Blere


Blere

Bléré

Bléré

Ajouter une image

Administration
Pays France
Région Centre
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Tours
Canton Bléré
Code Insee abr. 37027
Code postal 37150
Maire
Mandat en cours
Georges Fortier
2008-2014
Intercommunalité C.C. de Bléré Val de Cher
Démographie
Population 5 048 hab. (2006)
Densité 164 hab./km²
Gentilé Blérois
Géographie
Coordonnées 47° 19′ 33″ Nord
       0° 59′ 26″ Est
/ 47.3258333333, 0.990555555556
Altitudes mini. 52 m — maxi. 112 m
Superficie 30,8 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Bléré est une commune française située dans le département d’Indre-et-Loire et la région Centre.

Sommaire

Géographie

Bléré, au cœur du "Jardin de la France", se situe à 27km de Tours, à 225 km au sud-ouest de Paris, et est proche des grands châteaux de la Loire. Elle est distante de :

La ville de Bléré se trouve dans la vallée du Cher et dans une région agricole et viticole plutôt boisée.

Histoire

La première mention écrite de Bléré nous est connue par Grégoire de Tours, évêque de Tours à la fin du VIe siècle, sous le nom Briotreide, composé d'origine gauloise désignant le village au pied du pont. Ce nom, latinisé, évoluera et donnera finalement Blere dès le XIIIe siècle. La présence d'un pont signifie que Bléré était sur une voie de passage de première importance. Il s'agissait en fait d'une voie reliant initialement Amboise à Loches - deux des capitales gauloise des Turones - puis par la suite Poitiers à Amboise et enfin grand chemin royal de Paris vers l'Espagne.

Préhistoire

De nombreux témoignages archéologiques ont été retrouvés, notamment en ce qui concerne le néolithique. Un atelier de taille de silex a été découvert aux lieux-dits « La Folie » et « Fontenay » (à l'ouest de Bléré, en direction de Tours).

Époque gallo-romaine

Déjà village gaulois, la petite cité s'est développée dès cette époque. D'autres hameaux importants existaient sur les plateaux au sud de Bléré, et les vestiges d'un important village de l'âge de bronze à l'époque gallo-romaine ont été retrouvés sous le bois Gaulpied. Un aqueduc canalisant les eaux des Grandes Fontaines fut construit afin de les conduire jusqu'à la ville de Tours.

Moyen-Âge

Le seigneur de Bléré, Pierre Bérard, a fait consolider des fortifications de Bléré en 1449, édifiées par l'un de ses prédécesseurs seigneur d'Amboise vraisemblablement au XIe siècle. Les murailles délimitaient le vieux bourg : à l'ouest par la rue des Déportés (anciennement rue des Fossés), à l'est par le cours du Vaugerin et au sud par le mail Victor-Hugo (ancien mail de la carrière). Le pont faisait partie du dispositif de fortifications et comportait une tour forte à son entrée, côté La Croix appelée tour Bacane, et une tour forte en son milieu avec pont-levis, qui faisait également office de prison de la châtellenie. Le pont, ainsi que la rivière du Cher, étaient soumis à un droit de péage dont devaient s'acquitter les passants et bateliers sur les marchandises transportées, de prérogative seigneuriale. Cette tour fut transformée au XVIe ou XVIIe siècle en un moulin banal à 2 meules. Au centre de la ville, se trouve l'église, dans l'axe de l'ancien pont (décalé par rapport à l'actuel) et la place Charles-Bidault, lieu d'un ancien marché très important dans la région. Sur cette place était bâtie la Halle, où se tenaient le marché au blé, et à l'étage les audiences de la justice seigneuriale.

XVIIe et XVIIIe siècles

La terre et châtellenie de Bléré appartiennent au XVIIe siècle à la famille de Faverolles, descendante des Bérard. Elle est acquise par adjudication sur Jacques de Faverolles en 1679 par Étienne Guillerault, avocat en Parlement. En 1736, Gabriel Taschereau de Baudry achète la terre de Bléré aux héritiers Guillerault de Bléré. Le domaine passe ensuite à son petit-fils Maximilien de Malon de Bercy, riche famille dans laquelle il reste jusqu'au XIXe siècle.

Seconde Guerre mondiale

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Bléré était coupée par la ligne de démarcation : le centre ville était occupé tandis que des hameaux au sud se trouvaient en zone libre. Ainsi, des habitants de Bléré sont devenus des passeurs, aidant certaines personnes à passer en zone libre.

