mais très probablement en Australie.

Mycorhizes avec les Fagaceae, Bétulacées.

Leccinum

Leccinum scabrum

Leccinum S. F. Gray

Sporophore

Chapeau visqueux ou sec, glabre à subtomenteux. Chair blanche ou jaune pâle, immuable ou à coloration rouge, rose, grise ou bleu à bleu-vert. Hyménium adnexé, blanc à beige au jaune, souvent coloration brun pâle.

Stipe sec, scabreux.

Sporée brun à brun olive. Spores lisses, fusiformes.

Habitat

Régions Tempérées du Nord, Amérique tropicale montagnarde, régions tropicales asiatiques et africaines. Quelques publications en Australie.

Mycorhizes avec les Pinacées, Fagacées, Bétulacées, les légumineuses cisalpine éventuellement les Diptérocarpacées.

Paragyrodon

Paragyrodon sphaerosporus

Paragyrodon (Singer) Singer

Sporophore

Chapeau visqueux. Chair blanche à jaunâtre, coloration brune. Hyménium adnés à décurrents, jaune vif, puis brun, coloration brun clair. Présence d'un voile partiel, formant un anneau.

Stipe central excentriques.

Sporée couleur olive à moutarde. Spores lisses, globuleuses à subglobuleuses.

Habitat

Espèces bien connues dans le centre nord de l'Amérique du Nord, mais de sa disposition controversée. Une espèce: Paragyrodon sphaerosporus.

Mycorhizes avec Quercus suspectée mais non confirmée.

Phlebopus

Phlebopus marginatus

Phlebopus (Heim) Singer (=Phaeogyroporus)

Sporophore

Chapeau sec à subviscidule, glabre. Chair blanche ou jaune pâle, bleue immuable ou tachées. Hyménium adnées, la coloration bleue ou non.

Stipe sec, glabre.

Sporée brun olive. Spores lisses, courte-ellipsoïde.

Habitat

Régions pantropicales et subtropicales et régions tempérées du sud comme l'Australie.

Mycorhizes absent ou facultative avec les légumineuses.

Phylloboletellus

Phylloboletellus Singer 1952[3],[4]

Sporophore

Chapeau sec. Chair changeant au bleu quand elle est exposée. Hyménium lamellaire, décurrents, un peu interveiné.

Sporée brun olive, ovoïde, longitudinalement striée, inamyloïde.

Habitat

Espèces connues au Mexique et en Argentine.

Mycorhizes pas déterminé avec certitude.

Phylloporus

Phylloporus Quélet

Phylloporus Weilangta
Sporophore

Chapeau sec, tomenteux à subtomenteux. Chair généralement blanches, parfois jaune, peu parfois changer au bleu quand il est exposé. Hyménium lamellaire à subtubulé radicalement boletinoïde, changeant parfois au bleu quand on l'écrase.

Stipe central, rarement un peu excentrique, le plus souvent pruineux; mycélium basal blanc ou jaune.

Sporée brun olive, lisse, fusiforme ou ovoïdes, dextrinoïdes.

Habitat

Principalement régions tropicales, mais on trouve certains taxons dans les zones tempérées (nord et sud).

Mycorhizes avec les Pinacées, Fagacées, Myrtacées, Diptérocarpacées, Casuarinacées.

Porphyrellus

Porphyrellus-porphyrosporus

Porphyrellus E.-J. Gilbert

Sporophore

Genre surtout utilisé pour les taxons de couleur sombre, placé dans Tylopilus avec des spores de couleur très brun foncé à sombres rosâtres. Ils sont souvent cyanescents et/ou roussâtre puis nigrescents. L'Hyménium n'est généralement pas vineux rosâtre à maturité, mais plutôt d'un jaune verdâtre pâle à presque noir. Basé sur le l'espèce Porphyrellus pseudoscaber européenne qui invalide Porphyrellus porphyrosporus. Très probablement la découverte d'un taxon distinct du genre, mais des inférences phylogénétiques seront nécessaires pour être précisé.

Habitat

Généralement dans les régions tempérée nord (une espèce en Europe, plusieurs dans l'est de l'Amérique du Nord, l'Asie Est), et quelques-unes en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Mycorhizes avec les Pinacées, Fagacées, Myrtacées, Casuarinacées, peut-être Diptérocarpacées.

