Tourisme au Centre-du-Québec


Tourisme au Centre-du-Québec
Musée Laurier à Victoriaville

Le tourisme au Centre-du-Québec est une majeure partie de l’économie locale. Des gens viennent de partout au Québec, au Canada et même d’ailleurs dans le monde pour venir voir ce que la région a à offrir. Au total, la région reçoit plus de 900 000 visiteurs chaque année qui dépensent plus de 204 millions en produits et services touristiques. Avec sa diversité grandissante, la région a quelque chose pour tous les goûts. Elle est située à mi-chemin entre les villes de Montréal et de Québec et est accessible par les autoroutes 20 et 55 (en plus d’une multitude de routes secondaires).

Quelques statistiques en bref sur le Centre-du-Québec

Le Centre-du-Québec compte 230 685 habitants, soit 33,3 habitants/km2, ce qui fait 2,9% de la population totale du Québec et en fait donc le 12ème rang. Les centricois et centricoises (nom donnée aux habitants de la région) ont un taux d’emploi qui se situe à 57,2% et le taux d’activité de la région est de plus de 60% (60,9% pour être exact)[1].

La région est la première au Québec en termes d’entreprenariat. L’activité économique repose surtout sur l’agriculture, puisque la région possède un vaste territoire cultivable avec des sols très riches.

Sommaire

Histoire du tourisme

Autrefois exclusif à la haute bourgeoisie, le tourisme fait maintenant partie de la vie de tous les jours. Lors des deux derniers siècles, grâce à plusieurs changement et inventions tel le chemin de fer (ayant rendu beaucoup de régions du Québec plus accessibles) l’invention des hôtels, motels, pourvoiries et de plusieurs autres facteurs, l’accès au tourisme est devenu possible pour tous. Durant les années 1920, le gouvernement québécois a mis beaucoup d’effort pour donner de l’expansion au tourisme avec par exemple, en 1926, la publication de la première carte du réseau routier du Québec, une idée du ministre de la Voirie à l’époque Louis-Alexandre Taschereau. Pendant et particulièrement après la Secondaire guerre mondiale, le Québec tente d’aller chercher une clientèle en provenance des États-Unis avec, entre autres, l’ouverture du premier bureau de renseignements touristiques à New York. Au cours des années 40, le gouvernement a fait beaucoup de publicité a implanté des kiosques d’information à plusieurs endroits stratégiques de la province. Ensuite vin l’expo 67 qui propulsa Montréal et le Québec au complet sur la carte du monde pour ce qui est des destinations touristiques à ne pas manquer. Les gens venaient de partout, autant du Québec que des gens du sud comme les États-Unis ou même d’Europe. Dans les décennies à venir, la popularité du Québec et de ses régions touristiques ne cesse de gonfler. De plus en plus d’associations naissent (par exemple l’association des hôteliers de la province de Québec, ou AHPQ) pour mener à bon terme des projets communs et pour s’entraider.

Voici quelques associations qu’il est possible de retrouver aujourd’hui :

  • Association des hôteliers de la province de Québec (AHPQ)
  • Association des restaurateurs de Québec
  • Association des terrains de camping du Québec
  • Association des stations de ski du Québec
  • Fédération des pourvoyeurs du Québec
  • Association des agents de voyage du Québec (ACTA-Québec)
  • Association des bureaux de congrès du Québec (ABCQ)
  • Association des propriétaires d’autobus du Québec (APAQ)


Le tourisme est depuis très important et très influant dans l’économique du Québec. Les gouvernements fédéraux et provinciaux en sont très conscients.

Points d’intérêt touristique

Endroits à visiter

La région regorge de centres d’interprétation, de musées, d’attractions, de beaux jardins et autres merveilles qui n’attendent qu’à être découvertes. Chaque petite municipalité vaut le détour au moins pour un coup d’œil. Voici une liste d’endroits à visiter mais la liste ne se limite pas qu’à ceux-ci.

En plus d’une multitude des terrains de golf, de stations de plein air, de spa santé et d’endroits pour le tourisme religieux.

