Boki (ou Bokiy), Gleb Ivanovitch


Boki (ou Bokiy), Gleb Ivanovitch

Boki Gleb Ivanovitch

Gleb Ivanovitch Boki (en russe : Глеб Ива́нович Бо́кий) fut un responsable politique soviétique. Né le 21 juin 1879 (selon le calendrier julien; soit le 3 juillet selon le calendrier grégorien) à Tiflis (Tbilissi), mort le 15 novembre 1937 à Moscou ( ?). Il était aussi connu au Parti sous les surnoms de « Kouzma », « Tonton », « Maxime Ivanovitch ».

Sommaire

Formation, activités révolutionnaires

Né d’un père instituteur, Gleb Boki suit les cours de l’Institut sidérurgique de Saint-Pétersbourg. Il y rejoint les rangs du « Groupe de lutte pour l’émancipation de la classe ouvrière ». Il entre au POSDR en 1900 et devient membre du comité exécutif de la section de Saint-Pétersbourg du parti. C’est dans cette ville qu’il prend part aux événements de la Révolution de 1905. Il est plusieurs fois arrêté au cours des années suivantes. En mars 1917, Gleb Boki est membre du Comité Central (TsIK) du bureau russe du Parti bolchévique. En 1917, il est plusieurs fois délégué aux congrès du Parti. D’avril 1917 à mars 1918, il est secrétaire du comité du Parti de Petrograd. Il prend une part active à l’insurrection armée d’Octobre 1917 en tant que membre du Comité militaire révolutionnaire de Petrograd.

Ascension au sein de la Nomenklatura

Il cumule dès lors des fonctions militaires et policières. En février - mars 1918, il passe au Comité de défense de Petrograd, puis devient président de la Tcheka de la ville. Il dirige à partir de 1919 les services spéciaux sur le front oriental, puis le front du Turkménistan. Il est par la suite membre de la commission du Comité exécutif Central Panrusse (VTsIK) au Turkménistan et du Conseil des Commissaires du Peuple (Conseil des Ministres) de la RSFSR. Il entre à la VeTcheKa en 1921, et fait par la suite partie du collège de direction du l’OGPU, puis du NKVD. Il travaille jusqu’à son arrestation au moment des Grandes purges au plus haut niveau des services du Commissariat du Peuple aux affaires intérieures (Ministère de l'Intérieur). Boki est l’un des principaux organisateurs du Goulag.

Parallèlement à cette carrière, il poursuit son ascension au sein de l’appareil du Parti. Délégué au 7e Congrès du Parti en 1918, il rejoint le groupe des « communistes de gauche ». Il est successivement délégué aux 15e, 16e et 17e Congrès du Parti. Sa candidature au Comité central est acceptée. Il fait partie du VTsIK de la RSFSR de sa 2e à sa 12e convocation et du TsIK de l’URSS à ses 1re et 2e réunions. Il est décoré de l'Ordre du Drapeau Rouge.

Arrestation, exécution

Il est arrêté le 16 mai 1937 sous l’inculpation de « trahison et activités contre-révolutionnaires ». Son arrestation s’inscrit dans l’opération de « nettoyage » par Nikolaï Iejov des plus proches collaborateurs de Genrikh Iagoda. Une troïka spéciale du NKVD le condamne à mort le 15 novembre 1937. Il est probablement fusillé sans attendre.

Il fut réhabilité en 1956.

Trivia

Selon l’écrivain A. A. Boushkov, dans son livre NKVD, La guerre contre les forces occultes (НКВД. Война с неведомым), Boki a commandité pendant ses dernières années de travail au NKVD des recherches sur un grand nombre de phénomènes paranormaux. Bien que des preuves concrètes étayant suffisamment ces assertions ne fassent défaut, certains considèrent qu’elles sont implicitement confirmées par le fait que les services de Boki aient joui d’une autonomie et d’une indépendance particulièrement surprenante dans l’URSS des années 1930. Certains hauts dignitaires du Parti ont rapporté l’intérêt qu’aurait manifesté Boki pour les phénomènes paranormaux, les zombies, certains cultes mystiques orientaux. Il aurait fait organiser dans les mois précédents sa disparition (comme l’Ahnenerbe à peu près au même moment) des expéditions dans le but de localiser les entrées d’Agartha.

Sources

Cet article est la traduction (un peu allégée et réorganisée) de l'article du Wikipédia en russe sur Gleb Boki, lui même un copié-collé de l'article correspondant de la Grande Encyclopédie soviétique. Le paragraphe Trivia ne figure pas dans cette dernière encyclopédie. Il s'agit d'une adaptation du paragraphe équivalent du Wikipédia en russe, vérifié et complété de quelques informations glanées sur Internet.

  • Portail de la Russie Portail de la Russie
Ce document provient de « Boki Gleb Ivanovitch ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Boki (ou Bokiy), Gleb Ivanovitch de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Boki (Ou Bokiy), Gleb Ivanovitch — Boki Gleb Ivanovitch Gleb Ivanovitch Boki (en russe : Глеб Иванович Бокий) fut un responsable politique soviétique. Né le 21 juin 1879 (selon le calendrier julien; soit le 3 juillet selon le calendrier grégorien) à Tiflis (Tbilissi), mort le …   Wikipédia en Français

  • Boki (ou bokiy), gleb ivanovitch — Boki Gleb Ivanovitch Gleb Ivanovitch Boki (en russe : Глеб Иванович Бокий) fut un responsable politique soviétique. Né le 21 juin 1879 (selon le calendrier julien; soit le 3 juillet selon le calendrier grégorien) à Tiflis (Tbilissi), mort le …   Wikipédia en Français

  • Bokiy Gleb Ivanovitch — Boki Gleb Ivanovitch Gleb Ivanovitch Boki (en russe : Глеб Иванович Бокий) fut un responsable politique soviétique. Né le 21 juin 1879 (selon le calendrier julien; soit le 3 juillet selon le calendrier grégorien) à Tiflis (Tbilissi), mort le …   Wikipédia en Français