Siège de Rome

Siège de Rome

Siège de Rome

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-après.

Bataille entre Porsenna et Rome au pont Sublicius après la prise du Janicule.

Date 508 av. J.-C.
Lieu Janicule-Rome
Issue non connue
Belligérants
République romaine Étrusques
Commandants
Publius Horatius Coclès Porsenna
Tarquin le Superbe
Forces en présence
République romaine Étrusques

Liste des guerres et des batailles de la République romaine

Série Rome antique

En mythologie romaine et étrusque le « Siège de Rome » est menée contre la République romaine par Porsenna et Tarquin le Superbe après le renversement de ce dernier par le peuple romain.

Légende ou réalité

Ce fait constitue l'un des événements les plus importants du début de l’histoire et des mythologies romaine et étrusque.

Les anciens Romains pensaient que le siège de Rome était un événement réel.

On ne connaît pas l’issue de ce siège et cela constitue l'une des raisons pour lesquelles des historiens et érudits modernes pensent que le l’histoire du siège est totalement légendaire.

De nombreux chercheurs pensent qu'il existe un fondement historique à l'histoire, même si cela signifierait que Tarquin ait été renversé par le peuple romain plus tôt dans l’année.

Ceux, qui croient que l’histoire du siège de Rome est un conflit historique spécifique, datent le siège vers -470 ou même -450.

La réalité historique du Siège de Rome reste donc une question ouverte.

Histoire

Contexte historique

Le septième et dernier roi de Rome Tarquin le Superbe a dirigé la ville comme un tyran. Tarquin est de naissance étrusque,sous son règne les Étrusques ont atteint l’apogée de leur puissance.

Le roi a utilisé la violence, a eu recours à l’assassinat et à la terreur pour conserver le pouvoir et a changé en sa faveur une grande partie de la constitution romaine de l'époque.

Pour cette raison, son impopularité a grandi et a finalement conduit à la naissance de la République romaine[1]. Tarquin ayant survécu au renversement de son gouvernement s’est réfugié auprès des Étrusques où , vu son origine, il avait de nombreux partisans. Il demanda l’aide de Porsenna, le roi étrusque de Clusium, et avec tous ses alliés il assiégea Rome du sommet de la colline Janicule[2].

Issue du siège

On ne connait pas l'issue mais deux thèses s'affrontent:

Échec du siège

Porsenna a été empêché d’occuper la ville de Rome par Publius Horatius Coclès qui a défendu le pont de Pons Sublicius. Cet acte d'héroïsme romain a persuadé Porsenna de ne pas attaquer la ville de Rome, mais la ville latine de Aricia dirigée par son fils Arruns. Porsenna se retire donc et Tarquin demande l'aide de Octavius Mamilius, son beau-fils. Mamilius finalement mobilise la Ligue latine et dirige une révolte contre le République romaine.

Succès du siège

Il y a aussi une autre version du siège : celle-ci atteste de la prise de Rome par Porsenna et de l’invasion de la ville par l’armée étrusque en -508[3],[4],[5].

Notes et références

  1. Mike Dixon-Kennedy, Encyclopédie de la mythologie gréco-romaine
  2. Tim Cornell,The Beginnings of Rome [1]
  3. Tite-Live,The Rise of Rome, XXXI
  4. Michael Grant,Histoire de Rome’’, p. 32
  5. Tite-Live, The Rise of Rome, p. 80

Articles connexes

Bibliographie

Source


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Siège de Rome de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Siege of Rome — The city of Rome has been besieged on several occasions:*Sack of Rome (410) Rome is besieged and sacked by Alaric, King of the Visigoths *Siege of Rome (537 538) Belisarius defends the city against the Ostrogoths *Siege of Rome (546) Rome is… …   Wikipedia

  • Siege of Rome (537–538) — Infobox Military Conflict conflict=Siege of Rome partof=the Gothic War caption= date=March 537 ndash; March 538 AD place=Rome, Italy casus= territory=Rome successfully defended result=Roman victory combatant1=Eastern Roman Empire… …   Wikipedia

  • Siege of Rome (508 BC) — Although sources disagree, it is thought that Rome itself was invested by Etruscan armies in 508 BC under the Etruscan Lars Porsenna.Livy, The Rise of Rome, xxxi] Grant, The History of Rome, p. 32 ] Livy, The Rise of Rome, p. 80] References… …   Wikipedia

  • Siege of Rome (509 BC) — Although sources disagree, it is thought that Rome itself was invaded by Etruscan armies in around 509 BC under the recently overthrown king Tarquinius Superbus.Grant, The History of Rome, p. 32] Livy, The Rise of Rome, p. 77] References… …   Wikipedia

  • Le Siège de Rome — est une nouvelle de Jules Verne, écrite vers 1854. Elle ne parut qu en 1993[1]. Sommaire 1 Synopsis 2 Personnages 3 Bibliographie …   Wikipédia en Français

  • Saint-Siège de Rome — Saint Siège Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants Arbre du christianisme Grandes confessions : Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme …   Wikipédia en Français

  • siege — Siege. s. m. Meuble fait pour s asseoir, comme un fauteüil, une chaise, un tabouret, &c. Siege de bois. siege de drap. siege de tapisserie. siege propre. siege commode. siege pliant. donnez un siege, des sieges. apportez un siege. On dit aussi,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • siége — (siè j ) s. m. 1°   Meuble fait pour s asseoir. •   Prends un siége, Cinna, prends, et sur toute chose Observe exactement la loi que je t impose, CORN. Cinna, V, 1. •   Ma chère, il faudrait faire donner des siéges, MOL. Préc. 10. •   J avais un… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SIÉGE — s. m. Meuble fait pour s asseoir. Un siége pliant. Donnez un siége. Donnez des siéges. Apportez, avancez un siége. Prenez un siége.   Siéges de paille, de jonc, de cannes, de tapisserie, etc., Siéges dont le fond est garni de paille, de jonc, de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SIÈGE — n. m. Meuble ou autre objet fait pour s’asseoir. Donnez un siège. Donnez des sièges. Apportez, avancez un siège. Prenez un siège. Un siège pliant. Sièges de paille, de jonc, de canne ou cannés de tapisserie, etc., Sièges dont le fond est garni de …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»