Séverin Blanchet


Séverin Blanchet

Séverin Blanchet, né le 27 avril 1943, mort le 26 février 2010 dans un attentat à Kaboul (Afghanistan), est un cinéaste et documentariste français[1].

Biographie

Collaborateur du cinéaste et ethnologue Jean Rouch et du cinéaste et inventeur Vincent Blanchet, son frère, Séverin Blanchet fonde avec eux le laboratoire cinéma de l’université de Paris X en 1969, puis les ateliers Varan en France en 1980[1]. Ils exportent ensuite ces ateliers d'iniation à la réalisation documentaire à travers le monde : au Brésil et Portugal en 1981, en Papouasie-Nouvelle-Guinée en 1983, en Nouvelle Calédonie en 1992, et en Afghanistan en 2006[2].

Parmi ses documentaires, on compte La Papouasie de la famille Maden (France 5, 2003), La vie Alstom (France 3, 2007), et Kantri Bilong Yumi (2003, prix Mario-Ruspoli et prix FIFAP/UNESCO)[2].

S'occupant des ateliers de réalisation documentaires en Afghanistan depuis 2006, en partenariat avec les ateliers Varan, la société de production française de films documentaires La Huit Production, l'ambassade de France à Kaboul, la faculté des Beaux-Arts de Kaboul et le Goethe Institut, il meurt dans un attentat à Kaboul le 26 février 2010[3].

Liens externes

Notes et références

  1. a et b Un cinéaste français tué dans un attentat à Kaboul, Sud Ouest, 27 février 2010
  2. a et b L'équipe - Séverin Blanchet
  3. Le cinéaste Séverin Blanchet, un homme "spécial et difficile à remplacer". Dépêche AFP sur le site Le Parisien.com, 26 février 2010, consulté le 30 février 2010.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Séverin Blanchet de Wikipédia en français (auteurs)