Bivalvia


Bivalvia
Aide à la lecture d'une taxobox Bivalves
 Coquilles bivalves
Coquilles bivalves
Classification
Règne Animalia
Embranchement Mollusca
Classe
Bivalvia
Linnaeus, 1758
Classification phylogénétique
Position :

Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons

Les bivalves (classe des Bivalvia) sont des mollusques dont la coquille est constituée de deux parties distinctes et attachées, plus ou moins symétriques, pouvant s'ouvrir ou se refermer. Cette classe comprend environ 9 200 espèces[réf. souhaitée], notamment les moules, les huîtres et les palourdes. Les bivalves sont tous exclusivement aquatiques, on les trouve majoritairement en milieu marin, mais aussi dans l'eau douce (15% des espèces environ). La classe se nomme également Bivalva, Pelecypoda (les pélécypodes) ou Lamellibranchia (les lamellibranches).

Certaines espèces comme les moules s'attachent aux surfaces sous l'eau à l'aide d'un filament collant appelé byssus. D'autres s'ensevelissent dans du sable ou du sédiment. D'autres encore sont mobiles, tel les palourdes qui peuvent se déplacer dans le sable ou la vase grâce au pied musculeux.

Sommaire

Anatomie

Les bivalves sont dépourvus de tête et de radula.

Coquille

La coquille formée de deux valves de nature calcaire est sécrétée par le manteau enveloppant l'animal. Elle est reliée par une charnière au milieu du dos. En cas de danger, de puissants muscles adducteurs peuvent en refermer solidement les deux parties. L'umbo est la région la plus âgée des valves. C'est autour de ce dernier que les cernes de croissance s'accumulent. La forme, la couleur et la taille de la coquille peut varier grandement d'une espèce à l'autre.

Pied

Le pied musculeux des bivalves peut servir au déplacement chez le jeune, et plus rarement chez l'adulte. Il sert le plus souvent à enfouir l'animal.

Système circulatoire

Les bivalves ont un système circulatoire ouvert; les organes baignent dans le sang. Leur cœur comporte trois chambres: un ventricule et deux atria(oreillettes). Il pompe lentement, d'un rythme allant de 0,2 à 30 battements par minute[1].

Système excréteur

Chez les bivalves, l'excrétion des déchets métaboliques est assurée par deux néphridies sert d'organe excrétoire, analogue aux reins.

Système nerveux

Le système nerveux des bivalves est constitué de trois paires de ganglions reliés ensemble par des nerfs.

Alimentation

Bivalve géante, Tridacna gigas

Les bivalves se nourrissent de petites particules alimentaires comme des protistes et des larves du plancton.

Les espèces détritivores se nourrissent de la pellicule organique déposée sur le fond. Les cils vibratiles des cellules ciliées du manteau créent des courants d’eau amenant les particules en suspension vers la bouche.

L’épithélium branchial sécrète un film de mucus dans lequel peuvent s’engluer les particules. Les matières non alimentaires sont éliminées avec le mucus. Les matières alimentaires arrivent à l’estomac où elles sont broyées par une tige cristalline.

Locomotion et fixation

Pour se déplacer, les bivalves peuvent utiliser leur pied ou, dans le cas des pétoncles, notamment, leur deux valves qu'ils ouvriront et fermeront rapidement pour se propulser. Le byssus, chez la moule, permet la fixation à des milieux comme les rochers.

Reproduction

Les sexes sont séparés chez les bivalves. Les gamètes sont libérés et fécondés dans le milieu aquatique. Les femelles sécrètent une substance appelée fertilisine qui déclenche l’éjaculation des mâles.
Certaines espèces de bivalve sont hermaphrodites et produisent en même temps ovules et spermatozoïdes. Les huîtres quant à elles peuvent changer de sexe au cours de leur vie.

