Raja Club Athletic


Raja Club Athletic
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir RCA.
Raja Club Athletic
Logo du Raja Club Athletic
Généralités
Nom complet Raja Club Athletic de Casablanca
Surnom(s) Les Aigles Verts
L'Khadra
Raja Mondial الرجاء العالمي
Vox Populi صَوت الشعب
Fondation 20 mars 1949
Couleurs 600px Bianco e Verde (Strisce).png Vert et Blanc
Stade(s) Stade Mohammed V (Stade d'honneur)
(80 000 [1] places)
Siège Bd Omar Al Khayam
BP 8094 Casablanca-Oasis
Championnat actuel Botola
Président Flag of Morocco.svg Abdesslam Hanat
Entraîneur Flag of France.svg Bertrand Marchand Depuis 24 septembre 2011
Joueur le plus capé Drapeau : Maroc Abdellatif Jrindou
Site web http://www.rajacasablanca.com
Palmarès principal
National[2] Championnat du Maroc (10)
Coupe du Maroc (6)
International[2] Ligue des Champions de la CAF (3)
Coupe de la CAF (1)
Supercoupe d'Afrique (1)
Coupe afro-asiatique (1)
Maillots
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Troisième

Le Raja Club Athletic (RCA) (arabe : نادي الرجاء الرياضي) ou l'équipe du peuple, dont le symbole est l'aigle, est un club marocain de football fondé le 20 mars 1949 à Casablanca et évoluant dans le Championnat du Maroc de football d'élite (Botola). Le Raja est l'un des plus grands clubs au Maroc et en Afrique, doté d'une notoriété populaire découlant d'une part, d'un style de jeu authentique, et d'autre part, d'un palmarès international unique au Royaume.

Le club a été élu 3e dans le classement de la CAF des clubs africains du siècle en 2000, après Al Ahly et Zamalek égyptiens[3],[4]. Il est également le club marocain le plus titré sur le plan international, remportant la Ligue des Champions à trois reprises, une Coupe de la CAF, une Supercoupe d'Afrique et une Coupe Afro-Asiatique.

Le Raja de Casablanca est le seul club marocain, ainsi que le premier club africain ayant participé à la coupe du monde des clubs. Ce fut pendant la première édition qui eu lieu en 2000, au Brésil.

Sommaire

Histoire du club

Fondateurs

Le Raja de Casablanca a été fondé en 1949 par la résistance marocaine et les chefs des syndicats marocains, notamment le premier chef du syndicat marocain (Union Marocaine du Travail), Mahjoub Ben Seddik, ainsi que l'ex-président de l'Union des Avocats Arabes et ex-premier ministre, feu Maître Mohamed Maâti Bouabid, en plus de Boujemaa Kadri qui s'est occupé de l’organisation de tous les papiers administratifs nécessaires pour la création. En plus du noyau, d'autres personnalités étaient à l'origine du Raja, notamment feux Tibari, Salah Medkouri, Chemseddine, Karim Hajjaj, Ssi Ahmed Skalli Haddaoui, Choukri, Daoudi, Hachmi Nejjar, Charfaoui, Laachfoubi, Abdelkader Jalal, et Naoui en plus de quelques autres intellectuels marocains.
Ils se réunissaient chez feu Hmidou El Watani, propriétaire du café Al Watan, situé à Derb Sultan.

Père Jégo

L'équipe du Raja de la saison 1959-60 en compagnie du Père Jégo
Article détaillé : Père Jégo.

Constamment associé à l'histoire du Raja, le Père Jégo - parrain et père spirituel du Raja -, et contrairement à la croyance populaire, n'en a jamais été le fondateur. Les Verts existaient depuis 1949, soit sept années avant son arrivée au club. Mais c'est bien lui qui a façonné l'identité du club, lui apposant ce cachet bien particulier qui le définit encore aujourd'hui.

Alors qu'il a inculqué au Wac un style européen, fait de rigueur et d'efficacité, le Père Jégo changera son fusil d'épaule avec le Raja. Il prend pour modèle le football sud-américain, qu'il a découvert lors de ses récents voyages. Un football résolument tourné vers le spectacle, faisant la part belle aux qualités techniques, plutôt qu'athlétiques ou tactiques. Un choix dûment motivé :« Les capacités physiologiques des marocains se rapprochent davantage de celles des sud-américains que des européens. Il est donc plus logique de s'en inspirer », professait-il alors.

