Saison 1978-1979 du Boucau Tarnos stade


Saison 1978-1979 du Boucau Tarnos stade
 Saison 1978-79 du Boucau stade 
Championnat de France de première division
Informations générales
Président Lucien Lassalle
Ernest Courtiau
Entraîneur Michel Lapègue
Jean-Jacques Sanglan
Stade Stade Piquessary
Saison régulière
Classement 9e de sa poule
Meilleurs joueurs Meilleurs marqueurs :
Jaques Fanen
Pierre Peytavin
Michel Dacharry
Apathy
Lonca (2 essais chacun)
Meilleur réalisateur :
Jacques Fanen (86 points marqués)
Récompenses
Collectif Finaliste de la Coupe Nationale
Individuel
'
Pfeil links.svg Saison précédente Saison suivante Pfeil rechts.svg

Grâce à sa 1re place de poule, en Groupe B, la saison précédente, le Boucau-Stade obtient le droit de jouer au plus haut niveau de la 1re Division : le Groupe A.

Dans une poule régionale, baptisée par la presse locale : « la poule de la Côte-Basque », les noirs vont disputer 5 derbys. Ils ne sortiront vainqueurs que lors de la réception de l'US Dax.

Mais les Forgerons resteront invaincus face aux autres adversaires de la poule, ce qui leur permettra de se maintenir à ce niveau en fin de saison.

Parallèlement, le Boucau-Stade disputera la finale de la coupe Nationale (perdue face au Sporting club tulliste et sera éliminé en 8e de finale du Challenge de l'Espérance par Avignon.

Sommaire

Transfert

Remplacé Départs
Joueur Poste Destination
J-M Destribats [Note 1] ailier Association sportive Mérignac rugby
Entré Arrivées
Joueur Poste Destination
Patrick Roméo 2e ligne Aviron bayonnais
Bernard Hauciart pilier revient de l'Aviron bayonnais
Convert [Note 2] 2e ligne arrive du Basket
Lonca demi de mêlée AS Bayonne
Gobin-Foy [Note 3] 3e ligne revient du Biarritz olympique
Mujica 3e ligne US Mouguerre

La saison

En 1re Division Groupe A, Le Boucau Stade se trouve dans une poule composée du RC Narbonne, Saint-Jean-de-Luz olympique rugby, US Dax, CA Bègles, Biarritz olympique, Aviron bayonnais, US Tyrosse, CS Bourgoin-Jallieuet le Valence sportif.

Adversaires Résultats Domicile Résultats Extérieur
US Dax Gagné 12 à 10 Perdu 27 à 21
RC Narbonne Gagné 24 à 20 Perdu 82 à 6
Aviron bayonnais Perdu 7 à 24 Perdu 22 à 16
CA Bègles Gagné 16 à 6 Perdu 37 à 0
Saint-Jean-de-Luz olympique rugby Perdu 3 à 10 Perdu 29 à 9
Valence sportif Gagné 10 à 7 Perdu 26 à 9
CS Bourgoin-Jallieu Gagné 9 à 6 Perdu 22 à 16
Biarritz olympique Perdu 15 à 18 Perdu 20 à 6
US Tyrosse match nul 20 à 20 Perdu 15 à 12

Cette nouvelle saison, en groupe A de 1re Division, commence sous les meilleurs auspices : le nombre d'abonnés augmente de 40 % (par rapport à la saison précédente) pour atteindre 936 sociétaires (avec une rentrée financière de l'ordre de 170 000 francs).

Il est vrai que la saison est alléchante avec pas moins de 5 derbys (Biarritz, Bayonne, Saint-Jean-de-Luz, Tyrosse et Dax), soit 10 matchs se disputant dans un rayon de 50 km. D'ailleurs, la presse locale appela le groupe du BS : "la poule de la Côte-Basque".

La 1re journée, à Dax, voit les Noirs tutoyer les sommets puisqu'à la 66e minute, ils mènent 20 à 21 sur la pelouse du stade municipal des Dacquois. Mais hélas, un essai encaissé dans les dernières minutes et 2 pénalités manquées, vont laisser beaucoup de regrets puisque le BS s'incline 27 à 21.

La 2e journée, voit l'armada Narbonnaise débarquer à Piquessary, avec à sa tête l'ancien Biarrot et buteur, Pariès. Ce dernier va recevoir un accueil bruyant d'un grand nombre de supporters de Biarritz qui ont fait le déplacement juste pour le huer.

Est-ce cette "réception" qui le perturbe ? Toujours est-il qu'aussitôt rentré sur le terrain, il se fait expulser pour un mauvais geste et sort sous les quolibets de la foule.