Pseudoboletus

Pseudoboletus parasiticus

Pseudoboletus Šutara

Sporophore

Un Boletus avec l'habitat xerocomoïde qui est associée à la famille des sclérodermae et au genre Astraeus.

Habitat

Région de l'hémisphère Nord.

Considéré comme parasite, mais un de ses appariements est mycorhiziens.

Pulveroboletus

Pulveroboletus auriflammeus

Pulveroboletus Murrill

Sporophore

Chapeau à sec ou à peine subviscidule, glabre. Chair de blanche à jaune pâle, coloration bleu lente. Hyménium adnés à adnexé, jaune, coloration bleu. Présence d'un voile partiel qui s'effondre pour former une zone annulaire.

Stipe sec collant, apparemment glabre.

Sporée brun olive. Spores lisses, fusiforme.

Habitat

Amérique du Nord, Asie de l'Est, Asie du Sud, Australie, Afrique, Amérique tropicale montagnarde.

Mycorhizes avec Fagacées, Myrtacées, éventuellement Diptérocarpacées, les Légumineuses cisalpines.

Retiboletus

Retiboletus ornatipes

Retiboletus Binder & Bresinsky

Sporophore

Récemment reconnu comme distinct du genre Boletus. Produit un groupe unique de composés appelés buténolide appelé les rétipolides qui sont responsables du goût amer et la couleur jaune intense de la chair.

Sporée brun olive. Les spores sont fusiformes, lisse.

Retiboletus flavoniger circonscrit les sous-espèces grisesus, ornatipes, retipes, & nigerrimus; espèces avec stipes ostensiblement réticulées.

Habitat

Zone tempérées du Nouveau Monde (& le Japon?) régions néotropiques montagnardes.

Mycorhizes avec les Fagaceae.

Rubinoboletus

Rubinoboletus Pilát & Dermek

Rubinoboletus ballouii
Sporophore

Chapeau sec, diversement colorés. Chair ferme, immuable ou cyanescente. Hyménium adnés ou décurrents, carmin ou rouge rosé.

Sporée rosâtres pâle. Spores ellipsoïdes à peu courte, phaséoliforme.

Initialement basée sur Rubinoboletus rubinus d'Europe où ce taxon est très localisé.

Plusieurs espèces sont essentiellement documentées en Afrique centrale, et le genre a été utilisé pour certaines groupes d'espèces d'Australie qui ont été reconnues dans Tylopilus (et probablement appartiennent au genre Tylopilus, le groupe Tylopilus ballouii, par exemple. Très probablement ces taxons supplémentaires ne sont ni cogénérique ni monophylétique.

Habitat

Sa distribution est basée sur l'espèce type limitée à l'Europe: Hongrie

Mycorhizes avec les Fagaceae (Quercus) et les Bétulacées (Carpinus) en Europe.

Sinoboletus

Sinoboletus magnisporus

Sinoboletus Zang

Sporophore

L'Hyménium est développé en tubes avec des nervures transversales; les tubes sont distinctement stratifiés en deux couches au niveau des pores.

Sporée

Spores ovoïdes à ellipsoïdes, lisses.

Habitat

Initialement décrite par SW Yunnan, en Chine, Taiwan à l'époque monophylétique, on lui attribue maintenant une dizaine d'espèces.

Mycorhizes avec Fagaceae.

Strobilomyces

Strobilomyces Berkeley

Strobilomyces sp.
Sporophore

Chapeau sec, fibrilleux à squamuleux grossièrement, noir, brun foncé rarement, très rarement pâle jaune, souvent avec des restes voile appendiculé. Chair blanche, coloration orange rougeâtre à brun rougeâtre terne, puis noire, ou présente parfois d'emblée un noircissement lent avec seulement un soupçon de teintes rougeâtres. Hyménium adnexé à adnés, parfois avec des lignes subdécurrentes, blanche puis noires, coloration rouge puis lentement noire ou parfois noire d'emblée. Voile partiel présent ou absent, parfois reste suspendu à la marge du chapeau.

Stipe sec, squameux, parfois annelés, blanc à gris à noir.

Sporée noire. Spores globuleuses, réticulées à irrégulièrement échinulée.

Habitat

Zone tempérée de l'hémisphère Nord, Amérique tropicale montagnarde, Asie du Sud, en Australie.