Choix du nom

Après plusieurs tentatives de recherche d'un nom digne d'une équipe qui va représenter les marocains, les responsables se sont mit d'accord pour faire un tirage au sort afin de résoudre le problème du nom, deux noms ont été sur table, Raja et Fath, et par mystère du destin, Raja a été tiré trois fois de suite.

Débuts

L'interdiction de confier la présidence à un marocain sera vite contournée en laissant ce fauteuil, pour six mois, à Ben Abadji Hejji, musulman d'origine algérienne et qui bénéficiait de ce fait de la nationalité française. Les autorités françaises prises au dépourvu par ce stratagème furent contraintes d'accepter le fait accompli.

Donc en 1949, le Raja constitué exclusivement de joueurs marocains entama sa première année en Division d'Honneur. Il accéda à la seconde division dès sa première saison, puis atteint la première division en 1951 et fut par conséquent, la première équipe marocaine à intégrer la première division après des matchs barrages. Depuis cette date, le club n'a plus quitté l'élite du football marocain.

Le premier entraîneur du club fut Kacem Kassimi et c'est sous sa houlette que le Raja réussit la montée. Avec lui arrivait Boujemaa Kadri, un dirigeant hors-pair, qui allait se distinguer par un travail méthodique et colossal sur les plans administratif et organisationnel. Ce duo allait survivre à tous les soubresauts de l'histoire du club et asseoir la réputation du Raja dans bien des domaines.

Le club a intégré le championnat marocain dès la fondation de celui-ci par la Fédération royale marocaine de football en 1956.

Style de jeu

L'aigle, la mascotte officielle du Raja

Depuis sa création, le Raja a toujours eu la réputation d'équipe composée d'artistes pratiquant un jeu agréable et plaisant. Le Père Jego lui a inculqué un jeu collectif, spécifique, basé sur les passes courtes, les une-deux, l'offensive et l'exploit individuel, d'où le label « Raja lfraja » (le Raja du spectacle). Avec ce système, le Raja effrayait ses adversaires car il était capable d'humilier les plus grands clubs avec un jeu spectaculaire marqué par des petits ponts ainsi que des combinaisons de haut niveau sans se soucier du score, ce qui fait qu'il n'arrivait toujours pas à remporter de titre national jusqu'à 1974 avec sa première coupe du trône et en 1988 avec son premier sacre au championnat suivit d'une ligue de champions en 1989, sans compter le titre de championnat refusé au Raja lors de la saison 1959-1960.

Ce style de jeu a permis au Raja d'avoir le soutien et les encouragements de 40 000 brésiliens au stade Murumbi de Sao Paolo, lors de sa prestation historique en coupe du monde des clubs en 2000, dans sa rencontre face au Real Madrid de Vicente Del Bosque[5]. Cette apparition sur le plan mondial a attiré l'attention de plusieurs connaisseurs de football sur le jeu du Raja de Casablanca. Juste après la compétition, l’équipe a reçu une invitation de la Juventus FC de Marcelo Lippi pour jouer un match de préparation à Turin.

Les logos

Les couleurs et l'emblème

La couleur verte a été choisie par les fondateurs du club car elle symbolise l'espoir et la croissance[6]. Le vert est également considéré comme la couleur traditionnelle de l'islam. En plus de cela, le vert est une des couleurs du drapeau marocain.

L'aigle quant à lui, dans une période marquée par la colonisation du pays et par la résistance, représentait pour les fondateurs le rapace fort, prestigieux et combatif[7].

La période dorée des 90's

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Maillot du club dans les années 1990. C'est le plus célèbre de l'histoire de l'équipe.

Au début des années 1990, le club absorbe la section football de l'Olympique de Casablanca (ex-club sportif de la Centrale Laitière), cette opération a permis au Raja de récupérer quelques joueurs.[réf. nécessaire] Avant cette absorption, le Raja avait déjà à son actif une coupe de la ligue des Champions de la CAF (1989), un titre de championnat (1988) et trois coupes de trône (1974, 1977, 1982).

