Bibliophilie


Bibliophilie
Bouquiniste sur le quai Voltaire, estampe de Jean Henry Marlet, d'après Adrien Victor Auger, 1821.

La bibliophilie est, littéralement, l’amour des livres et, plus particulièrement, des livres rares ou historiquement précieux.

Sommaire

Définitions

Le bibliophile est un amateur de livres qui est souvent fier de sa bibliothèque et de sa collection, mais un érudit qui possède de nombreux livres peut ne pas être bibliophile.

On peut considérer que les bibliophiles aiment les livres pour ce qu’ils leur apprennent alors que les bibliomanes ne sont que des collectionneurs de livres. Toutefois, sur le site de l'encyclopédie Larousse, le bibliophile[1] est défini comme une « personne qui aime, qui recherche les livres rares et précieux », alors que le bibliomane[2] serait une « personne qui a la passion de collectionner les livres pour leur rareté, leur reliure, etc. ». Cette nuance laisse entendre que chez le bibliophile, l'amour du livre ne va pas obligatoirement de paire avec la collection (et la collectionite[3]).

Le bibliophile et sa collection

Conciergerie quai.jpg

Les bibliophiles aiment, recherchent et conservent, avec soin et goût, les livres.
La collection de livres peut s’appliquer à un domaine particulier :

Les domaines sont vastes et quasi illimités.

Histoire de la bibliophilie

L'Homme anatomique, Les Très Riches Heures du duc de Berry, musée Condé, Ms.65, folio 14v

Quelques repères

Avant l’invention de l’imprimerie, la bibliophilie est un domaine réservé aux gens riches. Les manuscrits sont reliés d’ivoire, d’or, d’argent, de pierres précieuses, le goût du faste n’a pas de limite. Les livres d’heures de personnages célèbres en sont la parfaite illustration.
Les plus grandes « librairies[4] » sont celles des papes d’Avignon, des rois et princes de France et à partir du XIIe siècle les bibliothèques monastiques.

Au XIVe siècle apparaissent les premières « librairies » privés et relativement ouvertes au sein des universités.

Avec l’invention de Gutenberg et les influences artistiques venues d’Italie, les premiers critères de la bibliophilie se dessinent.
La reliure commerciale apparaît au XVIe siècle avec les célèbres bibliophiles français, Jean Grolier de Servières et Thomas Mahieu.

La Révolution va disperser les grandes bibliothèques de France.

Bibliophiles célèbres

Sociétés de bibliophiles

Dès le XIXe siècle, les bibliophiles ont pris l'habitude de se réunir au sein de sociétés d'amateurs. Si cette mode a connu son apogée, au XXe siècle, dans l'entre-deux-guerres[7], certaines sociétés perdurent sous la forme d'associations sans but lucratif.

Ainsi, la bibliothèque[8] du Château de Chantilly conserve environ 400 ouvrages et des archives en provenance de diverses sociétés de bibliophiles du XIXe siècle jusqu'à aujourd'hui :

  • Les Amis bibliophiles
  • Les Amis d’Édouard
  • Les Amis des livres
  • Les Amis du livre contemporain[9]
  • Les Bibliophiles de France
  • Les Bibliophiles de France et de Normandie
  • Les Bibliophiles de l'Amérique Latine
  • Les Bibliophiles de l'Union française
  • Les Bibliophiles et Graveurs d'aujourd'hui
  • Les Bibliophiles franco-suisses
  • Les Cent bibliophiles
  • Les Cent une (société[10] qui regroupe cent une femmes, exclusivement)
  • La Compagnie des bibliophiles du livre d'art et de l'Amérique latine
  • La Compagnie typographique
  • Exemplaires
  • Hippocrate et ses amis (société de médecins)
  • Le Livre contemporain
  • Le Livre d’art
  • Les Médecins bibliophiles
  • Nouveau cercle parisien du livre
  • La Société des amis de Saint-Denys
  • La Société des bibliophiles françois (fondée en 1820)
  • La Société des bibliophiles liégeois
  • La Société de Saint-Eloy
  • La Société normande du livre illustré