Aussi, dans cette ambiance surchauffée, les noirs, joueurs et puissants, ne laissent aucun répit à des Narbonnais dépassés et à la surprise générale, le BS, mène 24 à 6 à 30 minutes de la fin du match !!! Narbonne, piqué dans son orgueil, va relever le défit du jeu et face à des Boucalais fatigués, par tant d'efforts et d'engagement, marquer 14 points en quelques minutes pour s'incliner : 24 à 20. Cette victoire permet au BS de se hisser à la 2e place du classement : inespéré.

La 3e journée, voit les Noirs "redescendre sur terre" et affronter la dure réalité du Groupe A en enregistrant une défaite sanglante 37 à 0 à Bègles. Le BS chute à une 10e et dernière place de poule.

Pour la 4e journée, le BS reçoit le voisin bayonnais dans son Stade Piquessary devant 8 000 personnes, ce qui constitue un record d'affluence pour ce 2e derby de la saison. Les noirs réalisent une 1re mi-temps parfaite qui leur permets de mener 7 à 6. Dominateur devant et mettant la mêlée bayonnaise au supplice, les "forgerons" enthousiasme leurs fidèles supporters. Mais la domination des avants du BS ne va pas suffire pour contrer l'excellente ligne de 3/4 bayonnaise où brille l'ancien centre boucalais : Christian Bélascain. 7 à 24, score sans appel et 2e défaite de suite.

La 5e journée est un nouveau derby qui voit les forgerons défier les luziens à pavillon bleu. 12 à 0 à la mi-temps et un score sans de 29 à 9 pour les locaux, ce qui plonge les Boucalais à la 10e place.

Il faut attendre la réception de Valence, pour que le BS enregistre sa 2e victoire en 6 journées (10 à 7).

Par la suite, les noirs vont accumuler 3 défaites de suites. Ces 3 matchs auront un point commun (autre que les scores négatifs) celui de voir, à chaque fois les 2 équipes être à égalité à la mi-temps. D'abord à Bourgoin-Jallieu (29 à 16) où les noirs réalisent une 2e mi-temps catastrophique après un score de parité (7 à 7) à la pause. Ensuite, pour le 4e derby de la côte basque, où le BS reçoit les voisin de Biarritz. 6 à 6 à la mi-temps, mais une entame de 2e acte, là aussi, catastrophique où les Boucalais encaissent 7 points en 2 minutes (1 essai de Serge Blanco à la 44e minute et 1 pénalité à la 46e minute), pour un score final de 15 à 18 pour les visiteurs biarrots. Enfin, pour le 5e derby de la saison, avec le court déplacement à Tyrosse où le BS mène rapidement 0 à 6 puis partage le score à la pause (6 à 6) et finalement s'incline 15 à 12.

La phase aller de la poule se clôture sur un triste bilan : 9 matchs pour 2 victoires et une 10e et dernière place au niveau classement.

Pour la phase retour, le BS accueille l'une de ses bêtes noires : Dax, face à qui il reste sur 5 défaites de suite. Dans un match engagé et sur un terrain très boueux, les noirs solidaires et exemplaires, font preuve d'abnégation pour remporter leur 3e victoire de la saison 12 à 10. Dans cette rencontre, le jeune Pierre Peytavin (16 ans) fête, ce 31 décembre 1978, sa 1re titularisation, en inscrivant l'essai de la victoire, au terme d'une action de jeu où il mystifie la défense dacquoise, par une feinte de passe qui lui ouvre le chemin de l'en-but visiteur. Porté en triomphe, par ses coéquipiers, à la fin de la rencontre, il est le symbole d'un club qui n'hésite pas à faire confiance à ses jeunes pour essayer de trouver des solutions à ses difficultés du moment.

La 11e journée voit les Boucalais se déplacer à Narbonne face à un adversaire revanchard, qui n'a toujours pas apprécié la défaite du match aller. Dans une ambiance délétère, le BS encaisse 16 essais pour un score final de 82 à 6. Le président Lassalle indiquera dans la presse locale qu'en "20 ans d'encadrement des différentes équipes du club, il n'avait jamais connu une telle atmosphère"[Note 4].

Qu'à cela ne tienne, les titularisations des jeunes Peytavin (centre) et J.-M. Dupin (ailier de moins de 20 ans) apporte un nouvel élan au BS, qui enregistre une 4e victoire (16 à 6) face à Bègles, lors de la 12e journée[Note 5]. Mais surtout, cette victoire, permet de laisser la dernière place de la poule au voisin tyrossais.