Aussi, à partir de cette période, les verts glanèrent une quantité importante de titres nationaux et continentaux. L'équipe a remporté le titre du championnat six fois de suite, en 1996, 1997, 1998, 1999, 2000, et 2001, ce qui reste un record imbattable jusqu'à présent. En plus d'une coupe de trône en 1996. Et quatre titres continentaux (2 Ligue des Champions de la CAF en 1997 et 1999, une Coupe Afro-Asiatique en 1998, et une Supercoupe d'Afrique en 2000).

L'apparition sur le plan international

Le Raja de Casablanca reste la seule équipe marocaine, et la première équipe africaine à avoir atteint un niveau mondial, cela s'est réalisé en 2000 lors de sa participation à la coupe du monde des clubs. Une compétition qui lui a permis d'affronter les grands du ballon rond, comme l'espagnol Real Madrid et le brésilien SC Corinthians.

Infrastructures

Stade Mohammed V

Article détaillé : Stade Mohammed V.
Tifo célébrant le 60e anniversaire du club, au stade Mohammed V.

Le stade Mohammed V fait partie d'un grand complexe sportif situé au cœur de la ville de Casablanca, précisément au quartier chic du Maârif. Il fut inauguré le 6 mars 1955, et aujourd'hui il a une capacité de 67.000 places assises, sans compter les virages Sud et Nord qui ne disposent d'aucun siège, mais où les ambiances sont des plus chaudes. En effet, au virage Sud ou "Magana" dit l'horloge en Dialecte Marocain, s'installe les principaux groupes de Supporters du Raja de Casablanca. En 2007, le stade fut doté d'une pelouse semi-artificielle aux normes internationales, les sièges des tribunes officielles et latérales ont été renouvelés, ainsi que les blocs sanitaires et la piste d'athlétisme.

Centres sportifs

L'école du Raja est parmi les meilleurs écoles de l'Afrique, et a toujours produit des grands joueurs qui ont porté le maillot du Raja et de l'équipe nationale marocaine comme Abdelmajid Dolmy, Mustapha El Haddaoui, Abdellatif Beggar, Houmane Jarir, Petchou, Mustapha Moustawdaa, Salaheddine Bassir, Mustapha Chadili, Abdellatif Jrindou, Jamal Sellami, Hicham Aboucherouane, Soufiane Alloudi, Merouane Zemmama, Talal El Karkouri, Youssef Safri et autres.

Parmi les centres sportifs dont dispose le Raja:

  • Complexe sportif Raja-Oasis : Raja-Oasis est le centre sportif d’entraînement du Raja de Casablanca. Il abrite le centre de formation du club qui comprend notamment trois terrains de football, une salle de musculation, un internat pour le centre de formation, un restaurant collectif[8]...
  • Complexe Tessema
  • Stade Roches Noires

Palmarès

Polémique sur la saison 1959-1960

Le classement final de la saison 1959-1960 donnait 3 équipes premières ex-æquo en termes de total des points : le Raja de Casablanca les FAR de Rabat et le KAC de Kénitra. Le meilleur goal average était sans conteste celui du Raja de Casablanca et la victoire du championnat devait donc lui revenir naturellement selon les textes officiels de la FIFA. Cependant, un tournoi triangulaire fut imposé et le Raja a refusé d'y prendre part pour protestation contre le fait qu'ayant la meilleure différence de buts, le titre lui revenait logiquement et légalement, ce qui donna le KAC de Kénitra vainqueur après leur match barrage gagné 1 but à zéro contre les FAR de Rabat au grand dam des précurseurs de ce pseudo-tournoi qui a pris des dimensions politiques. En effet, à cette époque régnait au Maroc une certaine instabilité politique, seulement 3 ans après l'indépendance. Ainsi, la cause est le fait que l'équipe de l'armée du Maroc, les FAR (Forces Armées Royales), venait d'être créée (en 1958) et certains hommes politiques voulurent lui faire gagner son premier titre afin de les faire entrer très rapidement dans l'histoire du football national. Cependant, même après ce tournoi, ce ne fut pas le cas et le titre qui aurait dû être le premier du Raja de Casablanca lui fut confisqué malgré l'engouement populaire qui eut lieu en fin de saison pour le Raja.

