Boeing ScanEagle


Boeing ScanEagle
Pix.gif Flag of the United States.svg ScanEagle Silhouette d’un avion militaire.
ScanEagle UAV catapult launcher 2005-04-16.jpg Vue de l’avion

Constructeur Flag of the United States.svg Boeing et Insitu
Rôle Drone de combat (reconnaissance)
Statut en production
Premier vol 20/6/2002
Mise en service 2005
Équipage
pas de pilote
Motorisation
Moteur 3W 24i
Nombre 1
Type Moteur essence
Dimensions
Envergure 3 m
Longueur 1,2 m
Masses
À vide 12 kg
Performances
Vitesse maximale 120 km/h
Rayon d’action 100 km

Le ScanEagle est un drone de combat de reconnaissance économique construit par les sociétés Boeing et Insitu.

Sommaire

Conception

Un Marine U.S. porte un ScanEagle pendant la guerre en Irak.
Récupération d'un ScanEagle sur le destroyer USS Oscar Austin

Il dérive du drone civil SeaScan conçu par le constructeur Insitu et utilisé pour la collecte de données météorologiques et pour aider les pêcheurs à repérer les bancs de thon.

Il a été conçu comme drone portable et économique de surveillance du champ de bataille ; il est déployé en Irak depuis août 2004.

Le ScanEagle peut être équipé de plusieurs types de capteurs optiques dans les bandes du visible et de l'infrarouge, montés sur le véhicule aérien à stabilisation inertielle.

Il peut effectuer des missions de 20 heures et possède un rayon d'action de plus de 100 km et une vitesse de 120 km/h. Le record d'autonomie est un vol de 22 h et 8 min réalisé sur le terrain d'essai de Boeing à Boardman (Oregon)[1].

La mise en œuvre du ScanEagle ne requiert pas de terrain d'aviation. Il est lancé par une catapulte pneumatique appelé "SuperWedge" et breveté par le constructeur Insitu.
Il est récupéré avec un système "SkyHook" composé d'un crochet en extrémité d'aile qui saisit un cordage pendant d'une vergue portée par un mât d'une hauteur de 10 à 15 m. Cette récupération est rendue possible par un dispositif de navigation par satellites GPS couplé entre l'appareil et la mâture de récupération. Le cordage présente une certaine élasticité afin d'amortir le choc d'accrochage.

Utilisation

Le ScanEagle est entré en service en 2005 dans l'US Navy[2]. Il est aussi utilisé par les armées australienne et canadienne.

En mars 2008, Boeing a réalisé des essais en vol d'un ScanEagle équipé d'un radar miniature Nano-SAR. C'est le plus petit Radar à synthèse d'ouverture. Il pèse 3,2 kg et présente les dimensions d'une boite à chaussures. Il permet des observations sur le champ de bataille même lors de mauvaises conditions météo[3].

Notes

  1. "Boeing ScanEagle achieves major flight milestones", Aerotech News & Review, 23/11/2006
  2. Contrat Boeing du ScanEagle pour l'US Navy sur Boeing, 6/6/2008
  3. Essais en vol du ScanEagle équipé d'un radar miniature, Boeing, 18/3/2008.

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Boeing ScanEagle de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Boeing ScanEagle — ScanEagle …   Deutsch Wikipedia

  • Boeing ScanEagle — Infobox Aircraft name=ScanEagle caption=A ScanEagle in its catapult launcher type=unmanned aerial vehicle national origin=United States manufacturer=Boeing designer= first flight=June 20, 2002 introduced= 2005 (United States Navy) retired= status …   Wikipedia

  • ScanEagle — Boeing ScanEagle ScanEagle …   Wikipédia en Français

  • Boeing P-8 Poseidon — Boeing P 8A Poseidon …   Wikipédia en Français

  • Boeing 747 — 400 Rôle Avion de ligne Constructeur …   Wikipédia en Français

  • Boeing 737 — 800 de la compagnie Varig Rôle avion de ligne Constructeur …   Wikipédia en Français

  • Boeing 787 — Dreamliner Premier vol du Boeing 787 le 15 décembre 2009 Rôle Avion de ligne long courrier …   Wikipédia en Français

  • Boeing KC-135 — Stratotanker …   Deutsch Wikipedia

  • Boeing 747-8 — Le Boeing 747 8F lors de son premier vol, le 8 février 2010 Rôle avion de ligne / fret Constructeur …   Wikipédia en Français

  • Boeing 707 — 120 Boeing 707 de BOAC en 1964 Rôle Avion de ligne Constructeur …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.