Les espèces africaines ont été transférées à Afroboletus.

Mycorhizes avec Fagacées, Myrtacées, Casuarinacées (?), Diptérocarpacées, les Légumineuses cisalpines.

Suillus

Suillus grevillei

Suillus Micheli ex S. F. Gray

Sporophore

Chapeau visqueux et glabres ou sèche et squamuleux, parfois avec des restes du voile partiel, appendiculé. Chair jaune blanche ou pâle, immuable ou présente parfois coloration rougeâtre pâle. Hyménium adnés à adnexé, jaune pâle ou brun cannelle.

Stipe sec, annelés ou non, habituellement avec des points glandulaires ou des taches.

Sporée pâle brun cannelle. Spores lisse, fusiforme court.

Habitat

Région Nord-Sud dans des régions tempérées et tropicales à la limite sud de Pinaceae (subaureus S. à Betula). Absent en Afrique. Fréquemment rencontrés dans des pinèdes exotiques transplantées au delà des aires de répartition naturelle.

Mycorhizes systématique obligée avec les Pinacées, mais une espèce est connue pour être associée avec Betula dans le Nord-Est des Etat-Unis.

Tubosaeta

Tubosaeta Horak

Sporophore

Chapeau sec, subvélutineux à tomenteux. Chair blanche. Hyménium adnés à adnexé, jaune, coloration olive.

Stipe sec, subvélutineux à glabres.

Sporée jaune brunâtre. Spores lisses, fusiforme.

Habitat

Afrique: Drapeau du Burundi Burundi, Drapeau Zaïre[5] et écotope Indomalais.

Mycorhizes avec les Légumineuses cisalpines, éventuellement Fagaceae ou Diptérocarpacées.

Tylopilus

Tylopilus violatinctus

Tylopilus P. Karsten

Sporophore

Chapeau sec, glabre à subtomenteux. Chair blanche, immuable ou coloration brun pâle, rouge puis noire, ou plus rarement bleu, avec un goût doux ou amer. Hyménium adnexé, chair blanche puis rose de couleur brun violacé à brun rouille à coloration brune.

Stipe sec, pruineux à glabres, voire réticulée, de scabres fines. Chair rosâtre.

Sporée de couleur à brun violacé à brun rouille. Spores lisses, fusiforme.

On y incluent parfois les Porphyrellus, certaines espèces sont transférées aux Rubinoboletus.

Habitat

Zone tempérée du Nord, Amérique tropicale montagnarde, le nord de l'Amérique du Sud, Asie de l'Est, Asie du Sud, Australie, Nouvelle-Zélande, en Afrique.

Mycorhizes avec les Pinacées, Fagacées, Bétulacées, Myrtacées, Casuarinacées, les Légumineuses cisalpines.

Veloporphyrellus

Veloporphyrellus Gómez & Singer[6]

Sporophore

Chapeau sec, tomenteux, la pigmentation fait défaut. Chair blanche, pâle rouge bordeaux. Hyménium blanc à la couleur chair rosée, immuable. Voile partiel présent. Stipe blanc, annelés. Sporée brun violacé. Spores lisses, fusiforme.

Habitat

Une espèce connue, Veloporphyrellus pantoleucus, au Costa Rica. Très rares, ses caractéristiques sont encore inconnues.

Sans doute Mycorhizes avec Quercus.

Xanthoconium

Xanthoconium Singer

Xanthoconium purpureum
Sporophore

Chapeau sec, subtomenteux, souvent ridé. Chair blanche, immuable. Hyménium adnés ou adnexé, blanc au jaune paille, pas de taches.

Stipe sec, glabre.

Sporée brillante brun rouille. Spores lisses, fusiforme à cylindriques. Souvent bleu verdâtre avec des hydroxydes.

Habitat

Est de l'Amérique du Sud au Sud de la Colombie, l'Asie, l'Australie, probablement en Asie du Sud.

Mycorhizes avec les dicotylédones.

(Xerocomus)

La phylogénétique a révélé que les Xérocomus étaient dispersés dans de nombreux clades invalidant cette division morphologique; toutefois un groupe se dégage derrière Boletux communis: Xerocomus fennicus, Xerocomus ripariellus, Xerocomus dryophilus, Xerocomus pruinatus, Xerocomus spadiceus, Xerocomus cisalpinus, Xerocomus porosporus, et Xerocomus chrysenteron.