Événements

Le Centre-du-Québec est une région remplie d’événements et d’activités répartis tout au long de l’année. Chaque municipalité (certaines même à plusieurs reprises) a un petit quelque chose à offrir ou à faire découvrir. Drummondville et Victoriaville étant deux des villes les plus populeuses de la région, elles offrent à elles seules une grande partie de ces événements et festivals. Il y a entres autres le Mondial des cultures, le festival de la poutine et le symposium des arts de Drummondville à Drummondville et le festival du blues, l’exposition agricole de Victoriaville et le festival des fromages fins à Victoriaville. Cependant, il ne faut pas négliger les plus petites municipalités comme Sainte-Perpétue qui accueille un des plus gros festivals aux Québec, le festival du Cochon. Il y aussi les plus petits événements, avec beaucoup moins de budget, mais tout autant de cœur par exemple le festival country de Durham-Sud ou encore le rendez-vous des véhicules verts au parc Marie-Victorin à Kingsey Falls (parc qui accueille plusieurs autres événements).

Restauration et hébergement

Restauration et gastronomie

Étant donné que la région vit énormément de l’agriculture, des incontournables du coin sont les marchés publics. Beaucoup de cultivateurs et d’artisans gastronomiques en tous genres vont vendre leurs produits dans les 3 grands marchés régionaux :

  • Le marché public de Drummondville, situé à Drummondville
  • Le marché Godefroy, situé à Bécancour
  • Le marché public des Bois-Francs, situé à Victoriaville

Il y a aussi des entreprises qui vendent des produits sur place, dont une plusieurs fromageries et quelques vignobles. En voici quelques-uns

  • Brûlerie des Cantons (Warwick)
  • Fromagerie St-Guillaume (Saint-Guillaume)
  • Fromagerie l’Ancêtre (Bécancour)
  • Fromagerie Lemaire (Saint-Cryrille-de-Wendover)
  • Fromagerie 1860 DuVillage (Warwick)
  • Vignoble Les Côtes du Gavet (Tingwick)
  • Vignoble Sainte-Eulalie (Sainte-Eulalie)

En termes de restauration, le Centre-du-Québec ne laisse pas non plus sa place. Il est possible de se régaler dans beaucoup d’établissements offrant une haute gastronomie, ce qui fait la réputation de la région. En voici quelques-uns :

  • L’auberge Godefroy (Bécancour)
  • Aux délices de chez nous (Villeroy)
  • La table dans les nuages (Ham-Nord)
  • Le communard (Victoriaville)
  • Manoir du Lac-William (Saint-Ferdinand)
  • La maison des fromages (Warwick)
  • Le Laurier (Victoriaville)

Et plusieurs dizaines d’autres seront prêts à faire découvrir leur talent culinaire pour le plaisir des papilles gustatives.

Hébergement

Pour passer plusieurs jours dans le coin, nul besoin de s’inquiéter. La région à une très grande variété d’hôtels, motels, campings, chalets, auberges et autres sites pour se loger lors d’un séjour. Il y en pour tous les budgets et tous les goûts. Pour quelqu’un étant très aisé financièrement, l’auberge Godefroy de Bécancour, l’hôtel et suites le Dauphin de Drummondville ou encore le Victorin hôtel et congrès de Victoriaville sont quelques-unes des destinations qui sont sans problèmes aux petits soins pour leurs visiteurs. Pour ceux qui préfèrent camper, le choix est immense : Le camping des Bois-Francs de Saint-Pierre-Baptiste, le camping des Voltigeurs de Drummondville ou encore le camping plage des sables de Princeville sont d’excellentes idées. Pour les personnes étant dans un ‘’entre-deux’’, disons quelque chose de confortable sans nécessairement être très couteux, le choix aussi est vaste. L’hôtel-motel le Cinquante-Cinq de Bécancour est abordable et très bien situé. Si un visiteur se retrouve plus au sud par exemple à Victoriaville il y a le motel le Victo ou bien sur le motel Trans-Canada à Villeroy.

Transport et accessibilité

Dans le domaine des déplacements, le Centre-du-Québec a tout ce qu’il faut. Que ce soit des déplacements pour les loisirs, des déplacements pour la découverte, la visite ou encore simplement pour se rendre d’un endroit à un autre, tout y est. Il faut bien évidemment mentionner la route des antiquaires, le long de l’autoroute 20, qui compte plusieurs petites entreprises œuvrant dans l’achat et la vente d’antiquités. Un route unique au Québec qui fait beaucoup jaser les amateurs!