Palmarès détaillé

Le Raja est l'équipe marocaine la plus titrée sur le plan continentale.

Palmarès du Raja de Casablanca
Compétitions nationales Compétitions internationales Compétitions régionales et tournois amicaux

Championnat du Maroc : (10)

Coupe du Trône : (6)

Ligue des Champions : (3)

Coupe de la CAF : (1)

Supercoupe d'Afrique : (1)

Coupe Afro-Asiatique : (1)

Ligue des Champions arabes : (1)

Tournoi de Abha : (1)

Arab Summer Cup : (1)

Tournoi Antifi : (1)

Parcours africain

Le Raja de Casablanca est le club marocain qui a remporté le plus grand nombre de la plus prestigieuse des coupes africaines de clubs[9], la Ligue des Champions de la CAF. Soit trois sacres, ce qui le met quatrième en Afrique, derrière Al Ahly (6 coupes), Zamalek (5 coupes) et TP Mazembe (4 coupes) en plus d'être finaliste dans une reprise.

En plus de la Ligue des Champions, les verts ont gagné une Coupe de la CAF, une Supercoupe d'Afrique et une Coupe Afro-Asiatique.

Statistiques et records

  • Le Raja est le club possédant le plus grand nombre de titres internationaux parmi les équipes marocaines[10] (9) : 3 Ligue des Champions de la CAF, 1 Coupe de la CAF, 1 Supercoupe d'Afrique, 1 Ligue des Champions arabes, 1 Coupe Afro-Asiatique, 1 Coupe du Tournoi de Abha, 1 Coupe du Arab Summer Cup organisé en Suisse.
  • Le Raja est le seul club marocain, et le premier club arabe et africain qui a participé à la Coupe du monde des clubs de la FIFA[11] au Brésil en 2000.
  • Le Raja est le seul club marocain qui a décroché le titre du championnat six fois successives[10]: 1996, 1997, 1998, 1999, 2000, et 2001.
  • Le Raja a été élue 3e dans le classement des clubs africains du siècle en 1999, après Al Ahly et Zamalek égyptiens[12],[4]
  • Le Raja de Casablanca a été classée 10e meilleure équipe du monde en 2000[13].
  • Le Raja est la première équipe à mettre une marque commerciale sur le maillot avant l'entrée en vigueur de la loi du sponsoring au Maroc en 1989.
  • Le premier joueur marocain qui a marqué dans la coupe du monde pour la sélection nationale en 1970 était Houmane Jarir, un ancien joueur du Raja, et le dernier qui a marqué dans la coupe du monde en 1998 était un rajaoui aussi, Salaheddine Bassir.
  • Le seul joueur marocain qui a disputé la finale de la UEFA Champions League en compagnie de son équipe Sport Lisboa e Benfica était un ex-joueur du Raja et l'ex-entraîneur adjoint du Raja, Redouane Hajry.
  • Le seul marocain à avoir décroché le titre du meilleur buteur de la Ligue des Champions arabes est Soufiane Alloudi, ex-joueur du Raja, en 2006.
  • Le premier joueur marocain qui a disputé deux coupes du monde est un Rajaoui, Mustapha El Haddaoui.
  • Le Raja est le premier et le seul club marocain qui a décroché la supercoupe de la CAF.
  • Le seul joueur marocain qui est récompensé par le prix du Fair-play décerné par l’UNESCO, le 15 octobre 1992 est un rajaoui, Abdelmajid Dolmy.
  • Hicham Aboucherouane est le seul joueur marocain à remporter le titre du meilleur buteur de la Ligue des Champions de la CAF et de la Coupe de la CAF. Il est aussi le seul à avoir disputé trois Ligues des Champions sur trois continents différents.
  • Le Raja est le premier et seul club marocain à publier son propre bimensuel dans la presse écrite, intitulé Le Journal du Raja.
  • Le Raja était le premier club marocain à avoir une section du football féminin.
  • Selon un rapport de la Fifa, le public du Raja a été classé le 1er en Afrique et au monde Arabe[14].
  • Le Raja a remporté la dernière édition de la Coupe afro-asiatique de football en 1998, une compétition qui ne se joue plus, suite à la création du Championnat du monde des clubs.
  • Le Raja est le club à avoir marqué le plus grand nombre de buts dans les 30 premières minutes d'un match continental toutes compétitions africaines confondues. C'était lors du premier tour de la Ligue des champions de la CAF 2011, face au Tourbillon FC (Tchad) où 6 buts ont été inscrits entre le début du match et la 30ème minute. La rencontre s'est soldée par un score de 10-1 pour les verts.

