Pompée Valentin Vastey


Pompée Valentin Vastey

Pompée Valentin, baron Vastey[1] (1781-1820), écrivain et homme politique haïtien, cousin du général Thomas Alexandre Dumas et cousin au second degré du romancier Alexandre Dumas.

Sommaire

Biographie

Pompée Valentin Vastey est né en 1781 à Saint Domingue. En 1780, Son père, Jean-Valentin Vastey, épousa Claire Dumas, sœur de Marie-Cessette Dumas, femme d'Alexandre Antoine Davy de La Pailleterie et mère de leur enfant le général Thomas Alexandre Dumas et grand-mère de l'écrivain Alexandre Dumas.

En 1804, l'année de l'indépendance autoproclamée d'Haïti, il est chef de bureau du ministre des Finances, André Vernet, sous le gouvernement de Jean-Jacques Dessalines.

En 1806, Dessalines est assassiné. Vastey devient secrétaire d'Alexandre Vernet[2], au Département des Finances et de l'Intérieur.

En 1807, Henri Christophe fonde une république au nord de l'île. Dans le sillage du ministre Vernet, Vastey passe au service du nouveau maître.

Le 26 mars 1811: Henri Christophe se proclame roi d'Haïti (Henry Ier). Vastey est nommé secrétaire et fait partie de la Commission législative chargée de préparer le Code Henry.

En 1814, à la mort du prince des Gonaives, Vastey est promu secrétaire particulier du roi et devient précepteur du Prince royal Jacques-Victor Henri. Il est élevé au rang de baron. C'est à partir de cette époque que le baron va s'employer à défendre par écrit l'action du roi tant en Haïti qu'à l'Etranger, en France notamment, en particulier contre le général Pétion (Le Cri de la Conscience, 1815).

Le 20 août 1819, il est fait chevalier de l'Ordre royal et militaire de Saint-Henry et est nommé Maréchal de camp et chancelier.

Le 8 octobre 1820, l'insurrection populaire se généralise contre le roi. Les insurgés attaquent le Palais Sans Souci. Le roi Henri Christophe se suicide. Dès le lendemain, la foule arrête Vastey et d'autres notables qui seront exécutés le jour même ; l'attitude héroïque du baron face à la mort a été rapportée par les témoins.

Pompée Alexandre Vastey fut un essayiste, historien et témoin oculaire des évènements qu'il vécut à Saint Domingue et Haïti en cette période révolutionnaire; son dernier ouvrage connu, l'Essai sur les Causes de la Révolution et des Guerres Civiles en Haïti est considéré comme son œuvre majeure.

Les thèses politiques du baron Vastey exercèrent une influence durable sur Victor Schoelcher.

Distinctions

  • Titre de baron (1814)
  • Chevalier de l'Ordre royal et militaire de Saint-Henry (20 août 1819)

Œuvres

  • Le Système Colonial Dévoilé (1814)
  • Notes à M le baron de V. P. Malouet, en réfutation du IVème Volume de son ouvrage, intitulé Collection de Mémoires sur les Colonies, et particulièrement sur Saint-Domingue, etc., (1814) (Texte en ligne)
  • Réflexions Adressées aux Haïtiens de l'Ouest et du Sud (1815)
  • Le Cri de la Patrie (1815)
  • Le Cri de la Conscience (1815)
  • Réflexions sur une lettre de Mazères : ex-colon français, adressée à M.J.C.L. Sismonde de Sismondi, sur les noirs et les blancs, la civilisation de l'Afrique, le royaume d'Hayti, etc. (1816)
  • Réflexions Politiques sur quelques Ouvrages et Journaux français concernant Haïti (1817)
  • Essai sur les Causes de la Révolution et des Guerres Civiles en Haïti (1819)

Bibliographie

  • Gabriel Michaud, Biographie universelle, ancienne et moderne, 1885 (Texte en ligne)
  • Thomas Madiou, Histoire d'Haïti, tome VI, 1847

Liens externes

Notes et références

  1. Né à la suite du mariage légitime d'un aristocrate, Vastey a toujours été reconnu comme tel, et est généralement cité comme le baron de Vastey.
  2. Qui deviendra prince des Gonaives.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pompée Valentin Vastey de Wikipédia en français (auteurs)