Moyens de transport utilisé pour les loisirs

Le vélo est omniprésent et les routes et pistes cyclables en témoignent très bien. Voici les 3 principales :

  • Circuit des traditions
  • Parc linéaire des Bois-Francs
  • La route verte

Transport pour le déplacement

Il y a mille et une façons de se rendre dans la région. Les routes les plus empruntées sont bien sur les autoroutes (l’autoroute 20 pour les gens arrivant de l’est ou de l’ouest, et l’autoroute 55 pour ceux arrivant du nord ou du sud), mais il y a beaucoup d’autres moyens. Bien sûr, il est facile de penser aussi aux routes secondaires, telles les routes 116 et 132. Il est possible de voyager en voiture, en autocar de luxe (par exemple les autobus Orléans express et les autocars la Québécoise) ou bien il est possible de choisir des moyens moins fréquents comme le train (une gare est située à Drummondville). Il y également des centaines et kilomètres de pistes cyclables (dont une grande distance fait partie de la route verte) et plusieurs sentiers aménagés pour les véhicules tout-terrains (ou pour les motoneiges en hiver).

Infrastructures d’accueil touristique et principaux marchés touristique

Infrastructures

La région est très bien préparée pour recevoir des touristes. Il y a plusieurs bureaux d’information touristique qui vont permettre aux gens ayant besoin d’information d’être servi adéquatement selon ce qu’ils recherchent. Voici une courte liste.

Bureaux d'information touristiques ouverts à l'année

  • Bureau d'information touristique de la MRC de Bécancour
  • Office de tourisme de Nicolet-Yamaska
  • Office de Tourisme de Drummondville

Bureaux d'information touristiques saisonniers (ouvert en période estivale uniquement)

  • Bureau d'information touristique de Plessisville (Carrefour de l'Érable)
  • Vélogare de Victoriaville
  • Bureau d'accueil touristique de Ham-Nord

Lauréats régionaux Grand Prix du tourisme Québécois 2010

Il est important de souligner les entreprises dans la région ayant su se démarquer que ce soit par un service exceptionnel, par une originalité hors-pairs ou par une débrouillardise remarquable. Voici la liste des entreprises et ou personnalités qui, en 2010, méritèrent un lauréat régional.

  • Prix Activités de plein air et de loisir
    • Club de golf Hériot
  • Prix Agrotourisme et produits régionaux
    • Rose Drummond
  • Prix Attractions touristiques : Moins de 100 000 visiteurs
    • Bioterra spa santé urbain
  • Prix Attractions touristiques : 100 000 visiteurs ou plus
    • Le Village Québécois d'Antan
  • Prix développement touristique : Restauration
    • Cabane à sucre Chez Ti-Père
  • Prix Écotourisme et tourisme d'aventure
    • Alsiganteku Kayak - aventure – écotourisme
  • Prix Festivals et événements touristiques : Budget d'exploitation de moins de 1 M$
    • Festival du Cochon
  • Prix Festivals et événements touristiques : Budget d'exploitation de 1 M$ ou plus
    • Mondial des Cultures de Drummondville
  • Prix Hébergement : Campings
    • Camping Domaine Du Lac Cristal
  • Prix Hébergement : Établissements 1 à 3 étoiles
    • Hôtel Quality Suites, Drummondville
  • Prix Hébergement : Établissements 4 ou 5 étoiles
    • Auberge Godefroy
  • Prix Hébergement : Gîtes
    • Gîte du Champayeur
  • Prix Ressources humaines : Relève touristique
    • Madame Dominique Côté
  • Prix Ressources humaines : Superviseur touristique
    • Madame Carmen Hamel
  • Prix tourisme durable
    • Mondial des cultures de Drummondville

Économie touristique (Volume de touristes, nuitées et dépenses)

Étant une région dite touristique, voici en chiffres le nombre et le pourcentage de visiteurs venant d’ici et d’ailleurs vivre et revivre des belles expériences à l’intérieur de notre territoire. Voici quelques statistiques sur les visites touristiques au Centre-du-Québec.