La journée suivante, voit un nouveau derby Basque se profiler. Le BS défie le voisin bayonnais à Saint-Léon. Rapidement mené 10 à 0, les noirs s'accrochent et recollent au score juste avant la mi-temps (10 à 10). Hélas, une décision arbitrale va faire couler beaucoup d'encre dans les journaux locaux. Alors que le score est toujours de parité (10 à 10), l'ouvreur Henry Damestoy se voit stopper par l'arbitre alors qu'il s'en va marquer un essai entre le poteaux, qui aurait fait passer le score à 10 à 16. À la stupéfaction générale, l'arbitre donne une pénalité au Boucau (pénalité qui sera manquée). Pour tous les observateurs présents, c'est le tournant du match, tant personne ne voyait l'aviron bayonnais revenir dans une partie où il était malmené par une équipe boucalaise solidaire et joueuse. Les gens du Boucau crieront au scandale (et même au vol), tant la décision arbitrale fut prise pour une injustice.

Cette défaite cruelle eut pour effet de ne pas permettre au BS de préparer au mieux le derby suivant, puisque la tension n'était pas encore retombée. En l'absence de son fer de lance, Jean-Michel Yanci, les Boucalais sont dominés par le pack luzien dans un match acharné et engagé. 3 à 3 à la pause et 3 à 10 en faveur des visiteurs, le BS n'a toujours pas remporté le moindre derby Basque en 5 rencontres.

La journée suivante (la 15e), voit les noirs perdirent 26 à 9 à Valence. Toujours 9e, ils sont au coude à coude avec Tyrosse pour la dernière place synonyme de relégation.

Aussi, la réception de Bourgoin, à Piquessary, est crucial. La 5e victoire de la saison (9 à 6) permet au BS de distancer les tyrossais de 3 points. Mieux, à 2 journées de la fin, il permet aux forgerons d'avoir leur destin entre leurs mains s'ils remportent un des 2 derniers match.

Aussi, le déplacement à Biarritz relève de la plus haute importance. Mené 6 à 0 à la pause, le BS fait mieux que se défendre. Mais, il est dit que rien ne lui sera épargné. Aussi, les noirs sont trahis par le manque de réussite de leur ailier et buteur : Henry Damestoy, qui manque par 6 fois la cible et laisse en route 18 points précieux pour un score final de 20 à 6 et beaucoup de regrets dans les rangs boucalais.

La dernière journée, voit les 2 derniers de la poule s'affronter avec la réception de Tyrosse. La 1re mi-temps boucalaise est catastrophique. Paralysés par l'enjeu, les noirs sont menés 3 à 14. Mais au terme d'une 2e mi-temps prometteuse, les noirs rattrapent leur handicap et partagent les points (20 à 20), ce qui leur permet de se maintenir une nouvelle saison en Groupe A en terminant 9e.

Cette saison éprouvante sera marquée par des tensions internes dans le groupe senior. Les entraîneurs chercheront à trouver une cohésion d'ensemble et à dégager une équipe type tout au long de ces 18 journées. Hélas, les absences et blessures nombreuses ne leurs permettront pas de trouver les solutions adéquates et espérées[Note 6]. Aussi, c'est grâce à sa formation et en faisant confiance à ses jeunes que le BS réussira son pari de se maintenir, une saison de plus, au plus haut niveau. Que ce soit J-M Dupin, Dongieux ou Pierre Peytavin [Note 7] (en Championnat) ou Serge Pascal, Sanglar et Jean Condom (en Coupe Nationale), ce ne sont pas moins de 6 joueurs de moins de 20 ans qui feront leur apparition en équipe 1re, cette saison-là.

Meilleurs marqueurs de points et d'essais

Meilleurs marqueurs de points, en Championnat, de la saison 1978/1979
classement Joueur Points
1 Jacques Fanen 86
2 Henry Damestoy 47
3 Philippe Mandin 11
4 Apaty, Pierre Peytavin, Michel Dacharry et Lonca 8
5 Louis Damestoy, Mays, Jimenez, J-M Yanci, Gaye, Larrayos, Barragué et Philippe Dacharry 4
Meilleurs marqueurs d'essai, en Championnat, de la saison 1975/1976
classement Joueur Essais
1 Jacques Fanen, Apaty, Pierre Peytavin, Michel Dacharry et Lonca 2
7 Louis Damestoy, Henry Damestoy, Mays, Jimenez, J-M Yanci, Gaye, Larrayos, Barragué et Philippe Dacharry 1
mis à jour après la saison 1978-1979

La Coupe Nationale

À la fin de la saison le BS perdra, en finale, la Coupe nationale en étant dominé par le Sporting club tulliste 18 à 9 à Marmande.