Héraldique

Blason de Bléré

Les armes de Bléré se blasonnent ainsi :

De gueules à trois boisseaux d'argent[1].

Administration

Mairie de Bléré
Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 2008 Georges Fortier UMP
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Jumelage

Drapeau de l'Allemagne Garrel (Allemagne) Le jumelage concerne tout le canton de Bléré ; le siège du comité du jumelage se trouve à Bléré.

Démographie

Évolution démographique
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 153 2 519 2 475 2 663 2 948 2 978 3 417 3 493 3 676
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 431 3 477 3 561 3 510 3 675 3 688 3 599 3 272 3 269
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 288 3 342 3 533 3 156 3 160 3 041 3 070 3 250 3 420
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 -
3 450 3 832 4 113 4 057 4 388 4 576 5 024 5 048[2] -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Graphique d'évolution de la population, 1794-1999

Lieux et monuments

Chapelle Jehan de Seigne

Elle se trouve dans le jardin public, qui a remplacé l'ancien cimetière de Bléré. De ce cimetière subsiste cette chapelle funéraire exceptionnelle, classé monument historique dès 1875. Elle fut édifiée en 1526 par Jehan de Seigne à la mémoire de son père, Guillaume de Seigne, trésorier général de l'artillerie du roi, seigneur de la Lande.

Le Grand Logis

Il s'agit d'un manoir qui était la maison seigneuriale de Bléré et le siège de la châtellenie. C'est Pierre Bérard, chevalier, maître d’hôtel du Roi, seigneur châtelain de Bléré, La Croix, Civray et Chissay, qui fit construire le « Grand Logis » vers 1446, à la suite de l'acquisition de la terre de Bléré. Autrefois dénommé "château de Bléré", il était initialement plus grand, avec dépendances, colombiers, jardins et portail monumental d'entrée. Délaissé par les seigneurs de Bléré à la fin du XVIIe siècle, d'importants travaux de réhabilitation avaient été entrepris dès 1781 par Maximilien de Malon de Bercy, marquis de Bercy et seigneur de Bléré. Sa mort à peine quelques mois après a stoppé ses projets pour Bléré. D'importantes modifications ont eu lieu aux XIXe et au XXe siècle. La commune a acquis ce lieu en 1950 et a entrepris la destruction de l'ensemble des dépendances et d'une aile en 1960 afin de les remplacer par les cours et bâtiments de l'école publique.

Église Saint-Christophe

Église Saint-Christophe

Elle se compose de deux édifices distincts : l'église de Saint-Christophe (XI°, XII° s.) et la chapelle Sainte-Agnès, réunis par une construction du XVe siècle. Elle fut bâtie sur l'emplacement d'une église beaucoup plus ancienne. Des chapelles lui ont été annexées : la chapelle Saint-Jean au XV° s. sur l'initiative de Gonzalve d'Ars, gouverneur de Bléré, la chapelle Fortier au XVI° s. où repose Florimond Fortier, seigneur de Resnay, et surtout la chapelle seigneuriale vers 1464, bâtie pour recevoir le tombeau de Pierre Bérard et sa femme Jeanne Chérité et qui abrite une pieta sculptée par Louis Borie.

Logis de Boisramé

Ce logis date du XVIe siècle et fut édifié sur l'emplacement d'un manoir fortifié par Guillaume de Seigne, trésorier de l'artillerie royale, vers 1523. Il appartient ensuite à son fils Jehan de Seigne. Au XVIIe siècle, il était la propriété de la famille Sallier, seigneurs d'Athée puis de Lauconnière, puis celle de la famille Daen au XVIIIe siècle, seigneurs d'Athée au XVIIIe siècle. En 1770, il passa dans le patrimoine de la lignée Lefèbvre.

La Coursicauderie

Également connue sous le nom d'hôtel Lemaître, ce château était la demeure d'Auguste Lemaître et Françoise Gaberot, une riche famille de Bléré, qu'ils firent édifier en 1841 par l’architecte parisien A. Panost. Cette propriété, entourée de hauts murs et dotée d'un parc fut acquise en 1982 par la commune de Bléré, qui après quelques aménagements en a fait le siège de sa mairie.

