Robert H. Crabtree


Robert H. Crabtree

Robert H. Crabtree (17 Avril 1948, Londres) est un chimiste britannique, naturalisé américain. Il est actuellement professeur de chimie à l'Université Yale aux États-Unis[1]

Sommaire

Carrière

Robert H. Crabtree à étudié au Brighton College de 1959 à 1966. Il obtient son B.A. au New College (Oxford) en 1970, étudiant auprès de Malcolm Green. Il obtient son Ph.D. à l'Université du Sussex en 1973, étudiant auprès de Joseph Chatt. Il devient chercheur postdoctoral auprès de Hugh Felkin à l'Institut de chimie des substances naturelles à Gif-sur-Yvette en région parisienne. Il est post-doc de (1973-1975) puis attaché de recherche de 1975 à 1977. Il devient finalement chargé de recherche.

En 1977, Crabtree devient professeur assistant en chimie inorganique à l'Université Yale. Il devient associate professor de 1982-1985, puis professeur titulaire à partir de 1985, poste qu'il occupe toujours.

Prix et distinctions

Crabtree set notamment connu pour son travail sur la catalyse par l'iridium des réactions d'hydrogénation, et en particulier pour la découverte du catalyseur de Crabtree.

Rédacteur et travaux publiés

  • The Organometallic Chemistry of the Transition Metals (4 éditions) (ISBN 0-471-66256-9)
  • rédacteur de la partie chimie inorganique de l'Encyclopedia of Inorganic Chemistry (1992-1994)
  • Associate Editor du New Journal of Chemistry (1998-2003)
  • rédacteur en chef de Comprehensive Organometallic Chemistry III (2004- )
  • rédacteur en chef de l'Encyclopedia of Inorganic Chemistry (2004- )
  • membre du conseil d'administration des rédacteurs régionaux de Science (2006-present)
  • The Organometallic Chemistry of the Main Group Metals (2002) (co-auteur)
  • Chemistry of the Transition Metals (2009)
  • Handbook of Green Chemistry - Green Catalysis (2009) (co-auteur)

Notes et références


Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Robert H. Crabtree de Wikipédia en français (auteurs)