Zangia

Zangia Yan Li C. & L. Zhu Yang

Sporophore

Chapeau sec, pubescent et rugueux. Chair blanche, immuable. Hyménium adnexé, blanc, puis rosé à rose ou violacé à maturité, immuable.

Stipe central, sec, blanchâtre à jaunâtre ou rougeâtre, avec des squamules scabreuses rouge à rouge violacé, jaune de chrome à la base, avec la chair lentement cyanescente chez certains.

Sporées du rosé à rose voire violet pâle. Spores lisses, subfusiforme ou ellipsoïde.

Habitat

Connu jusqu'à présent uniquement au sud de la Chine.

Mycorhizes avec les Pinacées, Fagacées

Classification phylogénétique des Boletaceae

Arborescence simplifiée de la classification génétique des boletaceae,

Classification Linnéenne des Boletaceae

Liste des genres de la famille des Boletaceae

Cette famille contient les genres suivants, y compris les Suillinae et les Sclerodermatinae[8]:

  • Boletaceae
    • Afroboletus Peter & Young
      • 7 espèces
    • Aureoboletus Pouzar
      • Aureoboletus auriporus
      • Aureoboletus gentilis
      • Aureoboletus novoguineensis
      • Aureoboletus subacidus
    • Austroboletus (Corner) C.B. Wolfe
      • Austroboletus dictyotus
      • Austroboletus lacunosus
    • Boletellus Murill
      • Boletellus ananas
      • Boletellus mirabilis
    • Boletetinellus Murill
      • ...
    • Boletochaete Singer
      • Boletochaete bicolor
      • Boletochaete setulosa
      • Boletochaete spinifera
    • Boletus
    • Bothia Halling, Baroni & Binder
      • Bothia castanella
    • Buchwaldoboletus (?)
      • Buchwaldoboletus hemichrysus
      • Buchwaldoboletus lignicola
      • Buchwaldoboletus spectabilis
      • Buchwaldoboletus sphaerocephalus
    • Chalciporus Bataille
      • 8 espèces
    • Chamonixia (?)
      • 8 espèces
    • Fistulinella Henn
      • 20 espèces
    • Gastroboletus Lohwag
      • 12 espèces
    • Gastroleccinum (?)
      • Gastroleccinum scabrosum
    • Gastrotylopilus (?)
      • Gastrotylopilus brunneus
    • Gymnogaster J.W. Cribb
    • Gyrodon Opatowsky
    • Gyroporus Quélet
    • Heimioporus Horak
      • 16 espèces
    • Heliogaster Takamichi [9]
    • Hydnomerulius(?)
      •  ?
    • Leccinellum Bresinsky & Binder
      • 7 espèces
    • Leccinum S. F. Gray
    • Mycoamaranthus (?)
      • Mycoamaranthus auriorbis
      • Mycoamaranthus cambodgensis
      • Mycoamaranthus congolensis
    • Octaviania (?)
      • 8 espèces
    • Paragyrodon (Singer) Singer
    • Phlebopus (Heim) Singer
    • Paxillogaster (?)
      • Paxillogaster luteus
    • Phylloboletellus Singer
      • Phylloboletellus chloephorus
    • Phyllobolites (?)
      • Phyllobolites miniatus
    • Phylloporus Quélet
      • Phylloporus hyperion
      • Phylloporus novae-zelandiae
      • Phylloporus pelletieri
      • Phylloporus rhodoxanthus
      • Phylloporus veluticeps
    • PorphyrellusE.-J. Gilbert
    • Pseudoboletus Šutara
      • Pseudoboletus astraeicola
      • Pseudoboletus parasiticus
    • Pulveroboletus Murill
      • Pulveroboletus ravenelii
      • Pulveroboletus ridleyi
      • Pulveroboletus xylophilus
    • Retiboletus Binder & Bresinsky
      • 6 espèces
    • Rhodactina (?)
      • Rhodactina himalayensis
    • Royoungia (?)
      • Royoungia boletoides
    • Rubinoboletus Pilát & Dermek
      • Rubinoboletus ballouii
      • Rubinoboletus caespitosus
      • Rubinoboletus laetus
      • Rubinoboletus reticulatus
      • Rubinoboletus rubinus
    • Setogyroporus
      • Setogyroporus verus
    • Singeromyces
      • Singeromyces ferrugineus
    • Sinoboletus Zang
      • 10 espèces
    • Spongiforma (?) [10][10]
      • Spongiforma thailandica
      • Spongiforma squarepantsii
    • Strobilomyces Berkeley
    • SuillusMicheli ex S. F. Gray
    • Tubosaeta Horak
      • 6 espèces
    • Tylopilus P. Karsten
    • Veloporphyrellus Gómez & Singer
      • Veloporphyrellus africanus
      • Veloporphyrellus pantoleucus
    • Wakefieldia (?)
      • Wakefieldia macrospora
      • Wakefieldia striaespora
    • Xanthoconium Singer
      • 6 espèces
    • Xerocomus
      • 9 espèces
    • Zangia Zangia Yan C. Li & Zhu L. Yang

