Shadow Cabinet du Parti libéral-démocrate (Japon)


Shadow Cabinet du Parti libéral-démocrate (Japon)

Le Shadow Cabinet du Parti libéral-démocrate (自由民主党シャドウ・キャビネット, Jiyūminshutō Shadō kyabinetto?), ou LDP Shadow Cabinet selon la traduction officielle en anglais et raccourci en SC, est le cabinet fantôme formé le 22 septembre 2010 par le Parti libéral-démocrate, désormais principal parti d'opposition depuis sa défaite aux élections législatives du 30 août 2009. Sa création intervient au moment d'un remaniement de la direction du parti par son président, Sadakazu Tanigaki, afin de mieux y intégrer un trio représentatif de la génération montante du mouvement (Nobuteru Ishihara, Yuriko Koike et Shigeru Ishiba). Il succède au Next Japan, lui-même formé le 6 avril précédent, et se rapproche plus du modèle anglo-saxon de contre-gouvernement que ce dernier.

Sommaire

Fonction

Le rôle du Next Japan était surtout, dans chaque secteur, d'exposer les positions et propositions du parti à destination des médias, de la population ainsi que de la majorité, de participer au processus de réforme et de modernisation du parti, en tentant de préparer notamment un renouvellement générationnel[1]. Il s'agissait donc plus d'un organe de réflexion transitionnel plus que d'un réel cabinet fantôme. Le Shadow Cabinet au contraire, dispose d'un titulaire pour chaque ministère composant le Cabinet officiel, afin de mieux contrer le ministre équivalent dans le gouvernement.

Premier Shadow Cabinet Tanigaki (22 septembre 2010 - 14 octobre 2011)

fonction Personnalité Faction Diète Circonscription Ministres contrés
Premier ministre fantôme Sadakazu Tanigaki Kōchikai Représentant Kyōto (5e district) Naoto Kan (jusqu'au 2 septembre 2011)
Yoshihiko Noda
Secrétaire général du Cabinet fantôme Shigeru Ishiba Heiseikai Représentant Tottori (1er district) Yoshito Sengoku (jusqu'au 14 janvier 2011)
Yukio Edano (jusqu'au 2 septembre 2011)
Osamu Fujimura
Ministre fantôme des Affaires intérieures et des Communications Mitsuhide Iwaki Seiwakai Conseiller Fukushima Yoshihiro Katayama (jusqu'au 2 septembre 2011)
Tatsuo Kawabata
Ministre fantôme de la Justice Katsuei Hirasawa Kinmirai Représentant Tōkyō (17e district) Minoru Yanagida (jusqu'au 22 novembre 2010)
Yoshito Sengoku (jusqu'au 14 janvier 2011)
Satsuki Eda (jusqu'au 2 septembre 2011)
Hideo Hiraoka
Ministre fantôme des Affaires étrangères
   également ministre d'État fantôme pour Okinawa et les Territoires du Nord
Itsunori Onodera Kōchikai Représentant Miyagi (6e district) Seiji Maehara (MOFA jusqu'au 06/03/2011)
Takeaki Matsumoto (MOFA, 06/03-02/09/2011)
Kōichirō Genba (MOFA depuis 02/09/2011)
Sumio Mabuchi (Okinawa - T. du Nord, jusqu'au 14/01/2011)
Yukio Edano (Okinawa - T. du Nord, 14/01-02/09/2011)
Tatsuo Kawabata (Okinawa - T. du Nord depuis 02/09/2011)
Ministre fantôme des Finances Yoshimasa Hayashi Kōchikai Conseiller Yamaguchi Yoshihiko Noda (jusqu'au 2 septembre 2011)
Jun Azumi
Ministre fantôme de l'Éducation, de la Culture, des Sports,
des Sciences et de la Technologie