Effectif professionnel actuel (2011-2012)

(Au 29 octobre 2011)

Effectif du Raja de Casablanca de la saison 2010-2011
Joueurs Encadrement technique
P. Nat.[15] Nom Date de naissance Sélection[16] Club précédent
1 G Équipe du Maroc de football El Had, YassineYassine El Had &0000000000010112.00000010 112 5 mars 1984 (27 ans)
0 Formé au club
19 G Équipe du Maroc de football El Jarmouni, TarikTarik El Jarmouni &0000000000012369.00000012 369 30 décembre 1977 (33 ans)
FAR de Rabat
12 G Équipe du Maroc de football Attaba, YounesYounes Attaba &0000000000013093.00000013 093 6 janvier 1976 (35 ans)
0 Formé au club
3 D Équipe du Maroc de football Mahdoufi, HichamHicham Mahdoufi &0000000000010325.00000010 325 5 août 1983 (28 ans) Maroc OC Khouribga
16 D Équipe du Maroc de football Oulhaj, MohamedMohamed Oulhaj &0000000000008710.0000008 710 6 janvier 1988 (23 ans) Maroc 0 Formé au club
17 D Équipe du Maroc de football Soulaimani, RachidRachid Soulaimani &0000000000010582.00000010 582 21 novembre 1982 (28 ans) Maroc 0 Formé au club
999 D Équipe du Maroc de football Houbri, RabieRabie Houbri &0000000000009414.0000009 414 1er février 1986 (25 ans)
0 Formé au club
27 D Équipe du Maroc de football Benlamaallem, IsmailIsmail Benlamaallem &0000000000008684.0000008 684 1er février 1988 (23 ans)
0 Formé au club
2 D Équipe du Maroc de football Erbate, AmineAmine Erbate lettre C &0000000000011090.00000011 090 1er juillet 1981 (30 ans)
AC Arles-Avignon
28 M Équipe de Côte d'Ivoire de football Kouko Guehi, HilaireHilaire Kouko Guehi &0000000000008760.0000008 760 17 novembre 1987 (23 ans)
Séwé Sports de San-Pédro
6 M Équipe de Côte d'Ivoire de football Koné, LancinéLanciné Koné &0000000000012002.00000012 002 1er janvier 1979 (32 ans)
Kawkab de Marrakech
22 M Équipe du Sénégal de football Baila Traoré, MamadouMamadou Baila Traoré &0000000000009048.0000009 048 2 février 1987 (24 ans)
999 M Équipe du Maroc de football Talhaoui, AbdelhakAbdelhak Talhaoui &0000000000009386.0000009 386 1er mars 1986 (25 ans)
Chabab Rif Al Hoceima
8 M Équipe du Maroc de football Senhaji, HossamdineHossamdine Senhaji &0000000000009810.0000009 810 1er janvier 1985 (26 ans)
Olympique de Safi
10 M Équipe du Maroc de football Ouhaki, AbdessamadAbdessamad Ouhaki &0000000000008593.0000008 593 2 mai 1988 (23 ans)
0 Formé au club
25 A Équipe du Maroc de football Salhi, YassineYassine Salhi &0000000000008805.0000008 805 3 octobre 1987 (24 ans)
0 Formé au club
55 A Équipe du Maroc de football Taïr, HassanHassan Taïr &0000000000010561.00000010 561 12 décembre 1982 (28 ans)
Emirates Club
30 A Équipe du Maroc de football Talal, SoufianeSoufiane Talal &0000000000007474.0000007 474 26 mai 1991 (20 ans) Maroc 0 Formé au club
21 A Équipe du Maroc de football El Moubarki, BouchaibBouchaib El Moubarki &0000000000012356.00000012 356 12 janvier 1978 (33 ans)
Moghreb de Tétouan
40 A Équipe du Maroc de football Alloudi, SoufianeSoufiane Alloudi &0000000000010360.00000010 360 1er juillet 1983 (28 ans)
Al Ayn Club
9 A Équipe du Maroc de football Souari, HassanHassan Souari &0000000000009818.0000009 818 24 décembre 1984 (26 ans)
Olympique de Safi
999 A Équipe du Niger de football Issoufou, AlhassanAlhassan Issoufou &0000000000011271.00000011 271 1er janvier 1981 (30 ans) Niger FUS Rabat
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau du Maroc Abderahim Bentabet



Légende

Effectif sur le site officiel Consultez la documentation du modèle

Équipe du Raja lors de la saison 2010-2011.