Château de Fontenay

Le lieu et hébergement de Fontenay était la propriété au XVIIe siècle de la famille de Boisgauthier, puis de celle des Dubois de Montmoreau et de Georges Guill. Cette propriété était initialement liée à celle de la seigneurie de l'Arpentil (Herpenty) toute proche. Ces propriétés furent acquises par Gabriel Taschereau de Baudry en 1730 des mains de M. Greffier, receveur général des finances de Poitiers, et réuni au domaine du château de Bléré. Le château avait été bâti au XVIe siècle, mais il fut très endommagé par l'incendie que les Prussiens déclenchèrent en représailles en 1871. Auguste Bucquet son propriétaire d'alors engagea sa reconstruction.

Château de Fossembault

Demeure bâtie en 1832 sur l'emplacement d'un manoir du XVIe siècle qui était la demeure de la famille de la Bretonnière. Au XVIIe siècle, elle était celle de la famille Nau, puis celle d'Étienne Guillerault père, avocat en Parlement, anobli par Louis XIV et au début du XVIIIe siècle habité par ses arrières petits neveux Étienne et Simon Fremy, héritiers seigneurs de Bléré. Également acquis des mains des Fremy par Gabriel Taschereau de Baudry en 1736 et réuni au domaine du château de Bléré.

Manoir de Beauregard

Gentilhommière du XVIIe siècle, propriété de la famille Haren du XVIe au XIXe siècle.

Le Belvédère

Très jolie demeure bâtie en 1832 pour Henry Marcel.

Manoir de Boispateau

Ancienne maison seigneuriale du XVIe siècle, propriété de la famille de Seigne au XVIe siècle, dont ils en avaient obtenu érection en fief par concession accordée par l'abbaye de Saint-Julien.

Manoir de Crespières

Demeure reconstruite au XIXe siècle sur le lieu d'une maison seigneuriale du XVe siècle dont il reste le colombier, intégré à la construction actuelle, ainsi que deux tourelles d'enceinte. Cette terre seigneuriale était la propriété d'Antoine des Dues, sieur de Crespières, en 1600 et fut vendue à Jacques de Faverolles, chevalier, seigneur de Bléré en 1653 dont ses descendants restèrent propriétaires jusqu'au XVIIIe siècle.

Moulin des Aigremonts

Situé au nord du bourg, ce moulin est actuellement en rénovation

Bibliographie

  • Carré de Busserolles (Dr.), Dictionnaire d'Indre-et-Loire, Tours, 1879
  • Berbier (M. et Mme), Bléré au cours des siècles, Tours, imprimerie centrale de Touraine, 1979.
  • Gautier (M. et Mme), Bléré des origines à nos jours, Tours, Arrault et Cie, 1914

Notes et références

  1. Le blason de la commune sur Gaso. Consultation : mars 2009.
  2. Données démographiques sur le site de l'INSEE

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Archives départementales d'Indre-et-Loire, E 123, minutes des notaires de Bléré
  • Archives départementales du Val-de-Marne, fonds d'archives Malon de Bercy, cote : 46 J.
Ce document provient de « Bl%C3%A9r%C3%A9 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Blere de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bléré — Saltar a navegación, búsqueda Bléré País …   Wikipedia Español

  • Bléré — steht für eine französische Gemeinde im Département Indre et Loire, siehe Bléré (Indre et Loire) einen französischen Kanton im Département Indre et Loire, siehe Kanton Bléré …   Deutsch Wikipedia

  • Bléré — is a commune in the Indre et Loire department in central France.ee also*Communes of the Indre et Loire departmentReferences Based on the article in the French Wikipedia …   Wikipedia

  • Blere — (spr. Blereh), Stadt im Arrondissement Tours des französischen Departements Indre Loire, am Cher, 3000 Ew. In der Nähe wird guter Rothwein gebaut …   Pierer's Universal-Lexikon

  • blere — obs. form of blear …   Useful english dictionary

  • Bléré — 47° 19′ 33″ N 0° 59′ 26″ E / 47.3258333333, 0.990555555556 …   Wikipédia en Français

  • Blere — Original name in latin Blr Name in other language Blere, Blr State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 47.32738 latitude 0.99186 altitude 60 Population 4794 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • blere — adj bald …   Old to modern English dictionary

  • Gare de Bléré — Bléré La Croix Localisation Pays France Commune La Croix en Touraine Adresse Place de la gare 37150 La Croix en Touraine Coordonnées géographiques …   Wikipédia en Français

  • Communauté de communes de Bléré Val de Cher — Administration Pays France Région Centre Département Indre et Loire Code SIREN 243 700 820 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.