   également ministre d'État fantôme à la Politique scientifique et technologique
Hakubun Shimomura Seiwakai Représentant Tōkyō (11e district) Yoshiaki Takaki (Éducation jusqu'au 02/09/2011)
Masaharu Nakagawa (Éducation depuis 02/09/2011)
Banri Kaieda (P. scientifique jusqu'au 14/01/2011)
Kōichirō Genba (P. scientifique, 14/01-02/09/2011)
Motohisa Furukawa (P. scientifique depuis 02/09/2011)
Ministre fantôme de la Santé, du Travail et des Affaires sociales Norihisa Tamura Heiseikai Représentant Tōkai (proportionnelle) Ritsuo Hosokawa (jusqu'au 2 septembre 2011)
Yōko Komiyama
Ministre fantôme de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche
(Agriculture et Forêts)
Mitsuhiro Miyakoshi Kōchikai Représentant Toyama (2e district) Michihiko Kano
Ministre fantôme de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche
(Pêche)
Tetsurō Nomura Heiseikai Conseiller Kagoshima Michihiko Kano
Ministre fantôme de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie Yasutoshi Nishimura - Représentant Hyōgo (9e district) Akihiro Ōhata (jusqu'au 14 janvier 2011)
Banri Kaieda (jusqu'au 2 septembre 2011)
Yoshio Hachiro
Ministre fantôme du Territoire, des Infrastructures,
des Transports et du Tourisme
Kōichi Yamamoto Kōchikai Représentant Ehime (4e district) Sumio Mabuchi (jusqu'au 14 janvier 2011)
Akihiro Ōhata (jusqu'au 2 septembre 2011)
Takeshi Maeda
Ministre fantôme de l'Environnement Kazunori Tanaka Kinmirai Représentant Minami-Kantō (proportionnelle) Ryū Matsumoto (jusqu'au 27 juin 2011)
Satsuki Eda (jusqu'au 2 septembre 2011)
Gōshi Hosono
Ministre fantôme de la Défense Takeshi Iwaya (jusqu'au 23/06/2011)
Hiroshi Imazu (à p. 23/06/2011)
Ikōkai
-
Représentant Kyūshū (proportionnelle)
Hokkaidō (proportionnelle)
Toshimi Kitazawa (jusqu'au 2 septembre 2011)
Yasuo Ichikawa
Ministre d'État fantôme, Commission nationale de sécurité publique,
pour la Question des Enlèvements,
à la Réforme de la décentralisation et à la Souveraineté locale,
pour les Services financiers et la Politique économique et fiscale
et aux Consommateurs et à la Sécurité alimentaire
Naokazu Takemoto Kōchikai Représentant Kinki (proportionnelle) Tomiko Okazaki (Sécurité, Consommateurs jusqu'au 14/01/2011)
Renhō (Consommateurs, 14/01-27/06/2011)
Gōshi Hosono (Consommateurs, 27/06-02/09/2011)
Minoru Yanagida (Enlèvements jusqu'au 22/11/2010)
Yoshito Sengoku (Enlèvements, 22/11-14/01/2011)
Kansei Nakano (Sécurité, Enlèvements, 14/01-02/09/2011)
Kenji Yamaoka (Sécurité, Enlèvements, Consommateurs, depuis 02/09/2011)
Yoshihiro Katayama (Décentralisation jusqu'au 02/09/2011)
Tatsuo Kawabata (Décentralisation depuis 02/09/2011)
Shōzaburō Jimi (Services financiers)
Banri Kaieda (P. économique et fiscale jusqu'au 14/01/2011)
Kaoru Yosano (P. économique et fiscale, 14/01-02/09/2011)
Motohisa Furukawa (P. économique et fiscale, depuis 02/09/2011)
Ministre d'État fantôme à la Gestion des catastrophes Tadayoshi Nagashima Shisuikai Représentant Hoku-shin'etsu (proportionnelle) Ryū Matsumoto (jusqu'au 5 juillet 2011)
Tatsuo Hirano
Ministre d'État fantôme à la Revitalisation du gouvernement
et à la Réforme de la Fonction publique
(jusqu'au 23 juin 2011)
Tarō Kōno Ikōkai Représentant Kanagawa (15e district) Renhō
Ministre d'État fantôme à l'Égalité sociale et des sexes
et à la Baisse de la natalité
Seiko Hashimoto Seiwakai Conseillère Proportionnelle nationale Tomiko Okazaki (jusqu'au 14 janvier 2011)
Kaoru Yosano (jusqu'au 2 septembre 2011)
Renhō

Deuxième Shadow Cabinet Tanigaki (14 octobre 2011 - )

Le 14 octobre 2011, après la formation de son gouvernement par le nouveau Premier ministre démocrate Yoshihiko Noda le 2 septembre 2011, Sadakazu Tanigaki présente un nouveau Shadow Cabinet.