Classification

Selon ITIS et ADW:

Coquille St-Jacques


Selon ? [réf. nécessaire] :

Sous-classe Pteriomorphia

Sous-classe Paleoheterodonta

Sous-classe Heterodonta

Sous-classe Anomalosdesmata

Taxonomie

      • Ordre: Myoida Goldfuss, 1820
        • Famille Corbulidae
        • Famille Gastgrochaenidae
        • Famille Hiatellidae
        • Famille Pandoridae
        • Famille Periplomatidae
        • Famille Thraciidae

Histoire naturelle

"Acephala" par Ernst Haeckel

Les bivalves sont apparus pendant l'explosion cambrienne. Ils ont peu à peu dominé les brachiopodes pendant le Paléozoïque: lors de l'extinction du Permien, les bivalves étaient en pleine radiation alors que les brachiopodes en ont été dévastés. Il semble que leur mode de vie qui requiert peu d'énergie (donc peu de nourriture), ainsi que leur capacité de s'enfouir dans le sable pour éviter les prédateurs, a permis aux bivalves de mieux survivre.

D'autre part, certains bivalves sont devenus mobiles grâce aux épines qui contrôlent la flottabilité ou en se propulsant par réaction. Cela a pu leur permettre de devenir des prédateurs.

Les fossiles

Le plus vieux fossile de bivalve remonte à 500 millions d'années. Parmi les formes fossiles en eau douce, citons la grande moule Archanodon retrouvée dans la formation dévonienne Old Red Sandstone, en Grande-Bretagne. La plupart des fossiles sont de taille petite, avec rares exceptions comme l'Inoceramus du Crétacé, qui atteint plus d'un mètre et provient de la Chalk Formation.

La coquille est composée de carbonate de calcium, ce qui favorise les fossiles. Chez certains taxons, la coquille est faite d'aragonite, une variante de carbonate de calcium. Dans ce cas elle se dissout facilement dans le sédiment lors de la fossilisation, ne laissant que des impressions de ses surfaces externe et interne. Dans quelques cas même les couleurs sont conservées, comme les Aviculopecten planoradiatus du Carbonifère, provenant de Derbyshire, Angleterre.

Par rapport à d'autres mollusques, les bivalves semblent avoir peu évolué.

Place des bivalves dans le monde animal

Références

  1. (en)Hickman et al., Integrated Principles of Zoology, McGraw-Hill, 2008, 14e éd., 910  p. (ISBN 978-0-07-297004-3)

Voir aussi

Références externes

Liens externes

  • Portail de l’origine et de l’évolution du vivant Portail de l’origine et de l’évolution du vivant
  • Portail des sciences de la Terre et de l’Univers Portail des sciences de la Terre et de l’Univers
  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bivalvia de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bivalvia — ⇒ Lamellibranchiata …   Deutsch wörterbuch der biologie

  • Bivalvia — Muscheln Schalen verschiedener Meeresmuschelarten Systematik Unterabteilung: Bilateria ohne Rang …   Deutsch Wikipedia

  • Bivalvia —   Bivalvos Bivalvos …   Wikipedia Español

  • Bivalvia — Taxobox name = Bivalvia fossil range = Cambrian Recent image width = 250px image caption = Acephala from Ernst Haeckel s Kunstformen der Natur , 1904 regnum = Animalia phylum = Mollusca classis = Bivalvia classis authority = Linnaeus, 1758… …   Wikipedia

  • Bivalvia — Lamellibranchia La*mel li*bran chi*a, Lamellibranchiata La*mel li*bran chi*a ta, n. pl. [NL. See {lamella}, and {Branchia}, {Branchiate}.] (Zo[ o]l.) An earlier name for the class of Mollusca including all those that have bivalve shells, as the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Bivalvia — La clase Bivalvia (bi = dos; valvia = valva o placa ) tiene unas trece mil especies. Se les encuentra enterrados en fondos blandos infauna, como habitantes fijos de superficie epifauna, o libres sobre la superficie del fondo del mar. También hay… …   Enciclopedia Universal

  • Bivalvia — noun oysters; clams; scallops; mussels • Syn: ↑class Bivalvia, ↑Lamellibranchia, ↑class Lamellibranchia, ↑class Pelecypoda • Hypernyms: ↑class • Member Holonyms: ↑ …   Useful english dictionary

  • Bivalvia — …   Википедия

  • Bivalvia — См. bivalves …   Dictionary of invertebrate zoology

  • Bivalvia — Bivạlvia,   die Muscheln …   Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.