Pierre Joseph Fauquez


Pierre Joseph Fauquez
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fauquez (homonymie) .
Pierre Joseph Fauquez
Nom de naissance Pierre Joseph Fauquez
Décès 8 avril 1741
Nationalité Drapeau de Belgique Belgique
Pays de résidence France
Profession faïencier
Autres activités Directeur des fourrages de Tournai et connestable de la rue Merdenchon

Pierre Joseph Fauquez ou Fauquet, est un maître faïencier belge, décédé à Saint-Amand-les-Eaux le 8 avril 1741 et inhumé en l'église Notre-Dame de Tournai.

Fontaine dauphin (XVIIIe siècle) par Fauquez, musée de Saint-Amand.

Sommaire

Biographie

Originaire de Tournai, Pierre Joseph Fauquez est le fils de Pierre Fauquez et Barbe Taffin, (sœur de Marie Aldegonde Taffin). Il reprend en 1698 la fabrique de Jean Caluez, tourneur et Louis Verschure, peintre les associés de Antoine Beghin son oncle par alliance (époux en 2e noce de Marie Aldegonde Taffin veuve de Gratien Simon), chez qui il avait été ouvrier. Il avait dû pour s'installer dans les locaux situés près du couvent des Capucins, au Becquerelle, demander l'autorisation et adresser une requête aux magistrat de la ville en date du 10 août 1698, qui bien qu'anonyme, présente le requérant comme : « demeurant en la ville, homme zéleux au service du public, très bon ouvrier à faire galères ». Il sollicite la réédification du four de la maison et un prêt de 300 florins, auprès des Magistrats; de qui il obtient en septembre la moitié de la pension que ceux-ci versaient à Beghin, (qui proteste énergiquement puisqu'il continue d'exercer jusqu'en 1704); soit 100 florins par an et 10 écus pour son premier ouvrier, qu'il touchera jusqu'en 1704, où elle fut portée à 150 florins, celle de Beghin étant supprimée. Fauquez reprend alors le matériel et les ouvriers de Beghin et fait des projets d'agrandissement. Il obtient des Consaux, les matériaux de la démolition du premier four de Beghin et installe sa Manufacture rue Merdenchon, ou il va demeurer. C'est dans un terrain aménagé à cet effet qu'il lavait et préparait ses terres hors de la Porte de Valenciennes, les lieux ayant été saccagé lors du siège de 1709, il fut obligé de faire ce travail en ville. Il travaille la terre qui provient de Bruyelle, un village près de Tournai ou Delf et Lille viennent aussi s'approvisionner. Nous savons par un rapport du 26 mars 1709 que Fauquez avait fait 29 fournées de faïence et il ressort d'une requête du 17 janvier 1713 qu'il avait en 1712 mis les feux 17 fois. Cette même année 1713 voit la naissance de son fils Pierre François. La majorité de sa clientèle se trouvait à Lille et il faisait une sérieuse concurrence à Jacques Féburier, faïencier de Tournai installé à Lille depuis 1696 avec son associé le peintre Jean Bossu, les magistrats de cette ville lui interdisant de faire des vendues publiques, les règlements l'autorisaient cependant à exposer et à vendre dans les magasins de la ville. En 1710 et 1711, les magistrats oublient de lui payer sa pension, qu'on lui fait solder et qu'il la touchera jusqu'en 1718, date à laquelle on lui enlève suite à son installation à Saint-Amand-les-Eaux.

S'il fut longtemps le seul fabricant de faïence à Tournai, il vit toutefois s'installer en 1708, Gaspard Simon, fils de Gratien Simon, qui ne lui fit pas une grosse concurrence. En 1713 on vendait à Tournai des grès de Cologne. En 1717 Robert Stevens, obtient l'autorisation de fabriquer de la porcelaine, qui ne soit pas contraire au contrat passé avec Fauquez. Il fermera sa manufacture en 1725.


Il vint s'installer à Saint-Amand-les-Eaux en 1718 ou il fonda la seconde faïencerie de la ville, dite Faïencerie Fauquez. On peut penser que cette décision fait suite aux traités d'Utrecht, qui rétablissait la frontière entre Tournai et Saint-Amand-les-Eaux en France où Fauquez avait ses débouchés commerciaux, mais également à l'installation de Stevens. La première faïencerie ayant été installée par Nicolas Desmoutier en 1705 et qui sera ensuite dirigée par Martin Claude Dorez, quatrième enfant de Barthélémy Dorez.

