Simon Werner a disparu...


Simon Werner a disparu...

Simon Werner a disparu...

Réalisation Fabrice Gobert
Sociétés de production 2.4.7. Films
Pays d’origine Drapeau de France France
Genre Thriller
Sortie 2010

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Simon Werner a disparu... est le premier film du réalisateur Fabrice Gobert sorti le 22 septembre 2010. Il a été sélectionné dans la section Un certain regard lors du Festival de Cannes 2010.

Sommaire

Synopsis

En octobre 1992, dans une classe de terminale C du lycée Léon Blum dans les Yvelines, Simon Werner manque à l'appel. Cette absence marque le début d'une série de disparitions mystérieuses qui inquiète les élèves de sa classe. Ils commencent à imaginer collectivement les scénarios possibles qui prennent au fur et à mesure un tour angoissant à la suite de la découverte de nouveaux éléments troublants, et sujet à interprétation, sur la vie du lycée et de certains de ses élèves.

Distribution

Fiche technique

Tournage

Bien que l'histoire du film se déroule dans les Yvelines, les lieux du tournage, qui s'est déroulé de septembre à novembre 2009, ont tous été choisis dans l'Essonne : le lycée François Truffaut de Bondoufle et la forêt de Sénart à Tigery[2].

Réception critique

Le journal Libération qualifie le premier film de Gobert d'« excitant » notant « des plaisirs de pur cinéma » et soulignant que « l'image et les cadres d'Agnès Godard [...] sont une fois de plus imparables[3] ». Pour Le Monde, le film « révèle une maîtrise et une tenue peu communes » faisant un parallèle avec Elephant de Gus Van Sant[4]. L'Express aussi défend le film qu'il juge « épatant » et salue son originalité que lui confère « son ambiance énigmatique, sa forme conceptuelle et son casting AB Productions ». Le journal est par ailleurs dithyrambique sur la performance d'Ana Girardot[5] et loue également la bande originale de Sonic Youth qui, par « son rock anthracite et éthéré, colle parfaitement à cet univers étrange où le quotidien se fait menaçant »[6]. Le site fluctuat.net salue « un univers à la fois sophistiqué et sincère », une atmosphère « acidulée, presque légère, dopée par la vigueur des dialogues et la prestation d'un solide casting »[7] Positif explique que le réalisateur « réussit à distiller une angoisse sourde (...) pour y faire surgir l'étrangeté », et salue la prestation des comédiens, d'un « naturel enthousiasmant ». Mais la revue de cinéma regrette que « l'épilogue soit aussi décevant et nous laisse un goût d'inachevé »[8].

Aurélien Ferenczi de Télérama, en revanche, évoque au moment du Festival de Cannes un film « inabouti », plutôt artificiel et étouffé par ses références (les travellings éthérés d'Elephant de Gus Van Sant ou le « réalisme plat des dialogues », semblables à ceux que l'on trouve dans les sitcoms d'AB productions). Pour l'hebdomadaire culturel, le film « se laisse voir sans trop d'ennui » bien qu'il paraisse « fabriqué » et « sans qu'un peu de filmage en liberté lui insuffle de la vie »[9]. Au moment de sa sortie en salles cependant, Louis Guichard de Télérama en propose une critique beaucoup plus positive[10].

Bien plus sévère, Les Cahiers du cinéma évoque un film « scolaire et creux dans sa copie des teen-movies américains »[11]. Le site Chronic'art évoque un film qui n'est pas sans charme mais qui « par endroits (nombreux) (...) frôle dangereusement le navet ». Incapable d'égaler les références qu'il s'est choisies, le film dégage pourtant une étrangeté qui rompt avec le naturalisme à la française[12]. La rédaction de filmdeculte.com parle d'une « belle coquille vide », écrit par « un faux petit malin ». Le site relève également la parenté avec Elephant mais regrette que le film se contente de singer Gus Van Sant sans y apporter sa propre singularité. La faute à « l’ineptie assez consternante du scénario », soutenu par des personnages « ridicules et caricaturaux » et des dialogues creux, manquant singulièrement « de naturel ». Le dénouement est jugé décevant car il ne débouche « que sur du vent, comme dans une pauvre blagounette où on aurait joué à se faire "bouh !" entre potes »[13].

Récompenses et nominations

Notes et références

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Simon Werner a disparu... de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • SYR9: Simon Werner a Disparu — Álbum de Sonic Youth Publicación 15 de Febrero de 2011 Grabación Febrero Marzo 2010 Género(s) Indie rock Duración …   Wikipedia Español

  • Hans Werner Henze — (1960) Hans Werner Henze (* 1. Juli 1926 in Gütersloh) ist ein deutscher Komponist. Der im italienischen Marino (Provinz Rom) lebende Henze gehört zu den bedeutendsten deut …   Deutsch Wikipedia

  • Ana Girardot — Pour les articles homonymes, voir Girardot. Ana Girardot …   Wikipédia en Français

  • Audrey Bastien — au festival de Cannes 2010 Données clés Naissance …   Wikipédia en Français

  • Fabrice Gobert — Pour les articles homonymes, voir Gobert. Fabrice Gobert Données clés Nationalité française Profession …   Wikipédia en Français

  • Sonic Youth — на концерте в Стокгольме, 2009 год …   Википедия

  • Discographie de Sonic Youth — La discographie de Sonic Youth représente seize albums, presque autant de EP, ainsi que de nombreux projets parallèles et collaborations. Cette page a vocation à être plus exhaustive que la discographie résumée de l article consacré au groupe.… …   Wikipédia en Français

  • Esteban Carvajal Alegria — Données clés Nom de naissance Esteban Carvajal Alegria Naissance 26 octobre 1989 Nationalité Française Profession Acteur Esteban …   Wikipédia en Français

  • Jules Pélissier — Pour les articles homonymes, voir Pélissier. Julien Pélissier, dit Jules Pélissier, est un acteur et chanteur français, né le 7 février 1990. Sommaire 1 Enfance et études 2 …   Wikipédia en Français

  • 2011 год в рок-музыке — См. также: 2011 год в музыке Статья содержит все самые важные события, произошедшие в 2011 году в рок музыке. Содержание 1 Группы 1.1 Новые 1.2 Распавшиеся …   Википедия


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.