Cette liste n'est pas limitative, et d'autres sociétés de bibliophiles ont existé, ou existent encore, telles les deux dernières citées ci-dessous :

  • Les Bibliolâtres de France
  • Les Bibliophiles de l'Automobile-Club de France
  • Les Bibliophiles du Palais (société d'avocats et de magistrats)
  • Les Francs Bibliophiles[11]
  • Les Pharmaciens bibliophiles[12]

Parallèlement à cette multitude de sociétés a été créée, en 1963, une Association internationale de bibliophilie[13] dont l'objectif premier est « de constituer un lien permanent entre les bibliophiles des différents pays, qu'ils appartiennent ou non à des sociétés, de faciliter l'organisation de réunions internationales qu'il s'agisse d'expositions ou de congrès. » Son dernier congrès, le XXVIIe, s'est tenu en Pologne, du 18 au 25 septembre 2011[14].

Marché du livre de bibliophilie

Kettenbuch 1.JPG

Globalement, la bibliophilie est un marché qui se porte bien car il existe des collections pour toutes les bourses et cet intérêt pour ce type de livres touche toutes les couches de la société. Malgré sa relative discrétion, le marché de la bibliophilie est aujourd'hui, en volume et en chiffre d'affaires, le troisième des marchés de l'art, derrière ceux de la peinture et de la sculpture.

Il n’en reste pas moins que les livres sont aujourd’hui des objets régis par un véritable marché, instable pour certaines éditions, mais solide en ce qui concerne un certain nombre d’ouvrages dûment répertoriés. Faisant l’objet de moins d’échanges qu’au XIXe siècle (le siècle du renouveau de la bibliophilie), ce marché reste fortement actif aujourd'hui.

Tendances nouvelles

Selon Jean-Baptiste de Proyart (expert en livres anciens et modernes et ancien expert de chez Sotheby’s) :
« On peut rechercher des livres de poche comme les premières « Série noire » de chez Gallimard. Les éditions originales de James Bond sont extrêmement prisées aux États-Unis. »
Un exemplaire de l'Ulysse de James Joyce, imprimé à Paris, avec ses innombrables coquilles, peut valoir 60 000 dollars (40 000 euros).

Pour la période moderne, outre les grands classiques, on peut envisager de collectionner, suivant ses moyens[15] :

Concernant ces domaines nouveaux, on parle de « petite bibliophilie ».

Dans la catégorie reliure, signalons également celles de Mario Prassinos ou de Paul Bonet pour Gallimard (ouvrages communément appelés « cartonnages Bonet ou Cartonnages Prassinos  »), dont le marché est bien établi mais reste abordable[16].

Enfin, on parle aussi aujourd'hui de bibliophilie contemporaine lorsque l'on évoque le travail des artistes et des éditeurs autour du « livre d'artiste ».

Livres parmi les plus précieux

La Bible de Gutenberg
  • La Biblia Latina à 42 lignes de 1455 est le livre le plus recherché par les institutions et bibliophiles du monde entier. Le prix pour un exemplaire complet atteint les dix millions de dollars.
  • Le Psalmorum Codex, dit « Psautier de Mayence », célèbre ouvrage imprimé par Johann Fust et Pierre Schoeffer à Mayence en 1457, réimprimé par eux en 1459. Cet ouvrage est considéré, avec les quatre livres imprimés par Gutenberg, comme l’un des livres les plus précieux de tous les temps.
  • Un Don Quichotte, en première édition, ne peut être acquis pour moins de trois millions de dollars.

