Quentin Varin


Quentin Varin

Quentin Varin (Beauvais, vers 1570 - Paris, 27 mai 1634) est un peintre français du début du XVIIe siècle.

Il travaille d'abord à Avignon où ses premières toiles révèlent une facture assez fruste. Après un probable séjour en Italie, il devient le maître de Nicolas Poussin lors d'un séjour aux Andelys vers 1610 (pour y exécuter des décors) où il rencontre le jeune peintre. Il travaille à Beauvais et à Paris, où il s'installe en 1616 et devient peintre du roi. Il se voit chargé en 1618 de peindre Les noces de Cana pour le retable du maître-autel de l'église Saint-Gervais. Quittant Paris précipitamment, il y retourne en 1621 et devient maître peintre. C'est à cette époque qu'il exécute ses plus belles peintures.

Quentin Varin représente la veine maniériste de la peinture française du début du XVIIe siècle mais aussi les débuts du classicisme, puisant son inspiration d'abord dans la peinture flamande, mais aussi chez les artistes de la seconde école de Fontainebleau, avant d'être influencé par des peintres d'Italie du Nord.

Sommaire

Œuvres

La Présentation de la Vierge au Temple, vers 1618 - 1620, grisaille, Beauvais, musée départemental de l'Oise.
  • Martyre de saint Clair, 1611-1612, Les Andelys, église Notre-Dame.
  • Martyre de saint Vincent, 1611-1612, Les Andelys, église Notre-Dame.
  • L'Assomption, Les Andelys, église Notre-Dame
  • La Vierge, 1612, Les Andelys, église Notre-Dame
  • La Vierge à l'enfant, Beauvais, cathédrale Saint-Pierre
  • La Flagellation du Christ, Beauvais, cathédrale Saint-Pierre
  • La Crucifixion, Beauvais, musée départemental de l'Oise
  • La Présentation de la Vierge au Temple (grisaille), vers 1618 - 1620 Beauvais, musée départemental de l'Oise.
  • La Flagellation (grisaille), Beauvais, musée départemental de l'Oise.
  • Deux rois mages (grisaille), Beauvais, musée départemental de l'Oise.
  • La chute des Anges rebelles (peinture murale), 1624, Paris, Église Saint-Nicolas-des-Champs[1].
  • La présentation au Temple, 1624, Paris, Église Saint-Joseph-des-Carmes.
  • Le Christ en croix, Paris, Église Saint-Gervais-Saint-Protais, (attribué).
  • Saint Charles Borromée, 1627, Paris, Église Saint-Étienne-du-Mont.
  • Les Noces de Cana, 1618, Rennes, Musée des Beaux-Arts.
  • L'ensevelissement du christ, Paris, Musée du Louvre.
  • La guérison du paralytique, Fontainebleau, église Saint-Louis.
  • Le tableau de Cébès, vers 1600, Rouen, musée des Beaux-Arts
  • Le Christ en croix, 1614, Abbeville, église Saint-Gilles
  • L'Apparition du Christ à la Madeleine (attribué à Varin), Ailly-sur-Somme, église
  • Le couronnement d'épines (attribué à Varin), Compiègne, église Saint-Jacques
  • La Vierge de pitié (attribué à Varin), Beauvais, cathédrale Saint-Pierre
  • L'Assomption (école de Quentin Varin), Beauvais, musée départemental de l'Oise
  • Minerve en patrone des arts (attribué à Varin), collection particulière

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • Yvonne Pruvost, Quentin Varin et son temps, mémoire de recherche approfondie, École du Louvre, sous la direction de Gaston Brière, Bernard Dorival, Jean Vergnet Ruiz, 1947.
  • Yvonne Pruvost, « Un tableau de Quentin Varin: "La Présentation au Temple" », in Revue des Arts, 1959, 1, p.47.
  • Yvonne Pruvost, « Un tableau de Quentin Varin au musée des Beaux-Arts de Rouen », in Musées de France, avril 1949, n°III, p.68-70.
  • Raymond Lebègue, « Le peintre Quentin Varin et le tableau de Cébès », in Revue des Arts, 1952, 3, p.167-171.

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Quentin Varin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Varin — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Patronymes 2 Toponymes 2.1 …   Wikipédia en Français

  • Varin — Varin, Jean Varin, Quentin …   Enciclopedia Universal

  • Varin, Quentin — ► (1570 1634) Pintor francés. Autor de Presentación en el templo …   Enciclopedia Universal

  • Martin Fréminet — Barthélemy Tremblay, buste de Martin Fréminet, Paris, musée du Louvre …   Wikipédia en Français

  • Nicolas Poussin — Poussin redirects here. For other uses, see Poussin (disambiguation). Nicolas Poussin Self portrait by Nicolas Poussin, 1650 Born June 15, 1594(1594 06 15) nea …   Wikipedia

  • Nicolas Poussin — Pour les articles homonymes, voir Poussin. Nicolas Poussin Autoportrait, 1650 …   Wikipédia en Français

  • Notre-Dame des Andelys — Pour les articles homonymes, voir Collégiale Notre Dame et Notre Dame. Notre Dame des Andelys …   Wikipédia en Français

  • École de Fontainebleau — Une peinture maniériste de l Ecole de Fontainebleau : La montée au Calvaire de Toussaint Dubreuil, fin du XVIe siècle, Musée national de la Renaissance, Ecouen …   Wikipédia en Français

  • Nicolas Poussin — Autorretrato , 1650, óleo sobre lienzo, 98 x 74 cm., Museo del Louvre, París Nacimiento 15 de junio …   Wikipedia Español

  • Poussin, Nicolas — born 1594, Villers, France died Nov. 19, 1665, Rome, Papal States French painter. Except for two years as court painter to Louis XIII, he spent his entire career in Rome, where he became an admirer of ancient Roman civilization. In early works,… …   Universalium


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.