Voir aussi

Notes et références

  1. P.M. Kirk, P.F. Cannon, D.W. Minter, J.A. Stalpers, Dictionary of the Fungi, 10e édition (2007), Wallingford: CABI. p. 96. (ISBN 0-85199-826-7).
  2. Halling R.E., Synopsys Boletales- Boletaceae 2011
  3. Singer, R.; Digilio, A.P.L., 1951, Lilloa 25: 438, 1952
  4. Singer R. The Agaricales in modern taxonomy. 4th ed. Königstein, Germany: Koeltz Scientific Books. 981 pp. 1986, page 752
  5. Demaret F. , Bulletin du Jardin botanique national de Belgique / Bulletin van de National Plantentuin van België, Vol. 58, No. 1/2 (Jun. 30, 1988), pp. 266-268
  6. 1984 Veloporphyrellus,, a new geniusfrom Costa Rica Luis D. Gómez & Rolf Singer, Brenesia, Volumes 21 à 22 Museo Nacional de Costa Rica. Departamento de Historia Natural
  7. Position incertaine
  8. Halling RE, Boletales-Boletaceae, 2011
  9. Takamichi Orihara, Koji Iwase, « Taxonomic reconsideration of a sequestrate fungus, Octaviania columellifera, with the proposal of a new genus, Heliogaster, and its phylogenetic relationships in the Boletales », dans Mycologia, vol. 102, no 1, 2010, p. 108-121 [lien DOI] .
  10. a et b Desjardin DE, Binder M, Roekring S, Flegel T., « Spongiforma, a new genus of gasteroid boletes from Thailand », dans Fungal Diversity, vol. 37, 2009, p. 1-8 .

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Boletaceae de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Boletaceae — Cep, Boletus edulis Scientific classification Kingdom: Fungi …   Wikipedia

  • Boletaceae — Röhrlinge Kiefernsteinpilz Systematik Abteilung: Basidienpilze (Basidiomycota) K …   Deutsch Wikipedia

  • Boletaceae — noun family of fleshy fungi having the germ pores easily separating from the cup and often from each other • Syn: ↑family Boletaceae • Hypernyms: ↑fungus family • Member Holonyms: ↑Agaricales, ↑order Agaricales …   Useful english dictionary

  • Boletaceae — …   Википедия

  • Boletaceae — ▪ family of fungi       a family of fungi of the order Boletales (phylum Basidiomycota, kingdom Fungi), in which the fruiting structures bear pores rather than gills (as in the Agaricales). Some edible mushrooms are included in the family s more… …   Universalium

  • boletaceae — bo·le·ta·ce·ae …   English syllables

  • Семейство Болетовые (Boletaceae) —         В этом семействе содержится 17 родов и около 250 видов грибов. В Советском Союзе насчитывается 13 родов и около 90 видов.         Плодовые тела болетовых грибов в морфологическом отношении довольно однообразны. Все они не только… …   Биологическая энциклопедия

  • family Boletaceae — noun family of fleshy fungi having the germ pores easily separating from the cup and often from each other • Syn: ↑Boletaceae • Hypernyms: ↑fungus family • Member Holonyms: ↑Agaricales, ↑order Agaricales • …   Useful english dictionary

  • Boletacée — Boletaceae Boletaceae …   Wikipédia en Français

  • Boletacées — Boletaceae Boletaceae …   Wikipédia en Français