Cette coupe créée cette saison-là, opposait les clubs qui ne s'étaient pas qualifiés pour les phases finales après les poules de 10.

En 16e, le BS avait éliminé Orthez (18 à 6), en 8e Mauléon (9 à 3), 1/4 de Finale Angoulême (19 à 14) et en 1/2 Finale Thuir (10 à 8) grâce à un drop de Mandin à la 81e minute.

Équipe finaliste de la Coupe Nationale perdu contre Tulle 18 à 9
poste joueurs
1re ligne Gaye, Jimenez, Millox
2e ligne Yanci (cap) J.Condom
3e ligne Barragué (puis Novion), Mandin, Larrayos
demi de mêlée Philippe Dacharry
demi d'ouverture Michel Dacharry
3/4 Christian Dacharry, Pierre Peytavin, J-M Dupin, Louis Damestoy
arrière Foncillas

Le Challenge de l'Espérance

En challenge de l'Espérance, le BS est éliminé, en 8e de finale, par Avignon 9 à 11 à St Girons.

Équipe éliminée par Avignon en 8e de finale du Challenge d'Espérance
poste joueurs
1re ligne Gaye, Jimenez, Millox
2e ligne Roméo, Francis Réal
3e ligne Barragué, Mandin, Larrayos
demi de mêlée Labruquère
demi d'ouverture Henry Damestoy
3/4 Michel Dacharry, Fanen, Louis Damestoy, J-M Dupin
arrière Foncillas

Effectif

Joueurs ayant participé aux matchs de l'Équipe 1re
Rang Nom Poste parcours
1 Drapeau : France Henry Gaye Pilier formé au club
2 Drapeau : France Serge Pascal Talonneur formé au club
3 Drapeau : France Labruquère Demi de mêlée Bayonne
4 Drapeau : France Jean-Jacques Millox Pilier formé au club
5 Drapeau : France Christian Jimenez Talonneur formé au club
6 Drapeau : France Francis Réal 2e ligne formé au club
7 Drapeau : France José Tiburce 2e ligne formé au club
8 Drapeau : France Jean-Michel Yanci Pilier, 2e ou 3e ligne centre formé au club
9 Drapeau : France Hervé Merlaud 3e ligne formé au club puis Mérignac
10 Drapeau : France Jean Condom 2e ligne formé au club
11 Drapeau : France Michel Larrayos 3e ligne Bayonne
12 Drapeau : France Christian Barragué 2e ou 3e ligne Bayonne
13 Drapeau : France Philippe Mandin 3e ou 2e ligne formé au club
14 Drapeau : France Gérard Novion 3e ligne aile formé au club
15 Drapeau : France Alain Lonca Demi de mêlée A.S.Bayonne
16 Drapeau : France Jean-Louis Leterre Ouvreur Villeneuve 13
17 Drapeau : France Philippe Dacharry Demi de mêlée ou ailier formé au club
18 Drapeau : France Jacques Fanen Centre formé au club
19 Drapeau : France Michel Dacharry Ailier, centre ou ouvreur formé au club
Rang Nom Poste parcours
20 Drapeau : France José Foncillas Arrière formé au club
21 Drapeau : France Henry Damestoy Ailier ou ouvreur formé au club
22 Drapeau : France Michel Mays 3ème ligne aile formé au club
23 Drapeau : France Louis Damestoy Centre ou ailier formé au club
24 Drapeau : France Jean-Luc Apaty Ailier ou centre formé au club
25 Drapeau : France Christian Dacharry Ailier formé au club
26 Drapeau : France Lanusse Pilier
27 Drapeau : France Bernard Hauciart Pilier Bayonne, BS, puis Bayonne
28 Drapeau : France Patrick Roméo 2ème ligne Bayonne
29 Drapeau : France Jean-Jacques Escoubé 3ème ligne formé au club
30 Drapeau : France Gobin-Foys 3ème ligne formé au club, puis Biarritz
31 Drapeau : France Mujica 3ème ligne Mouguerre
32 Drapeau : France Dongieu Ouvreur formé au club
33 Drapeau : France Sanglar Centre formé au club
34 Drapeau : France Pierre Peytavin Centre ou ailier formé au club
35 Drapeau : France Jean-Marc Dupin Ailier ou centre formé au club

Les juniors

Cette saison 1978-1979, les juniors crabos sont éliminés en 16e du Championnat de France par Argelès-Gazoste (7 à 0).