Fauquez acheta un terrain sur lequel il bâtit sa manufacture de faïence stannifère (contenant de l'étain), à proximité des voies d'eau, des forêts et des routes, en bordure de l'actuelle rue du 18 juin. La manufacture allait en profondeur en direction de l'actuelle rue de Condé ou se trouvaient ses magasins. Il fit venir des ouvriers de Tournai, bien qu'il conserva sa manufacture de Tournai. Il vint s'installer en 1725 à la fermeture de Tournai, avec sa femme Catherine Thérése Dumoulin et leurs enfants, à Saint-Amand. La faïencerie fut à son apogée vers 1740, date à laquelle son fils Pierre François prend la direction de la fabrique. Elle sera emportée par la Révolution de 1789, malgré les efforts de Jean-Baptiste Fauquez, petit-fils du fondateur. L'usine sera vendue et démolie en 1805. A l'emplacement de cette entreprise se trouve aujourd'hui la résidence Manouvrier. L'habitation des Fauquez se situait de l'autre côté de la rue, à l'emplacement de l'actuel Laboratoire de Biologie.

Il est décédé à Saint-Amand-les-Eaux le 8 avril 1741 et inhumé en l'église Notre-Dame de Tournai ou repose également son épouse, décédée en octobre 1738 ; une pierre tombale porte une épitaphe à sa mémoire.


Œuvres

(liste non exhaustive)

  • 1740 c Terrine à couvercle; faïence de Saint-Amand-les-Eaux, décor au chrysanthème, tige, feuille,à grand feu, camaïeu, bleu, blanc fixe, fond gris, première version de ce thème à St Amand très proche du modèle d'inspiration asiatique;Dim; H:18,5cm X H:9,6cm (sans couvercle); L:36,2cm avec les anses; l:22,5cm; Poids:2620gr; Inscription:marque en bleu sous couverte, sous la terrine une autre à l'intérieur du couvercle (musée de l'hôtel Sandelin à Saint-Omer n°inv:984.120; acquis en 1984propriété de la commune)
  • 1740 c Plat ovale; faïence de Saint-Amand-les-Eaux, décor grand feu, camaïeu, vert, manganèse violet, blanc fixe, fond gris; Dim; H3,4cm X L:35,9cm X l:27,7cm Pds: 1290gr; Inscription; marque B en bleu sous couverte au revers (musée de l'hôtel Sandelin à Saint-Omer n°inv:987.163)

Marques

initiales PJF et SA entremêlées (pour Saint-Amand)

Collaborateurs à Tournai

  • Joseph Delmotte, dépose le 14 avril 1714 à Arras une demande pour fonder une manufacture de faïencerie avec Georges Spreux
  • Georges Spreux


Collaborateurs à Saint-Amand-les-Eaux

Musées, monuments

Expositions

  • 1985 - Les Faïenciers de Saint-Amand-les-Eaux au XVIIIe siècle au musée de Saint-Amand; du 24 mars au 23 juin 1985 (un catalogue)


Bibliographie

  • Dr Alfred Lejeal : Recherches historiques sur les manufactures de faïence et de porcelaine, éd. de 1868, imp. Louis Perrin à Lyon
  • Dorothée Guilleme-Brulon : Histoire de la faïence française, éd. Massin Paris et Rouen
  • Collectif : Porcelaines et faïences anciennes, éd. Tajan Hôtel Drouot Salle n°2 parution 2000
  • Lucien Delplace : Florilège de porcelaines de Tournai, Tournai Casterman 1973-142p. (Bibliothèque de Tournai -N°DB 242811)
  • Lucien Delplace : Évasion et moissons des porcelaines de Tournai, Tournai; Casterman 1978, 140p.ill; ( Bibliothèque de Tournai-N°DB 242810)
  • Lucien Delplace : Considérations sur les porcelaines de Tournai Tournai, éd. Casterman 1970; 282p? ill; (Bibliothèque de Tournai N°DB 242809)
  • Collectif : Faïences tournaisiennes catalogue de l'exposition au musée des arts décoratifs de Tournai du 10 septembre au 2 novembre 1966 et aux Musées royaux d'art et d'histoire de Bruxelles du 9 novembre au 11 décembre 1966.; 127p;ill; (Bibliothèque de Tornai -N°DB 245451)
  • Dominique Marcoux : Les Faïences de Tournai Binche D. Marcoux 2003; 167 p. ill; (Bibliothèque de Tournai-949.35 n°DB 392218)
  • Collectif : Chefs-d'œuvre de la faïence du musée de Saint-Omer, musée de l'hôtel Sandelin 1988. p.85
  • Collectif : Les faïenciers de Saint-Amand-les-Eaux au XVIIIe siècle, catalogue de l'exposition du musée de Saint-Amand, Saint-Amand 1985 -254 p. cote bibliothèque des arts décoratifs XT1547
  • Collectif : Faïenciers de Saint-Amand-les-Eaux au XVIIIe siècle dans revue de la Céramique et du verre n°22 mai/juin 1985 p. 8.9 (bibliothèque des arts décoratifs JP507/1985/22)
  • Collectif : Les Fauquez, faïenciers à Saint-Amand-les-Eaux au XVIIIe siècle, éd. Louvain 1973 p. 156-188, extr de Revue des archéologues et historiens d'art de Louvain n°6 de 1973. (bibliothèque des arts décoratifs BC 124/14)
  • Jaennicke Graesse : Guide de l'amateur de porcelaines et de faïences chez Richard Carl Schmidt & Co à Berlin 1909
  • J. Houdoy : Histoire de la céramique lilloise 1869 in-8°
  • Edmond Lecesne : Histoire d'Arras, tome II page 478 Arras 1880.

