Biais retrospectif


Biais retrospectif

Biais rétrospectif

En psychologie du raisonnement, le biais rétrospectif désigne la tendance à juger a posteriori qu'un événement était probable ou prévisible, alors même que ce n'était pas le cas avant qu'il ait eu lieu. Ce phénomène correspond à l'impression subjective qui se traduit dans l'expression « je le savais depuis le début ». Il peut être à l'origine d'erreurs de raisonnement dans des domaines aussi divers que le comportement individuel, le diagnostic médical, la gestion des risques, etc. Cette tendance naturelle peut être partiellement atténuée par différentes stratégies, par exemple en examinant en détail d'autres possibilités de scénario qui auraient pu se dérouler à partir des données connues, avant que l'événement ne se produise.

Sommaire

Données expérimentales

Le biais rétrospectif consiste en une erreur de jugement métacognitif qui a été décrite par le psychologue Baruch Fischhoff à la suite d'une série d'expériences au cours desquelles on demande à des sujets leur avis sur un événement historique peu connu comme la guerre anglo-gurkha au XIXe siècle[1]. Si on donne à certains participants l'information selon laquelle les Gurkhas du Népal ont remporté la victoire, alors ceux-ci estiment avec confiance qu'ils auraient été capables de prévoir l'issue du conflit, et ce plus que des personnes interrogées sans avoir été informées de l'issue réelle. Or, dans cet exemple, ce sont les Britanniques qui ont en réalité gagné cette guerre. Les personnes disposant d'une information, même fausse, font donc preuve d'une appréciation erronée sur leurs propres capacités intellectuelles à donner une réponse à une question. De nombreuses réplications expérimentales de ce phénomène ont été effectuées depuis lors, toutes montrent que ce biais rétrospectif affecte non seulement notre jugment rétrospectif sur nos propres aptitudes mais aussi notre jugement sur la prédictibilité objective d'un événement : a posteriori, un événement semble objectivement plus probable qu'a priori.

Ce biais implicite dans le jugement rétrospectif peut faciliter la survenue d'erreurs de raisonnement, se superposer à des biais de confirmation etc. comme dans la situation rapportée par Karl Teigen (1986) dans laquelle des participants à qui l'on a fait lire le soi-disant proverbe « La peur est plus forte que l'amour » jugent que c'est plutôt vrai alors que d'autres participants à qui on a fait lire la phrase contraire « L'amour est plus fort que la peur » seront d'un avis opposé.

Mécanisme

On peut expliquer le biais rétrospectif dans le cadre de l'heuristique de disponibilité par le fait que l'événement dont on sait qu'il s'est produit est plus saillant, et donc plus facilement accessible cognitivement, que d'autres situations possibles qui ne se sont pas produites et qui nécessitent donc pour être représentées mentalement de mener un raisonnement contrefactuel.

Implications en épistémologie

Selon Fischhoff, le biais rétrospectif fournit un mécanisme psychologique à la critique du philosophe Imre Lakatos sur le fonctionnement de la science. En effet, ce biais cognitif correspondrait à l'argument anti-réfutationniste de Lakatos selon lequel les progrès scientifiques ne se font pas au travers d'expériences critiques qui remettent fondamentalement en cause un paradigme scientifique, mais au contraire de façon progressive par ajustement de la théorie avec les nouvelles données expérimentales. En effet, de même que rétrospectivement un événement paraît certain, le rôle crucial de telle ou telle expérience scientifique n'apparaît qu'a posteriori et non pas au moment où les scientifiques sont confrontés à ces résultats nouveaux.

Références et notes

  1. Hindsight ≠ foresight : The effect of outcome knowledge on judgment under uncertainty, Fischhoff B. (1975) Journal of Experimental Psychology : Human Perception and Performance 1 : 288–299

Sources

  • An early history of hindsight research. Baruch Fischhoff (2007) Social Cognition Vol. 25, No. 1, 2007, pp. 10-13
Ce document provient de « Biais r%C3%A9trospectif ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Biais retrospectif de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Biais Rétrospectif — En psychologie du raisonnement, le biais rétrospectif désigne la tendance à juger a posteriori qu un événement était probable ou prévisible, alors même que ce n était pas le cas avant qu il ait eu lieu. Ce phénomène correspond à l impression… …   Wikipédia en Français

  • Biais rétrospectif — En psychologie du raisonnement, le biais rétrospectif ou biais du professionnel désigne la tendance à juger a posteriori qu un événement était probable ou prévisible, alors même que ce n était pas le cas avant qu il ait eu lieu. Ce phénomène… …   Wikipédia en Français

  • Biais Cognitif — Un biais cognitif est une erreur dans la prise de décision et/ou le comportement adopté face à une situation donnée résultant d une faille ou d une faiblesse dans le traitement des informations disponibles. L étude des biais cognitifs fait l… …   Wikipédia en Français

  • Biais cognitif — Un biais cognitif est un schéma de pensée erronné qui apparaît dans un type de situation donnée. L étude des biais cognitifs fait l objet de nombreux travaux en psychologie cognitive, en psychologie sociale et plus généralement dans les sciences… …   Wikipédia en Français

  • Biais de disponibilité — Heuristique de disponibilité En psychologie, l heuristique de disponibilité désigne un mode de raisonnement qui se base uniquement ou principalement sur les informations immédiatement disponibles, sans chercher à en acquérir de nouvelle… …   Wikipédia en Français

  • Liste de biais cognitifs — Biais cognitif Un biais cognitif est une erreur dans la prise de décision et/ou le comportement adopté face à une situation donnée résultant d une faille ou d une faiblesse dans le traitement des informations disponibles. L étude des biais… …   Wikipédia en Français

  • Heuristique De Disponibilité — En psychologie, l heuristique de disponibilité désigne un mode de raisonnement qui se base uniquement ou principalement sur les informations immédiatement disponibles, sans chercher à en acquérir de nouvelle concernant la situation. Par exemple,… …   Wikipédia en Français

  • Heuristique de disponibilite — Heuristique de disponibilité En psychologie, l heuristique de disponibilité désigne un mode de raisonnement qui se base uniquement ou principalement sur les informations immédiatement disponibles, sans chercher à en acquérir de nouvelle… …   Wikipédia en Français

  • Heuristique de disponibilité — En psychologie, l heuristique de disponibilité désigne un mode de raisonnement qui se base uniquement ou principalement sur les informations immédiatement disponibles, sans chercher à en acquérir de nouvelle concernant la situation. Par exemple,… …   Wikipédia en Français

  • STIJL (DE) — Il y a trois manières de définir De Stijl , toutes trois adoptées simultanément par Theo van Doesburg dans l’article rétrospectif qu’il consacra au mouvement en 1927 («Dates et faits», in De Stijl , numéro spécial du dixième anniversaire): en… …   Encyclopédie Universelle


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.