Prêts

Prêts
Joueur Date de naissance Nationalité sportive Club actuel Club Précédent
Mohsine Moutouali 3 mars 1986 (1986-03-03) (25 ans) Drapeau du Maroc Maroc Drapeau : Émirats arabes unis Emirates Club (prêt) Drapeau : Maroc Raja de Casablanca
Bilal Denguir 2 janvier 1986 (1986-01-02) (25 ans) Drapeau du Maroc Maroc Drapeau : Maroc Chabab Rif Al Hoceima (prêt) Drapeau : Maroc Wydad de Fès

Staff technique et médical

Nom Prénom Fonction Né le Pays
Atifi Jaafar Préparateur Physique 1963 Drapeau : Maroc
Aatik Mohamed Médecin 1956 Drapeau : Maroc
Zaagoug Mohamed Infirmier 1952 Drapeau : Maroc
Rhim Hicham Masseur 1974 Drapeau : Maroc
Miri Jamal Kinésithérapeute - Drapeau : Maroc
Rahimi Mohamed Chargé de matériel - Drapeau : Maroc

Anciens joueurs

Joueurs Marocains

  • Drapeau : Maroc Houmane JarirCoppa Africa.svg
  • Drapeau : Maroc Petchou
  • Drapeau : Maroc Abdellatif Beggar
  • Drapeau : Maroc Abderrahim El Hamraoui
  • Drapeau : Maroc Abdelkader Bakdir
  • Drapeau : Maroc Abdeslam El Ghrissi
  • Drapeau : Maroc Abdeslam Jdidi
  • Drapeau : Maroc Aliouate
  • Drapeau : Maroc Bachir Sakkay
  • Drapeau : Maroc Barhim
  • Drapeau : Maroc Benini
  • Drapeau : Maroc Biaz
  • Drapeau : Maroc Bouchaïb Mahboub "Digo"
  • Drapeau : Maroc Boudali
  • Drapeau : Maroc Boukantar
  • Drapeau : Maroc Boussati
  • Drapeau : Maroc Bouzambo
  • Drapeau : Maroc Brahim Sadek
  • Drapeau : Maroc El Khaldi
  • Drapeau : Maroc El Arabi
  • Drapeau : Maroc Hamid Bahij
  • Drapeau : Maroc Saaid Abdelkader

Joueurs étrangers

Entraîneurs

Présidents

Supporters

Article détaillé : Supporters du Raja de Casablanca.

La partie Sud du Complexe Mohammed V est entièrement occupée par les supporters du club. On différencie quatre secteurs de cette zone du stade.

  • La Tribune Officielle, en partie consacrée aux responsables et adhérents du club.
  • La Tribune latérale, couverte de sièges verts et de tribune.
  • Le Virage Sud, partie vierge marquée par la présence d'un tableau d'affichage mythique.
  • Les Gradins, couverts de sièges verts et dépourvus de tribune.

Ultras du club

Les Ultras officiels du club sont :

Nom Abréviation Date de création Emplacement au stade
Green Boys 05 UGB05 2005 Virage Sud (Magana)
Ultras Eagles 06 UE06 2006
Green Gladiators 06 UGG06 2006

Equipementiers

Depuis 2007, le Raja, Lotto et l'agence marketing du club TSM ont officiellement signé un contrat d'équipementier. Ce contrat avait permis au club de jouer avec des tenues Lotto de premier choix. D'ailleurs, Lotto avait livré un maillot spécialement dessiné pour le club.

La présentation officielle des maillots s'était faite à l'occasion d'une conférence de presse avant le démarrage du championnat national pour la saison 2007-08.

L'ancien équipementier était Kappa.