Liens

Liens internes

Période contemporaine

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes

  1. Bibliophile sur larousse.fr.
  2. Bibliomane sur larousse.fr.
  3. Voir : Emmanuel Pierrat, La Collectionnite, Paris, Éditions Le Passage, 2011 (ISBN 978-2-8474-2165-1).
  4. On appelait ainsi les bibliothèques.
  5. Voir sur Wikipedia en anglais : Sir Thomas Philips
  6. Voir sur Wikipedia en anglais : Forrest J. Ackerman
  7. Sur ce sujet, voir notamment un ouvrage qui est lui-même collectionné et recherché par certains bibliophiles, Histoire des sociétés de bibliophiles en France de 1820 à 1930 de Raymond Hesse, Paris, Lib. Giraud Badin, 1929-1931 ; en deux volumes avec des préfaces d'Henri Béraldi (grand collectionneur) et de Camille Mauclair.
  8. Ressources de la bibliothèque du Château de Chantilly
  9. Présentation de la société de bibliophilie Les Amis du livre contemporain
  10. Voir l'article dans Arts et métiers du livre, n° 265, 2008.
  11. Site de la société de bibliophilie Les Francs Bibliophiles
  12. Site de la société de bibliophilie Les Pharmaciens bibliophiles
  13. Présentation dans le Bulletin des bibliothèques de France, n° 1, 1964, p. 28-29.
  14. Communiqué sur le site pl2011.eu.
  15. Le marché du livre étant extrêmement mouvant et sujet à certains effets de mode, il s’avère aléatoire de pronostiquer quels seront les livres les plus prisés demain…
  16. Les Cartonnages NRF. Bibliographie, Jean-Étienne Huret, Paris, Librairie Nicaise, 1997

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bibliophilie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • BIBLIOPHILIE — Le terme de bibliophilie est de création récente, mais la chose est fort ancienne. Déjà les Assyro Babyloniens conservaient parfois dans un étui de terre cuite ces tablettes, elles mêmes de terre cuite et quasi indestructibles, qui leur tenaient… …   Encyclopédie Universelle

  • Bibliophilie — Bibliophilie, Bücherliebhaberei, Bibliophile, Bücherliebhaber …   Herders Conversations-Lexikon

  • Bibliophilie — ◆ Bi|blio|phi|lie 〈f. 19; unz.〉 Bücherliebhaberei, Vorliebe für (schöne u. wertvolle) Bücher; Ggs Bibliophobie ◆ Die Buchstabenfolge bi|bl... kann in Fremdwörtern auch bib|l... getrennt werden. * * * Bi|b|lio|phi|lie, die; : Liebe zu Büchern. * * …   Universal-Lexikon

  • Bibliophilie — Bücher im Lesesaal der Universitätsbibliothek Graz Der Ausdruck Bibliophilie (von griechisch βιβλίον bíblion „Buch“ und griechisch φίλος philos „Freund“; also „Liebe zum Buch“) bezeichnet allgemein das Sammeln von schönen, seltenen oder …   Deutsch Wikipedia

  • BIBLIOPHILIE — n. f. Goût des livres rares et précieux et science de leur recherche …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • bibliophilie — (bi bli o fi lie) s. f. Amour des livres …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Bibliophilie — ◆ Bi|bli|o|phi|lie 〈f.; Gen.: ; Pl.: unz.〉 Bücherliebhaberei; Ggs.: Bibliophobie [Etym.: <Biblio… + …philie]   ◆ Die Buchstabenfolge bi|bl… kann auch bib|l… getrennt werden …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • Bibliophilie — Bi|blio|phi|lie die; <zu 2↑...ie> ausgeprägte Vorliebe für Bücher …   Das große Fremdwörterbuch

  • Bibliophilie — Bi|b|lio|phi|lie, die; (Liebe zu Büchern) …   Die deutsche Rechtschreibung

  • Bibliophilie : Collectionneurs De Livres De Pinocchio — Editions de Pinocchio Pinocchio est d abord paru dans un hebdomadaire pour enfants et ensuite sous forme de livre dans de nombreuses éditions. Les collectionneurs et bibliophiles amateurs de Pinocchio s intéressent à ces publications de… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.