fonction Personnalité Faction Diète Circonscription Ministres contrés
Premier ministre fantôme Sadakazu Tanigaki Kōchikai Représentant Kyōto (5e district) Yoshihiko Noda
Secrétaire général du Cabinet fantôme Toshimitsu Motegi Heiseikai Représentant Tochigi (5e district) Osamu Fujimura
Ministre fantôme des Affaires intérieures et des Communications Takuya Hirai - Représentant Shikoku (proportionnelle) Tatsuo Kawabata
Ministre fantôme de la Justice Masahiko Shibayama Seiwakai Représentant Nord Kantō (proportionnelle) Hideo Hiraoka
Ministre fantôme des Affaires étrangères Itsunori Onodera Kōchikai Représentant Miyagi (6e district) Kōichirō Genba
Ministre fantôme des Finances Yasutoshi Nishimura - Représentant Hyōgo (9e district) Jun Azumi
Ministre fantôme de l'Éducation, de la Culture, des Sports,
des Sciences et de la Technologie
Hakubun Shimomura Seiwakai Représentant Tōkyō (11e district) Masaharu Nakagawa
Ministre fantôme de la Santé, du Travail et des Affaires sociales Yōichi Miyazawa Kōchikai Conseiller Préfecture de Hiroshima Yōko Komiyama
Ministre fantôme de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche
(Agriculture et Forêts)
Toshio Yamada - Conseiller Proportionnelle nationale Michihiko Kano
Ministre fantôme de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche
(Pêche)
Takao Makino Heiseikai Conseiller Préfecture de Shizuoka Michihiko Kano
Ministre fantôme de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie Isshū Sugawara - Représentant Tōkyō (proportionnelle) Yukio Edano
Ministre fantôme du Territoire, des Infrastructures,
des Transports et du Tourisme
Yoshio Mochizuki Kōchikai Représentant Tōkai (proportionnelle) Takeshi Maeda
Ministre fantôme de l'Environnement Masayoshi Yoshino Seiwakai Représentant Tōhoku (proportionnelle) Gōshi Hosono
Ministre fantôme de la Défense Hiroshi Imazu - Représentant Hokkaidō (proportionnelle) Yasuo Ichikawa
Ministre d'État fantôme, Commission nationale de sécurité publique,
pour la Question des Enlèvements,
à la Réforme de la décentralisation et à la Souveraineté locale,
pour les Services financiers et la Politique économique et fiscale
et à la Réforme administrative et de la Fonction publique
Naokazu Takemoto Kōchikai Représentant Kinki (proportionnelle) Kenji Yamaoka (Sécurité, Enlèvements)
Tatsuo Kawabata (Décentralisation)
Shōzaburō Jimi (Services financiers)
Motohisa Furukawa (P. économique et fiscale)
Renhō (R. de la Fonction publique)
Ministre d'État fantôme à la Gestion des catastrophes Tadayoshi Nagashima Shisuikai Représentant Hoku-shin'etsu (proportionnelle) Tatsuo Hirano
Ministre d'État fantôme à l'Égalité sociale et des sexes,
à la Baisse de la natalité,
aux Consommateurs et à la Sécurité alimentaire
Eriko Yamatani Seiwakai Conseillère Proportionnelle nationale Renhō (Dénatalité et Égalité)
Kenji Yamaoka (Consommation et Sécurité alimentaire)

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Shadow Cabinet du Parti libéral-démocrate (Japon) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Shadow cabinet — Cabinet fantôme Pour les articles homonymes, voir Cabinet. Le cabinet fantôme est un gouvernement virtuel formé par le principal parti de l opposition (Opposition officielle) dénué de pouvoirs réels, que l on trouve principalement dans les États… …   Wikipédia en Français

  • Cabinet fantôme — Pour les articles homonymes, voir Cabinet. Le cabinet fantôme (shadow cabinet en anglais) est un gouvernement virtuel formé par le principal parti de l opposition (opposition officielle) dénué de pouvoirs réels, que l on trouve principalement… …   Wikipédia en Français

  • Cabinet Fantôme — Pour les articles homonymes, voir Cabinet. Le cabinet fantôme est un gouvernement virtuel formé par le principal parti de l opposition (Opposition officielle) dénué de pouvoirs réels, que l on trouve principalement dans les États dont la… …   Wikipédia en Français

  • Cabinet fantome — Cabinet fantôme Pour les articles homonymes, voir Cabinet. Le cabinet fantôme est un gouvernement virtuel formé par le principal parti de l opposition (Opposition officielle) dénué de pouvoirs réels, que l on trouve principalement dans les États… …   Wikipédia en Français

  • Next Japan — (ネクスト・ジャパン, Nekusuto Japan?), aussi appelé Commission de renforcement de l administration (政権力委員会, Seiken ryoku iinkai …   Wikipédia en Français

  • Sadakazu Tanigaki — 谷垣 禎一 Sadakazu Tanigaki Mandats Chef de l opposition parlementaire …   Wikipédia en Français

  • Ichirō Ozawa — 小沢 一郎 Ichirō Ozawa le 30 août 2009 Mandats Secrétaire général du …   Wikipédia en Français

  • Yukio Hatoyama — 鳩山 由紀夫 Yukio Hatoyama, le 4 septembre 2009. Mandats 60e Premier ministre du Japon …   Wikipédia en Français

  • Tatsuo Kawabata — 川端 達夫 Mandats 10e ministre des Affaires intérieures et des Communications du Japon Ministre d État pour Okinawa et les Territoires du Nord, à la Promotion de la Souveraineté locale et à la Revitalisation régionale Actuellement en fonction …   Wikipédia en Français

  • Shigeru Ishiba — Shigeru Ishiba, le 8 novembre 2007. Shigeru Ishiba (石破 茂, Ishiba Shigeru …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.