Sponsoring et partenariats

Le Raja Club Athletic fut la première équipe marocaine à intégrer le sponsoring dans sa gestion. Le club est le plus demandé en matière de sponsor et de publicité que ce soit sur les maillots des joueurs ou sur les panneaux lors des matchs officiels.

Le Raja compte 6 sponsors et 36 partenaires.

Sponsors

  1. Siera (Électroménager)

Sponsors Majeurs

  • Planet Sport (Magasin d'accessoires sportifs)
  • Lexmark (Imprimerie)

Partenaires

  • Meditel[17]
  • Coca-Cola (Boissons)
  • Flash (Chewing-gum)
  • Al Boustane (Jus d'orange)
  • Ingelec (Constructeur électrique)
  • Wafasalaf (Banque de crédit)
  • Star (Marque de Ketchup, moutarde, etc...)
  • Sidi Ali (Eau Minérale)
  • Monami (Marque de stylo)
  • De Sil Va (Imprimerie)
  • La Caravane (Thé)
  • Atlanta Assurance (Compagnie d'Assurances)
  • Gaumar (Biscuit, Confiserie)
  • Dari Couspate (Couscous)
  • CTM (Compagnie de transport)
  • Sanad (Compagnie d'assurances)
  • Newmerique (Imprimerie)
  • Les Perles de Tamaris (Immobilier)
  • La Hollondaise (Fromagerie)
  • Aiguebelle (Chocolaterie)
  • Makita (Bricolage)
  • Oilybia (Compagnie pétrolière)
  • Aswat (Radio)
  • SOS Villages d'Enfants (Organisme humanitaire)
  • Western Union (Transfert d'argent)
  • Koutoubia SA (Charcuterie)
  • Transatlas Sport Management (TSM)
  • Yadéco (Décoration)
  • Maroc Industrie
  • Tube et Profil
  • Asta
  • Matica (Soudage)
  • Michoc
  • Facop
  • El Baraka
  • NEC

Organes de presse

Le Raja publie le 23 octobre 2009, le premier numéro de la nouvelle formule de son propre support de presse intitulé « Journal du Raja », un bimensuel qui intervient dans le cadre de la stratégie de création d'un pôle média offrant un maximum d'informations sur le club, afin d'offrir un canal d'information et de communication privilégié avec son public.

« Il permettra également de distiller des informations de sources autorisées au public, d'une part, et aux journalistes sportifs d'apporter un œil critique et objectif sur la vie du club et les matchs de ses équipes, à travers des reportages, interviews, analyses technico-tactiques et images exclusives », Souligna le communiqué officiel du Raja[18],[19].

Le Raja avait aussi reconfiguré son site internet pour le rendre plus convivial et plus proche des attentes de ses visiteurs et a lancé « Raja TV » qui diffuse des images et des vidéos exclusives de l'équipe.

Annexes

Notes et références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Navigation


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Raja Club Athletic de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Club Athletic Youssoufia Berrechid — Infobox club sportif Club Athletic Youssoufia Berrechid …   Wikipédia en Français

  • Raja Casablanca — Raja de Casablanca Raja Club Athlétic Généralités Nom complet نادي الرجا …   Wikipédia en Français

  • Raja De Casablanca — Raja Club Athlétic Généralités Nom complet نادي الرجا …   Wikipédia en Français

  • Raja de Casablanca — Raja Club Athlétic Généralités Nom complet نادي الرجا …   Wikipédia en Français

  • Raja de casablanca — Raja Club Athlétic Généralités Nom complet نادي الرجا …   Wikipédia en Français

  • Raja De Casablanca (Handball) — Raja Club Athlétic …   Wikipédia en Français

  • Raja de casablanca (handball) — Raja Club Athlétic …   Wikipédia en Français

  • Raja de Casablanca (handball) — Raja Club Athlétic …   Wikipédia en Français

  • Raja CA Casablanca — Raja Casablanca Voller Name Raja Club Athlétic de Casablanca Gegründet 1949 Vereinsfarben Grün und Weiß …   Deutsch Wikipedia

  • Raja de Casablanca — Raja Casablanca Voller Name Raja Club Athlétic de Casablanca Gegründet 1949 Vereinsfarben Grün und Weiß …   Deutsch Wikipedia