Volume touristique en 2010 au Centre-du-Québec

  • Touristes en provenance du Québec : 851 000 (4%)
  • Touristes en provenance des autres provinces Canadiennes : 22 000 (0,6%)
  • Touristes en provenance des États-Unis : 23 000 (1,1%)
  • Touristes en provenance d’autre pays : 10 000 (0,6%)
  • Ce qui fait au total 906 000 touristes et 3,1% en termes de volume.

Les nuitées des touristes en 2010 au Centre-du-Québec

  • Touristes en provenance du Québec : 1 936 000 (3,8%)
  • Touristes en provenance des autres provinces Canadiennes : 59 000 (0,5%)
  • Touristes en provenance des États-Unis : 30 000 (0,5%)
  • Touristes en provenance d’autres pays : 79 000 (0,6%)
  • Ce qui fait au total 2 104 000 touristes et 2,6% du volume.

Les dépendes des touristes en 2010 au Centre-du-Québec

  • Dépenses des gens du Québec : 193 000 000 (5,3%)
  • Dépenses des gens des autres provinces Canadienne : 3 000 000 (0,2%)
  • Dépenses des gens des États-Unis : 3 000 000 (0,3%)
  • Dépenses des gens des autres pays : 6 000 000 (0,5%)
  • Ce qui fait au total 204 000 000 pour un volume de 2,9%.

Perspective d’avenir

En se fiant aux statistiques précédentes, il est facile de remarquer que le pourcentage de touristes (particulièrement de l’extérieur du Québec) venant visiter la région est très faible. Elle gagne à être connue et a tant à offrir et ce pour tous. Jeunes ou vieux, hommes ou femmes, peu importe les champs d’intérêt. Au fil du temps, si l’effort adéquat est mis, le Centre-du-Québec peut, malgré les autres régions étant aussi très intéressantes à visiter, devenir une des régions touristiques les plus appréciés et visités parmi le Québec. Espérons simplement que les gens seront prêts à lui accorder une chance, chose qu’ils ne regretteront certainement pas.

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tourisme au Centre-du-Québec de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Centre-du-Quebec — Centre du Québec Centre du Québec Localisation du Centre du Québec au Québec Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Centre-du-Québec — 46°16′54.5″N 72°4′22.9″O / 46.281806, 72.073028 …   Wikipédia en Français

  • Centre-sud Du Québec — Québec  Cet article concerne la province canadienne. Pour l article sur la capitale, voir Québec (ville). Pour les autres significations, voir Québec (homonymie). Québec …   Wikipédia en Français

  • Centre-sud du Québec — Québec  Cet article concerne la province canadienne. Pour l article sur la capitale, voir Québec (ville). Pour les autres significations, voir Québec (homonymie). Québec …   Wikipédia en Français

  • Centre-sud du québec — Québec  Cet article concerne la province canadienne. Pour l article sur la capitale, voir Québec (ville). Pour les autres significations, voir Québec (homonymie). Québec …   Wikipédia en Français

  • QUÉBEC —  Cet article concerne la province canadienne. Pour l article sur la capitale, voir Québec (ville). Pour les autres significations, voir Québec (homonymie). Québec …   Wikipédia en Français

  • Quebec — Québec  Cet article concerne la province canadienne. Pour l article sur la capitale, voir Québec (ville). Pour les autres significations, voir Québec (homonymie). Québec …   Wikipédia en Français

  • Québec (Province) — Québec  Cet article concerne la province canadienne. Pour l article sur la capitale, voir Québec (ville). Pour les autres significations, voir Québec (homonymie). Québec …   Wikipédia en Français

  • Québec (province) — Québec  Cet article concerne la province canadienne. Pour l article sur la capitale, voir Québec (ville). Pour les autres significations, voir Québec (homonymie). Québec …   Wikipédia en Français

  • Québec Clérical — Québec  Cet article concerne la province canadienne. Pour l article sur la capitale, voir Québec (ville). Pour les autres significations, voir Québec (homonymie). Québec …   Wikipédia en Français