Les cadets A

Les Cadets A du BS sont éliminés en 16e du Championnat de France à Labouheyre par Marmande 6 à 3. Ils ont éliminé en 64e, Bizanos (32 à 6) et en 32e, Gujan-Mestras (20 à 4). Durant la saison, ils ont marqué 852 points et 106 essais et n'encaisseront que 26 essais.

Notes et références

Notes

  1. mutation professionnelle
  2. 2e ligne de + 2 mètres
  3. retour au club
  4. A la descente du bus, les Boucalais furent accueilli par des jets de cailloux, des crachats et des insultes.
  5. Au cours de ce match, Henry Gaye, jeune pilier exemplaire, marque le 1er essai en championnat de sa longue carrière.
  6. Valderrey (demi de mêlée) blessé tout le long de la saison manquera à l'équipe à un poste crucial pour faire le lien entre les avants et les 3/4. De plus, Millox et Yanci (pilier), Tiburce et Francis Réal (2e ligne), Barragué, Mandin, Larrayos, Gobin-Foy et Mays (3e ligne), Leterre, Michel Dacharry, Louis et Henry Damestoy, Fanen, J-M Dupin et Apaty (tous 3/4) manqueront à un moment ou à un autre de la saison à cause de blessures. Soit 17 joueurs qui feront défaut dans la saison.
  7. ce dernier n'à que 16 ans.

Références

Annexes

Bibliographie

Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article : source utilisée pour la rédaction de l’article

  • Manuel Castiella, Un siècle de rugby à Bayonne, Atlantica, 2001 
  • Calendriers officiels du Boucau Stade et du Boucau Tarnos stade de 1974 à 2010.
  • Articles du Midi olympique et du journal régional Sud Ouest
  • Différents travaux faits par le Boucau Tarnos stade pour son centenaire (2007).
  • Livre de monsieur Latapy sur l'histoire du Boucau stade au travers des Forges de l'Adour (disponible à la Bibliothèque municipale du Boucau).
  • Rubrique "Souvenirs, Souvenirs...." du Forum du BTS (btsrugby.meilleurforum.com).
  • Souvenirs d'un supporter (depuis 1977) qui est un ancien dirigeant (de 1988 à 1995) du Boucau stade puis du Boucau Tarnos stade.

Liens externes

Navigation


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saison 1978-1979 du Boucau Tarnos stade de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saison 1982-1983 du Boucau Tarnos stade —  Saison 1982 83 du Boucau stade  Championnat de France de première division Informations générales Capitaine J M Yanci Stade Stade Piquessary …   Wikipédia en Français

  • Saison 1981-1982 du Boucau Tarnos stade —  Saison 1981 82 du Boucau stade  Championnat de France de première division Informations générales Capitaine Michel Aizpurua Stade Stade Piquessary …   Wikipédia en Français

  • Saison 1983-1984 du Boucau Tarnos stade —  Saison 1983 84 du Boucau stade  Championnat de France de première division Informations générales Capitaine Jean Condom Stade Stade Piquessary …   Wikipédia en Français

  • Saison 2011-2012 du Boucau Tarnos stade — Infobox Saison de rugby Saison 2011 2012 du Boucau Tarnos stade Généralités Stade(s) Stade intercommunal St …   Wikipédia en Français

  • Saison 2010-2011 du Boucau Tarnos stade — Infobox Saison de rugby Saison 2010 2011 du Boucau Tarnos stade Généralités Stade(s) Stade intercommunal St …   Wikipédia en Français

  • Saison 2008-2009 du Boucau Tarnos stade — Infobox Saison de rugby Saison 2008 2009 du Boucau Tarnos stade Généralités Stade(s) Stade Intercommunal Stad …   Wikipédia en Français

  • Saison 2007-2008 du Boucau Tarnos stade — Infobox Saison de rugby Saison 2007 2008 du Boucau Tarnos stade Généralités Stade(s) Stade Intercommunal Stad …   Wikipédia en Français

  • Saison 1997-1998 du Boucau Tarnos stade — Infobox Saison de rugby Saison 1997 1998 du Boucau Tarnos stade Généralités Stade(s) Stade Intercommunal Stad …   Wikipédia en Français

  • Saison 1998-1999 du Boucau Tarnos stade — Infobox Saison de rugby Saison 1998 1999 du Boucau Tarnos stade Généralités Stade(s) Stade Intercommunal Stad …   Wikipédia en Français

  • Saison 2009-2010 du Boucau Tarnos stade — Infobox Saison de rugby Saison 2009 2010 du Boucau Tarnos stade Généralités Stade(s) Stade Intercommunal Stad …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.