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pierre Joseph Fauquez de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Joseph - получить на Академике актуальный промокод на скидку Kupivip RU или выгодно joseph купить с дисконтом на распродаже в Kupivip RU

  • Fauquez (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Fauquez (homonymie) est un nom de famille notamment porté par : Aloys Fauquez, (1859 1901), agent d affaires, conseiller juridique,… …   Wikipédia en Français

  • Céramique de Saint-Amand-les-Eaux — La céramique de Saint Amand les Eaux apparaît à partir de 1705 dans le département du Nord et la région Nord Pas de Calais. De multiples manufactures s établissent entre Orchies, Saint Amand les Eaux et Valenciennes. Ce sont: les Manufactures de… …   Wikipédia en Français

  • Faïences et Porcelaines de St-Amand-Orchies-Hamage — Céramique de Saint Amand les Eaux La céramique de Saint Amand les Eaux apparaît à partir de 1705 dans le département du Nord et la région Nord Pas de Calais. De multiples manufactures s établissent entre Orchies, Saint Amand les Eaux et… …   Wikipédia en Français

  • La Faïence de Saint-Amand-les-Eaux — Céramique de Saint Amand les Eaux La céramique de Saint Amand les Eaux apparaît à partir de 1705 dans le département du Nord et la région Nord Pas de Calais. De multiples manufactures s établissent entre Orchies, Saint Amand les Eaux et… …   Wikipédia en Français

  • Les Grands Etablissements Céramiques — Céramique de Saint Amand les Eaux La céramique de Saint Amand les Eaux apparaît à partir de 1705 dans le département du Nord et la région Nord Pas de Calais. De multiples manufactures s établissent entre Orchies, Saint Amand les Eaux et… …   Wikipédia en Français

  • Les Manufactures de Faïence du Moulin des Loups — Céramique de Saint Amand les Eaux La céramique de Saint Amand les Eaux apparaît à partir de 1705 dans le département du Nord et la région Nord Pas de Calais. De multiples manufactures s établissent entre Orchies, Saint Amand les Eaux et… …   Wikipédia en Français

  • Manufacture de Faïence et de Porcelaines — Céramique de Saint Amand les Eaux La céramique de Saint Amand les Eaux apparaît à partir de 1705 dans le département du Nord et la région Nord Pas de Calais. De multiples manufactures s établissent entre Orchies, Saint Amand les Eaux et… …   Wikipédia en Français

  • Saint Amand et Hamage Nord — Céramique de Saint Amand les Eaux La céramique de Saint Amand les Eaux apparaît à partir de 1705 dans le département du Nord et la région Nord Pas de Calais. De multiples manufactures s établissent entre Orchies, Saint Amand les Eaux et… …   Wikipédia en Français

  • Saint-Amand-les-Eaux — 50° 26′ 55″ N 3° 25′ 41″ E / 50.4486111111, 3.42805555556 …   Wikipédia en Français

  • Saint-Amand-les-Eaux ware — ▪ earthenware and porcelain       tin glazed earthenware and porcelain made in the French town of that name in the 18th and 19th centuries. The factory was begun in 1718 by Pierre Joseph Fauquez of nearby Tournai and was continued by P. F. J.… …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.